Mariahilf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche
Mariahilf
6e arrondissement de Vienne
Armoiries de Mariahilf
Localisation du quartier à Vienne
Localisation du quartier à Vienne
PaysL'Autriche
VilleVienne
Gouvernement
 •  Directeur de districtMarkus Rumelhart ( SPÖ )
 • Premier adjointVlasta Osterauer-Novak ( SPÖ )
 •  Deuxième adjointSusanne Jérusalem ( verte )
 • Représentation
   (40 Membres)
SPÖ 14, Vert 12,
FPÖ 6, ÖVP 5, NEOS 3
Région
 • Total1,48 km2 (0,57 mille carré)
Population
 (2016-01-01) [1]
 • Total31 621
 • Densité21 000/km 2 (55 000/mile carré)
Code Postal
A-1060
Adresse du
bureau de district
Amerlingstraße 11
A-1060 Vienne
Site Internetwww.wien.gv.at/bezirke/mariahilf/

Mariahilf ( prononciation allemande : [ˌmaʀiaˈhɪlf] ( écouter ) ; bavarois central : Mariahüf ) est le 6ème district municipal de Vienne , Autriche ( allemand : 6. Bezirk ). Il est près du centre de Vienne et a été créé en tant que quartier en 1850. [2] Mariahilf est une zone urbaine fortement peuplée avec de nombreux bâtiments résidentiels. [2] [3] Il a une population de 31 621 (au 01/01/2016) dans une zone de 1,48 kilomètres carrés (0,6 milles carrés).

Lieu

Mariahilf est située au sud-ouest du centre de Vienne ( 1er arrondissement ). Au nord, Mariahilfer Straße , la rue commerçante la plus importante de Vienne , est sa frontière avec Neubau , au sud, la vallée de la rivière Vienne , à l'ouest, le périphérique Gürtel .

Il se compose des cinq quartiers (historiques Vorstädte , c'est-à-dire des villes) : Mariahilf , Gumpendorf , Windmühle , Magdalenengrund et Laimgrube .

Historique

Les premières colonies autour des voies romaines de la région se sont développées vers l'an 1000. En 1428, le nom Im Schöff est mentionné pour la première fois, mais ce nom a été perdu lorsque la copie d'une peinture sacrée de Passau a été installée dans une chapelle du cimetière, connu sous le nom de Mariahilf (" l'aide de Marie ").

Une colonisation plus intensive n'a commencé qu'après le deuxième siège turc de Vienne en 1683. La zone était d'une certaine importance car la route menant au château de Schönbrunn la traversait.

Gumpendorf a été mentionné pour la première fois en 1130 et s'est développé à partir d'une tour de guet romaine . Il fut soumis à divers seigneurs féodaux et fut vendu à la municipalité de Vienne en 1798.

Magdalenengrund était à l'origine connu sous le nom de Im Saugraben an der Wien auf der Gstätten ("Dans la fosse à truie sur le Wien sur le pré") et se composait uniquement de vignobles . En 1698, certaines parcelles sont libérées pour construction.

Le Laimgrube ( fosse d'argile ) est probablement la partie la plus ancienne de Mariahilf. Elle est mentionnée pour la première fois en 1291, mais existe déjà depuis le XIe siècle. Son nom est dérivé du sol argileux , qui servait à produire des briques .

Windmühle (moulin à vent) s'est développé à partir d'une exploitation féodale utilisée par divers ordres monastiques . En 1529, il a été détruit lors du premier siège turc . L'empereur Ferdinand Ier en fit transférer la propriété à Johann Francolin , sous la condition qu'il y construise des moulins à vent . Cependant, il ne fit construire qu'un seul moulin.

Le 6 mars 1850, les cinq Vorstädte de Gumpendorf, Mariahilf, Windmühle, Magdalenengrund et Laimgrube font partie de Vienne sous le nom de Cinquième arrondissement, Mariahilf. Lorsque Wieden a été divisé en deux districts en 1861, il est devenu le 6e district. En 1862, certaines zones au nord de Mariahilfer Straße ont été cédées au 7e arrondissement ( Neubau ).

