macOS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

macOS
Mot-symbole MacOS (2017).svg
MacOS Big Sur Desktop.png
Capture d'écran de macOS Big Sur
DéveloppeurApple Inc.
Écrit en
Famille d'OSUnix , Macintosh
État de fonctionnementActuel
Modèle sourceSource fermée (avec des composants open source )
Première version24 mars 2001 ; il y a 20 ans (2001-03-24)
Dernière version11.5.1 [3] (20G80) [4] (26 juillet 2021 ; il y a 10 jours ) [±] (2021-07-26)
Dernier aperçu12.0 beta 4 [5] (21A5294g) [6] (27 juillet 2021 ; il y a 9 jours ) [±] (2021-07-27)
Cible marketingInformatique personnelle
Disponible en39 langues [7]
Liste des langues
[as of macOS Catalina]: Arabic, Catalan, Croatian, Chinese (Hong Kong), Chinese (Simplified), Chinese (Traditional), Czech, Danish, Dutch, English (Australia), English (United Kingdom), English (United States), Finnish, French (Canada), French (France), German, Greek, Hebrew, Hindi, Hungarian, Indonesian, Italian, Japanese, Korean, Malay, Norwegian, Polish, Portuguese (Brazil), Portuguese (Portugal), Romanian, Russian, Slovak, Spanish (Latin America), Spanish (Spain), Swedish, Thai, Turkish, Ukrainian, Vietnamese
Méthode de mise à jour
Plateformes
Type de noyauHybride ( XNU )
Pays des utilisateursSUS
Interface utilisateur par défautAqua ( graphique )
LicenceLes logiciels commerciaux , des logiciels propriétaires
Précédé parMac OS classique , NeXTSTEP
Site officielwww .apple .com /macos
Statut d'assistance
Prise en charge

macOS ( / ˌ m æ k ɛ s / ; [8] précédemment Mac OS X et plus tard OS X ) est un propriétaire graphique du système d'exploitation développé et commercialisé par Apple Inc. depuis 2001. Il est le principal système d'exploitation d'Apple Mac ordinateurs . Sur le marché des ordinateurs de bureau, portables et domestiques, et en termes d'utilisation du Web, il s'agit du deuxième système d'exploitation de bureau le plus utilisé , après Windows NT . [9] [10]

macOS a succédé au Mac OS classique , un système d'exploitation Macintosh avec neuf versions de 1984 à 1999. Pendant ce temps, le cofondateur d'Apple, Steve Jobs, avait quitté Apple et créé une autre société, NeXT , développant la plate-forme NeXTSTEP qui serait plus tard acquise par Apple pour former la base de macOS.

La première version de bureau, Mac OS X 10.0 , est sortie en mars 2001, avec sa première mise à jour, 10.1, arrivée plus tard dans l'année. Toutes les versions de Mac OS X 10.5 Leopard [11] et suivantes sont certifiées UNIX 03 , [12] à l' exception d' OS X 10.7 Lion . [13] Le système d'exploitation mobile d'Apple, iOS , a été considéré comme une variante de macOS. [14]

Une partie importante de l' identité de marque originale de macOS était l'utilisation du chiffre romain X, prononcé "dix" comme dans Mac OS X et aussi l' iPhone X , ainsi que le nom de code de chaque version d'après des espèces de grands félins ou des lieux en Californie . [15] Apple a raccourci le nom en "OS X" en 2012, puis l'a changé en "macOS" en 2016 pour s'aligner sur la marque des autres systèmes d'exploitation d'Apple, iOS , watchOS et tvOS . Après seize versions distinctes de macOS 10, macOS Big Sur a été présenté en version 11 en 2020, et macOS Monterey a été présenté en version 12 en 2021.

macOS a pris en charge trois architectures de processeurs principales, à commencer par les Mac basés sur PowerPC en 1999. En 2006, Apple est passé à l'architecture Intel avec une gamme de Mac utilisant des processeurs Intel Core . En 2020, Apple a commencé la transition vers le silicium d'Apple , en utilisant des processeurs Apple M1 basés sur ARM 64 bits auto-conçus sur de nouveaux ordinateurs Mac.

