Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche
Castle Street dans la ville venter de Reading
Vieille ville de Porvoo en janvier
Hôtel de ville de Lemgo sur la place du marché
La ville alpine de Davos dans les Alpes suisses
Vue depuis la tour de l'église Saint Michal à Skalica
La ville de La Mecque dans la péninsule arabique, avant son inflation, en 1880
La ville mariale de Fátima
Le centre de la ville intérieure de Viljandi
De gauche à droite, en partant du haut : Reading en Angleterre , Porvoo en Finlande , Lemgo en Allemagne , Davos en Suisse , Skalica en Slovaquie , La Mecque en Arabie Saoudite , Fátima au Portugal , Viljandi en Estonie

Une ville est un établissement humain . Les villes sont généralement plus grandes que les villages et plus petites que les villes , bien que les critères pour les distinguer varient considérablement d'une partie du monde à l'autre.

Origine et utilisation

Le mot « ville » partage une origine avec le mot allemand Zaun , le mot néerlandais tuin et le vieux norrois tún . [1] Le mot proto-germanique original , * tūnan , est considéré comme un emprunt précoce du proto-celtique * dūnom (cf. Old Irish dún , gallois din ). [2]

Le sens originel du mot en germanique et en celtique était celui d'une forteresse ou d'une enceinte. Les cognats de « ville » dans de nombreuses langues germaniques modernes désignent une clôture ou une haie. [2] En anglais et en néerlandais, le sens du mot a pris le sens de l'espace que ces clôtures enfermaient, et à travers lequel une piste doit passer. [la citation nécessaire ] En Angleterre, une ville était une petite communauté qui ne pouvait pas se permettre ou n'était pas autorisée à construire des murs ou d'autres fortifications plus grandes et a construit une palissade ou une palissade à la place. [ citation nécessaire ]Aux Pays-Bas, cet espace était un jardin, plus précisément ceux des riches, qui était entouré d'une haute clôture ou d'un mur (comme le jardin du palais de Het Loo à Apeldoorn , qui était le modèle du jardin privé de William III et Mary II à Hampton Court ). En vieux norrois, tún signifie un endroit (herbeux) entre les fermes, et le mot est encore utilisé avec un sens similaire en norvégien moderne.

Le vieil anglais tūn est devenu un suffixe de nom de lieu commun en Angleterre et dans le sud-est de l'Écosse pendant la période de colonisation anglo-saxonne. En vieil anglais et ancien et moyen Écossais , les mots ton , Toun , etc. pourrait se référer à divers types d'établissements de propriétés et des exploitations agricoles, la cueillette en partie le sens Norse (comme dans les Ecossais mot fermtoun ) à une extrémité de l'échelle , aux communes fortifiées. [la citation nécessaire ] D'autres suffixes anglo-saxons communs ont inclus le jambon 'maison', stede 'place' et burh 'enterrer, arrondissement, bourg'.

Dans certains cas, « ville » est un nom alternatif pour « ville » ou « village » (en particulier un plus grand village). Parfois, le mot « ville » est l'abréviation de « canton ». En général, les villes d'aujourd'hui peuvent être différenciées des cantons , des villages ou des hameaux sur la base de leur caractère économique, en ce sens que la plupart de la population d'une ville aura tendance à vivre de l'industrie manufacturière, du commerce et des services publics plutôt que des industries du secteur primaire. comme l' agriculture ou des activités connexes.

La taille de la population d'un lieu n'est pas un déterminant fiable du caractère urbain. Dans de nombreuses régions du monde, par exemple en Inde au moins jusqu'à une époque récente, un grand village peut contenir plusieurs fois plus de personnes qu'une petite ville. Au Royaume-Uni , il existe des villes historiques bien plus petites que les grandes villes.

Mõisaküla est une petite ville du sud de l' Estonie , juste à côté de la frontière lettone . La population actuelle de la ville est inférieure à 1 000 habitants.

Le phénomène moderne de croissance suburbaine extensive , de développement urbain satellite et de migration des citadins vers les villages a encore compliqué la définition des villes, créant des communautés urbaines dans leurs caractéristiques économiques et culturelles mais dépourvues d'autres caractéristiques des localités urbaines.

Certaines formes de peuplement non rural, telles que les sites miniers temporaires , peuvent être clairement non rurales, mais ont au mieux une prétention discutable à être appelées une ville.

Les villes existent souvent en tant qu'unités gouvernementales distinctes, avec des frontières légalement définies et tout ou partie des dépendances du gouvernement local (par exemple une force de police ). Aux États-Unis, celles-ci sont appelées « villes constituées en société ». Dans d'autres cas, la ville n'a pas sa propre gouvernance et est dite « non constituée en société ». Notez que l'existence d'une ville non constituée en société peut être légalement établie par d'autres moyens, par exemple des districts de zonage. Dans le cas de certaines communautés planifiées , la ville existe légalement sous la forme de conventions sur les propriétés de la ville. Le recensement des États-Unis identifie de nombreux endroits désignés par le recensement(CDP) par les noms des villes non constituées en société qui s'y trouvent ; cependant, ces CDP incluent généralement les zones rurales et suburbaines et même les villages et autres villes environnants.

La distinction entre une ville et une ville dépend également de l'approche : une ville peut être strictement une entité administrative qui a reçu cette désignation par la loi, mais dans l'usage informel, le terme est également utilisé pour désigner une localité urbaine d'une taille particulière. ou l'importance : alors qu'une cité médiévale peut avoir eu 10 000 habitants seulement, aujourd'hui certains [ qui ? ] considèrent un lieu urbain de moins de 100 000 habitants comme une ville, même s'il existe de nombreuses villes officiellement désignées qui sont beaucoup plus petites que cela.

Dans la terminologie toponymique , les noms de villes individuelles sont appelés astyonymes ou astionymes (du grec ancien ἄστυ « ville, ville » et ὄνομα « nom »). [3]

Histoire

Terminologie des statistiques

La ville de Hancock , Michigan le long de Quincy Street

193 pays ont participé à un effort commun pour se mettre d'accord sur une définition statistique commune des trois catégories : villes, villages et zones rurales. [4] [5]

Schéma de l'âge des villes

Le géographe australien Thomas Griffith Taylor a proposé une classification des villes en fonction de leur âge et de leur mode d' occupation des sols . Il a identifié cinq types de villes : [6]

Par pays

Afghanistan

En Afghanistan , les villes et villages sont connus sous le nom de shār ( Dari : شهر, Pashto : ښار). [7] Comme le pays est une société historiquement rurale avec peu d'agglomérations plus importantes, les grandes villes ne comptant jamais plus de quelques centaines de milliers d'habitants avant les années 2000, la tradition linguistique du pays ne fait pas de distinction entre les villes et les villes.

Albanie

En Albanie, "qytezë" signifie ville, ce qui est très similaire au mot pour ville ( "qytet" ). Bien qu'il n'y ait pas d'utilisation officielle du terme pour un règlement. En albanais "qytezë" signifie "petite ville" ou "nouvelle ville", tandis que dans les temps anciens "petit centre résidentiel à l'intérieur des murs d'un château".

Australie

En Australie , la plupart des centres de population ruraux et régionaux peuvent être appelés villes ; beaucoup de petites villes ont des populations de moins de 200. [8] Le plus petit peut être décrit comme des communes.

En outre, certaines entités gouvernementales locales sont officiellement désignées comme des villes dans le Queensland , l'Australie-Méridionale , l'Australie-Occidentale et le Territoire du Nord , et autrefois aussi (jusqu'aux années 1990) à Victoria .

Autriche

Le système juridique autrichien ne fait pas de distinction entre les villages, les villes et les villes. Le pays est divisé en 2098 communes ( allemand : Gemeinden ) de rang fondamentalement égal. Les communes plus importantes sont désignées comme des villes de marché ( allemand : Marktgemeinden ) ou des villes ( Städte ), mais ces distinctions sont purement symboliques et ne confèrent pas de responsabilités juridiques supplémentaires. Il existe un certain nombre de petites collectivités qui sont appelées villes parce qu'elles étaient autrefois des centres de population régionaux. La ville de Rattenberg par exemple compte environ 400 habitants. La ville de Hardegg compte environ 1200 habitants, bien que le noyau historique de la ville - Hardegg proprement dit sans ce qui était autrefois les hameaux environnants - n'abrite que 80 âmes.

Il n'y a pas de zones non constituées.

Sur les 201 villes autrichiennes, 15 sont des villes statutaires ( Statutarstädte ). Une ville statutaire est une ville qui est investie, en plus de sa compétence de municipalité, des fonctions d' autorité administrative de district . Le statut ne s'accompagne d'aucune autonomie supplémentaire : les autorités administratives de district ne sont essentiellement que des centres de services que les citoyens utilisent pour interagir avec le gouvernement national, par exemple pour demander des permis de conduire ou des passeports. Le gouvernement national utilise généralement les provinces pour gérer ces points de contact en son nom ; dans le cas des villes statutaires, la municipalité prend le relais.

Bulgarie

La ville de Peshtera , Bulgarie

Les Bulgares ne font généralement pas de différence entre « ville » et « ville ». Cependant, dans le langage et les médias de tous les jours, les termes « grandes villes » et « petites villes » sont utilisés. Les "grandes villes" désignent généralement Sofia , Plovdiv , Varna et Bourgas , qui comptent plus de 200 000 habitants. Ruse et Stara Zagora sont également souvent inclus en raison de la présence d'infrastructures relativement développées et d'une population dépassant le seuil de 100 000. Il est difficile d'appeler les capitales provinciales restantes « grandes villes » car, en général, elles sont moins développées et ont une population en baisse, certaines comptant aussi peu que 30 000 habitants.

