PO Ackley

Parker Otto Ackley
( 1903-05-25 )25 mai 1903
Décédé23 août 1989 (1989-08-23)(86 ans)
NationalitéAméricain
mère nourricièreUniversité de Syracuse
Profession(s)Armurier , auteur
Connu pourConceptions de munitions

Parker Otto Ackley (25 mai 1903, Granville, New York – 23 août 1989) [1] était un armurier américain , fabricant de tonneaux, auteur, chroniqueur et développeur de cartouches sauvages . La famille de cartouches Wildcat améliorée Ackley est conçue pour être facilement fabriquée en rechambrant les armes à feu existantes et en formant le feu des munitions pour diminuer la conicité du corps et augmenter l'angle de l'épaule, ce qui entraîne une capacité de boîtier plus élevée. Ackley a amélioré non seulement les cartouches standard, mais également d'autres cartouches sauvages populaires et a été le premier à créer une cartouche à percussion centrale de calibre .17 (4,5 mm). [2]

Biographie

Ackley a commencé à travailler comme armurier à plein temps dans l'Oregon en 1936, mais a été interrompu par la Seconde Guerre mondiale . En 1945, il ouvre une nouvelle boutique à Trinidad, dans le Colorado , et devient rapidement l'un des plus grands fabricants d'armes sur mesure aux États-Unis. Il a également fait partie de l'équipe des magazines Guns&Ammo et Shooting Times et a été instructeur au Trinidad State Junior College de 1946 à 1951, où il a fait de nombreuses expériences dans le domaine des armes à feu. [3]

Cartouches améliorées Wildcats et Ackley

.280 Remington et sa variante améliorée Ackley

Ce qui suit est une liste de cartouches Ackley, à la fois des versions « améliorées » (nécessitant uniquement une formation de feu) et des versions plus complexes impliquant des réductions de longueur de boîtier ou des changements de calibre. En plus d'être faciles à former, les armes à feu chambrées pour les cartouches « améliorées » pouvaient également tirer des munitions chargées en usine standard, permettant à un tireur d'utiliser des munitions couramment disponibles si les charges sauvages n'étaient pas disponibles. [4] [ source auto-publiée ] [5]

.30-30 Ackley amélioré (à gauche) .30-30 Winchester (à droite)
  • .30-06 Ackley amélioré, un .30-06 Springfield amélioré
  • .30 Ackley Magnum No. 1 et No. 2 courts, basés sur le magnum à ceinture Holland & Holland , la version No. 2 conçue pour s'adapter aux actions de longueur standard (classe .30-06)
  • .303 Ackley Improvement, une version améliorée de la cartouche de service .303 British Mark VII
  • .338-06 Ackley amélioré, un .338-06 A-Square amélioré (qui est un .30-06 avec un calibre allant jusqu'à .338)
  • .348 Ackley amélioré, un .348 Winchester amélioré qui obtient environ 200 pieds par seconde de vitesse de plus que la norme.
  • .35 Ackley Magnum No. 1 et No. 2 courts, basés sur les étuis .30 Ackley Magnum ; il existe également une version améliorée du n°2.
  • .450 Ackley Magnum , basé sur .375 H&H Magnum réduit à .458
  • .475 Ackley Magnum, basé sur un .375 H&H Magnum avec un col jusqu'à .475 (12 mm)

Autres recherches

Ackley n'était pas seulement un sauvage mais également un chercheur, testant souvent des armes à feu jusqu'à la destruction dans le but de rechercher des informations. Il a également produit un certain nombre de cartouches expérimentales, non pas destinées à être pratiques, mais plutôt à tester les limites des armes à feu. L'une de ces cartouches expérimentales était le .22 Eargesplitten Loudenboomer. Cette cartouche au nom humoristique a été développée par Ackley pour Bob Hutton du magazine Guns & Ammo et était uniquement destinée à dépasser une vitesse initiale de 5 000 pieds/s (1 500 m/s). Les charges d'Ackley ne géraient que 4 600 pieds/s (1 400 m/s) (Mach 4,2), tirant une balle de 50 grains (3,2 g). Basé sur un boîtier .378 Weatherby Magnum , le boîtier présente une surcapacité peu pratique pour le diamètre d'alésage, et la cartouche reste donc une curiosité. L’avènement de nouvelles poudres sans fumée à combustion plus lente a peut-être changé la donne. [8]

Un Winchester .243 (à droite) à côté de la version améliorée d'Ackley ; seul l'angle d'épaule est modifié pour devenir l'angle d'épaule plus net typique des cartouches améliorées Ackley. Dans ce cas, le diamètre de l'épaulement du boîtier amélioré reste normalement le même que celui du boîtier d'origine, soit 0,456" à 0,457", sans changement significatif dans la conicité du corps. Cependant, des variations mineures existent, certains dessins montrant un diamètre d'épaule légèrement plus grand de 0,460".

Les références

  1. ^ Actualités du désert | SERVICES PRÉVUS LUNDI POUR L'ARMEUR PARKER ACKLEY.
  2. ^ Dave Moreton (mai 1968). "Ultra bombe de calibre .17!". Armes à feu et munitions . Archivé de l'original le 28 décembre 2007.
  3. ^ PO Ackley (2011). Manuel pour les tireurs et les rechargeurs . Éditions Plaza. ISBN 978-99929-4-881-1.
  4. ^ "Cartouches Wildcat". ReloadBench.com.
  5. ^ Frank C. Barnes, éd. Stan Skinner (2003). Cartouches du monde, 10e éd . Publications Krause. ISBN 0-87349-605-1.
  6. ^ Dave Anderson (avril 2003). "Pumping up the .223: expériences avec un .223 Ackley à chargement automatique amélioré". Magazine des armes à feu . Récupéré le 10/06/2008 .
  7. ^ "270 Winchester Ackley amélioré".
  8. ^ Ackley, PO (1927) [1962]. Manuel pour les tireurs et les rechargeurs. vol I (12e édition imprimée). Salt Lake City, Utah : Éditions Plaza. p. 442. ISBN 978-99929-4-881-1. Archivé de l'original le 08/07/2017 . Récupéré le 13/02/2008 .

Lectures complémentaires

Liens externes

  • Les chats sauvages du PO Ackley
  • PO Ackley : sa vie et son œuvre


Retrieved from "https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=P._O._Ackley&oldid=1185793696"