Cyclopédie universelle

L' Universal Cyclopaedia en 12 volumes a été édité par Charles Kendall Adams et publié par D. Appleton & Company en 1900. Le nom a été changé en Universal Cyclopaedia and Atlas en 1902, avec Rossiter Johnson comme éditeur.

Histoire

Ce fut le point culminant d'une série de projets encyclopédiques qui commencèrent en 1875-78 avec la publication de Johnsons New Universal Cyclopedia en quatre volumes par AJ Johnson and Sons . Une version révisée a été imprimée en 8 volumes en 1884, bien qu'« aucune révision notable n'ait été mise en œuvre. Les rédacteurs en chef originaux étaient Frederick Augustus Porter Barnard et Arnold Henry Guyot [1] De 1893 à 1897, elle a été republiée sous le titre Johnson's Universal Encyclopedia. L'encyclopédie a été vendue à D. Appleton & Company à mi-chemin du projet, de sorte que les volumes 2, 3, 4, 6 et 7 – les premiers à être publiés – conservent l'empreinte Johnson, tandis que les volumes 1, 5 et 8 ont été publiés. sous la marque Appleton. L'éditeur de cette édition était Charles Kendall Adams , président de l' Université Cornell .

En 1900, l'encyclopédie fut de nouveau révisée par Adams et étendue à 12 volumes. Comme Johnson n'était plus impliqué, cette édition a été publiée sous le titre Universal Cyclopaedia , qui est décrite comme l'une des meilleures encyclopédies de l'époque. D'autres éditions furent publiées en 1901, 1903 et 1905. À la mort d'Adams en 1902, les fonctions éditoriales furent reprises par Rossiter Johnson . [3]

Dans « l'annonce de l'éditeur » dans le volume I de l'édition originale, AJ Johnson a déclaré qu'Horace Greeley avait suggéré le plan de l'ouvrage et demandé sa publication, et qu'il était l'un des principaux conseillers. Greeley est répertorié comme rédacteur associé. L'une des exigences de Greeley était que la cyclopédie « soit avant tout un livre de faits et, dans une mesure très limitée, voire pas du tout, un volume de discussions ou d'opinions critiques ». [4]

Il y a eu quelques protestations contre la représentation de la doctrine et des pratiques catholiques dans la Cyclopédie universelle et l'Atlas . [5]

Les références

  1. ^ S. Padraig Walsh Encyclopédies générales anglo-américaines 1704-1967 New York : RR Baker and Company, 1968 p.89
  2. ^ Walsh p.90
  3. ^ Walsh p.169
  4. ^ La nouvelle cyclopédie universelle de Johnson : un trésor scientifique et populaire de connaissances utiles New York : AJ Johnson & Son ; Pittsburgh, Pennsylvanie. : WD Cummings p.v.
  5. ^ Wynne, John J., 1859-1948. "Un chapitre d'erreurs dans la cyclopédie et l'atlas universels d'Appleton ; un article intitulé "Poisoning the wells" réimprimé de The Messenger". New York : Le Messager (1900).{{cite web}}: Maintenance CS1 : noms multiples : liste des auteurs ( lien ) Maintenance CS1 : noms numériques : liste des auteurs ( lien )

Lectures complémentaires

Récupéré de "https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Universal_Cyclopaedia&oldid=1217606626"