Thompson/Centre Bras

Thompson/Centre Arms Inc
type de compagnieFiliale
IndustrieArmes à feu
Fondé1965 ; il y a 59 ans ( 1965 )
FondateurOutil KW Thompson et centre Warren
Quartier général,
Des produitsfusils , pistolets
ParentSmith & Wesson
Site webhttp://www.tcarms.com/

Thompson/Center Arms était une entreprise américaine d'armes à feu basée à Springfield, Massachusetts. L'entreprise était surtout connue pour sa gamme de pistolets et de fusils à canon interchangeable et à un coup. Thompson/Centre fabriquait également des fusils à chargement par la bouche et on lui attribue la résurgence de leur utilisation dans les années 1970.

Histoire

Dans les années 1960, Warren Center a développé un pistolet à un coup inhabituel à action de rupture dans son atelier au sous-sol, qui deviendra plus tard connu sous le nom de Contender. Pendant ce temps, la KW Thompson Tool Company recherchait un produit à fabriquer toute l'année. En 1965, Warren Center a rejoint la KW Thompson Tool Company et, ensemble, ils ont annoncé le pistolet Contender de Warren Center en 1967. Bien qu'il se soit vendu à un prix plus élevé que celui des revolvers de chasse comparables, la flexibilité de pouvoir tirer sur plusieurs calibres en changeant simplement le canon et Les viseurs et sa plus grande précision l'ont rapidement rendu populaire auprès des chasseurs d'armes de poing. [1] Alors que KW Thompson Tool commençait à commercialiser le pistolet Contender de Center, le nom de la société a été changé en Thompson/Center Arms Company. Puis, en 1970, Thompson/Center a créé l'industrie moderne de la poudre noire, en introduisant le fusil à chargement par la bouche à poudre noire de style Hawken du Warren Center. [2]

Le 4 janvier 2007, Thompson/Center a été acheté par Smith & Wesson . [3]

Le 8 décembre 2010, Smith & Wesson a annoncé que l'usine d'origine de Rochester, dans le New Hampshire, serait fermée et que la fabrication serait transférée à Springfield, dans le Massachusetts. [4]

Suite à la fermeture des bras Thompson/Center à Rochester, New Hampshire, Thompson Investment Casting a ouvert dans la même ville la production continue de produits métalliques pour diverses sociétés, dont Smith & Wesson.

Pistolets à rupture

Le succès de Thompson/Center est venu avec l'émergence de la chasse aux armes de poing à longue portée , du tir sur cible et, en particulier, du tir à silhouette métallique . [5] Leur conception à coup unique et à action de rupture apportait une précision et une puissance semblables à celles d' un fusil dans une arme de poing, ce qui était un nouveau concept à l'époque. Conçus à l'origine uniquement pour les canons interchangeables des calibres .38 Special et .22 LR , les développements ultérieurs des armes de poing par Thompson/Center ont conduit à une gamme plus large de canons interchangeables pouvant être utilisés avec beaucoup plus de cartouches. L'ouverture et la fermeture de l'action de rupture s'effectuent en pressant le bas extérieur du pontet vers la poignée/la crosse, moment auquel l'action s'ouvre et un extracteur extrait manuellement la cartouche.

Concurrent

Contender en 45 Colt/.410 avec nervure ventilée

Le Contender, introduit pour la première fois en 1967, est un pistolet ou un fusil à un coup à action de rupture doté d'un certain nombre de caractéristiques uniques. La première particularité réside dans la façon dont le canon est fixé au cadre. En supprimant le devant ; un grand axe de charnière est exposé, en poussant cet axe de charnière vers l'extérieur, le canon peut être retiré. Étant donné que les viseurs et l'extracteur restent fixés au canon dans la conception Contender, le cadre lui-même ne contient aucune fonctionnalité spécifique à la cartouche. Un canon d'un autre calibre peut être installé et épinglé, le devant remplacé et le pistolet est prêt à tirer avec un canon différent et des viseurs pré-alignés. Cela permettait de changer facilement de calibres, de viseurs et de longueurs de canon, seul un tournevis plat étant nécessaire pour le changement. [6]

