Culture du Pays de Galles

La culture du Pays de Galles ( gallois : Diwylliant Cymru ) est distincte, avec sa propre langue , ses coutumes, sa politique , ses festivals, sa musique et son art . Le Pays de Galles est principalement représenté par le symbole du dragon gallois rouge , mais d'autres emblèmes nationaux incluent le poireau et la jonquille .

Bien que partageant de nombreuses coutumes avec les autres nations du Royaume-Uni, le Pays de Galles a ses propres traditions et culture distinctes, et à partir de la fin du 19ème siècle, le Pays de Galles a acquis son image populaire de "pays de la chanson", en partie grâce à la tradition eisteddfod .

Développement de la culture galloise

Influences historiques

Le Pays de Galles a été identifié comme ayant été habité par l'homme depuis quelque 230 000 ans, comme en témoigne la découverte d'un Néandertalien sur le site paléolithique de Bontnewydd au nord du Pays de Galles. [1] Après l' ère romaine de l'occupation, [2] un certain nombre de petits royaumes ont surgi dans ce qui est maintenant le Pays de Galles. Ces premiers royaumes ont également été influencés par l'Irlande; mais les détails antérieurs au 8ème siècle après JC ne sont pas clairs. [3] Les royaumes pendant cette ère ont inclus Gwynedd , Powys et Deheubarth . [4] Alors que Rhodri le Grand au 9ème siècle a été le premier souverain à dominer une grande partie du Pays de Galles,[5] ce n'est qu'en 1055 que Gruffydd ap Llywelyn a uni les différents royaumes gallois et a commencé à annexer des parties de l'Angleterre. Gruffydd a été tué, peut-être dans des tirs croisés par ses propres hommes, le 5 août 1063 alors qu'Harold Godwinson cherchait à l'engager dans la bataille. [6] C'était un peu plus de trois ans avant l' invasion normande de l'Angleterre , qui a conduit à un changement radical de fortune pour le Pays de Galles. En 1070, les Normands avaient déjà connu des succès dans leur invasion du Pays de Galles , avec la chute de Gwent et le pillage de Deheubarth. [7] L'invasion était apparemment complète en 1093. [8]

Cependant, les Gallois se sont rebellés contre leurs nouveaux seigneurs l'année suivante, et les royaumes gallois ont été rétablis et la plupart des terres ont été reprises aux Normands au cours des décennies suivantes. [9] Tandis que Gwynedd gagnait en force, Powys a été séparé après la mort de Llywelyn ap Madog dans les années 1160 et n'a jamais été réuni. [10] Llywelyn le Grand s'est levé à Gwynedd et avait réuni la majorité du Pays de Galles à sa mort en 1240. [11] Après sa mort, le roi Henri III d'Angleterre est intervenu pour empêcher Dafydd ap Llywelyn d'hériter des terres de son père à l'extérieur de Gwynedd, ce qui a conduit à guerre. [12] Les prétentions de son successeur, Llywelyn ap Gruffudd, en conflit avec ceux du roi Édouard Ier d'Angleterre ; cela a abouti à la conquête du Pays de Galles par les forces anglaises. [13]

Les Tudors de Penmynydd ont gagné en puissance et en influence du XIIIe au XVe siècle, possédant d'abord des terres dans le nord du Pays de Galles, [14] mais les perdant après que Maredudd ap Tudur ait soutenu le soulèvement d' Owain Glyndŵr en 1400. Le fils de Maredudd, Owain ap Maredudd ap Tudur , a anglicisé son nom pour devenir Owen Tudor , et était le grand-père d'Henry Tudor. [15] Henry monta sur le trône d'Angleterre en 1485, à la fin des guerres des Roses , lorsque ses forces battirent celles de Richard III à la bataille de Bosworth Field . [16] [17]

Sous Henri VIII , les Lois au Pays de Galles Actes 1535-1542 ont été adoptées. La distinction entre la Principauté de Galles et les Marches de Galles a pris fin. La loi d'Angleterre est devenue la seule loi du Pays de Galles qui était alors administrée par des juges de paix nommés dans chaque comté gallois. Le Pays de Galles était alors représenté au parlement par 26 membres. [18]

L'anglais est devenu la seule langue officielle des tribunaux du Pays de Galles et les personnes qui utilisaient la langue galloise ne seraient pas éligibles à des fonctions publiques dans les territoires du roi d'Angleterre. Le gallois était limité aux classes ouvrières et moyennes inférieures, qui jouaient un rôle central dans l'attitude du public envers la langue. [18]

La maison de Tudor a continué à régner à travers plusieurs monarques successifs jusqu'en 1603, lorsque James I (James VI d'Écosse) a pris le trône pour la maison de Stuart ; son arrière-grand-mère était Margaret Tudor . [19]

Identité et nationalisme

Le nationalisme gallois ( gallois : Cenedlaetholdeb Cymreig ) met l'accent sur le caractère distinctif de la langue , de la culture et de l'histoire galloises , et appelle à plus d'autodétermination pour le Pays de Galles , ce qui pourrait inclure des pouvoirs plus délégués pour le Senedd ou une indépendance totale du Royaume-Uni . Alors qu'un sentiment d'identité nationale existe au Pays de Galles depuis plus de 1500 ans, l'idée que le Pays de Galles devrait être un État moderne autodéterminé n'a été évoquée que depuis le milieu du XVIIIe siècle. [20]

En 1406, Owain Glyndŵr a exposé une vision de l'indépendance galloise dans sa lettre Pennal, envoyée à Charles VI, roi de France. La lettre demandait le maintien du soutien militaire des Français pour repousser les Anglais au Pays de Galles. Glyndŵr a suggéré qu'en retour, il reconnaîtrait Benoît XIII d'Avignon comme pape. La lettre expose les ambitions de Glyndŵr d'un pays de Galles indépendant avec son propre parlement, dirigé par lui-même en tant que prince de Galles. Ces ambitions comprenaient également le retour de la loi traditionnelle de Hywel Dda , plutôt que la loi anglaise appliquée, la création d'une église galloise indépendante ainsi que de deux universités, une dans le sud du Pays de Galles et une dans le nord du Pays de Galles. [21]

Symboles

Jonquilles et poireaux, deux des symboles nationaux du Pays de Galles
Dragon rouge du Pays de Galles

Les symboles nationaux du Pays de Galles incluent le dragon , la jonquille et le poireau . La légende raconte que le poireau remonte au 7ème siècle, lorsque le roi Cadwaladr de Gwynedd fit porter le légume à ses soldats lors d'une bataille contre les Saxons pour faciliter leur identification. [22] Bien que cette même histoire soit racontée au 17ème siècle, mais maintenant attribuée à Saint David . [23] La première référence certaine du poireau en tant qu'emblème gallois a été lorsque la princesse Mary , fille d' Henri VIII , a été présentée avec un poireau par le yeoman de la garde le jour de la Saint David.en 1537 . [23] Les couleurs du poireau étaient utilisées pour les uniformes des soldats sous Édouard Ier d'Angleterre . [22]

On dit aussi que Cadwaladr a introduit la norme du Dragon Rouge , [24] bien que ce symbole ait très probablement été introduit dans les îles britanniques par les troupes romaines qui l'avaient à son tour acquis des Daces . [25] C'était peut-être aussi une référence au mot gallois du 6ème siècle draig , qui signifiait "chef". [26] La norme a été appropriée par les Normands au 11ème siècle et utilisée pour la Royal Standard of Scotland . Richard Ier d'Angleterre a pris un étendard de dragon rouge avec lui lors de la troisième croisade . [24]