En Bulgarie, le Conseil des ministres définit ce qui constitue un règlement, tandis que le Président de la Bulgarie accorde à chaque règlement son titre. En 2005, l'exigence que les villages qui souhaitent se classer comme ville doivent avoir une infrastructure sociale et technique, ainsi qu'une population de pas moins de 3500 personnes. Pour les établissements de villégiature, les exigences sont plus faibles, la population ne devant pas être inférieure à 1 000 personnes, mais les exigences en matière d'infrastructure restent.

Canada

La définition légale d'une ville au Canada varie selon la province ou le territoire , car chacun a compétence sur la définition et la législation des villes, des cités et d'autres types d'organisations municipales à l'intérieur de ses propres limites.

La province de Québec est unique en ce qu'elle ne fait aucune distinction légale entre les villes. Il n'y a pas de niveau intermédiaire en français entre village et ville ( municipalité est un terme administratif généralement appliqué à une entité juridique et non géographique), les deux sont donc regroupés sous le seul statut juridique de ville . Bien qu'une préférence informelle puisse exister parmi les anglophones quant à savoir si une ville individuelle est communément appelée une ville ou une ville, aucune distinction et aucun critère juridique objectif n'existe pour faire une telle distinction en vertu de la loi.

Chili

Au Chili , les villes (en espagnol : pueblos ) sont définies par l'Institut national de la statistique (INE) comme une entité urbaine avec une population de 2001 à 5000 ou une zone avec une population de 1001 à 2000 et une activité économique établie.

République tchèque

En République tchèque , une commune peut obtenir le titre de ville ( tchèque : statutární město ), de ville ( tchèque : město ) ou de bourg ( tchèque : městys ). Le titre est accordé par la loi.

Les villes statutaires (en anglais généralement appelées simplement « villes »), qui sont définies par la loi no. 128/2000 Coll., [9] peuvent définir leurs propres districts municipaux autonomes. Il existe 26 villes de ce type, en plus de Prague , qui est de facto une ville statutaire. Toutes les communes tchèques de plus de 40 000 habitants sont des villes.

Les villes et les bourgs sont avant tout des diplômes honorifiques honorifiques, faisant référence à la population, à l'histoire et à l'importance régionale d'une commune. Comme le montrent les statistiques des municipalités tchèques , les villes comptent généralement entre 1 000 et 35 000 habitants, avec une médiane d'environ 4 000 et une moyenne d'environ 6 500. Aujourd'hui, une commune doit avoir au moins 3 000 habitants pour avoir le droit de demander le titre de ville. Les bourgs comptent généralement entre 500 et 4 000 habitants, avec une médiane et une moyenne toutes deux autour de 1 000.

Danemark

Au Danemark , dans de nombreux contextes, aucune distinction n'est faite entre « ville », « ville » et « village » ; tous les trois se traduisent par "par". Dans une utilisation plus spécifique, pour les petits villages et hameaux, le mot "landsby" (qui signifie "ville de campagne") est utilisé, tandis que l'équivalent danois de l'anglais "ville" est "storby" (qui signifie "grande ville"). À des fins formelles, les zones urbaines comptant au moins 200 habitants sont comptées comme « par ». [dix]

Historiquement, certaines villes détenaient divers privilèges, dont le plus important était le droit de tenir un marché. Ils étaient administrés séparément des zones rurales en matière fiscale, militaire et juridique. Ces villes sont connues sous le nom de « købstad » (à peu près le même sens que « arrondissement », bien que dérivant d'une étymologie différente) et elles conservent le droit exclusif au titre même après que les derniers vestiges de leurs privilèges ont disparu grâce à la réforme de l'administration locale menée jusqu'en 1970.

Estonie

En Estonie , il n'y a pas de distinction entre une ville et une ville car le mot linn est utilisé à la fois pour les plus grandes et les plus petites agglomérations, qui sont plus grandes que les villages et les arrondissements. Il y a 30 villes municipales ( omavalitsuslik linn ) en Estonie et 17 autres villes , qui ont fusionné avec une paroisse municipale ( vallasisene linn ).

Finlande

La ville de Sastamala , Finlande

En Finlande , il n'y a pas de distinction entre une ville et une ville car le mot kaupunki est utilisé à la fois pour des agglomérations plus grandes et plus petites, qui sont plus grandes que les villages et les arrondissements ; bien que d'une certaine manière, lorsque l'on parle du mot ville, on puisse aussi utiliser le mot pikkukaupunki ( pikku signifie « petit » ou « petit »). Il y a près d'une centaine de villes municipales en Finlande.

France

La ville de Salins-les-Bains , France

D'un point de vue administratif, les plus petits niveaux de collectivités locales sont tous appelés "communes" . Celles-ci peuvent compter de quelques à plusieurs millions d'habitants, et la France en compte 36 000. Le terme français pour « ville » est « bourg » [11] mais les lois françaises ne font pas vraiment de distinction entre les villes et les cités qui sont toutes communément appelées « villes ». Cependant, certaines lois traitent ces autorités différemment en fonction de la population et des règles différentes s'appliquent aux trois grandes villes Paris , Lyon et Marseille . Pour des raisons historiques, six communes de la Meuse département existent en tant qu'entités administratives indépendantes malgré l'absence d'habitants du tout.

A des fins statistiques, l'institut national de la statistique ( INSEE ) opère une distinction entre les agglomérations de moins de 2 000 habitants et les communes plus importantes, ces dernières étant appelées « villes ». Les petites agglomérations sont généralement appelées "villages".

Allemagne

Putbus sur l' île de Rügen , Allemagne

Les Allemands ne font généralement pas de différence entre « ville » et « ville ». Le mot allemand pour les deux est Stadt , comme c'est le cas dans de nombreuses autres langues qui ne différencient pas ces concepts anglo-saxons. Le mot pour un «village», en tant que petite colonie, est Dorf . Cependant, la Conférence internationale des statistiques de 1887 a défini différentes tailles de Stadt , en fonction de la taille de leur population, comme suit : Landstadt (« ville de campagne » ; moins de 5 000), Kleinstadt (« petite ville » ; 5 000 à 20 000), Mittelstadt (« milieu ville"; entre 20 000 et 100 000) et Großstadt ("grande ville"; 100 000 à 1 000 000).[12] Le termeGroßstadt peut être traduit par « ville ». De plus, les Allemands peuvent parler d'une Millionenstadt , une ville comptant entre un et cinq millions d'habitants (comme Munich , Hambourg et Berlin ). En outre, une ville de plus de cinq millions d'habitants est souvent appelée mégastadt (généralement traduite par mégacité )

Historiquement, de nombreuses colonies sont devenues un Stadt en obtenant un Stadtrecht à l'époque médiévale. Dans l'usage de la langue allemande moderne, l'importance historique, l'existence de fonctions centrales (éducation, commerce, etc.) et la densité de population d'un lieu urbain pourraient également être considérées comme des caractéristiques d'un Stadt . L'organisation gouvernementale locale moderne est soumise aux lois de chaque état et fait référence à une Gemeinde ( municipalité ), quel que soit son titre historique. Alors que la plupart des Gemeinden font partie d'un Landkreis ( district ) à un niveau supérieur de gouvernement local, les grandes villes peuvent avoir le statut dekreisfreie Stadt , combinant à la fois les compétences d'une commune et d'un district.

Les désignations dans différents États sont aussi diverses que, par exemple, dans les États et territoires australiens, et diffèrent d'un État à l'autre. Dans certains États allemands, les mots Markt ("marché"), Marktflecken (tous deux utilisés dans le sud de l'Allemagne) ou Flecken ("spot"; nord de l'Allemagne, par exemple en Basse-Saxe ) désignent une communauté résidentielle semblable à une ville entre Gemeinde et Stadt avec une importance particulière à sa périphérie d'agglomération. Historiquement, ceux-ci avaient Marktrecht (droit de marché) mais pas les pleins privilèges de la ville ; voir Bourg . La dénomination légale d'une localité spécifique peut différer de sa dénomination commune (par exemple Samtgemeinde– un terme juridique en Basse-Saxe pour un groupe de villages [ Dorf , pl. Dörfer ] avec un gouvernement local commun créé en combinant des municipalités [ Gemeinde , pl. Gemeinden ]).

Grèce et Chypre

Dans le langage courant, les Grecsutilisez le mot χωριό (=village) pour désigner les petites localités et le mot πόλη ou πολιτεία (=ville) pour désigner les plus grandes. Les locuteurs prudents peuvent également utiliser le mot κωμόπολη pour désigner les villes de 2 000 à 9 999 habitants. Dans le droit administratif grec, il y avait une distinction entre δήμοι, c'est-à-dire les municipalités de plus de 10 000 habitants ou considérées comme importantes pour d'autres raisons géographiques (sièges de comté), historiques ou ecclésiastiques (sièges épiscopaux), et κοινότητες, se référant à des autonomies plus petites. unités de gouvernement, principalement des villages. Une réforme radicale, menée en deux étapes au début du XXIe siècle, a fusionné le plus κοινότητες avec le le plus proche, divisant l'ensemble du pays en 325 grands autonomes. Les anciennes municipalités survivent en tant que subdivisions administratives (δημοτικά διαμερίσματα, δημοτικές ενότητες).