Bis

L'Encore est sorti en 1998. L'Encore utilise un mécanisme de déclenchement différent, conçu pour être plus solide que celui du Contender original et pour rendre l'action de rupture plus facile à ouvrir. L'Encore utilise un cadre considérablement plus grand et plus résistant que le Contender et, par conséquent, se retrouve dans plus de 86 cartouches - allant du .22 Hornet à l'énorme .416 Rigby . Il existe même un canon en acier inoxydable de la longueur d'un pistolet fabriqué en .600 Nitro Express . La liste des canons Encore comprend également des canons de fusil de chasse de calibre 28, 20 et 12, ainsi que des canons à chargement par la bouche de calibre .45, .50 et de calibre 12 utilisant des amorces de fusil de chasse n° 209. En 2007, les canons Encore à percussion annulaire sont devenus disponibles en 22 LR et 17 HMR, avec une conception monobloc unique qui ne nécessitait aucune modification de l'assemblage du cadre.

Un Encore amélioré s'appelle Pro Hunter et comprend généralement des crosses avec des inserts en caoutchouc "Flex Tech" et sont en acier inoxydable ou en acier au carbone avec protection contre les intempéries. Il existe d'autres légères différences entre les fusils, notamment le bouchon de culasse sur les versions à chargement par la bouche. [7]

Concurrent G2

Le Contender original, maintenant connu sous le nom de Contender de première génération (G1), a été remplacé par le Contender G2 peu après la sortie de l'Encore. Le G2 Contender a essentiellement les mêmes dimensions que le Contender original, mais utilise un groupe de déclenchement de style Encore. En raison des changements dans le mécanisme de déclenchement et des différences dans l'angle de la poignée par rapport à la ligne de canon du pistolet, les crosses et les poignées du pistolet sont différentes entre les Contenders G1 et G2 et ne seront pas interchangeables. Le G2, cependant, utilise essentiellement les mêmes canons et avant-extrémités que le Contender original et les canons seront interchangeables, les deux seules exceptions étant les canons à chargement par la bouche G2, qui ne s'adapteront qu'au cadre du G2, et les canons Herrett. /avants, qui sont spécifiques à une utilisation uniquement sur un cadre G1. [8]

Contrairement au Contender original, le tir à sec du G2 Contender n'est possible que dans la position centrale (sûre) du marteau, située sur le marteau entre les positions à percussion centrale et annulaire. De plus, contrairement au Contender original, l'action de freinage n'a pas besoin d'être ouverte/fermée (cyclée) pour pratiquer le tir à sec, à condition que le marteau soit abaissé entre les « coups » de tir à sec. La possibilité de réglage des déclencheurs du G2 Contender est également légèrement différente de celle du G1 Contender d'origine.

Légalités générales

Le récepteur d'un Contender, qu'il soit G1 ou G2, est la partie de l'ensemble combiné poignée/crosse contenant le mécanisme de déclenchement, et ceci est légalement considéré comme le pistolet numéro de série. Par conséquent, les canons équipés de lunettes de visée en fer ou télescopiques, et même l'axe de charnière, sont tous de simples pièces d'armes à feu, sans numéro de série, ce qui rend le choix de changer de cartouche parmi une multitude de cartouches à percussion annulaire, de carabine à percussion centrale et de pistolet, et même de cartouches de fusil de chasse, très simple.

Il est possible d'installer une crosse d'épaule sur le cadre d'un pistolet à la place d'une poignée pistolet, et, lorsqu'il est combiné avec un canon de 16" ou plus (voir "Thompson/Center Arms et la Cour suprême" ci-dessous), un concurrent peut légalement être converti d'un pistolet en fusil ou inversé Bien qu'il soit techniquement possible d'installer une poignée pistolet sur un cadre de fusil Contender original et d'utiliser un canon de pistolet pour le convertir d'un fusil en pistolet, cela n'est pas légal aux États-Unis. , étant une création illégale d'un pistolet à partir d'un fusil, pour pouvoir faire des allers-retours, le récepteur doit avoir été vendu à l'origine comme un pistolet, conformément aux règles de l'ATF .