Vers la fin du 19e siècle, Mariahilf s'est développée pour devenir un important quartier d'affaires de Vienne. La Mariahilfer Strasse était une grande rue commerçante; cependant, les grands magasins se trouvaient au-delà des limites du district, dans le 7e district. La région de Mariahilfer a influencé les routes pour les petites et moyennes entreprises principalement.

Entre 1890 et 1907, la centrale à vapeur de la Kaunitzgasse est devenue l'une des premières usines électriques de Vienne. Suite à l'acquisition de la centrale électrique à l'origine privée par la municipalité de Vienne, elle a été mise hors service et transformée en sous-station.

"Erinnern für die Zukunft" (Souvenir pour l'avenir) est un projet commémoratif pour les nombreux habitants du quartier de Mariahilf qui ont été assassinés par la dictature nazie dans la période 1938-1945. [4]

Mariahilf abrite de nombreux résidents gays et lesbiens de Vienne [ citation nécessaire ] et contient une concentration importante de bars, clubs, restaurants et magasins destinés à la communauté, ainsi que le centre communautaire Rosa Lila Villa .

Dans les années 1990, il y a eu deux changements mineurs dans les limites des quartiers : en 1995 dans la zone de la ceinture frontalière au 15e arrondissement, et en 1996 sur la place de l'Europe devant la gare de l'Ouest, où les 6e, 7e et Rencontre du 15e arrondissement. Les deux modifications frontalières ont principalement affecté les structures de transport. L'affiliation au district des zones résidentielles n'a pas changé.

Population

Données sur l' évolution de la population
de Statistik Austria [1]

Développement de la population

Le district de Mariahilf était déjà, après sa fondation en 1850, très densément peuplé. En 1869, la zone du district comptait 67 642 habitants, un chiffre qui n'a jamais été dépassé. Jusqu'au début de la Première Guerre mondiale, la population n'a que légèrement diminué et est restée largement stable. Après le début de la Première Guerre mondiale, la population a diminué presque continuellement. En raison de la demande croissante de logements, combinée aux fusions de logements, la population de Mariahilf. Depuis le dernier recensement de 2001, la population s'est largement stabilisée en 2006 et a légèrement augmenté pour atteindre 29 523 personnes.

Structure de la population

L'âge des habitants de Mariahilf, en 2001, différait à plusieurs égards des moyennes de la ville de Vienne. Ainsi, Mariahilf avait moins d'enfants, mais plus de jeunes adultes que la moyenne de Vienne. En 2001, la proportion de résidents de moins de 15 ans était, avec 12,4 %, inférieure à la valeur viennoise de 14,7 %. La population âgée de 20 à 39 ans à Mariahilf était, avec 34,4%, supérieure à la moyenne viennoise de 30,9%. La proportion de la population âgée de 60 ans ou plus était de 19,2 %, légèrement inférieure à la moyenne de Vienne (21,7 %). La répartition par sexe dans l'aire du district correspondait à la tendance communautaire, avec 47,1% d'hommes et 52,9% de femmes. Les 35,8% de Mariahilf par rapport à la moyenne de la ville de Vienne de 41,2%, sont beaucoup moins souvent mariés que la moyenne de Vienne.

Origine et langue

La proportion de résidents étrangers du district en 2005 était de 19,6% (dans toute la ville de Vienne: 18,7%) et a augmenté par rapport à 2001 (17,8%), parallèlement à la tendance à la hausse dans tout l'État. La proportion la plus élevée d'étrangers, en 2005, représentait environ 3,6% de la population du district en tant que ressortissants de Serbie et du Monténégro . 2,4% étaient angolais, 1,5% turcs , 1,3% polonais et 0,8% avaient la nationalité croate ou bosniaque . Au total, pour 2001, près de 26,6% de la population de Mariahilf n'était pas née en Autriche. Environ 5,6 % expriment comme langue familière le serbe , avec le turc 3,5 % et le croate 2,3 %. [5]