Chypre, y compris les zones occupées par les Turcs, est également divisée en 39 δήμοι (en principe, avec au moins 5 000 habitants, bien qu'il existe des exceptions) et 576 κοινότητες.

Hong Kong

Presque toutes les villes de Hong Kong ont leur propre mairie. La photo montre la mairie de Sha Tin dans la ville de Sha Tin .

Hong Kong a commencé à développer de nouvelles villes dans les années 1950, pour faire face à l'augmentation exponentielle de la population. Les premières villes nouvelles comprenaient Tsuen Wan et Kwun Tong . À la fin des années 1960 et dans les années 1970, une autre étape de développement de villes nouvelles a été lancée. Neuf nouvelles villes ont été développées à ce jour. L'utilisation des terres est soigneusement planifiée et le développement offre beaucoup de place pour les projets de logements sociaux. Le transport ferroviaire est généralement disponible à un stade ultérieur. Les premières villes sont Sha Tin , Tsuen Wan , Tuen Mun et Tseung Kwan O . Tuen Mun était censé être autonome, mais n'a pas réussi et s'est transformé en une communauté dortoircomme les autres villes nouvelles. Les développements les plus récents sont Tin Shui Wai et North Lantau (Tung Chung-Tai Ho) .

Hongrie

En Hongrieil n'y a pas de distinction officielle entre une ville et une ville (le mot pour les deux en hongrois est : város). Néanmoins, les expressions formées en ajoutant les adjectifs "kis" (petit) et "nagy" (grand) au début du mot racine (par exemple "nagyváros") ont été normalisées pour différencier les villes et les villages (les villes étant plus petites, donc portant le nom de « kisváros ».) En Hongrie, un village peut obtenir le statut de « város » (ville), s'il remplit un ensemble de conditions diverses pour la qualité de vie et le développement de certains services publics et utilités (par exemple avoir un secondaire ou l'installation d'un réseau de canalisations de collecte des eaux usées sur toute la surface). Chaque année, le ministre de l'Intérieur sélectionne des candidats à partir d'une liste de candidats présélectionnés par un comité,que le Président de la République affirme d'ordinaire en leur publiant un arrêté de rang de ville. Étant donné qu'être une ville bénéficie d'un soutien fiscal supplémentaire de la part du gouvernement, de nombreux villages relativement petits tentent aujourd'hui d'obtenir le statut de « városi rang » (« rang de ville »).

Avant la chute du communisme en 1990, les villages hongrois de moins de 10 000 habitants n'étaient pas autorisés à devenir des villes. Récemment, certaines colonies aussi petites que 2 500 âmes ont reçu le rang de ville (par exemple Visegrád, Zalakaros ou Gönc) et les conditions de développement sont souvent négligées pour élever rapidement les plus grands villages en villes. À la mi-2013, il y avait 346 villes en Hongrie, englobant environ 69 % de la population totale.

Les villes de plus de 50 000 habitants peuvent obtenir le statut de « megyei jogú város » (ville avec les droits d'un comté ), ce qui leur permet de maintenir un niveau de services plus élevé . (Il y a quelques exceptions, lorsque des villes de moins de 50 000 habitants ont obtenu le statut : Érd , Hódmezővásárhely , Salgótarján et Szekszárd ) [13] À la mi-2013, il n'y avait que 23 villes de ce type en Hongrie. [14]

Islande

Irlande

La loi de 2001 sur l' administration locale prévoit qu'à compter du 1er janvier 2002 (article 10 paragraphe (3) Dans le comté dans lequel ils sont situés et dont ils font partie, il continue d'y avoir d'autres zones d'administration locale telles que définies à l'annexe 6 qui – (a) dans le cas des zones définies au chapitre 1 de la partie 1 de cette annexe, sont appelés arrondissements, et – (b) dans le cas des zones définies au chapitre 2 de la partie 1 et de la partie 2 de cette annexe, sont connus sous le nom de villes, et dans la présente loi, une référence à une ville comprend une référence à un arrondissement.

Ces dispositions affectent le remplacement des arrondissements, des Villes et des arrondissements qui existaient auparavant. Des réformes similaires dans la nomenclature des autorités locales (mais pas leurs fonctions) sont effectuées par l'article 11 partie 17 de la loi comprend une disposition (article 185 (2)) Électeurs qualifiés d'une ville ayant une population d'au moins 7 500 habitants telle qu'elle a été établie au dernier recensement précédent ou tout autre chiffre que le ministre peut prescrire de temps à autre par règlement, et n'ayant pas de conseil municipal , peut faire une proposition conformément à l'alinéa b) pour l'établissement d'un tel conseil et contient des dispositions permettant l'établissement de nouveaux conseils municipaux et dispositions permettant la dissolution de conseils municipaux existants ou nouveaux dans certaines circonstances

La référence à une ville ayant une population d'au moins 7 500 habitants telle qu'elle a été constatée lors du dernier recensement précédent confie une grande partie du pouvoir relatif à la définition de ce qui est en fait une ville à l'Office central des statistiques et leurs critères sont publiés dans le cadre de chaque recensement.

Loi de 2000 sur la planification et le développement

Une autre référence au recensement et à son rôle dans la détermination de ce qui est ou n'est pas une ville à des fins administratives se trouve dans la loi sur la planification et le développement de 2000 (partie II chapitre I qui prévoit les plans locaux)

Un plan de zone locale doit être établi à l'égard d'une zone qui : (i) est désignée comme ville dans le recensement de la population le plus récent, autre qu'une ville désignée comme banlieue ou environs dans ce recensement, (ii) a une population plus de 2 000, et (iii) est situé dans la zone fonctionnelle d'une autorité de planification qui est un conseil de comté.

Critères du Bureau central de statistique

Celles - ci sont présentées intégralement dans les annexes du recensement de 2006 .

En bref, ils parlent de "villes aux limites définies par la loi" (c'est-à-dire celles établies par le Local Government Act 2001) et les 664 autres de "villes de recensement", définies par elles-mêmes depuis 1971 comme un groupe de 50 logements occupés ou plus dans lesquels au sein de une distance de 800 mètres il y a un noyau de 30 maisons occupées des deux côtés de la route ou vingt maisons occupées d'un côté de la route il y a aussi un critère de 200 mètres pour déterminer si une maison fait partie d'une ville de recensement.

Inde

Une rue de la ville de Paravur , Inde

Le recensement de 2011 de l'Inde définit les villes de deux types : ville statutaire et ville de recensement . La commune statutaire est définie comme tous les lieux dotés d'une commune , d'une corporation , d'un conseil de cantonnement ou d'un comité communal notifié. Les villes de recensement sont définies comme des lieux qui satisfont aux critères suivants :

  1. Population minimale de 5 000
  2. Au moins 75 % de la population active masculine se livre à des activités non agricoles
  3. Densité de population d'au moins 400/km 2 . (1 000 par mile carré).

Toutes les villes statutaires, les villes de recensement et des excroissances sont considérés comme des établissements urbains, par opposition aux zones rurales. [15]

Les villes indiennes disposent généralement d'infrastructures de base telles que des magasins, de l'électricité, des routes bitumées, un bureau de poste , une banque, une installation téléphonique, des écoles secondaires et parfois peu de bureaux gouvernementaux. La population humaine vivant dans ces villes peut être de quelques milliers. Il y a quelques villes qui peuvent être étiquetées comme ville de route principale .

Dans l'état du Karnataka , la ville est connue sous le nom de Pete ou Pura en langue Kannada, parfois terme Pattana (Ville) ou Ooru qui signifie généralement lieu est utilisé pour les villes. Le conseil administratif qui gouverne ces villes est connu sous le nom de Pura Sabhe ou Nagara Sabhe à Kannada en fonction du nombre de population humaine vivant dans la zone marquée de la ville.

Iran

Dans les textes persans contemporains , aucune distinction n'est faite entre « ville » et « ville » ; les deux se traduisent par "Shahr" (شهر). Dans les textes persans plus anciens (jusqu'à la première moitié du 20e siècle), le mot arabe « Qasabeh » (قصبه) était utilisé pour désigner une ville. Cependant, au cours des 50 dernières années, ce mot est devenu obsolète.

Il y a un mot en persan qui est utilisé pour un type particulier de cantons satellites et de quartiers urbains. C'est Shahrak (شهرک), (lit. : petite ville). Un autre type de ville ou de quartier plus petit dans une grande ville s'appelle Kuy (کوی). Shahrak et Kuy ont chacun leurs définitions juridiques différentes. Les grandes villes telles que Téhéran , Mashhad , Ispahan , Tabriz , etc. qui comptent des millions d'habitants sont appelées Kalan-shahr کلان‌شهر ( métropole ).

Le rythme auquel différents grands villages ont acquis le statut de ville en Iran montre une augmentation spectaculaire au cours des deux dernières décennies.

Les grandes villes et villages sont généralement les centres d'un canton (en persan : Shahrestan (شهرستان). Shahrestan lui-même est une subdivision d' Ostan استان (Province).

Irak

le mot « Jarayeh - جرَية » utilisé pour décrire le village, le mot « Garmat كَرمة » pour décrire la ville et le mot « Wilaya - ولاية » pour décrire la ville.

Île de Man

Il existe quatre établissements qui sont historiquement et officiellement désignés comme des villes (Douglas, Ramsey, Peel, Castletown); pourtant

  • Peel est aussi parfois appelée une ville en raison de sa cathédrale.
  • Onchan et Port Erin sont tous deux plus peuplés que la plus petite "ville", ayant grandi à l'époque moderne, mais sont désignés comme des villages.