Légalités californiennes

Voir les lois sur les armes à feu en Californie

  • La possession d'un canon de pistolet Thompson/Center Arms .45/.410 est illégale en Californie, tant pour les revendeurs que pour les particuliers, et un tel canon ne peut pas légalement être expédié dans l'État, ni même emmené en Californie pour un voyage de chasse, pour des raisons il est classé comme fusil de chasse à canon court (SBSG) lorsqu'il est utilisé avec un récepteur Contender. [9]

Fusils à chargement par la bouche

Fusil à percussion TC Hawken

Thompson/Center fabrique une variété de fusils à chargement par la bouche de conceptions traditionnelles et en ligne, et vend des fusils à percussion et à silex dans une grande variété de diamètres d'alésage. Certains des modèles les plus connus sont le Renegade, le Hawken , le Big Boar et le White Mountain.

Les canons à chargement par la bouche traditionnels Thompson/Center sont en grande partie responsables de la résurgence de la chasse à la poudre noire qui a commencé aux États-Unis en 1970, lorsque Warren Center a conçu le fusil de style Hawken de la société. Le fusil de style Hawken réintroduit par Thompson/Center avec une quincaillerie en laiton massif et une crosse en noyer américain, inspiré en grande partie des « fusils simples » fabriqués par Hawken dans les années 1800, est devenu l'un des modèles d'armes à feu les plus copiés de l'histoire. [10] Thompson/Center a produit ces fusils dans les modèles et calibres suivants :

Cherokee : Canon : octogonal de 24", torsion : 1:30 (32) et 1:48 (36 et 45), Détente : double jeu, Calibre : 32, 36 et 45, Crosse : Noyer américain, Statut : abandonné en 1994, Allumage : percussions

Seneca : Canon : 27" octogonal, torsion : 1:30 (32) et 1:48 (36 et 45), Détente : double jeu, Calibre : 32, 36 et 45, Crosse : Noyer américain, Statut : discontinué en 1987, Allumage : percussions

Hawken : Canon : 28" octogonal, torsion : 1:48, sauf 1:66 sur les rayures à bouton profond de calibre 50, Détente : double jeu, Calibre : 45, 50 et 54, Crosse : Noyer américain, Statut : 45 et 54 abandonnés, 50 discontinués, nombreuses éditions spéciales, Allumage : silex & percussions

Cougar : Edition spéciale du Hawken , fût finition satinée, meuble inox, bois très figuré

Renegade : Canon : 26 pouces octogonal, 1 : 38 (50), 1 : 48 (50 et 54), 1 : 66 (fusil à bouton profond de 50), âme lisse (56), Détente : double jeu, Calibre : 50, 54 et 56, Crosse : Noyer américain, Statut : discontinué, Allumage : à silex et percussion

New Englander Canon : rond de 24", 1:48 Détente : simple, calibres : .50, .54 et calibre 12 Crosse : noyer américain ou synthétique noir Allumage : percussion Statut : discontinué

Carabine White Mountain Canon : 21" octogonal à rond, différents taux de torsion Détente : simple Calibres .45, .50. 54 Crosse : Noyer américain ou synthétique noir Allumage : Percussion, Statut : discontinué

Canon Greyhawk 20" rond, inoxydable 1:48 Détente : simple Calibres : .50, .54 Crosse : synthétique noir Allumage : Percussion, Statut : discontinué

Big Boar : Canon : 26" octogonal, 1:48, Détente : simple, Calibre : 58, Crosse : Noyer américain, Statut : discontinué, Allumage : percussion

Encore 209x50 : Un chargeur par la bouche de conception moderne qui peut être échangé avec des canons à percussion centrale. Basé sur une action de rupture à un seul coup, le 209x50 est capable d'une précision de « minute d'angle ». Le 209x50 peut gérer des charges allant jusqu'à 150 grains (9,7 g) de poudre noire ou équivalent Pyrodex. Utilisant un canon de 26" et une balle de 250 grains (16 g) avec 3 pastilles Pyrodex, il produit une vitesse initiale de 2203 pieds/seconde.