Les deux symboles étaient populaires auprès des rois Tudor , Henry VII d'Angleterre (Henry Tudor) ajoutant le fond blanc et vert à la norme du dragon rouge. [24] Il a été en grande partie oublié par la maison de Stuart , qui a préféré une licorne à la place. [26] Aux XVIIe et XVIIIe siècles, il est devenu courant en Grande-Bretagne que la noblesse porte des poireaux le jour de la Saint-David . [22] En 1807, "un passant de dragon rouge debout sur un monticule" a été fait l'insigne du Roi pour le Pays de Galles. Suite à une montée du nationalisme en 1953, il fut proposé d'ajouter la devise Y ddraig goch ddyry cychwyn("le dragon rouge prend la tête") au drapeau. Cela a été mal accueilli et six ans plus tard, la reine Elizabeth II est intervenue pour mettre en place le drapeau actuel. [26] Il a été proposé que le drapeau du Royaume-Uni soit redessiné pour inclure un symbole représentant le Pays de Galles, car c'est la seule nation du Royaume-Uni non représentée dans le drapeau. [27]

La jonquille est un développement plus récent, devenu populaire au cours du 19ème siècle. Il peut avoir été lié au poireau; le gallois pour jonquille ( cenhinen Bedr ) se traduit par "le poireau de Saint-Pierre". Au XXe siècle, la jonquille s'est élevée pour rivaliser avec la proéminence du poireau en tant que symbole du Pays de Galles. Le Premier ministre David Lloyd George a assuré que la jonquille avait sa place dans l'investiture d' Edward, prince de Galles . [22]

Le costume traditionnel gallois et le chapeau gallois étaient bien connus au XIXe et au début du XXe siècle. La princesse Alexandrina Victoria (plus tard la reine Victoria) s'est fait fabriquer un chapeau lors de sa visite au Pays de Galles en 1832. Le chapeau a été popularisé par le tableau Salem de Sydney Curnow Vosper en 1908 , mais son utilisation avait alors décliné. [28]

Les Gallois peuvent parfois se moquer d'eux-mêmes et revendiquer le mouton comme emblème national , car les 3 millions d'habitants du pays sont largement dépassés par quelque 10 millions de moutons et la dépendance du pays à l'élevage ovin . [29] [30] L'importance de l'élevage de moutons a conduit à la création du chien de berger gallois .

Les cuillères d'amour galloises sont des cuillères en bois traditionnellement fabriquées qu'un prétendant donnerait à sa bien-aimée. Les subtilités de la conception servaient un double objectif, car elles démontraient la profondeur de leurs sentiments envers la bien-aimée et leurs capacités d'artisanat (et donc leur potentiel à générer des revenus pour s'occuper de la famille) à la famille de leur prétendant potentiel. [31] La première cuillère d'amour datée connue du Pays de Galles, exposée au Musée national d'histoire de St Fagans près de Cardiff. [32] On pense qu'il a été fabriqué en 1667, bien que l'on pense que la tradition remonte bien avant cela. [33]

Langue

Les deux langues principales du Pays de Galles sont le gallois et l'anglais Au cours des siècles, la langue galloise a été un facteur central dans le concept du pays de Galles en tant que nation. [34] Sans aucun doute la plus forte des langues celtiques, [34] les chiffres publiés par l'Office of National Statistics tirés du recensement de 2011 montrent que le gallois est parlé par 19 % de la population. [35]

Religion

Avant l' occupation romaine , la religion dominante au Pays de Galles était païenne , dirigée par les druides . On sait peu de choses sur les traditions et les cérémonies, mais Tacite , dont les affirmations étaient parfois exagérées, a déclaré qu'ils accomplissaient des sacrifices humains : il dit qu'en 61 après JC, un autel d' Anglesey s'est avéré "imbibé du sang de leurs prisonniers". [36] Le christianisme a été introduit au Pays de Galles par les Romains, et après qu'ils aient abandonné les îles britanniques, il a survécu dans le sud-est du Pays de Galles à Hentland . Au 6ème siècle, c'était la demeure de Dubricius , le premier saint celtique. [37]

La plus grande religion du Pays de Galles moderne est le christianisme, avec près de 58% de la population se décrivant comme chrétienne lors du recensement de 2011. [38] L' Église presbytérienne du Pays de Galles a été pendant de nombreuses années la plus grande dénomination; il est né du renouveau méthodiste gallois au XVIIIe siècle et a fait sécession de l' Église d'Angleterre en 1811; [39] L' Église du Pays de Galles avait une fréquentation dominicale moyenne de 32 171 en 2012. [40] Elle fait partie de la Communion anglicane et faisait également partie de l' Église d'Angleterre , mais a été dissoute par le gouvernement britannique en 1920 sous laLoi de 1914 sur l'Église galloise . [41] Les religions non chrétiennes ont relativement peu d'adeptes au Pays de Galles, les musulmans représentant 1,5 % de la population tandis que les hindous et les bouddhistes représentent 0,3 % chacun lors du recensement de 2011. Plus de 32% de la population du Pays de Galles n'a pas noté de religion. [38] Des recherches menées en 2007 par l' organisation Tearfund ont montré que le Pays de Galles avait la fréquentation moyenne la plus basse de l'église au Royaume-Uni, avec 12% de la population qui y assistait régulièrement. [40]

Jours de fête

Le saint patron du Pays de Galles est Saint David , Dewi Sant en gallois. La Saint-David est célébrée le 1er mars [42] , ce qui, selon certaines personnes, devrait être désigné comme un jour férié au Pays de Galles. [43] D'autres jours qui ont été proposés pour les commémorations publiques nationales sont le 16 septembre (le jour où la rébellion d' Owain Glyndŵr a commencé) [44] et le 11 décembre (la mort de Llywelyn ap Gruffudd ).

Les festivals saisonniers traditionnels au Pays de Galles sont :

Arts

Arts visuels

De nombreuses œuvres d' art celtique ont été trouvées au Pays de Galles. [53] Au début de la période médiévale , le christianisme celtique du Pays de Galles a participé à l' art insulaire des îles britanniques et un certain nombre de manuscrits enluminés peut-être d'origine galloise survivent, dont les évangiles de Hereford du 8ème siècle [54] et les évangiles de Lichfield [55 ] sont les plus remarquables. Le psautier Ricemarch du 11ème siècle (maintenant à Dublin ) est certainement gallois, fabriqué à St David's , et montre un style insulaire tardif [56] avec une influence viking inhabituelle.[57]

Les meilleurs des quelques artistes gallois des XVIe et XVIIIe siècles avaient tendance à déménager ailleurs pour travailler, mais au XVIIIe siècle, la domination de l' art du paysage dans l'art anglais les a motivés à rester chez eux et a amené un afflux d'artistes de l'extérieur pour peindre. Paysage gallois. Le peintre gallois Richard Wilson (1714–1782) est sans doute le premier grand paysagiste britannique, mais plutôt plus remarquable pour les scènes italiennes que pour les scènes galloises, bien qu'il en ait peint plusieurs lors de visites de Londres. [58]

Le Barde , 1774, de Thomas Jones (1742-1803)

Il est resté difficile pour les artistes dépendant du marché gallois de subvenir à leurs besoins jusqu'au début du XXe siècle. Une loi du Parlement de 1854 prévoyait la création d'un certain nombre d'écoles d'art dans tout le Royaume-Uni [59] et la Cardiff School of Art a ouvert ses portes en 1865. [60] Les diplômés devaient encore très souvent quitter le Pays de Galles pour travailler, mais Betws -y-Coed est devenu un centre populaire pour les artistes et sa colonie d'artistes a aidé à former la Royal Cambrian Academy of Art en 1881. [61] Le sculpteur Sir William Goscombe John a réalisé de nombreuses œuvres pour des commissions galloises, bien qu'il se soit installé à Londres. [62] Christopher Williams , dont les sujets étaient pour la plupart résolument gallois, était également basé à Londres. [63] Thomas E. Stephens [64] et Andrew Vicari [65] ont eu des carrières très réussies en tant que portraitistes, basés respectivement aux États-Unis et en France. Sir Frank Brangwyn était gallois d'origine, mais a passé peu de temps au Pays de Galles. [66]