Histoire

Développement

Histoire simplifiée de type Unix systèmes d'exploitation

L'héritage de ce qui allait devenir macOS provenait de NeXT , une société fondée par Steve Jobs après son départ d'Apple en 1985. Là, le système d' exploitation NeXTSTEP de type Unix a été développé, puis lancé en 1989. Le noyau de NeXTSTEP est basé sur le noyau Mach , qui a été développé à l'origine à l'Université Carnegie Mellon , avec des couches de noyau supplémentaires et un code d' espace utilisateur de bas niveau dérivé de parties de BSD . [16] Son interface utilisateur graphique a été construite sur une boîte à outils GUI orientée objet utilisant leLangage de programmation Objective-C .

Au début des années 1990, Apple avait tenté de créer un système d'exploitation de « nouvelle génération » pour succéder à son Mac OS classique à travers les projets Taligent , Copland et Gershwin , mais tous ont finalement été abandonnés. [17] Cela a conduit Apple à acheter NeXT en 1996, permettant à NeXTSTEP, alors appelé OPENSTEP , de servir de base au système d'exploitation de prochaine génération d'Apple. [18] Cet achat a également conduit Steve Jobs à revenir chez Apple en tant qu'intérimaire, puis PDG permanent, guidant la transformation d'OPENSTEP convivial pour les programmeurs en un système qui serait adopté par le principal marché d'Apple, les utilisateurs à domicile et les professionnels de la création. Le projet s'appelait d'abord " Rhapsody " puis officiellement nommé Mac OS X. [19] [20]

Mac OS X

Mac OS X était initialement présenté comme la dixième version majeure du système d'exploitation d'Apple pour les ordinateurs Macintosh ; jusqu'en 2020, les versions de macOS conservaient le numéro de version majeur "10". La lettre "X" dans le nom de Mac OS X fait référence au nombre 10, un chiffre romain , et Apple a déclaré qu'il devrait être prononcé "dix" dans ce contexte. Cependant, il est aussi communément prononcé comme la lettre "X". [21] [22] Les systèmes d'exploitation Macintosh précédents (versions du Mac OS classique ) ont été nommés en utilisant des chiffres arabes , comme avec Mac OS 8 et Mac OS 9 . [23] [21] À partir de 2020 et 2021,Apple est revenu au chiffre arabeversionnage pour les versions successives, macOS 11 Big Sur et macOS 12 Monterey , comme ils l' ont fait pour l' iPhone 11 et iPhone 12 suivant l' iPhone X .

La première version de Mac OS X, Mac OS X Server 1.0 , était un produit de transition, doté d'une interface ressemblant au Mac OS classique , bien qu'elle n'était pas compatible avec les logiciels conçus pour l'ancien système. Les versions grand public de Mac OS X incluaient plus de compatibilité descendante . Les applications Mac OS pourraient être réécrites pour s'exécuter nativement via l' API Carbon ; beaucoup pourraient également être exécutés directement via l' environnement classique avec une réduction des performances.

La version grand public de Mac OS X a été lancée en 2001 avec Mac OS X 10.0 . Les critiques étaient variables, avec de nombreux éloges pour son interface Aqua sophistiquée et brillante , mais la critiquant pour ses performances lentes. [24] Avec la popularité d'Apple au plus bas, les fabricants de plusieurs applications Mac classiques telles que FrameMaker et PageMaker ont refusé de développer de nouvelles versions de leur logiciel pour Mac OS X. [25] Le chroniqueur d' Ars Technica John Siracusa, qui a passé en revue tous les principaux OS X. version jusqu'à 10.10, a décrit les premières versions rétrospectivement comme « lentes, avec des fonctionnalités médiocres » et Aqua comme « insupportablement lent et un énorme porc de ressources ». [24] [26] [27]