Israël

L'hébreu moderne fournit un mot pour le concept de ville : Ayara (עיירה), dérivé de Ir (עיר), le mot biblique pour « ville ». Cependant, le terme ayara n'est normalement utilisé que pour décrire des villes de pays étrangers, c'est-à-dire des zones urbaines peu peuplées, en particulier lorsque le locuteur tente d'évoquer des attitudes nostalgiques ou romantiques. Le terme est également utilisé pour décrire un Shtetl , une ville juive d' Europe de l'Est avant l' Holocauste .

En Israël, les zones urbaines établies sont toujours appelées villes (avec une exception notable expliquée ci-dessous), quelle que soit leur taille réelle. La loi israélienne ne définit aucune nomenclature pour la distinction entre les zones urbaines en fonction de la taille ou de tout autre facteur – ce qui signifie que toutes les implantations urbaines en Israël sont légalement appelées « villes ».

L'exception à ce qui précède est le terme Ayeret Pituakh(עיירת פיתוח, lit. « Ville de développement ») qui s'applique à certaines villes d'Israël en fonction des raisons de leur établissement. Ces villes, créées au cours des premières décennies de l'indépendance d'Israël (années 1950 et 1960, en général), ont été conçues principalement pour servir de plaques tournantes commerciales et de transport, reliant les petites colonies agricoles des régions nord et sud du pays (la « périphérie ») à les principales zones urbaines des régions côtières et centrales. Certaines de ces « villes de développement » ont depuis atteint une taille relativement importante, et pourtant sont encore appelées « villes de développement », en particulier lorsque l'orateur souhaite souligner leur statut socio-économique (souvent bas). Néanmoins, elles sont rarement (voire jamais) appelées simplement « villes » ; en se référant à un directement,elle s'appellera soit une « ville de développement » soit une « ville », selon le contexte.

Italie

Cogolo , une ville de la vallée de la Sole en Italie

Bien que l'italien fournisse des mots différents pour ville ( città ), ville ( paese ) et village ( villaggio , à l'ancienne ou frazione , le plus courant), aucune définition légale n'existe quant à la façon dont les établissements doivent être classés. Administrativement, les deux villes sont régies comme comuni / comunes , alors que les villages pourraient être des subdivisions de l'ancienne. Généralement, dans le langage courant, une ville est plus grande ou plus peuplée qu'un village et plus petite qu'une ville. Diverses villes et villages ensemble peuvent former une zone métropolitaine ( zone métropolitaine). Une ville peut également être une communauté culturellement, économiquement ou politiquement importante par rapport aux villes environnantes. De plus, une ville peut l'être par décret présidentiel . Une ville, au contraire, peut être un lieu habité qui serait ailleurs appelé ville, mais qui n'a reçu aucune reconnaissance officielle. Remarquables exceptions existent: par exemple, Bassano del Grappa , a reçu le statut de « città » en 1760 par Francesco Loredan de dogal décret et a depuis porté ce titre. De plus, le mot italien pour ville ( paese avec P minuscule) ne doit pas être confondu avec le mot italien pour pays/nation ( Paese généralement avec P majuscule).

Japon

Au Japon, le statut de ville ( shi ) était traditionnellement réservé à quelques agglomérations particulièrement importantes. Au fil du temps, cependant, les conditions nécessaires pour être une ville ont été édulcorées et aujourd'hui, les seules règles souples qui s'appliquent sont d'avoir une population de plus de 50 000 et plus de 60 % de la population dans un « centre-ville ». Ces derniers temps, de nombreux petits villages et villes ont fusionné pour former une ville bien qu'ils semblent géographiquement n'être qu'un ensemble de villages.

La distinction entre les villes ( machi/chō ) et les villages ( mura/son ) est en grande partie non écrite et purement liée à la taille de la population lorsque la colonie a été fondée avec des villages comptant moins de 10 000 et des villes de 10 000 à 50 000.

Corée

En Corée du Sud et en Corée du Nord, les villes sont appelées eup ( ).

Lettonie

En Lettonie , les villes sont indistinctement appelées pilsēta au singulier. Le nom est une contraction de deux mots lettons : pils (château) et sēta (clôture), ce qui rend très évident ce que l'on entend par le mot – ce qui se trouve entre le château et la clôture du château. Cependant, une ville peut être appelée lielpilsēta en référence à sa taille. Un village est appelé ciemats ou ciems en letton.

Lituanie

En lituanien , une ville s'appelle miestas , une ville s'appelle miestelis (littéralement "petites miestas ). Metropolis s'appelle didmiestis (littéralement "grandes miestas ).

Malaisie

En Malaisie , une ville est la zone administrée par le conseil municipal (en malais : Majlis Perbandaran ).

Pays-Bas

Avant 1848, il existait une distinction juridique entre les parties fixes et non urbaines du pays, mais le mot n'a plus aucune signification juridique. Environ 220 places ont été accordées stadsrechten (droits de ville) et sont toujours ainsi appelées pour des raisons historiques et traditionnelles, bien que le mot soit également utilisé pour les grandes zones urbaines qui n'ont jamais obtenu de tels droits. De ce fait, aux Pays - Bas , aucune distinction n'est faite entre « ville » et « ville » ; les deux se traduisent par stad . Un hameau ( gehucht ) compte généralement moins de 1 000 habitants, un village ( dorp) varie de 1 000 à 25 000 habitants, et un lieu au-dessus de 25 000 peut s'appeler soit village soit ville, principalement en fonction de raisons historiques ou de la taille du lieu. A titre d'exemple, La Haye n'a jamais obtenu le droit de cité, mais en raison de sa taille - plus d'un demi-million d'habitants - elle est considérée comme une ville. Staverden , avec seulement 40 habitants, serait un hameau, mais en raison de ses droits de cité, il peut s'appeler une ville.

À des fins statistiques, les Pays-Bas ont trois types de villes :

  • kleine stad (petite ville) : 50 000 à 99 999 habitants
  • middelgrote stad (ville moyenne) : 100 000–249 999 habitants
  • grote stad (grande ville) : 250 000 ou plus

Seuls Amsterdam , Rotterdam , La Haye et Utrecht sont considérés comme des Grote Stad .

Nouvelle-Zélande

En Nouvelle-Zélande , une ville est une zone bâtie qui n'est pas assez grande pour être considérée comme une ville. Historiquement, cette définition correspondait à une population d'environ 1 000 à 20 000 habitants. Les villes n'ont pas d'existence juridique indépendante, étant administrées simplement comme des parties bâties de quartiers ou, dans certains cas, de villes.

Les villes néo-zélandaises varient considérablement en taille et en importance, allant de petits centres de services ruraux à d'importants centres régionaux tels que Blenheim et Taupo . En règle générale, une fois qu'une ville atteint une population comprise entre 20 000 et 30 000 personnes, elle commence à être considérée de manière informelle comme une ville. Celui qui considère un établissement comme trop petit pour être une ville l'appellera généralement un « canton » ou un « village ».

Norvège

En Norvège , « ville » et « ville » se traduisent tous deux par « par », même si une ville peut être appelée « storby » (« grande ville »). Ils feront tous partie et seront administrés comme une " kommune " (" commune ").

La Norvège a eu à l'intérieur des terres la ville la plus septentrionale du monde : Hammerfest. Désormais, le record est détenu par New Ålesund sur l'île norvégienne de Svalbard

Philippines

Le centre-ville de Loboc, Bohol .

Aux Philippines , l'équivalent officiel local de la ville est la municipalité (philippine bayan ). Chaque municipalité, ou ville, dans le pays a un maire (Filipino alkalde ) et un vice-maire (Filipino bise alkalde ) ainsi que des fonctionnaires municipaux locaux ( Sangguniang Bayan ). Les villes philippines, autrement appelées municipalités, sont composées d'un certain nombre de villages et de communautés appelés barangays avec un (ou plusieurs groupes de) barangay (s) servant de centre-ville ou de poblacion .

Ce qui est unique dans les villes philippines, c'est qu'elles ont un budget fixe, une population et des exigences foncières pour devenir en tant que telles, c'est-à-dire d'un barangay , ou un groupe de celles-ci, à une ville, ou pour devenir des villes, c'est-à-dire de ville à ville. Respectivement, des exemples en sont la ville de BE Dujali dans la province de Davao del Norte , qui a été formée en 1998 à partir d'un groupe de 5 barangays , et la ville d' El Salvador , qui a été convertie de ville en ville en 2007. Chaque ville aux Philippines a été classé selon son revenu annuel et son budget .

Une distinction hiérarchique nette existe entre les villes philippines (philippines lungsod ou siyudad ) et les villes, car les villes du pays sont juridiquement séparées des villes, qui sont généralement plus grandes et plus peuplées (certaines plus petites et moins peuplées) et dont le statut politique et économique est au-dessus de ceux des villes. Cela a été confirmé et indiqué par le système de classification des revenus mis en œuvre par le ministère national des Finances, auquel les villes et les villages sont tombés dans leurs catégories respectives qui indiquent qu'ils sont tels que définis par la loi philippine. Cependant, les villes et les villes partagent également le statut d' unités de gouvernement local (LGU) regroupées sous et appartiennent aux provinces etrégions ; tous deux sont composés de barangays et sont gouvernés par un maire et un vice-maire complétés par leurs conseils législatifs respectifs de LGU.