Peut-être les peintres gallois les plus célèbres, Augustus John et sa sœur Gwen John , vivaient principalement à Londres et à Paris ; [67] cependant, les paysagistes Sir Kyffin Williams [68] et Peter Prendergast [69] sont restés vivant au Pays de Galles pendant la majeure partie de leur vie, bien que bien en contact avec le monde de l'art au sens large. Ceri Richards était très engagée dans la scène artistique galloise en tant que professeur à Cardiff, et même après avoir déménagé à Londres ; il était un peintre figuratif dans des styles internationaux dont le surréalisme . [70] Divers artistes ont déménagé au Pays de Galles, dont Eric Gill , [71]le Gallois né à Londres David Jones , [72] et le sculpteur Jonah Jones . [73] Le Kardomah Gang était un cercle intellectuel centré sur le poète Dylan Thomas et le poète et artiste Vernon Watkins à Swansea, qui comprenait également le peintre Alfred Janes . [74]

Céramique

Amgueddfa Cymru abrite des poteries galloises fabriquées à Swansea et Llanelli entre 1764 et 1922, ainsi que des porcelaines fabriquées à Swansea et Nantgarw entre 1813 et 1826. [75] Plusieurs autres sites peuvent être identifiés par leurs noms de lieux, par exemple Pwllcrochan (un hameau près de Estuaire de Milford Haven dans le Pembrokeshire ), qui se traduit par Crock Pool, et l'archéologie a également révélé d'anciens sites de fours à travers le pays. [76] Ceux-ci étaient souvent situés près des lits d'argile , pour faciliter la collecte des ressources. [77] Buckley et Ewennysont devenus les principaux domaines de production de poterie au Pays de Galles au cours des 17e et 18e siècles; ceux-ci sont appliqués comme termes génériques à différents potiers dans ces zones au cours de cette période. [78] Le sud du Pays de Galles avait plusieurs poteries notables au cours de cette même période, un des premiers représentants étant la poterie cambrienne (1764–1870, également connue sous le nom de " poterie de Swansea "). Les œuvres du Cambrien tentent d'imiter celles de Wedgwood . Nantgarw Pottery , près de Cardiff, a fonctionné de 1813 à 1823, fabriquant de la porcelaine fine . Llanelly Pottery était la dernière grande usine de poterie du sud du Pays de Galles lorsqu'elle a fermé ses portes en 1922. [79]

Littérature

Théâtre

Vue panoramique à 360° sur l'amphithéâtre de Caerleon

On pense que les représentations théâtrales ont commencé après l'invasion romaine de la Grande-Bretagne. [80] Il reste des restes d'un amphithéâtre romain à Caerleon , qui aurait servi à la forteresse voisine d' Isca Augusta . [81] Entre l'époque romaine et l'époque moderne, le théâtre au Pays de Galles se limitait à des représentations d'acteurs itinérants, parfois dans des structures temporaires. Des groupes théâtraux gallois se sont également produits en Angleterre, tout comme des groupes anglais au Pays de Galles. La montée des puritains au 17e siècle, puis du méthodisme au 18e siècle, a provoqué un déclin du théâtre gallois, les performances étant considérées comme immorales. [80]

Malgré cela, les performances se sont poursuivies sur les terrains de spectacle et avec une poignée de groupes d'acteurs itinérants. [80] Le Savoy Theatre, Monmouth , le plus ancien théâtre encore en activité au Pays de Galles, [82] a été construit au 19ème siècle et fonctionnait à l'origine comme les salles d'assemblée. [83] D'autres théâtres ont ouvert au cours des décennies suivantes, avec l'ouverture du Théâtre Royal de Cardiff en 1827. Après un incendie, un Théâtre Royal de remplacement a ouvert ses portes en 1878. [84] [85] La concurrence pour les théâtres a conduit à la construction de nouveaux bâtiments, tels que le New Theatre, Cardiff , qui a ouvert ses portes le 10 décembre 1906. [86] [87]

Télévision

La télévision au Royaume-Uni a commencé en 1936 en tant que service public sans publicité, mais n'est arrivée au Pays de Galles qu'à l'ouverture de l' émetteur Wenvoe en août 1952. [88] Initialement, tous les programmes étaient en anglais, bien que sous le sous la direction du réalisateur et contrôleur gallois Alun Oldfield-Davies , des programmes occasionnels en langue galloise ont été diffusés pendant les périodes fermées, remplaçant la carte de test . [88] En 1958, la responsabilité de la programmation au Pays de Galles est revenue à Television Wales and the West , bien que la diffusion en langue galloise soit principalement desservie par la société Granada basée à Manchester , produisant environ une heure par semaine.[88] Le 1er novembre 1982, S4C (Sianel Pedwar Cymru) a été lancé en réunissant la BBC , HTV et d'autres producteurs indépendants pour fournir un service initial de 22 heures de télévision en langue galloise. [89] Le passage au numérique au Pays de Galles en 2009-2010 signifiait que la chaîne 4 auparavant bilingue s'est scindée en S4C, diffusant exclusivement en gallois et la chaîne 4 diffusant exclusivement en anglais. [90]

La décision de Julie Gardner , responsable des dramatiques pour BBC Wales, de filmer et de produire la version relancée de Doctor Who en 2005 au Pays de Galles est largement considérée comme un moment phare pour l'industrie de la nation. [91] Cela a été suivi à son tour par l'ouverture des studios de production de Roath Lock à Cardiff . Les programmes récents en anglais qui ont été tournés au Pays de Galles incluent Sherlock et His Dark Materials , tandis que d'autres séries populaires, telles que Hinterland ( Y Gwyll ) et Keeping Faith ( Un Bore Mercher ) ont été tournées en gallois et en anglais. [91]

Film

Le cinéma du Pays de Galles comprend l'art du cinéma et des films créatifs réalisés au Pays de Galles ou par des cinéastes gallois, localement ou à l'étranger. Le cinéma gallois a commencé à la fin du XIXe siècle, dirigé par le réalisateur gallois William Haggar . Le Pays de Galles a continué à produire des films de qualité variable tout au long du XXe siècle, en gallois et en anglais, bien que la production indigène ait été réduite en raison d'un manque d'infrastructures et de financement, ce qui a empêché la croissance de l'industrie à l'échelle nationale. Malgré cela, le Pays de Galles a été représenté dans tous les domaines du processus de réalisation de films, produisant des acteurs et des réalisateurs de renom.

Musique

Le chœur d'hommes de Cardiff Arms Park
Instrument de musique médiéval

Le Pays de Galles est souvent appelé "le pays de la chanson" [92] et se distingue par ses harpistes, ses chœurs d'hommes et ses artistes solistes. Le principal festival gallois de musique et de poésie est le National Eisteddfod annuel . [93] Le Llangollen International Eisteddfod fait écho au National Eisteddfod mais offre une opportunité aux chanteurs et musiciens du monde de se produire. [94] La musique et la danse traditionnelles au Pays de Galles sont soutenues par de nombreuses sociétés. La Welsh Folk Song Society a publié un certain nombre de recueils de chansons et de mélodies. [95]

Les chœurs d'hommes (parfois appelés chœurs de voix d'hommes), apparus au XIXe siècle, sont restés une tradition durable au Pays de Galles. À l'origine, ces chœurs étaient formés comme sections de ténor et de basse des chœurs de chapelle et embrassaient les hymnes profanes populaires de l'époque. [96] Beaucoup de chœurs gallois historiques survivent, chantant un mélange de chansons traditionnelles et populaires. [97] [98] [99] Les instruments traditionnels du Pays de Galles incluent les telyn deires ( harpe triple ), [100] le violon , [101] le crwth , [102] le pibgorn (hornpipe) et d'autres instruments. [103] Le Cerdd DantLa société promeut son art du chant spécifique principalement par le biais d'un festival annuel d'une journée. [104] L' Orchestre national de la BBC du Pays de Galles se produit au Pays de Galles et dans le monde. [105] L' Opéra national gallois est basé au Wales Millennium Centre dans la baie de Cardiff , [106] tandis que l' Orchestre national des jeunes du Pays de Galles était le premier de ce type au monde. [107]