Apple a rapidement développé plusieurs nouvelles versions de Mac OS X. [28] L'examen de Siracusa de la version 10.3, Panther , a noté "Il est étrange d'être passé d'années d'incertitude et de vaporware à un approvisionnement annuel régulier de nouvelles versions majeures du système d'exploitation." [29] La version 10.4, Tiger , aurait choqué les dirigeants de Microsoft en offrant un certain nombre de fonctionnalités, telles que la recherche rapide de fichiers et un traitement graphique amélioré, que Microsoft avait passé plusieurs années à lutter pour ajouter à Windows avec des performances acceptables. [30]

Au fur et à mesure que le système d'exploitation a évolué, il s'est éloigné du Mac OS classique , avec l'ajout et la suppression d'applications. [31] Considérant la musique comme un marché clé, Apple a développé le lecteur de musique iPod et le logiciel de musique pour Mac, y compris iTunes et GarageBand . [32] Ciblant les marchés des consommateurs et des médias, Apple a mis l'accent sur ses nouvelles applications de « style de vie numérique » telles que la suite iLife , le divertissement à domicile intégré via le centre multimédia Front Row et le navigateur Web Safari . Avec la popularité croissante d'Internet, Apple a proposé des services en ligne supplémentaires, notamment .Mac, MobileMeet plus récemment les produits iCloud . Il a ensuite commencé à vendre des applications tierces via le Mac App Store .

Les nouvelles versions de Mac OS X incluaient également des modifications de l'interface générale, s'éloignant du brillant rayé et de la transparence des versions initiales. Certaines applications ont commencé à utiliser une apparence de métal brossé ou une apparence de barre de titre sans rayures dans la version 10.4. [33] Dans Leopard, Apple a annoncé une unification de l'interface, avec un style de fenêtre à dégradé de gris standardisé. [34] [35]

En 2006, les premiers Mac Intel commercialisés utilisaient une version spécialisée de Mac OS X 10.4 Tiger . [36]

Un développement clé pour le système a été l'annonce et la sortie de l' iPhone à partir de 2007. Alors que les précédents lecteurs multimédias iPod d' Apple utilisaient un système d'exploitation minimal , l'iPhone utilisait un système d'exploitation basé sur Mac OS X, qui serait plus tard appelé « iPhone OS », puis iOS . La sortie simultanée de deux systèmes d'exploitation basés sur les mêmes frameworks a mis la tension sur Apple, qui a cité l'iPhone comme l'obligeant à retarder Mac OS X 10.5 Leopard . [37] Cependant, après qu'Apple ait ouvert l'iPhone aux développeurs tiers, son succès commercial a attiré l'attention sur Mac OS X, de nombreux développeurs de logiciels iPhone s'intéressant au développement Mac. [38]

En 2007, Mac OS X 10.5 Leopard était la seule version avec des composants binaires universels , permettant l'installation sur les Mac Intel et certains Mac PowerPC . [39] Il s'agit également de la version finale avec prise en charge de PowerPC Mac. Mac OS X 10.6 Snow Leopard a été la première version d'OS X à être conçue exclusivement pour les Mac Intel, et la version finale avec prise en charge des Mac Intel 32 bits. [40] Le nom était destiné à signaler son statut d'itération de Leopard, en se concentrant sur les améliorations techniques et de performance plutôt que sur les fonctionnalités destinées à l'utilisateur; en effet, il a été explicitement présenté aux développeurs comme étant une version « sans nouvelles fonctionnalités ». [41]Depuis sa sortie, plusieurs versions d'OS X ou macOS (à savoir OS X Mountain Lion , OS X El Capitan , macOS High Sierra et macOS Monterey ) suivent ce modèle, avec un nom dérivé de son prédécesseur, similaire au modèle ' tick-tock ' utilisé par Intel.