Pologne

Zamość en Pologne est un exemple de ville idéale utopique . Il a été déclaré site du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1992

Dans la langue polonaise, il n'y a pas de distinction linguistique entre une ville et une ville. Le mot pour les deux est miasto , en tant que forme d'établissement distincte des suivantes : village (wieś), hameau (przysiółek), établissement (osada) ou colonie (kolonia). Le statut de ville est conféré par décret administratif, les villes nouvelles sont annoncées par le gouvernement dans un projet de loi distinct en vigueur dès le premier jour de l'année. Certains établissements ont tendance à rester des villages même s'ils ont une population plus importante que de nombreuses petites villes. La ville peut être appelée en diminutif « miasteczko », ce qui est familièrement utilisé pour les localités de quelques milliers d'habitants. Ces localités ont généralement un maire (burmistrz) comme chef du conseil municipal.

Les villes sont les plus grandes localités, doivent généralement compter plus de 100 000 habitants, elles sont dirigées par le président (prezydent) en tant que chef du conseil municipal. Il existe quelques exceptions (principalement historiques ou politiques) qui ont permis à des villes de moins de 100 000 habitants d'obtenir le titre de président pour leurs maires et d'être ainsi reconnues comme villes. Pour n'en citer que quelques-uns : Bolesławiec , Gniezno , Zamość .

Portugal

Comme d'autres cultures ibériques, au Portugal, il existe une distinction traditionnelle entre les villes ( vilas ) et les cités ( cidades ). De même, bien que ces zones ne soient pas définies par la constitution, et n'aient pas de fonction politique (avec des organes associés), elles sont définies par la loi, [16] et une ville doit avoir :

  • au moins 3 000 habitants
  • au moins la moitié de ces services : unité de santé, pharmacie, centre culturel, réseau de transport en commun, bureau de poste, débits de boissons commerciaux, école primaire et/ou banque

Dans ce contexte, la ville est subordonnée à l'autorité locale ( paroisse civile ou municipalité , par rapport au contexte nord-américain, où elles ont des fonctions politiques. Dans des cas particuliers, certains villages peuvent se voir accorder le statut de ville s'ils possèdent importance historique, culturelle ou architecturale.

L' héraldique des établissements urbains portugais reflète la différence entre les villes et les villes, [17] avec le blason d' une ville portant une couronne à 4 tours, tandis que le blason d'une ville porte une couronne à 5 tours. Cette différence entre les villes et les villes est encore utilisée dans d'autres pays lusophones, mais au Brésil n'est plus utilisée.

Roumanie

En Roumanie, il n'y a pas de distinction officielle entre une ville et une ville (le mot pour les deux en roumain est : oraş ). Les villes et villages de Roumanie peuvent avoir le statut soit d' oraş municipiu , conféré aux grandes zones urbaines, soit seulement oraş aux petites localités urbaines. Certaines agglomérations restent des villages ( comune ) même si elles ont une population plus importante que d'autres villes plus petites.

Russie

La ville de Vyborg dans l'oblast de Léningrad , Russie

Contrairement à l' anglais , la langue russe ne distingue pas les termes « ville » et « ville » — les deux sont traduits par « город » ( gorod ). Parfois, le terme " город " est également appliqué aux établissements de type urbain , même si le statut de ceux-ci n'est pas le même que celui d'une ville/ville proprement dite.

En Russie, les critères qu'une localité habitée doit remplir pour obtenir le statut de ville/ville ( gorod ) varient selon les sujets fédéraux . En général, pour bénéficier de ce statut, une localité habitée doit avoir plus de 12.000 habitants et l'occupation d'au moins 85% des habitants doit être autre que l'agriculture. Cependant, les localités habitées qui bénéficiaient auparavant du statut de ville/commune mais ne remplissent plus les critères peuvent encore conserver le statut pour des raisons historiques.

Singapour

Bishan , l'une des villes de Singapour, est la 38e plus grande en termes de taille géographique et la 21e zone de planification la plus peuplée du pays.

À Singapour, les villes sont des ensembles de logements satellites à grande échelle conçus pour être autonomes. Il comprend des logements sociaux, un centre-ville et d'autres commodités. [18] Guidé par une hiérarchie de développements commerciaux, allant d'un centre-ville à des points de vente au niveau de l'enceinte, il n'est pas nécessaire de s'aventurer hors de la ville pour répondre aux besoins les plus courants des résidences. L'emploi peut être trouvé dans les zones industrielles situées dans plusieurs villes. Les besoins en matière d'éducation, de soins de santé et de loisirs sont également pris en charge par la mise à disposition d'écoles, d'hôpitaux, de parcs, de complexes sportifs, etc. La ville la plus peuplée du pays est Bedok .

Afrique du Sud

En Afrique du Sud, le terme afrikaans « Dorp » est utilisé de manière interchangeable avec l'équivalent anglais de « Town ». Une « ville » est une agglomération dont la taille est inférieure à celle d'une ville.

Espagne

En Espagne , l'équivalent de ville serait villa, une unité de population entre un village ( pueblo) et une ville (ciudad) , et n'est pas défini par le nombre d'habitants, mais par certains droits et privilèges historiques datant du Moyen Âge, comme le droit de tenir un marché ou une foire. Par exemple, alors que Madrid est techniquement une villa , Barcelone , avec une population plus petite, est connue comme une ville.

Suède

Vue vers la cathédrale St Mary à Visby , Suède . Visby est l'une des anciennes villes hanséatiques les mieux conservées de Suède et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO . Aujourd'hui, c'est le siège de la municipalité de Gotland .

La langue suédoise ne fait pas de distinction entre les villes et les villes au sens anglais des mots ; les deux mots sont communément traduits par stad , un terme qui n'a aucune signification juridique aujourd'hui. Le terme tätort est utilisé pour une zone urbaine ou une localité, qui est cependant un concept statistique plutôt qu'administratif et englobe des villages densément peuplés avec seulement 200 habitants ainsi que les grandes villes. Le mot köping correspond à une ville de marché anglaise (chipping) ou à un Markt allemand mais a principalement une signification historique, car le terme n'est pas utilisé aujourd'hui et ne survit que dans certains toponymes.. Certaines villes dont les noms se terminent par -köping sont des villes de plus de 100 000 habitants aujourd'hui, par exemple Linköping .

Avant 1971, 132 grandes municipalités en Suède jouissaient des chartes royales spéciales comme stad au lieu de kommun (qui est similaire à un US comté ). Cependant, depuis 1971, toutes les municipalités sont officiellement définies comme kommun , ne faisant ainsi aucune différence juridique entre, par exemple, Stockholm et une petite municipalité rurale. Chaque zone urbaine qui était une stad avant 1971 est encore souvent appelée stad dans le discours quotidien. Depuis les années 1980, 14 de ces municipalités se présentent comme stadencore une fois, bien que cela n'ait aucune signification juridique ou administrative, car ils se réfèrent toujours à eux-mêmes comme kommun dans tous les documents juridiques.

À des fins statistiques, Statistics Sweden définit officiellement une stad comme une zone urbaine d'au moins 10 000 habitants. Depuis 2017, il définit également une storstad (littéralement "grande ville") comme une municipalité d'au moins 200 000 habitants dont au moins 200 000 sont dans son plus grand tätort . [19] Cela signifie que Stockholm , Göteborg et Malmö sont des storstäder , c'est-à-dire des « grandes villes », tandis qu'Uppsala, avec une population d'environ 230 000 habitants dans la municipalité, qui couvre une superficie inhabituellement grande, presque trois fois plus grande que la superficie combinée des municipalités de Stockholm, Göteborg et Malmö, ne l'est pas puisque la plus grande zone urbaine contiguë au sein de la municipalité a une population bien inférieure à 200 000, tandis que la population de la municipalité de Malmö, avec une superficie de seulement 1/14 de la taille de la municipalité d'Uppsala, et de Malmö tätort , c'est-à-dire une zone urbaine contiguë, dépasse largement les 300 000, et la population de la région métropolitaine de Malmö La superficie , avec une superficie à peine plus grande que la municipalité d'Uppsala, dépasse largement les 700 000. Une différence dans la taille et la population de la zone urbaine entre Uppsala et la plus petite storstaden Suède, à Malmö, c'est la raison pour laquelle Statistics Sweden a modifié la définition de storstad en 2017. [20]

Ukraine

Caserne de pompiers dans la ville de Bohorodchany

En Ukraine, le terme ville ( містечко , mistechko ) a existé de la période médiévale jusqu'en 1925, date à laquelle il a été remplacé par le régime soviétique avec une implantation de type urbain . [21] Historiquement, la ville dans les terres ukrainiennes était un endroit peuplé plus petit qui a été affrété en vertu de la loi allemande sur les villes et avait une place de marché (voir Ville de marché ). Aujourd'hui, de manière informelle, la ville désigne également les villes importantes pour le district , les villes peu peuplées et les anciens shtetls juifs .

Royaume-Uni

Angleterre et Pays de Galles

Un centre-ville anglais traditionnel à Rugby

En Angleterre et au Pays de Galles , une ville était traditionnellement une colonie qui avait une charte pour tenir un marché ou une foire et est donc devenue une « ville de marché ». Les bourgs se distinguaient des villages en ce qu'ils étaient le centre économique d'une zone environnante, et étaient généralement plus grands et avaient plus de facilités.

Parallèlement à l'usage populaire, il existe cependant de nombreuses définitions techniques et officielles de ce qui constitue une ville, auxquelles s'accrochent divers intéressés.