Tom Jones jouant avec Janis Joplin en 1969

Le Pays de Galles a eu un certain nombre de chanteurs à succès. Dans les années 1960, il s'agissait de groupes tels que Amen Corner et The Iveys/ Badfinger et de chanteurs tels que Sir Tom Jones , Dame Shirley Bassey et Mary Hopkin . [108] Dans les années 1980, des groupes de pop indie et de rock alternatif tels que The Alarm , The Pooh Sticks et The Darling Buds étaient populaires dans leurs genres. Mais l'opinion la plus large à l'époque était que la scène musicale galloise au sens large était stagnante, car les musiciens les plus populaires du Pays de Galles appartenaient à des époques antérieures. [109]

Dans les années 1990, en Angleterre, la scène Britpop émerge, tandis qu'au Pays de Galles, des groupes comme Y Cyrff et Ffa Coffi Pawb commencent à chanter en anglais, entamant une culture qui conduira à la création de Catatonia et des Super Furry Animals . [110] L'influence des groupes des années 80 et l'émergence d'une scène musicale en langue galloise et bilingue localement au Pays de Galles ont conduit à un changement radical d'opinion à travers le Royaume-Uni lorsque les groupes " Cool Cymru " de l'époque ont émergé. [109] Le principal groupe gallois de cette période était les Manic Street Preachers , dont l'album de 1996 Everything Must Gofigure parmi les plus grands albums de tous les temps. [111]

Certains de ces groupes ont connu un succès continu, tandis que la popularité générale de la musique galloise au cours de cette période a conduit à une résurgence de chanteurs tels que Tom Jones avec son album Reload . C'était son premier album numéro un hors compilation depuis Delilah en 1968 . [112] Pendant ce temps, Shirley Bassey a atteint le top 20 une fois de plus dans les charts britanniques avec sa collaboration avec les Propellerheads sur le single " History Repeating ". [113] Ils ont également introduit de nouveaux actes, tels que Owen Powell de Catatonia travaillant avec Duffy pendant sa première période. [110] Entrer dans le 21e siècle, Bullet For My Valentineont été nommés meilleur groupe britannique au Kerrang! Récompenses pendant trois années consécutives. [114] D'autres groupes à succès de cette période incluent Funeral For A Friend , [115] et Lostprophets . [116]

Médias

La télévision est la source d'information la plus courante au Pays de Galles, utilisée par 75 % des personnes, la radio étant utilisée par 43 %, 33 % utilisant des journaux imprimés et 31 % utilisant des sites Web et des applications. En 2020, 46 % des personnes ont obtenu leurs informations sur les réseaux sociaux, qui sont en grande partie non réglementés, mais incluent certaines informations provenant de sources réglementées. [117]

sport

Action de rugby du Pays de Galles contre l'Angleterre en 2006

Plus de cinquante organes directeurs nationaux réglementent et organisent leurs sports au Pays de Galles. [118] La plupart des personnes impliquées dans les sports de compétition sélectionnent, organisent et gèrent des individus ou des équipes pour représenter leur pays lors d'événements internationaux ou de rencontres contre d'autres pays. Le Pays de Galles est représenté lors d'événements sportifs mondiaux majeurs tels que la Coupe du monde de football , [119] la Coupe du monde de rugby et les Jeux du Commonwealth . [120] [121] Aux Jeux olympiques , les athlètes gallois concourent aux côtés de ceux d'Écosse, d'Angleterre et d'Irlande du Nord dans le cadre d'une équipe de Grande-Bretagne . [122]

L'union de rugby est considérée comme un symbole de l'identité galloise et une expression de la conscience nationale. [123] L'équipe nationale galloise de rugby à XV participe au championnat annuel des Six Nations et a également participé à toutes les Coupes du monde de rugby [124] , le Pays de Galles accueillant le tournoi de 1999 . [125] Les cinq équipes professionnelles qui ont remplacé les équipes traditionnelles de clubs dans les grandes compétitions en 2003 ont été à leur tour remplacées en 2004 par les quatre régions : Scarlets ; Blues de Cardiff ; Dragons de Newport Gwent ; et les Ospreys . [126] [127]Les équipes régionales galloises jouent dans la ligue Pro14 , [128] la Coupe anglo-galloise (LV Cup), [129] la Heineken Cup européenne et la Challenge Cup européenne (Amlin) . [130] [131]

Le Pays de Galles a sa propre ligue de football depuis 1992. [132] Pour des raisons historiques et autres, trois clubs gallois ( Cardiff City , Swansea City et Newport County ) jouent dans la Ligue anglaise de football . [133] Deux autres clubs gallois jouent dans les ligues nourricières du football anglais : Wrexham et Merthyr Town . [134] Cela qualifie également ces équipes pour concourir pour les trophées nationaux de l'Angleterre. Le 23 avril 1927, Cardiff City devient la seule équipe hors d'Angleterre à remporter la FA Cup . [135]Dans les compétitions européennes de football, seules les équipes évoluant dans les ligues galloises sont éligibles pour jouer pour le Pays de Galles. Les cinq équipes des ligues anglaises sont éligibles pour représenter l'Angleterre uniquement et elles ne sont pas autorisées à concourir pour les trophées nationaux gallois. [134]

L'athlète galloise Tanni Grey-Thompson a remporté 11 médailles d'or paralympiques.

Dans le cricket international , le Pays de Galles et l'Angleterre alignent une seule équipe représentative, administrée par le England and Wales Cricket Board (ECB), appelée l' équipe de cricket d'Angleterre , ou simplement «Angleterre». [136] Occasionnellement, une équipe nationale de cricket du Pays de Galles distincte joue dans des compétitions limitées, principalement contre des équipes de comté anglais. [137] Glamorgan est le seul participant gallois au championnat du comté d'Angleterre et du Pays de Galles. [138] Plaid Cymru a fait valoir que le Pays de Gallesdevrait avoir sa propre équipe internationale et se retirer de l'arrangement existant en vertu duquel les joueurs gallois jouent pour l'Angleterre. La proposition a suscité l'opposition de Cricket Wales et du Glamorgan County Cricket Club, qui soutiennent qu'une telle décision serait financièrement désastreuse. Le débat s'est concentré sur un rapport produit par la commission des pétitions de l'Assemblée nationale galloise , qui reflétait les arguments des deux côtés. Bethan Jenkins, porte-parole de Plaid Cymru pour le patrimoine, la culture, le sport et la radiodiffusion, et membre du comité des pétitions, a déclaré: "Cricket Wales et Glamorgan CCC disent que l'idée d'une équipe nationale galloise de cricket est" un sujet émouvant ". Bien sûr, avoir un national L'équipe est émotive. Vous n'avez qu'à regarder les gradins pendant n'importe quel match national pour le voir. Suggérer cela comme autre chose que naturel est un peu un argument trompeur. [139] [140] [141] [142] [143] [144] Dans leur plan stratégique, Cricket Wales déclare qu'ils sont "engagés à continuer à jouer un rôle majeur au sein de la BCE" [145]

Le Pays de Galles a produit plusieurs participants de classe mondiale dans les sports individuels, notamment les joueurs de snooker Ray Reardon , Terry Griffiths , Mark Williams et Matthew Stevens . [146] Les athlètes de piste à succès incluent le miler Jim Alford qui détenait le record du monde du relais 4 x 1500 mètres, le 110 mètres haies Colin Jackson qui est un ancien détenteur du record du monde et le vainqueur de nombreuses médailles olympiques, mondiales et européennes, [147] et Tanni Grey-Thompson qui a remporté 11 médailles d'or paralympiques. [148] Le Pays de Galles a également produit un certain nombre de boxeurs de classe mondiale.Joe Calzaghe a été champion du monde des super-moyens WBO , puis a remporté les titres des super-moyens WBA, WBC et Ring Magazine et des titres Ring Magazine Light-Heavyweight. [149] D'autres anciens champions du monde de boxe incluent Enzo Maccarinelli , Freddie Welsh , Howard Winstone , Percy Jones , Jimmy Wilde , Steve Robinson et Robbie Regan . [150]