Dans deux versions successives, Lion et Mountain Lion , Apple a déplacé certaines applications vers un style de conception hautement skeuomorphe inspiré des versions contemporaines d'iOS tout en simplifiant certains éléments en faisant disparaître les commandes telles que les barres de défilement lorsqu'elles ne sont pas utilisées. [26] Cette direction était, comme les interfaces en métal brossé, impopulaire auprès de certains utilisateurs, bien qu'elle poursuive une tendance à une plus grande animation et à une plus grande variété dans l'interface précédemment observée dans les aspects de conception tels que l' utilitaire de sauvegarde Time Machine , qui présentait des versions de fichiers antérieures par rapport à un nébuleuse tourbillonnante, et le quai translucide brillant de Leopard et Snow Leopard .[42] De plus, avec Mac OS X 10.7 Lion , Apple a cessé de publier desversions de serveur distinctesde Mac OS X, vendant des outils de serveur en tant qu'application téléchargeable distincte via le Mac App Store. Un examen a décrit la tendance des produits de serveur comme devenant « moins chers et plus simples … déplaçant son attention des grandes entreprises vers les petites ». [43]

OS X

Logo OS X de 2012 à 2013

En 2012, avec la sortie d' OS X 10.8 Mountain Lion , le nom du système a été raccourci de Mac OS X à OS X. Cette année-là, Apple a retiré le responsable du développement d'OS X, Scott Forstall , et la conception a été modifiée vers un plus direction minimale. [44] La nouvelle conception de l'interface utilisateur d'Apple, utilisant une saturation des couleurs profonde, des boutons contenant uniquement du texte et une interface « plate » minimale, a fait ses débuts avec iOS 7 en 2013. Les ingénieurs d'OS X travaillant apparemment sur iOS 7, la version publiée en 2013 , OS X 10.9 Mavericks , était en quelque sorte une version de transition, avec une partie de la conception skeuomorphique supprimée, tandis que la plupart de l'interface générale de Mavericks restait inchangée. [45] La version suivante,OS X 10.10 Yosemite , a adopté un design similaire à iOS 7 mais avec une plus grande complexité adaptée à une interface contrôlée avec une souris. [46]

À partir de 2012, le système est passé à un calendrier de sortie annuel similaire à celui d' iOS . Il a également réduit régulièrement le coût des mises à jour à partir de Snow Leopard, avant de supprimer complètement les frais de mise à niveau à partir de 2013. [47] Certains journalistes et développeurs de logiciels tiers ont suggéré que cette décision, tout en permettant une version plus rapide des fonctionnalités, signifiait moins d'opportunités de se concentrer sur la stabilité, aucune version d'OS X n'étant recommandée pour les utilisateurs nécessitant une stabilité et des performances supérieures aux nouvelles fonctionnalités. [48] La mise à jour d'Apple en 2015, OS X 10.11 El Capitan , a été annoncée pour se concentrer spécifiquement sur l'amélioration de la stabilité et des performances. [49]

macOS

Logo MacOS

En 2016, avec la sortie de macOS 10.12 Sierra , le nom est passé d'OS X à macOS pour l'aligner sur la marque des autres systèmes d'exploitation principaux d'Apple : iOS , watchOS et tvOS . [50] Les principales fonctionnalités de macOS 10.12 Sierra sont l'introduction de Siri dans macOS, un stockage optimisé, des améliorations des applications incluses et une meilleure intégration avec l' iPhone et l' Apple Watch d'Apple . Le système de fichiers Apple (APFS) a été annoncé lors de la conférence mondiale annuelle des développeurs (WWDC) d'Apple en juin 2016 en remplacement de HFS+ , un système de fichiers très critiqué.[51]

Apple a présenté en avant-première macOS 10.13 High Sierra à la WWDC 2017, avant de le publier plus tard dans l'année. [52] Lorsqu'il s'exécute sur des disques SSD, il utilise APFS plutôt que HFS+. [53] Son successeur, macOS 10.14 Mojave , est sorti en 2018, ajoutant une option d'interface utilisateur sombre et un paramètre de fond d'écran dynamique . [54] Il a été remplacé par macOS 10.15 Catalina en 2019, qui remplace iTunes par des applications distinctes pour différents types de supports, et introduit le système Catalyst pour le portage des applications iOS. [55]

En 2020, Apple a présenté en avant-première macOS 11 Big Sur à la WWDC 2020. Il s'agissait de la première augmentation du numéro de version principale de macOS depuis la sortie de la version bêta publique de Mac OS X en 2000 ; les mises à jour de macOS 11 ont reçu des numéros 11.x, correspondant au schéma de numérotation des versions utilisé par les autres systèmes d'exploitation d'Apple. Big Sur a apporté des changements majeurs à l'interface utilisateur et a été la première version à s'exécuter sur le jeu d'instructions ARM. [56] Le nouveau système de numérotation a été poursuivi en 2021 avec macOS 12 Monterey .