Préférences religieuses

La religion des habitants de Mariahilf, lors du recensement de 2001, s'est classée dans la moyenne pour Vienne, seule la proportion de personnes de religion catholique romaine ou islamique était légèrement inférieure à la moyenne. En 2001, 47,4% des habitants étaient membres de l'Église catholique romaine (dans toute la ville de Vienne : 49,2%). Il existe trois paroisses catholiques romaines de district, avec le doyenné de la ville 6 / 7. Environ 6,4% des habitants étaient de confession islamique, 6,0% appartenaient à l'Église orthodoxe et 5,2% étaient protestants . Près de 26,8% de la population du district n'appartenaient à aucun groupe religieux et 8,2% n'avaient aucune religion ou autre préférence religieuse indiquée. [5]

Politique

Directeurs de district depuis 1945
Dr Leder (inconnu) 4/1945
Franz Löwner ( SPÖ ) 4/1945–1946
Karl Bittner ( ÖVP ) 1946–1954
Rudolf Krammer ( ÖVP ) 1954-1969
Hubert Feilnreiter ( SPÖ ) 1969-1977
Werner Jank ( SPÖ ) 1977-1978
Franz Blauensteiner ( ÖVP ) 1978-1984
Kurt Pint ( ÖVP ) 1984–1997
Erich Achleitner ( ÖVP ) 1997–2001
Renate Kaufmann ( SPÖ ) 2001–2014
Markus Rumelhart ( SPÖ ) 2014–

Le quartier de Mariahilf a toujours été disputé entre les partis politiques ÖVP et SPÖ . Alors que l'ÖVP commandait la majorité dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale jusqu'en 1969, il a perdu le district au profit du SPÖ cette année-là. Après que le SPÖ ait de nouveau perdu la majorité en 1978, l'ÖVP a pu dominer les élections suivantes.

Lorsque les Verts sont entrés dans la politique de district à la fin des années 80, l'ÖVP et le SPÖ ont commencé à perdre rapidement des voix. La concurrence avec le Forum libéral (LIF) en 1996 a eu un effet similaire. L'ÖVP a également perdu lourdement aux élections de 2001. Le SPÖ, après les pertes de 1996, a pu compenser ses pertes antérieures et a récupéré la majorité dans le district.

En 2001, les Verts sont arrivés en troisième position derrière l'ÖVP, tandis que le Forum libéral et le FPÖ ont subi de lourdes pertes. Lors des élections de 2005, la tendance s'est poursuivie : le FPÖ a de nouveau perdu beaucoup de voix et le Forum libéral a perdu son siège au conseil de district, tandis que le SPÖ et les Verts ont obtenu plus de voix. En 2005, les Verts sont arrivés deuxièmes pour la première fois et ont ainsi accédé au poste de directeur adjoint de district. Lors des élections de 2010, les Verts et l'ÖVP ont subi de lourdes pertes, tandis que le SPÖ, le FPÖ et le BZÖ ont gagné plus de voix.

Partis politiques de district 1991-2010 [6]
Jahr SPÖ ÖVP FPÖ Grune FRV BZÖ Sonstige
1991 30.2 38,5 15.2 14.1 -- -- 2.0
1996 24.1 34.2 17.1 15,0 8.8 -- 0,8
2001 30,7 25,7 13.7 24,9 4.1 -- 0,9
2005 35,6 25.4 7.3 28,9 0,8 0,7 1.3
2010 37.1 18.1 11.1 26.1 1.6 0,8 3.4

Éducation

Outre certains bâtiments de l' Université de technologie de Vienne , Mariahilf abrite le Conservatoire Franz Schubert et les écoles professionnelles centrales d' électrotechnique , d'informatique , de métallurgie , de vitrocéramique , de génie sanitaire , de chauffage et de climatisation .