Cuisine

La cuisine galloise est de renommée internationale ; L'agneau gallois, les gâteaux gallois et les plats tels que le bara brith restent des exportations synonymes de qualité et de saveur. Certains disent que d'autres plats gallois ressemblent à la cuisine anglaise . [151] Cependant, il existe des variations régionales dans la nourriture observée à travers le Pays de Galles, qui peuvent être attribuées historiquement à la disponibilité de certaines cultures et produits dans des régions spécifiques du pays. [152] La cuisine de Gower est particulièrement différente du reste du Pays de Galles. Il a été fortement influencé par le Somerset et le Devon et a développé des plats tels que le pot blanc tandis que des ingrédients tels que la citrouilleont été utilisés, ce qui est inhabituel dans le reste du Pays de Galles. [153]

L'élevage bovin produit la majorité de la production agricole du pays de Galles. Le bœuf gallois est protégé par le droit de l'Union européenne , ce qui signifie qu'il doit être produit et abattu au Pays de Galles. [154] Des porcs gallois sont élevés, fournissant de bonnes coupes de viande. [155] Les régions montagneuses du Pays de Galles sont adaptées à l'élevage de moutons , ce qui a conduit à une association de leur viande avec le pays. [156] Le mouton du Pays de Galles est populaire dans le reste du Royaume-Uni depuis le 16ème siècle, [157] et à la fin du 20ème siècle, il y avait plus de 11 millions de moutons au Pays de Galles. [156]

Cawl , un plat gallois de viande et de légumes

Plusieurs plats gallois sont considérés comme gallois parce que leurs ingrédients sont associés au Pays de Galles, alors que d'autres y ont été élaborés. Cawl est considéré comme le plat national gallois; [158] c'est un bouillon de viande et de légumes mijoté. Traditionnellement, c'était un plat riche en légumes, [159] mais maintenant, il est plus susceptible de contenir du bœuf ou de l'agneau. [160] On pense que le rarebit gallois date du 18ème siècle, bien que le terme original "lapin gallois" ait pu être conçu comme une insulte contre les Gallois. [161] [162] [163] Une autre utilisation du fromage dans un plat traditionnel gallois est observée dans la saucisse de Glamorgan, qui est une saucisse sans peau faite de fromage et de poireau ou d'oignon de printemps, [164] qui est ensuite roulée en forme de saucisse avant d'être frite. [165] [166] Laverbread est fabriqué à partir d'une purée d'algues et est traditionnellement servi dans un petit-déjeuner gallois. [167] Les gâteaux gallois sont faits sur une pierre à cuire et sont de petits gâteaux ronds épicés contenant des raisins secs , des raisins secs et parfois des raisins de Corinthe . [168] Bara brith contient des ingrédients similaires aux gâteaux gallois, mais est similaire à un pain au thé . [169]

Crempog - style Anglesey

Les Gallois ont leurs propres versions de crêpes : les crempogau (sing. crempog ) (parfois appelés ffroes , sing. ffroesen ) sont traditionnellement superposés pour former un gros gâteau. Certains ressemblent beaucoup aux pancakes américains; d'autres peuvent être préparés avec de la levure (appelée crempogau burum , sing. crempog furum ) ou de la farine d'avoine (bien que cela soit également vrai pour les pancakes américains) et certains ressemblent aux pancakes écossais. [170] [171]

La bière est la boisson nationale du Pays de Galles, malgré l'influence du lien avec le mouvement de tempérance au Pays de Galles. [172] La Wrexham Lager Beer Company a été le premier producteur de bière blonde à succès en Grande-Bretagne lors de son ouverture en 1882, [173] et la brasserie Felinfoel a été la première brasserie en Europe à mettre de la bière en canettes. [172] La production de whisky au Pays de Galles était historiquement une industrie de niche et a complètement fermé ses portes en 1910 lorsque la dernière distillerie a été rachetée par une entreprise écossaise. Cependant, la distillerie Penderyn a produit le premier whisky créé au Pays de Galles depuis un siècle à être mis en vente lors de son lancement en 2004.[174] Il y a 20 vignobles gallois produisant 100 000 bouteilles de vin par an au total. [175] [176]

