Les femmes, le feu et les choses dangereuses

Les femmes, le feu et les choses dangereuses
AuteurGeorges Lakoff
SujetLinguistique cognitive
ÉditeurPresse de l'Université de Chicago
Date de publication
1987
Pages632
ISBN0-226-46803-8
OCLC802823375

Les femmes, le feu et les choses dangereuses : ce que les catégories révèlent sur l'esprit est un livre non-fictionnel du linguiste cognitif George Lakoff . Le livre, publié pour la première fois par University of Chicago Press en 1987, propose un modèle de cognition argumenté sur la base de la sémantique . Le livre met l'accent sur la centralité de la métaphore , définie comme la cartographie des structures cognitives d'un domaine à un autre, dans le processus cognitif . [1] Women, Fire, and Dangerous Things explore les effets des métaphores cognitives , à la fois culturellement spécifiques et humaines-universelles, sur la grammaire en soi de plusieurs langues , et la preuve des limites de la logique logico-positiviste classique ou anglo-américaine. Concept philosophique scolaire de la catégorie habituellement utilisée pour expliquer ou décrire la méthode scientifique .

Le titre du livre a été inspiré par le système de classes nominales de la langue Dyirbal , dans lequel la catégorie « féminine » comprend les noms pour les femmes, l'eau, le feu, la violence et certains animaux.

Voir également

Les références

  1. ^ "Défendre la liberté". Nouvelle République . 16 octobre 2006.


Retrieved from "https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Women,_Fire,_and_Dangerous_Things&oldid=1162724736"