G2 Contender : Un chargeur par la bouche au design moderne qui accepte les charges magnum pour le tir à longue distance. Des charges allant jusqu'à 150 grains (9,7 g) de poudre noire FFG ou trois (3) pastilles Pyrodex de 50 grains produisent des vitesses d'environ 2 400 pieds/s (730 m/s) à la bouche.

Omega : Ce chargeur par la bouche T/C était proposé en plusieurs longueurs de canon et en calibres .45 et .50. Il peut gérer 150 grains (9,7 g) de poudre noire ou équivalent Pyrodex, ou trois pastilles Pyrodex de 50 grains (3,2 g). Sa conception à bouchon de culasse lui permet de brûler très efficacement différents types de substituts de poudre noire.

Triumph : Ce chargeur par la bouche T/C est disponible en calibre .50. avec un canon de 28" et une crosse composite.

Pistolets à chargement par la bouche

Pistolet à chargement par la bouche à poudre noire Thompson/Center Patriot chambré en .45.
Pistolet à chargement par la bouche à poudre noire Thompson/Center Scout chambré en .54.

Patriot : Canon : octogonal de 9", Détente : double jeu, Calibre : .36 et .45, Crosse : Noyer américain, Statut : discontinué en 1997, Allumage : percussion.

Scout : Canon : rond de 15", Détente : jeu unique, Calibre : 45, 50 et 54, Crosse : Noyer américain, Statut : discontinué 199 ?, Allumage : percussion.

Un incendie majeur à l'usine Thompson/Centre en 1996 a détruit tous les outils et pièces des pistolets Scout et Patriot et du fusil Seneca. En conséquence, ils ont été abandonnés à la vente. [11]

Fusils à verrou

AT/C Venture Predator en camouflage Arbre véritable

Canon
de boussole : 22", 24"
Déclencheur : à un étage, réglable
Calibre : .204 Ruger , .22-250 Remington , .223 Remington , .243 Winchester , .270 Winchester , .280 Remington , .300 Winchester Short Magnum , .300 Winchester Magnum , .308 Winchester , 6,5 mm Creedmoor , .30-06 Springfield , 7 mm Remington Magnum et 7 mm-08 Remington
Stock : Polymère
Statut : En production

Canon Venture
: 22", 24"
Déclencheur : mono-étage, réglable
Calibre : .204 Ruger , .22-250 Remington , .223 Remington , .243 Winchester , .25-06 Remington , .270 Winchester , .270 Winchester Short Magnum , .280 Remington , .300 Winchester Short Magnum , .300 Winchester Magnum , .308 Winchester , .338 Winchester Magnum , .30-06 Springfield , 7 mm Remington Magnum et 7 mm-08 Remington
Variantes : bleui, bouclier météo, prédateur,
crosse compacte :
Statut du polymère : En production

Thompson/Center Arms et la Cour suprême

Dans l'affaire États-Unis c. Thompson/Center Arms Co. (1992), la Cour suprême des États-Unis a statué en faveur de l'entreprise en décidant que le kit de conversion de fusil que Thompson vendait pour ses pistolets ne constituait pas un fusil à canon court au sens de la loi. Loi nationale sur les armes à feu de 1934. [12]

Le Bureau de l'alcool, du tabac et des armes à feu a soutenu que la simple possession d'un pistolet ayant un canon de moins de seize pouces (406 mm) de long, une crosse d'épaule et un canon d'une longueur de fusil (plus de seize pouces) constituait une intention implicite de « fabriquer » un fusil à canon court (SBR) illégal (en combinant le cadre du pistolet, le canon de la longueur du pistolet et la crosse d'épaule) même si la crosse d'épaule était destinée à être utilisée uniquement avec le canon de la longueur du fusil.