Voir également

Remarques

  1. ^ Davies 1993, p. 3.
  2. ^ Jones & Mattingly 1990, p. 153.
  3. ^ Davies 1982, p. 94.
  4. ^ Davies 1982, p. 102.
  5. ^ Maund 2006, pp. 50-54.
  6. ^ Maund 2006, pp. 87-97.
  7. ^ Davies 1987, pp. 28–30.
  8. ^ Lloyd 1911, p. 398.
  9. ^ Maund 2006, pp. 162–171.
  10. ^ Lloyd 1911, pp. 508-509.
  11. ^ Moore 2005, p. 124.
  12. ^ Lloyd 1911, p. 693.
  13. ^ Charpentier 2003, p. 510.
  14. ^ Griffiths & Thomas 1985, p. 17.
  15. ^ "Une dynastie royale". BBC Pays de Galles. 5 août 2008 . Récupéré le 21 avril 2016 .
  16. ^ Laynesmith 2005, p. 81.
  17. ^ Chrimes 1972, p. 49.
  18. ^ un b "BBC Pays de Galles - Histoire - Thèmes - L'Acte d'Union de 1536" . BBC . Récupéré le 7 septembre 2022 .
  19. ^ Cavendish, James (8 août 2003). "Le mariage de James IV d'Écossais et de Margaret Tudor". L'histoire aujourd'hui . Vol. 8, non. 53 . Récupéré le 23 avril 2016 .
  20. ^ Davies & Jenkins 2008, p. 599.
  21. ^ Morgan 2009, p. 102-104.
  22. ^ abcd Carradice, Phil (28 février 2013). "Le poireau, emblème national du Pays de Galles". BBC Pays de Galles . Récupéré le 12 avril 2016 .
  23. ^ ab Davies & Jenkins 2008, p. 455.
  24. ^ abc "Le dragon et la guerre". Histoire de la BBC au Pays de Galles . Récupéré le 12 avril 2016 .
  25. ^ Davies & Jenkins 2008, p. 732.
  26. ^ abc "Le dragon gallois est-il l'objet le plus important de l'histoire galloise?". Pays de Galles en ligne. 29 avril 2013 . Récupéré le 12 avril 2016 .
  27. ^ Diacre, Thomas (12 septembre 2018). "Pourquoi le Pays de Galles n'est pas représenté sur l'Union Jack". Pays de Galles en ligne . Récupéré le 17 décembre 2020 .
  28. ^ "Le jour de la Saint-David: poireaux contre daffs - de vraies icônes?". Nouvelles de la BBC. 1 mars 2011 . Récupéré le 12 avril 2016 .
  29. ^ "Moutons". L'agriculture se connecte . Affaires Pays de Galles . Récupéré le 1er décembre 2022 .
  30. ^ "Alors, combien y a-t-il de moutons au Pays de Galles ?". Hybu Cig Cymru/Production de viande Cymru.
  31. ^ "Symboles nationaux du Pays de Galles". Pays de Galles . 3 juillet 2019.
  32. ^ "Cuillère d'amour". Musée du Pays de Galles .
  33. ^ Davies, Jean ; Jenkins, Nigel ; Menna, Baines ; Lynch, Peredur I., éd. (2008). L'Encyclopédie de l'Académie galloise du Pays de Galles . Cardiff : Presse de l'Université du Pays de Galles. p. 523.ISBN _ 978-0-7083-1953-6.
  34. ^ ab Davies & Jenkins 2008, p. 935.
  35. ^ "Recensement 2011 : Nombre de locuteurs gallois en baisse" . BBC Pays de Galles. 11 décembre 2012 . Récupéré le 13 octobre 2019 .
  36. ^ "Le Pays de Galles préhistorique (deuxième partie)" . Histoire de la BBC au Pays de Galles . Récupéré le 7 avril 2016 .
  37. ^ "5: Christianisme primitif au Pays de Galles" . Histoire de la BBC au Pays de Galles . Récupéré le 7 avril 2016 .
  38. ^ un b "Recensement 2011 : Un tiers au Pays de Galles n'a pas de religion". Nouvelles de la BBC. 11 décembre 2012 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  39. ^ "Notre histoire". L'Église presbytérienne du Pays de Galles. Archivé de l'original le 20 avril 2016 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  40. ^ b Williamson, David (24 avril 2014). "Le Pays de Galles n'est plus une nation de pratiquants mais la foi est vivante". Pays de Galles en ligne . Récupéré le 7 avril 2016 .
  41. ^ Bates, Stephen (8 décembre 2000). "Désélectionner l'église et l'état soulève des questions emmêlées". Le Gardien . Récupéré le 7 avril 2016 .
  42. ^ "Saint David". BBC. 31 juillet 2009 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  43. ^ "MP: Le jour de St David devrait être la fête nationale du Pays de Galles" . Nouvelles ITV. 1 mars 2016 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  44. ^ "Owain Glyndŵr Day" (PDF) . BBC. 10 mai 2009. Archivé de l'original (PDF) le 28 avril 2016 . Récupéré le 16 septembre 2016 .
  45. ^ Carradice, Phil (28 octobre 2011). "Halloween et Galan Gaeaf". BBC . Récupéré le 29 avril 2016 .
  46. ^ Séquoia 1839, pp. 2–4.
  47. ^ "Gŵyl Fair et Canhwyllau" . BBC. Archivé de l'original le 28 avril 2016 . Récupéré le 29 avril 2016 .(traduit du gallois)
  48. ^ "Coutumes galloises du 1er mai" . BBC. 30 avril 2012 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  49. ^ "Calan Awst". celticearthspirit.co.uk. Archivé de l'original le 4 juin 2016 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  50. ^ "Gŵyl mabsant". Les fêtes oubliées du Pays de Galles. 11 septembre 2007 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  51. ^ Mayer, James (25 janvier 2013). "Dydd Santes Dwynwen : Un Jour Glacé Pour les Amoureux". Institution Smithsonian. Archivé de l'original le 1er juin 2016 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  52. ^ "Traditions du Nouvel An au Pays de Galles: Calennig et Poule Galan" . BBC. 1er janvier 2013 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  53. ^ "L'art celtique dans l'âge du fer au Pays de Galles, NMOW" . Archivé de l'original le 13 janvier 2010 . Récupéré le 3 mars 2010 .
  54. ^ Gamesonm, Richard. "Le plus ancien manuscrit de la cathédrale de Hereford" (PDF) . herefordcathedral.org. Archivé de l'original (PDF) le 28 avril 2016 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  55. ^ "Évangiles de Lichfield". Encyclopédie de l'art irlandais et celtique . Récupéré le 29 avril 2016 .
  56. ^ "Le Psautier Ricemarch: Un Manuscrit Irlandais / Gallois" . Trinity College de Dublin. 1 mars 2013 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  57. ^ Lawlor 1914, pp. ix-xii.
  58. ^ "NMOW, Artistes Gallois du 18ème Siècle". Archivé de l'original le 25 janvier 2010 . Récupéré le 3 mars 2010 .
  59. ^ "Loi sur les institutions littéraires et scientifiques de 1854" (PDF) . Parlement de Grande-Bretagne. 11 août 1854. Archivé de l'original (PDF) le 28 avril 2016 . Récupéré le 16 septembre 2016 .
  60. ^ "L'école d'art et de design de Cardiff" . allaboutartschools.com . Récupéré le 29 avril 2016 .[ lien mort permanent ]
  61. ^ "L'Académie Royale Cambrienne". Archivé de l'original le 23 mai 2011.
  62. ^ "Goscombe John et la "Nouvelle Sculpture"". Musée national de Cardiff . Récupéré le 29 avril 2016 .
  63. ^ "Rétrospective de Christopher Williams" . Université d'Aberystwyth . Récupéré le 29 avril 2016 .
  64. ^ "Thomas E. Stephens". Nouvelles de l'icône galloise . Récupéré le 29 avril 2016 .
  65. ^ "La Galerie : l'Artiste Vedette de ce Mois... Le Monde Coloré d'Andrew Vicari". Bibliothèque : World Wide Society . Récupéré le 29 avril 2016 .
  66. ^ "Monsieur Frank Brangwyn". Louise Kosman . Récupéré le 29 avril 2016 .
  67. ^ Holroyd, Michael (3 septembre 2004). "Image miroir". Le Gardien . Récupéré le 29 avril 2016 .
  68. ^ Evans, Rian (4 septembre 2006). "Nécrologie: Sir Kyffin Williams". Le Gardien . Récupéré le 16 mars 2013 .
  69. ^ "Hommages rendus à l'artiste 'unique'". Nouvelles de la BBC . 15 janvier 2007 . Récupéré le 22 janvier 2007 .
  70. ^ "La biographie de Ceri Richards". Tate . Récupéré le 22 octobre 2013 .
  71. ^ "Éric Gill". Imagerie de la Bible au Pays de Galles . Récupéré le 29 avril 2016 .
  72. ^ "David Jones". BBC Pays de Galles. 10 janvier 2011 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  73. ^ Cameron, Euan (14 janvier 2005). "Nécrologie : Jonah Jones". Le Gardien . Récupéré le 29 avril 2016 .
  74. ^ "Dylan Thomas et l'ensemble Kardomah". L'Indépendant . Londres. 11 février 2006. Archivé de l'original le 7 septembre 2012 . Récupéré le 20 mars 2011 .
  75. ^ "Poterie et Porcelaine". Musée du Pays de Galles . Récupéré le 7 septembre 2022 .
  76. ^ Bebb 2008, p. 4.
  77. ^ Bebb 2008, p. 5.
  78. ^ Bebb 2008, p. 6.
  79. ^ "Poterie et porcelaine galloises". Musée national de Cardiff . Récupéré le 9 avril 2016 .
  80. ^ abc "Histoire du théâtre". Commission royale sur les monuments anciens et historiques du Pays de Galles. Archivé de l'original le 1er juin 2016 . Récupéré le 9 avril 2016 .
  81. ^ "Amphithéâtre de Caerleon" . Cadw . Récupéré le 9 avril 2016 .
  82. ^ "Le théâtre de Monmouth reçoit un coup de pouce de 6 000 £" . Presse gratuite . 10 janvier 2012 . Récupéré le 9 avril 2016 .
  83. ^ Kissack 2003, pp. 142-144.
  84. ^ "Destruction du théâtre de Cardiff" . L'époque . 16 décembre 1877. p. 5 – via British Newspaper Archive .
  85. ^ "Le Nouveau Théâtre Royal, Cardiff" . Courrier de l'Ouest . 1er octobre 1878. p. 4 – via British Newspaper Archive .
  86. ^ "L'histoire du Nouveau Théâtre". Nouveau Théâtre. Archivé de l'original le 30 septembre 2011 . Récupéré le 9 avril 2016 .
  87. ^ "Le nouveau théâtre de Cardiff" . Nouvelles quotidiennes de Londres . N° 18950. 11 décembre 1906. p. 12 . Récupéré le 4 avril 2016 - via British Newspaper Archive .
  88. ^ abc Davies & Jenkins 2008, p. 88.
  89. ^ Davies & Jenkins 2008, p. 787.
  90. ^ "Appuyez sur | S4C" . s4c.cymru . Récupéré le 7 septembre 2022 .
  91. ^ ab Pyke, Chris (20 mars 2018). "Comment le Pays de Galles s'est construit une industrie du cinéma et de la télévision". Pays de Galles en ligne . Récupéré le 13 octobre 2019 .
  92. ^ "Pays de Galles : Vie Culturelle : Musique, littérature et film". Britannica (éd. En ligne). 2006.
  93. ^ "L'Eisteddfod National du Pays de Galles". Historique UK.com . Récupéré le 29 avril 2016 .
  94. ^ "Histoire de Llangollen". International Eisteddfod.co.uk. Archivé de l'original le 2 mai 2016 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  95. ^ "Publications". Société de la chanson folklorique galloise . Récupéré le 29 avril 2016 .
  96. ^ Davies & Jenkins 2008, p. 532.
  97. ^ "Le Chœur d'Hommes de Pendyrus" . Chœur d'hommes de Pendyrus . Récupéré le 29 avril 2016 .