Dans l'usage officiel moderne, le terme ville est employé soit pour les vieilles villes marchandes, soit pour les établissements qui ont un conseil municipal , ou pour les établissements qui ailleurs seraient classés comme une ville, mais qui n'ont pas le droit légal de s'appeler ainsi. Tout conseil paroissial peut décider de se décrire comme un conseil municipal, mais cela ne s'appliquera généralement qu'aux plus petites « villes » (parce que les grandes villes seront plus grandes qu'une seule paroisse civile).

Toutes les agglomérations qui sont communément décrites comme des villes n'ont pas un « conseil municipal » ou un « conseil d'arrondissement ». En effet, en raison de nombreux changements successifs dans la structure de l'administration locale, il existe désormais peu de grandes villes qui sont représentées par un organe étroitement lié à leur conseil d'arrondissement historique. De nos jours, une petite ville fait généralement partie d'une autorité locale qui couvre plusieurs villes. Et lorsqu'une grande ville est le siège d'une autorité locale, l'autorité couvrira généralement une zone beaucoup plus large que la ville elle-même (soit un grand arrière-pays rural, soit plusieurs autres villes plus petites).

De plus, il existe des « nouvelles villes » qui ont été créées au cours du 20e siècle, telles que Basildon , Redditch et Telford . Milton Keynes a été conçue pour être une « nouvelle ville », mais légalement c'est toujours une ville malgré sa taille.

Certains établissements qui se décrivent comme des villes (par exemple Shipston-on-Stour , Warwickshire ) sont plus petits que certains grands villages (par exemple Kidlington , Oxfordshire ).

Le statut de ville est réservé aux lieux qui ont des lettres patentes leur donnant droit au nom, historiquement associé à la possession d'une cathédrale. Certaines grandes municipalités (telles que Northampton et Bournemouth ) sont légalement des arrondissements mais pas des villes, alors que certaines villes sont assez petites, comme Ely ou St David's . La ville de Brighton et Hove a été créée à partir des deux anciennes villes et de certains villages environnants, et dans la ville, le terme correct pour les anciennes entités distinctes est quelque peu flou.

Il semble qu'une ville puisse devenir une ville, mais peut-être seulement par erreur administrative : Rochester dans le Kent était une ville depuis des siècles mais, lorsqu'en 1998, le district de Medway a été créé, une erreur bureaucratique a fait que Rochester a perdu son statut officiel de ville et est maintenant techniquement une ville.

On pense souvent que les communes ayant des sièges épiscopaux se classent automatiquement parmi les villes : pourtant, Chelmsford était une commune jusqu'au 5 juin 2012 bien qu'étant le siège du diocèse de Chelmsford , créé en 1914. St Asaph , qui est le siège du diocèse de St Asaph , n'est devenue une ville que le 1er juin 2012, bien que le diocèse ait été fondé au milieu du VIe siècle. En réalité, la pré-qualification d'avoir une cathédrale de l' Église d'Angleterre établie et de l' Église anciennement établie au Pays de Galles ou Église d'Irlande , a cessé de s'appliquer à partir de 1888.

Le mot ville peut également être utilisé comme terme général pour les zones urbaines, y compris les villes et, dans quelques cas, les quartiers à l'intérieur des villes. Dans cet usage, une ville est un type de ville ; un grand, avec un certain statut. Par exemple, le centre du Grand Londres est parfois appelé familièrement « Ville de Londres ». (La « City of London » est le noyau historique, officieusement connu sous le nom de « Square Mile », et est administrativement séparée du reste du Grand Londres, tandis que la City of Westminster est aussi techniquement une ville et est également un arrondissement de Londres .) Camden Town et Somers Town sont des quartiers de Londres, comme New Town est un quartier deEdimbourg – en fait le centre géorgien.

Ces dernières années, la division entre les villes et les villages s'est accentuée, conduisant à la création de groupes comme le Centre des villes, qui travaillent à mettre en évidence les problèmes auxquels sont confrontées de nombreuses villes. [22] Les villes sont également devenues un problème important lors des élections à la direction du Parti travailliste de 2020 , Lisa Nandy faisant une référence importante au fait que les travaillistes devaient reconquérir les petites villes qui se sont éloignées du parti. [23]

Ecosse

Une ville en Ecosse n'a pas de sens juridique spécifique et (en particulier dans les zones qui étaient ou sont encore de langue gaélique ) peut se référer à un simple ensemble de bâtiments (par exemple une ville agricole ou en écossais ferm-toun ), dont tous ne pourraient pas être habité, ou à une zone habitée de n'importe quelle taille qui n'est pas autrement décrite en termes tels que city , burgh , etc. De nombreux endroits de taille très différente seront rencontrés avec un nom se terminant par -town , -ton , -toun etc. (ou en commençant par l'équivalent gaélique baile etc.).

Un bourg (prononcé burruh ) est le terme écossais pour une ville ou une municipalité. Ils étaient des unités de gouvernement local hautement autonomes depuis au moins le XIIe siècle jusqu'à leur abolition en 1975, lorsqu'une nouvelle structure régionale de gouvernement local a été introduite dans tout le pays. Généralement basés sur une ville, ils avaient une corporation municipale et certains droits, tels qu'un degré d' autonomie et de représentation au Parlement souverain d'Écosse ajourné en 1707.

Le terme ne décrit plus les unités du gouvernement local, bien que diverses affirmations soient faites de temps à autre selon lesquelles la législation utilisée n'était pas compétente pour modifier le statut des bourgs royaux décrits ci-dessous. Le statut est maintenant principalement cérémonial, mais diverses fonctions ont été héritées par les conseils actuels (par exemple, l'application de diverses dotations d'utilité publique) qui pourraient ne s'appliquer que dans la zone précédemment desservie par un bourg ; en conséquence, un bourg peut toujours exister (ne serait-ce que comme une zone géographique définie) et peut encore être signé comme tel par l'autorité locale actuelle. Le mot « bourg » n'est généralement pas utilisé comme synonyme de « ville » ou de « ville » dans le langage courant, mais est principalement réservé à des fins gouvernementales et administratives.

Historiquement, les bourgs les plus importants étaient les bourgs royaux , suivis des bourgs de royauté et des bourgs de baronnie . Certains établissements plus récents n'ont été désignés comme bourgs de police qu'à partir du XIXe siècle, une classification qui s'applique également à la plupart des bourgs plus anciens.

États-Unis

La petite communauté agricole de Wyatt, Indiana

La définition de « ville » varie considérablement d'un État à l'autre et dans de nombreux États, il n'y a pas de définition officielle. Dans certains États, le terme « ville » fait référence à une zone de population distincte des autres dans une dimension significative, généralement la population ou le type de gouvernement. La caractéristique qui distingue une ville d'un autre type de lieu peuplé - une ville, arrondissement, village ou canton , par exemple - diffère d' un État à l'autre . Dans certains États, une ville est une municipalité constituée en société ; c'est-à-dire une avec une charte reçue de l'état, semblable à une ville (voir ville incorporée), tandis que dans d'autres, une ville n'est pas constituée en société. Dans certains cas, le terme « ville » fait référence à une petite municipalité constituée de moins d'un seuil de population spécifié par la loi de l'État, tandis que dans d'autres, une ville peut être considérablement plus grande. Certains États n'utilisent pas du tout le terme « ville », tandis que dans d'autres, le terme n'a pas de sens officiel et est utilisé de manière informelle pour désigner un lieu peuplé, de toute taille, qu'il soit constitué ou non en société. Dans d'autres États encore, les mots « ville » et « ville » sont légalement interchangeables.

La vie des petites villes a été un thème majeur de la littérature américaine, en particulier les histoires de rejet des jeunes partant pour la métropole. [24]

Étant donné que l'utilisation du terme varie considérablement d'un État à l'autre, les usages individuels sont présentés dans les sections suivantes :

Alabama

En Alabama , l'utilisation légale des termes « ville » et « ville » est basée sur la population. Une municipalité avec une population de 2 000 habitants ou plus est une ville, tandis que moins de 2 000 habitants sont une ville (Code of Alabama 1975, Section 11-40-6 ). Aux fins législatives, les municipalités sont divisées en huit classes basées sur la population. La classe 8 comprend toutes les villes, ainsi que les villes de moins de 6 000 habitants (Code of Alabama 1975, Section 11-40-12 ).

Arizona

En Arizona , les termes « ville » et « ville » sont largement interchangeables. Une communauté peut s'incorporer sous une ville ou une organisation municipale sans tenir compte de la population ou d'autres restrictions selon la loi de l'Arizona (voir Arizona Revised Statutes, Titre 9). Les villes peuvent fonctionner sous des systèmes gouvernementaux légèrement différents, comme l'option d'organiser un système de district pour les gouvernements municipaux, mais conservent en grande partie les mêmes pouvoirs que les villes. La loi de l'Arizona permet également le regroupement de villes voisines et l'unification d'une ville et d'une ville, mais ne prévoit pas la jonction de deux villes adjacentes.

Californie

En Californie , les mots « ville » et « ville » sont synonymes par la loi (voir Cal. Govt. Code Secs. 34500–34504). Il existe deux types de villes en Californie : les villes à charte et les villes de droit commun. Les villes organisées en villes à charte tirent leur autorité d'une charte qu'elles rédigent et déposent auprès de l'État, et qui, entre autres, mentionne le nom de la municipalité comme « Ville de (Nom) » ou « Ville de (Nom) ». Les articles 34500 à 34504 du Code gouvernemental s'appliquent aux villes organisées en tant que villes de droit commun , qui diffèrent des villes à charte en ce qu'elles n'ont pas de charte mais fonctionnent plutôt avec les pouvoirs qui leur sont conférés par les articles pertinents du Code gouvernemental. Comme les villes à charte, les villes de droit commun peuvent être constituées en « Ville de (Nom) » ou "Ville de (Nom)."