La Cour suprême n'était pas d'accord et sa décision a clarifié le sens du terme « fabriquer » dans la Loi nationale sur les armes à feu en déclarant que la simple possession de composants qui théoriquement pouvaient être assemblés dans une configuration illégale n'était pas en soi une violation tant que les composants pouvaient également être rassemblés dans une configuration juridique. [13]

Un argument avancé a été l'exemple de l'engrais à base de nitrate d'ammonium et du gazole, que l'on trouve très souvent ensemble en possession d'un agriculteur (engrais pour les cultures, carburant pour le tracteur). Tous deux sont légaux, et bien qu'ils puissent facilement être assemblés dans l'agent de dynamitage connu sous le nom d' ANFO , la possession des deux n'a jamais été considérée comme laissant entendre (sans autre preuve) qu'un agriculteur « fabriquait » des explosifs.

Les références

  1. ^ Van Zwoll, Wayne (2006). Guide du chasseur sur le tir à longue distance . Livres Stackpole. p. 332.
  2. ^ Stephens, Charles (1996). Pistolet Thompson/Center Contender : comment régler, chronométrer, charger et tirer pour plus de précision . Boulder, Colorado : Presse Paladin. p. 64.ISBN 978-0-87364-885-1.
  3. ^ 13009 – Smith&Wesson : Communiqués de presse
  4. ^ O'Donnell, Jake (10 décembre 2010). "A Rochester : fermeture de l'usine Thompson/Center Arms" . Favorise le quotidien démocrate.
  5. ^ Simpson, Layne (4 janvier 2011). "Le magnifique 7 du concurrent". Horaires de tournage . 2009 (2). Archivé de l'original le 21 septembre 2016 . Récupéré le 21 septembre 2016 .
  6. ^ Ayoob, Massad (29 mai 2012). «Coups uniques du Thompson Center». Les plus grandes armes de poing du monde de Massad Ayoob . Médias F+W. pp. 241-266. ISBN 978-1-4402-2877-3.
  7. ^ "Plateformes interchangeables". Bras T/C. Archivé de l'original le 13 décembre 2013 . Récupéré le 21 septembre 2016 .
  8. ^ Potts, Bruce (1er octobre 2008). "Examen du fusil Thompson Center G2 Contender". Horaires de tournage . 2008 (10).
  9. ^ "Loi californienne sur le contrôle des armes dangereuses ARTICLE 2. PORT ET POSSESSION ILLÉGAUX D'ARMES 12020". État de Californie. 2008 . Récupéré le 29 janvier 2013 . Tel qu'utilisé dans cette section, un « fusil de chasse à canon court » désigne l'un des éléments suivants : (A) Une arme à feu conçue ou redessinée pour tirer une cartouche de fusil de chasse fixe et ayant un ou plusieurs canons de moins de 18 pouces de longueur. (B) Une arme à feu d'une longueur totale inférieure à 26 pouces et qui est conçue ou redessinée pour tirer une cartouche de fusil de chasse fixe.
  10. ^ Towsley, Bryce (2003). "Le puissant Hawken". Revue de chasse . 15 (6). Petersen.
  11. ^ Mark Blazis (7 décembre 2012). "En plein air : l'esprit Thompson/Center Arms perdure" . Archivé de l'original le 21 septembre 2016 . Récupéré le 21 septembre 2016 .
  12. ^ 504 NOUS 505 (1992)
  13. ^ "Syllabus de cas de la Cornell Law School". L'Université de Cornell. 1992 . Récupéré le 21 octobre 2009 .

Liens externes

  • Site Web de l'entreprise Thompson/Center Arms
  • Bullberry Barrel Works, spécialisé dans les barils Contender, G2 et Encore
  • Muzzleloader Museum Online, liste de certains pistolets à chargement par la bouche de T/C avec photos et spécifications.
Récupéré de "https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Thompson/Center_Arms&oldid=1194868888"