Armoiries

Vienne - Bezirk Mariahilf, Wappen.svg

Les armoiries du district combinent celles des cinq communautés indépendantes à partir desquelles il a été formé en 1850 :

  • Le premier quart (pour Laimgrube) montre saint Théobald en costume de moine devant un autel ; à sa gauche se dresse une église. Ces armoiries remontent à une chapelle qui fut dédiée à saint Théobald en 1621
  • Le deuxième quart (pour Windmühle) montre également Saint Théobald, mais en tant qu'évêque, avec une église à sa droite
  • Le troisième quart (pour Magdalenengrund) montre l'homonyme du district Marie-Madeleine agenouillée devant la croix
  • Le quatrième quart (pour Gumpendorf) montre trois fleurs de lys sur un champ chapé ployé . Ce sont les armes de la famille Muschinger, seigneurs de Gumpendorf au XVIe siècle

Sites

Mariahilfer Kirche (église).
Wienzeile maison d'Otto Wagner.
Théâtre Raimund.

Théâtres

Le Theater an der Wien , sur Wienzeile, a été construit en 1801 et est aujourd'hui l'un des composites des United Stages Vienna. Ludwig van Beethoven a vécu entre 1803 et 1804 à temps partiel dans le bâtiment, où aujourd'hui une salle commémorative est dédiée. Sur la rue Wallgasse à l'autre bout du quartier, se trouve le Théâtre Raimund, du nom de Ferdinand Raimund . La maison, au milieu des années 1980, appartenait comme le Theater an der Wien aux United Stages Vienna, et c'est le lieu de comédies musicales. En plus de ces deux scènes, il existe des théâtres plus petits, comme le TAG, le Theater an der Gumpendorferstraße et le Theater Brett.

Musées

Le Musée du district de Mariahilf, rue Mollardgasse, est dédié, entre autres, à Ratzenstadl (Magdalenengrund), au Theater an der Wien et au Palais Kaunitz-Esterhazy. Dans la même maison se trouve également le Musée Phonographique de Vienne, qui traite de l'histoire du phonographe , ainsi que le Musée du Verre Mariahilf. Une ancienne tour de flak abrite la Haus des Meeres ("maison de la mer"), dont les plus grandes attractions de l'ouverture de 2007 comprenaient un réservoir à requins de 300 000 litres.

Sur la rue Haydngasse se trouve la Maison Haydn du compositeur Joseph Haydn , acquise en 1793 et ​​habitée jusqu'à sa mort en 1809. Aujourd'hui, la maison est une filiale du Musée de Vienne . D'autres musées à Mariahilf sont le Kaffeemuseum (musée du café) avec de nombreuses expositions sur le thème du café, et le Sanitärhistorische Museum (musée historique sanitaire).

Résidents notables

Remarques

  1. ^ Statistik Austria - Bevölkerung zu Jahresbeginn 2002-2016 nach Gemeinden (Gebietsstand 1.1.2016) , Statistik Austria.
  2. ^ une page Web b Wien.gv.at (voir ci-dessous: Références).
  3. ^ Données des districts de Vienne, wien.gv.at, 2008, page Web : wien.gv.at-portraets08-PDF "Copie archivée" (PDF) . Archivé de l'original (PDF) le 2009-03-05 . Récupéré le 09/09/2017 .{{cite web}}: Maint CS1 : copie archivée comme titre ( lien ).
  4. ^ Fuchs, Ulli. "Wider das Vergessen und Verdrängen! (Contre l'oubli et la répression!)" . Erinnern für die Zukunft . Récupéré le 9 février 2018 .
  5. ^ un b "Statistik Autriche (Volkszählung 2001)", pages Web : SA-g90601.pdf et SA-g90001.pdf .
  6. ^ Stadt Wien Archivé le 27/12/2007 à la Wayback Machine
  7. ^ Hamann, Brigitte (2010) [1999]. La Vienne d'Hitler : un portrait du tyran en jeune homme . Trans. Thomas Thorton. Londres; New York: Tauris Parke Brochés. ISBN 978-1-84885-277-8 . 

Références

Liens externes

Coordonnées : 48°11′43″N 16°20′59″E / 48.19528°N 16.34972°E / 48.19528 ; 16.34972