Certaines villes changent d'avis quant à la façon dont elles veulent être appelées. Le signe devant les bureaux municipaux de Los Gatos, Californie, par exemple, lit "Ville de Los Gatos", mais les mots gravés sur le bâtiment au-dessus de l'entrée principale lorsque l'hôtel de ville a été construit lisent "Ville de Los Gatos". Il y a aussi des panneaux à la limite de la municipalité, dont certains accueillent les visiteurs de la "Ville de Los Gatos" tandis que des panneaux adjacents plus anciens accueillent les gens dans la "Ville de Los Gatos". Pendant ce temps, le village n'existe pas en Californie en tant que corporation municipale. Au lieu de cela, le mot « ville » est couramment utilisé pour désigner toute communauté non constituée en société qui pourrait autrement être connue sous le nom de village non constitué en société. De plus, certaines personnes peuvent encore utiliser le mot « ville » comme raccourci pour « canton », qui n'est pas une municipalité constituée mais une division administrative d'un comté.

Hawaï

L' île hawaïenne d' Oahu compte diverses communautés que l'on peut appeler des villes. Cependant, l'île entière est regroupée en une seule ville constituée, la ville et le comté d' Honolulu . Les villes d'Oahu ne sont que des lieux désignés par recensement non constitués en société .

Illinois

Dans l' Illinois , le mot « ville » a été utilisé à la fois pour désigner une subdivision d'un comté appelée canton [25] et pour désigner une forme de municipalité semblable à un village , en ce sens qu'elle est généralement gouvernée par un président et des fiduciaires plutôt qu'un maire. [26] Dans certaines régions, une « ville » peut être constituée légalement en tant que village (c'est-à-dire qu'elle a des administrateurs généraux) ou une ville (c'est-à-dire qu'elle a des échevins des districts) et absorber les devoirs de la municipalité avec laquelle elle coïncide (maintien de actes de naissance, certains éléments de bien-être). Evanston , Berwyn et Cicéronsont des exemples de villes de cette manière. En vertu du code municipal actuel de l'Illinois, une ville constituée ou non constituée en société peut choisir de se constituer en ville ou en village, mais les autres formes de constitution en société ne sont plus autorisées. [27]

Louisiane

En Louisiane, une « ville » est définie comme étant un gouvernement municipal ayant une population de 1 001 à 4 999 habitants. [28]

Maryland

Alors qu'une « ville » est généralement considérée comme une entité plus petite qu'une « ville », les deux termes sont légalement interchangeables dans le Maryland. La seule exception peut être la ville indépendante de Baltimore , qui est un cas particulier, car elle a été créée par la Constitution du Maryland .

Nevada

Au Nevada , une ville a une forme de gouvernement, mais n'est pas considérée comme constituée en société. Il fournit généralement une gamme limitée de services, tels que l' aménagement du territoire et les loisirs, tout en laissant la plupart des services au comté. De nombreuses collectivités ont trouvé ce statut « semi-incorporé » attrayant; l'État ne compte que 20 villes incorporées et des villes aussi grandes que Paradise (186 020 au recensement de 2000), qui abrite le Strip de Las Vegas . La plupart des sièges de comté sont également des villes, pas des villes.

Nouvelle-Angleterre

Dans les six États de la Nouvelle-Angleterre , une ville est la division civile mineure la plus répandue et, dans la plupart des cas, constitue une forme de gouvernement plus importante que le comté. Dans le Connecticut , le Rhode Island et 7 des 14 comtés du Massachusetts , en fait, les comtés n'existent que sous forme de divisions cartographiques et n'ont aucune fonction légale. Dans le New Hampshire , le Maine et le Vermont, les comtés ont des fonctions variables, bien que les gouvernements des comtés ne soient toujours pas aussi importants dans le nord de la Nouvelle-Angleterre qu'à l'extérieur du nord-est. Dans les six, les villes remplissent des fonctions qui, dans la plupart des États, seraient des fonctions de comté. La caractéristique déterminante d'une ville de la Nouvelle-Angleterre, par opposition à une ville, est qu'une assemblée municipale et un conseil d'administration constituent la principale forme de gouvernement d'une ville, tandis que les villes sont dirigées par un maire et un conseil municipal. Par exemple, Brookline, Massachusetts est une ville, même si elle est assez urbaine, en raison de sa forme de gouvernement.

New Jersey

Une « ville » dans le contexte du gouvernement local du New Jersey fait référence à l'un des cinq types et à l'une des onze formes de gouvernement municipal. Bien que la ville soit souvent utilisée comme raccourci pour désigner un canton, les deux ne sont pas les mêmes. La Town Act de 1895 a permis à toute municipalité ou région comptant plus de 5 000 habitants de devenir une ville par voie de pétition et de référendum. En vertu de la loi de 1895, une ville nouvellement constituée a été divisée en au moins trois quartiers, avec deux conseillers par quartier servant des mandats échelonnés de deux ans, et un conseiller en liberté, qui a également servi un mandat de deux ans. Le conseiller municipal exerçait les fonctions de président du conseil municipal.La Town Act de 1988 a complètement révisé la forme de gouvernement de la ville et s'est appliquée à toutes les villes constituées en vertu de la Town Act de 1895 et à celles constituées par une charte spéciale accordée par la législature avant 1875.

En vertu de la loi de 1988, le maire est également le conseiller général, pour un mandat de deux ans, à moins qu'il ne soit porté à trois ans par un processus de pétition et de référendum. Le Conseil en vertu de la Town Act de 1988 se compose de huit membres servant des mandats échelonnés de deux ans avec deux élus de chacun des quatre quartiers. Un conseiller municipal de chaque quartier est candidat à l'élection chaque année. Les villes avec des structures différentes antérieures à la loi de 1988 peuvent conserver ces caractéristiques à moins qu'elles ne soient modifiées par un processus de pétition et de référendum. Deux nouvelles dispositions ont été ajoutées en 1991 aux statuts régissant les villes. Premièrement, un processus de pétition et de référendum a été créé par lequel les électeurs peuvent exiger que le maire et le conseil municipal soient élus pour un mandat de quatre ans. La deuxième nouvelle disposition définit la procédure électorale dans les communes de quartier.Le maire d'une ville préside le conseil municipal et dirige le gouvernement municipal. Le maire peut à la fois voter sur la législation avant le conseil et opposer son veto aux ordonnances. Un veto peut être annulé par un vote des deux tiers de tous les membres du conseil. Le conseil peut édicter une ordonnance pour déléguer tout ou partie des responsabilités exécutives de la ville à un administrateur municipal. Quinze municipalités du New Jersey ont actuellement un type de ville, dont neuf fonctionnent sous la forme de gouvernement municipal.Quinze municipalités du New Jersey ont actuellement un type de ville, dont neuf fonctionnent sous la forme de gouvernement municipal.Quinze municipalités du New Jersey ont actuellement un type de ville, dont neuf fonctionnent sous la forme de gouvernement municipal.

New York

A New York , une ville est également une division du comté, mais avec moins d'importance qu'en Nouvelle-Angleterre. D'une certaine importance, une ville offre un niveau de gouvernance plus proche que son comté englobant, fournissant presque tous les services municipaux aux communautés non constituées en société, appelées hameaux , et des services sélectionnés aux zones constituées, appelées villages . À New York, une ville contient généralement un certain nombre de ces hameaux et villages. Cependant, en raison de leur nature indépendante, les villages incorporés peuvent exister dans deux villes ou même deux comtés (exemple : Almond (village), New York ). Toute personne à New York qui ne vit pas dans une ville ou une réserve indienne vit dans une ville et éventuellement dans l'un des hameaux ou villages de la ville.New York et Genève sont les deux seules villes qui dépassent les limites des comtés. La seule partie de Genève dans le comté de Seneca est l'eau; chacun des arrondissements de New York est un comté.

Caroline du Nord

En Caroline du Nord , toutes les villes, villes et villages sont constitués en municipalités . Selon la Ligue des municipalités de Caroline du Nord, [29] il n'y a pas de distinction légale entre une ville, une ville ou un village - c'est une question de préférence du gouvernement local. Certaines villes de Caroline du Nord ont des populations aussi petites que 1 000 habitants, tandis que certaines villes, comme Cary , ont des populations de plus de 100 000 habitants.

Oklahoma

En Oklahoma , selon le code municipal de l'État, « Ville » désigne une municipalité qui s'est constituée en ville conformément aux lois de l'État, tandis que « Ville » désigne une municipalité qui s'est constituée en tant que ville conformément aux lois de l'État. Etat; et, une « municipalité » signifie toute ville ou ville constituée en société. [30] Le terme « Village » n'est ni défini ni utilisé dans la loi. [30] Toute communauté de personnes résidant sous forme compacte peut s'incorporer en tant que Ville; cependant, si la population résidente est de mille habitants ou plus, une ville ou une communauté de personnes résidant sous forme compacte peut devenir constituée en ville. [31]

Pennsylvanie

En Pennsylvanie , les divisions constituées en société sont des cantons, des arrondissements et des villes, dont les arrondissements sont équivalents à des villes (exemple : State College est un arrondissement). Cependant, un arrondissement est constitué en « ville » : Bloomsburg .