  98. ^ "Une Histoire Courte du Chœur Masculin de Cardiff". Chœur d'hommes de Cardiff. 9 février 2008 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  99. ^ "Chœur d'Hommes Llantrisant". Chœur d'hommes Llantrisant . Récupéré le 29 avril 2016 .
  100. ^ Davies & Jenkins 2008, p. 179.
  101. ^ Davies & Jenkins 2008, p. 281.
  102. ^ Davies & Jenkins 2008, p. 353.
  103. ^ Davies & Jenkins 2008, p. 677.
  104. ^ "Fin du 20ème siècle". Société Cerdd Dant . Récupéré le 29 avril 2016 .
  105. ^ "Orchestre national de la BBC du Pays de Galles" . BBC . Récupéré le 29 avril 2016 .
  106. ^ "70 Aujourd'hui". Opéra National de Galles . Récupéré le 29 avril 2016 .
  107. ^ "Aperçu musical: Orchestre national des jeunes du Pays de Galles" . Site Web de Wales Online . Media Wales Ltd. 3 août 2010 . Récupéré le 26 septembre 2010 .
  108. ^ "Musique populaire galloise dans les années 1960". BBC. 5 décembre 2008 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  109. ^ ab Owens 2000, pp. 3–4.
  110. ^ un b "Cool Cymru et au-delà - le passé, le présent et l'avenir de la scène musicale galloise". Pays de Galles en ligne. 13 août 2001 . Récupéré le 23 avril 2016 .
  111. ^ Griffin, Matt (7 décembre 2015). "Les maniaques pour célébrer les 20 ans de 'Tout doit partir' lors de spectacles spéciaux au Royal Albert Hall". Royal Albert Hall . Récupéré le 23 avril 2016 .
  112. ^ "Tom Jones". Cartes officielles . Récupéré le 23 avril 2016 .
  113. ^ "Propellerheads & Shirley Bassey". Cartes officielles . Récupéré le 23 avril 2016 .
  114. ^ "Bullet for My Valentine gagne à Kerrang!". Pays de Galles en ligne. 29 juillet 2010 . Récupéré le 23 avril 2016 .
  115. ^ Pete Withers (11 juillet 2011). Darren Tayor (éd.). "Hall Of Fame : Funérailles Pour Un Ami". Son rock (151): 44–45.
  116. ^ Wiederhorn, Jon (20 juillet 2006). "Les prophètes perdus se retrouvent après avoir frôlé la mort, embrassent les influences pop sur le troisième LP". Nouvelles MTV . Récupéré le 23 avril 2016 .
  117. ^ "Comment le Pays de Galles peut-il obtenir les médias dont il a besoin?". recherche.senedd.wales . Récupéré le 26 janvier 2023 .
  118. ^ "Liste des membres AZ". Association sportive galloise. Archivé de l'original le 10 mars 2016 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  119. ^ "Pays de Galles". FIFA. Archivé de l'original le 9 mars 2016 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  120. ^ "Coupe du monde de rugby 2015" . Pays de Galles en ligne. Archivé de l'original le 14 mars 2016 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  121. ^ "Notre équipe". L'équipe du Pays de Galles. Archivé de l'original le 28 janvier 2016 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  122. ^ "Londres 2012 : athlètes gallois qualifiés pour les Jeux olympiques de 2012" . BBC Sport Pays de Galles. Archivé de l'original le 7 avril 2016 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  123. ^ Davies & Jenkins 2008, p. 782.
  124. ^ "Une brève histoire de l'Union galloise de rugby" . Fédération galloise de rugby. Archivé de l'original le 31 août 2015 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  125. ^ "La Coupe du monde démarre avec style". Nouvelles de la BBC. 1er octobre 1999. Archivé de l'original le 19 septembre 2014 . Récupéré le 2 avril 2016 .
  126. ^ "Les questions face aux plans régionaux du Pays de Galles" . BBC Sport. 3 avril 2003. Archivé de l'original le 11 août 2003 . Récupéré le 2 octobre 2010 .
  127. ^ "La hache WRU tombe sur les Guerriers". BBC Sport. 1 juin 2004 . Récupéré le 2 octobre 2010 .
  128. ^ "Guinness Pro12". BBC Sport . Récupéré le 7 avril 2016 .
  129. ^ "La Coupe LV =" . BBC Sport . Récupéré le 7 avril 2016 .
  130. ^ "Résultats et calendriers des régions: Coupe Heineken" . Union galloise de rugby. Archivé de l'original le 4 février 2012 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  131. ^ Jones, Gwyn (14 janvier 2016). "La vérité sur le rugby européen de Gwyn Jones: les régions galloises Gutsy font face à un week-end décisif" . Pays de Galles en ligne . Récupéré le 7 avril 2016 .
  132. ^ Evans, Alun. "Une brève histoire de la Ligue". Premier League galloise. Archivé de l'original le 20 juillet 2011 . Récupéré le 23 novembre 2010 .
  133. ^ "Le Derby de Cardiff et de Swansea". BBC Cymru Pays de Galles. 5 novembre 2010 . Récupéré le 23 novembre 2010 .
  134. ^ un b "L'UEFA donne à Swansea et à Cardiff l'assurance européenne". BBC Sport. 21 mars 2012 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  135. ^ "La Coupe de l'Association" . Yorkshire Post et Leeds Intelligencer . N° 24894. 25 avril 1927. p. 3 . Récupéré le 6 avril 2016 - via British Newspaper Archive .
  136. ^ "Ce que nous faisons à la BCE" . Conseil de cricket d'Angleterre et du Pays de Galles . Archivé de l'original le 24 juin 2014 . Récupéré le 23 novembre 2010 .
  137. ^ Shipton, Martin (23 octobre 2013). "Si le Pays de Galles a sa propre équipe internationale de cricket, demandez aux membres de l'Assemblée". Pays de Galles en ligne . Récupéré le 7 avril 2016 .
  138. ^ "Histoire du cricket du comté gallois" . Club de cricket du comté de Glamorgan. Archivé de l'original le 28 mars 2009 . Récupéré le 23 novembre 2010 .
  139. ^ Shipton, Martin (12 août 2013). "Une équipe nationale galloise de cricket ? Les AM auront leur mot à dire sur la possibilité cet automne". Pays de Galles en ligne . Récupéré le 21 mars 2016 .
  140. ^ Wyn-Williams, Gareth (14 mars 2015). "L'équipe nationale galloise de cricket devrait être créée, déclare Rhun ap Iorwerth". nord de la galles . Récupéré le 21 mars 2016 .
  141. ^ "Jonathan EdwardsTowards un avenir national pour le cricket gallois" . Archivé de l'original le 4 mars 2016 . Récupéré le 21 mars 2016 .
  142. ^ Shipton, Martin. "Si le Pays de Galles a sa propre équipe internationale de cricket, demandez aux membres de l'Assemblée". Pays de Galles en ligne . Archivé de l'original le 4 mars 2016 . Récupéré le 21 mars 2016 .
  143. ^ "La chauve-souris et la jonquille". L'Économiste . ISSN  0013-0613 . Récupéré le 21 mars 2016 .
  144. ^ Williamson, David (7 septembre 2008). "Appelez au Pays de Galles d'avoir sa propre équipe de cricket". Pays de Galles en ligne . Récupéré le 21 mars 2016 .
  145. ^ "Effacer les frontières" (PDF) . Cricket Pays de Galles .
  146. ^ "Billard". BBC Pays de Galles. Archivé de l'original le 11 février 2009 . Récupéré le 23 novembre 2010 .
  147. ^ "Né pour courir". Bureau de presse de la BBC. 24 septembre 2014 . Récupéré le 7 avril 2016 .
  148. ^ "Le paralympien Tanni Grey-Thompson devient le pair des gens" . Nouvelles de la BBC. 29 mars 2010 . Récupéré le 23 novembre 2010 .
  149. ^ Davies, Sean. "1=.Joe Calzaghe". BBC Sport . Récupéré le 7 avril 2016 .
  150. ^ Davies, Sean (25 mars 2008). "Les champions du monde de boxe du Pays de Galles". BBC Sport . Récupéré le 23 novembre 2010 .
  151. ^ Freeman 1996, p. 14.
  152. ^ Freeman 1996, p. 18.
  153. ^ Freeman 1996, p. 22.
  154. ^ Davies, John; Jenkins, Nigel ; Baines, M. Cattle (éd. En ligne). L'encyclopédie de l'Académie galloise du Pays de Galles.
  155. ^ "Cochon gallois Cardiff" . National géographique . 28 août 2011 . Récupéré le 29 avril 2016 .
  156. ^ ab Davies, John; Jenkins, Nigel ; Baines, M. Sheep (éd. En ligne). L'encyclopédie de l'Académie galloise du Pays de Galles.
  157. ^ Freeman 1996, pp. 37–38.
  158. ^ Webb 2012, p. 68.
  159. ^ Freeman 1996, p. 20.
  160. ^ Davidson 2014, p. 154.
  161. ^ Grumley-Grennan, Tony (2009). Compendium de la nourriture et des boissons du Fat Man. ISBN 9780953892235.
  162. ^ Breverton, Terry (2012). "Nourriture". Pays de Galles : un compagnon historique. Amberley Publishing Limited. ISBN 9781445609904.
  163. ^ Imholtz, août; Tannenbaum, Alison; Carr, AE K (2009). Alice Eats Wonderland (Illustré, éd. annoté). Livres Applewood. p. 17. ISBN 9781429091060.
  164. ^ Ayto, John (2012). The Diner's Dictionary: Word Origins of Food and Drink (éd. illustré). OUP Oxford. p. 153. ISBN 9780199640249.
  165. ^ Minahan, James (2009). Le guide complet des symboles et emblèmes nationaux [2 volumes] (éd. illustré). ABC-CLIO. p. 572.ISBN _ 9780313344978.
  166. ^ Allen, Gary (2015). Saucisse : une histoire mondiale. Livres de réaction. ISBN 9781780235554.
  167. ^ O'Connor, Kaori (décembre 2009). "L'histoire secrète de 'The Weed of Hiraeth': Laverbread, Identité et musées au Pays de Galles". Journal d'ethnographie muséale . Museum Ethnographers Group (22): 83. JSTOR  41417139.
  168. ^ Roufs, Timothy G.; Roufs, Kathleen Smyth (2014). Friandises sucrées dans le monde : une encyclopédie de l'alimentation et de la culture : une encyclopédie de l'alimentation et de la culture . ABC-CLIO. p. 375.ISBN _ 9781610692212.
  169. ^ Bain, Andrew (2009). Les 1000 expériences ultimes de Lonely Planet (édition illustrée). Planète seule. p. 291.ISBN _ 9781741799453. Récupéré le 5 avril 2016 .
  170. ^ Freeman, Bobby (2006) Attrapez d'abord votre paon: son guide classique de la cuisine galloise, Y Lolfa; Nouvelle édition, ISBN 978-0-86243-315-4 pp. 195–196 
  171. ^ Tibbit, Sara Minwell (1991) Baking in Wales, National Museums and Galleries of Wales, ISBN 978-0-7200-0346-8 p. 13 
  172. ^ ab Davies & Jenkins 2008, p. 57.
  173. ^ "Brasserisseurs et Brasseries". Ville de Wrexham . Récupéré le 29 avril 2016 .
  174. ^ "Renaissance de l'esprit du whisky gallois". Nouvelles de la BBC. 8 mai 2008.
  175. ^ Davies, John; Jenkins, Nigel ; Baines, M. Vineyards (éd. En ligne). L'encyclopédie de l'Académie galloise du Pays de Galles.
  176. ^ Freeman 1996, p. 19.