Texas

Au Texas , bien que certaines municipalités se désignent elles-mêmes comme des « villes » ou des « villages » (pour se présenter comme un lieu de vie attrayant), ces noms n’ont aucune désignation spécifique dans la loi du Texas ; légalement tous les lieux incorporés sont considérés comme des villes .

Utah

Dans l' Utah , l'utilisation légale des termes « ville » et « ville » est basée sur la population. Une municipalité de 1 000 habitants ou plus est une ville, tandis que moins de 1 000 habitants est une ville. De plus, les villes sont divisées en cinq classes distinctes en fonction de la population. [32]

Virginie

En Virginie , une ville est une municipalité constituée semblable à une ville (bien qu'avec une population minimale requise plus petite). Mais alors que les villes sont, selon la loi de Virginie, indépendantes des comtés, les villes sont contenues dans les comtés. [33]

Washington

Une ville de l'État de Washington est une municipalité qui a une population de moins de 1 500 habitants au moment de sa constitution, mais une ville existante peut se réorganiser en une ville à code. [34] L' autorité du gouvernement municipal est limitée par rapport aux villes , l'autre classification principale des municipalités de l'État. [35] En 2012 , la plupart des municipalités de Washington sont des villes. (Voir Liste des villes de Washington .)

Wisconsin

Le Wisconsin a des villes qui sont des zones en dehors des villes et villages incorporés. Ces villes conservent le nom du canton civil à partir duquel elles ont évolué et portent souvent le même nom qu'une ville voisine. Certaines villes, en particulier celles des zones urbaines, disposent de services similaires à ceux des villes constituées en société, tels que les services de police. Ces villes seront, de temps à autre, incorporées dans des villes, comme Fox Crossing en 2016 à partir de l'ancienne ville de Menasha . [36] Souvent, c'est pour se protéger contre l'annexion dans les villes et villages voisins.

Wyoming

Une loi du Wyoming indique que les villes sont des municipalités constituées avec une population de moins de 4 000 habitants. Les municipalités de 4 000 habitants ou plus sont considérées comme des « villes de première classe ». [37]

Vietnam

Au Vietnam, une ville au niveau du district ( vietnamien : thị xã ) est la deuxième subdivision, en dessous d'une province ( tỉnh ) ou d'une municipalité ( thành phố trực thuộc trung ương ). Une ville de niveau communal ( thị trấn ) une subdivision de troisième niveau (niveau communal), en dessous d'un district ( huyện ).

Voir aussi

Références

  1. ^ "Ville" . Dictionary.com.
  2. ^ un b "Ville" . Dictionnaire d'étymologie en ligne.
  3. ^ Salle 1996 , p. 13.
  4. ^ "Qu'est-ce qui fait d'une ville une ville ?" .
  5. ^ "Appliquer le degré d'urbanisation - Un manuel méthodologique pour définir les villes, les villages et les zones rurales pour les comparaisons internationales - Édition 2021" .
  6. ^ Goodall, B. (1987) Le dictionnaire de pingouin de géographie humaine. Londres : Pingouin.
  7. ^ "Un dictionnaire du Puk'hto, du Pus'hto ou de la langue des Afghans" . dsalsrv0 2.uchicago.edu . Récupéré le 04/05/2018 .
  8. ^ Bureau australien des statistiques, "Foire aux questions". https://www.abs.gov.au/websitedbs/D3310114.nsf/home/Frequently+Asked+Questions#Anchor12 Consulté le 16 octobre 2019.
  9. ^ "Version consolidée de la loi n° 128/200 Coll" (en tchèque). Zakonyprolidi.cz. 2000-05-15 . Récupéré le 2018-04-18 .
  10. ^ "Byopgørelsen pr. 1. janvier – Varedeklaration – Danmarks Statistik" . Dst.dk. 2005-03-22 . Récupéré le 06-08-2010 .
  11. ^ "BOURG : Définition de BOURG" [BOURG : Définition de BOURG]. Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales'(en français). sd . Consulté le 22 mars 2020 .
  12. ^ Universität Dortmund : Kleine und mittlere Städte – Blaupausen der Großstadt ? , Dokumentation des Expertenkolloquiums am 29. Avril 2004 à Dortmund
  13. ^ Megyei jogú városok - essai de l'Office central des statistiques hongrois (hongrois, juillet 2012)
  14. ^ "Magyarország megyei jogú városai" - liste des villes hongroises avec les droits d'un comté sur la page Web liée au "Térport" du ministère du Développement national (hongrois, date d'accès : 4 mai 2013.)
  15. ^ "Quelques concepts et définitions" (PDF) . Recensement de l'Inde . Consulté le 7 février 2015 .
  16. ^ "Loi n.º 11/82 (Lei das designações e determinação de categoria das povoações), du 2 juin" (PDF) . Archivé de l'original (PDF) le 2010-06-08 . Récupéré le 06-08-2010 .
  17. ^ "Drapeaux municipaux portugais" . Drapeaux du monde . Crwflags.com.
  18. ^ Wong, Maisy (juillet 2014). « Estimation des effets de distorsion des quotas ethniques à Singapour à l'aide de transactions immobilières » . Revue d'économie publique . 115 : 131-145. doi : 10.1016/j.jpubeco.2014.04.006 .
  19. ^ Kommungruppsindelning , Sveriges Kommuner och Regioner 2017. Récupéré le 16/05/2020
  20. ^ Uppsala blir ingen storstad , Upsala Nya Tidning. Récupéré le 2020-05-16
  21. ^ Mistechko . Dictionnaire électronique public de la langue ukrainienne (ukrlit.org)
  22. ^ Conception, site Web de Concom. "À propos de nous" . Centre pour les villes . Récupéré le 2020-01-26 .
  23. ^ PoliticsHome.com (2019-10-08). "Lisa Nandy MP : les villes britanniques sont lésées car les villes captent une part toujours plus importante des investissements étrangers" . PoliticsHome.com . Récupéré le 2020-01-26 .
  24. ^ Miles Orvell, The Death and Life of Main Street: Small Towns in American Memory, Space, and Community (University of North Carolina Press; 2012)
  25. ^ Voir le code communal, 60 ILCS 1 et suiv.
  26. ^ Voir Phillips v. Town of Scales Mound , 195 Ill. 353, 357, 63 NE 180 (1902)
  27. ^ Voir généralement l' article 2 du Code municipal de l'Illinois, 65 ILCS 5/2‑1‑1 et suiv.
  28. ^ "Descriptions individuelles d'état : 2002" (PDF) . Récupéré le 2018-04-18 .
  29. ^ "Comment fonctionnent les villes NC" . Ligue des municipalités de Caroline du Nord . Archivé de l'original le 2010-05-16.
  30. ^ un b "11 OS 1-102 (Statuts de l'Oklahoma, Titre 11, Villes et villages; Chapitre 1, Code municipal de l'Oklahoma; Section 1-102, Définitions)" . Réseau des tribunaux de l'État de l'Oklahoma . Consulté le 14 avril 2020 .
  31. ^ "11 OS 2-101 (Statuts de l'Oklahoma, Titre 11, Cities and Towns; Chapitre 1, Oklahoma Municipal Code; Section 2-101, Incorporation of a Municipality)" . Réseau des tribunaux de l'État de l'Oklahoma . Consulté le 14 avril 2020 .
  32. ^ "Code de l'Utah, titre 10, chapitre 2, section 301" . Législature de l'État de l'Utah. Archivé de l'original le 8 août 2011 . Consulté le 11 mai 2010 .
  33. ^ Charles A. Grymes . "Comté contre Ville contre Ville en Virginie" . Archivé de l'original le 2010-06-20 . Récupéré le 2011-05-31 . Les villes possèdent et entretiennent leurs routes, tandis que les comtés de Virginie (à l'exception d'Arlington et d'Henrico) dépendent du VDOTpour l'entretien des routes. Les villes reçoivent une allocation fixe de financement de l'État pour la construction et l'entretien de ces routes, tandis que les comtés doivent rivaliser les uns avec les autres et avec les autres priorités du VDOT pour une partie substantielle de leur budget routier. Les villes ont reçu plus d'autorités, telles que le droit des conseils municipaux d'émettre des obligations pour construire des routes sans référendum des électeurs (les comtés doivent obtenir l'approbation des électeurs lors d'un référendum avant d'émettre des obligations routières)... En Virginie, les villes ont des limites distinctes, établies par l' Assemblée générale ou par des tribunaux guidés par des lois votées par le corps législatif. Les villes ne sont *pas* indépendantes des comtés ; les habitants des villes sont toujours des résidents du comté dans lequel la ville est située. Par exemple, les résidents des quatre villes de Haymarket , Quantico, Dumfries et Occoquan sont également des résidents du comté de Prince William . Ils paient à la fois des impôts fonciers de la ville et du comté, et les résidents de la ville peuvent voter pour un conseil municipal/un maire.
  34. ^ "Classification des villes de Washington" . Centre municipal de recherche et de services de Washington . Consulté le 14 décembre 2012 .
  35. ^ "Une comparaison des pouvoirs d'une ville et d'une ville de code Noncharter" . Centre municipal de recherche et de services de Washington. Archivé de l'original le 25 juillet 2008 . Consulté le 14 décembre 2012 .
  36. ^ "Copie archivée" . Archivé de l'original le 2017-02-11 . Récupéré le 04/03/2017 .CS1 maint: archived copy as title (link)
  37. ^ "Titre 15 - Cités et villes ; Chapitre 1 - Dispositions générales ; Article 1 - Pouvoirs et questions diverses ; 15-1-101. Définitions" . État du Wyoming.

Sources

Liens externes