Les références

  • Bebb, Lynne (2008) [1997]. Poterie galloise . Princes Risborough: Shire Publications. ISBN 978-0-747-80339-3.
  • Charpentier, David (2003). La lutte pour la maîtrise : Grande-Bretagne, 1066-1284 . Oxford : presse universitaire d'Oxford. ISBN 0-19-522000-5.
  • Chries, Stanley (1972). Henri VII . Monarques anglais de Yale. New Haven, Connecticut : presse universitaire de Yale . ISBN 0-300-07883-8.
  • Davidson, Alan (2014). Jaine, Tom (éd.). Le compagnon d'Oxford à la nourriture (éd illustré.). Presse universitaire d'Oxford. ISBN 9780199677337. Récupéré le 5 avril 2016 .
  • Davies, John (1993). Une histoire du Pays de Galles . Londres : Livres de pingouin . ISBN 0-14-014581-8.
  • Davies, John; Jenkins, Nigel (2008). L'Encyclopédie de l'Académie galloise du Pays de Galles . Cardiff : Presse de l'Université du Pays de Galles . ISBN 978-0-7083-1953-6.
  • Davies, RR; Morgan, Gérald (2009). Owain Glyn Dŵr : Prince de Galles . Ceredigion: Y Lolfa. ISBN 978-1-84771-127-4.
  • Davies, RR (1987). Conquête, coexistence et changement : Pays de Galles 1063-1415 . Cardiff : Presse de l'Université du Pays de Galles. ISBN 0-19-821732-3.
  • Davies, Wendy (1982). Pays de Galles au Haut Moyen Âge . Leicester : presse universitaire de Leicester. ISBN 0-7185-1235-9.
  • Freeman, Bobby (1996). Attrapez d'abord votre paon: son guide classique de la cuisine galloise (édition de poche Rev.). Talybont, Ceredigion : Y Lolfa. ISBN 0862433150.
  • Griffiths, Ralph Alan; Thomas, Roger S. (1985). La fabrication de la dynastie Tudor . New York : presse de Saint-Martin. ISBN 978-0-31250-745-9.
  • Jones, Barri; Mattingly, David (1990). Un Atlas de la Bretagne romaine . Cambridge : Éditeurs Blackwell. ISBN 978-1-84217-067-0.
  • Kissack, Keith (2003). Monmouth et ses bâtiments . Almeley : Logaston Press. ISBN 1-904396-01-1.
  • Lawlor, Hugh Jackson (1914). Le psautier et le martyrologe de Ricemarsh. Harrison et fils.
  • Laynesmith, Joanna (2005). Les dernières reines médiévales: Queenship anglaise 1445–1503 . New York : presse universitaire d'Oxford. ISBN 0-19-927956-X.
  • Lloyd, John Edward (1911). Une histoire du Pays de Galles: des premiers temps à la conquête édouardienne . New York : Green & Co.
  • Maund, Kari (2006). Les rois gallois : guerriers, seigneurs de guerre et princes . Stroud, Gloucestershire : Tempus. ISBN 0-7524-2973-6.
  • Moore, David (2005). Les guerres d'indépendance galloises : c.410-c.1415 . Stroud, Gloucestershire : Tempus. ISBN 0-7524-3321-0.
  • Owens, David (2000). Cerys, Catatonia et la montée de la pop galloise . Londres : Ebury Publishing . ISBN 978-0-0918-7412-4.
  • Séquoia, Charles (1839). La vallée de Glamorgan : scènes et contes chez les Gallois. Saunders et Otley.
  • Webb, Andrew (2012). Nourriture Britannia. Maison aléatoire. ISBN 978-1-4090-2222-0. Récupéré le 5 avril 2016 .

Liens externes

  • Traditions et histoire du Pays de Galles via VisitWales.com