Architecture

Au coeur de macOS est un Posix système d'exploitation intégré compatibles avec la norme sur le dessus du XNU noyau , [57] avec des équipements standard Unix disponibles à partir de l' interface de ligne de commande . Apple a publié cette famille de logiciels sous la forme d'un système d'exploitation gratuit et open source nommé Darwin . En plus de Darwin, Apple a superposé un certain nombre de composants, y compris l' interface Aqua et le Finder , pour compléter le système d'exploitation basé sur l' interface graphique qui est macOS. [58]

Avec son introduction initiale sous le nom de Mac OS X, le système a apporté un certain nombre de nouvelles fonctionnalités pour fournir une plate-forme plus stable et fiable que son prédécesseur, le Mac OS classique . Par exemple, le multitâche préemptif et la protection de la mémoire ont amélioré la capacité du système à exécuter plusieurs applications simultanément sans qu'elles s'interrompent ou se corrompent mutuellement. De nombreux aspects de l'architecture de macOS sont dérivés de OPENSTEP , qui a été conçu pour être portable, afin de faciliter la transition d'une plate-forme à une autre. Par exemple, NeXTSTEP a été porté des stations de travail NeXT d' origine basées sur 68k vers x86 et d'autres architectures avant l'achat de NeXT par Apple,[59] et OPENSTEP a ensuite été porté sur l'architecture PowerPC dans le cadre du projet Rhapsody .

Avant macOS High Sierra et sur les disques autres que les disques SSD, le système de fichiers par défaut est HFS+ , hérité du Mac OS classique. Le concepteur du système d'exploitation Linus Torvalds a critiqué HFS+, affirmant qu'il s'agit « probablement du pire système de fichiers de tous les temps », dont la conception « corrompt activement les données utilisateur ». Il a critiqué l' insensibilité à la casse des noms de fichiers, une conception aggravée lorsque Apple a étendu le système de fichiers pour prendre en charge Unicode . [60] [61]

Le sous-système Darwin de macOS gère le système de fichiers, qui inclut la couche d' autorisations Unix . En 2003 et 2005, deux éditeurs de Macworld ont critiqué le système d'autorisation ; Ted Landau a qualifié les autorisations mal configurées de « frustration la plus courante » dans macOS, tandis que Rob Griffiths a suggéré que certains utilisateurs pourraient même devoir réinitialiser les autorisations chaque jour, un processus qui peut prendre jusqu'à 15 minutes. [62] Plus récemment, un autre éditeur de Macworld, Dan Frakes, a qualifié la procédure de réparation des autorisations de surexploitée. [63] Il soutient que macOS gère généralement correctement les autorisations sans interférence de l'utilisateur et que la réinitialisation des autorisations ne doit être tentée que lorsque des problèmes surviennent.[64]

L'architecture de macOS intègre une conception en couches : [65] les infrastructures en couches facilitent le développement rapide d'applications en fournissant du code existant pour les tâches courantes. [66] Apple fournit ses propres outils de développement logiciel , notamment un environnement de développement intégré appelé Xcode . Xcode fournit des interfaces aux compilateurs qui prennent en charge plusieurs langages de programmation, notamment C , C++ , Objective-C et Swift . Pour la transition Mac vers les processeurs Intel , il a été modifié afin que les développeurs puissent construire leurs applications comme unUniversal binary , qui assure la compatibilité avec les gammes Macintosh à processeur Intel et PowerPC. [67] Les applications propriétaires et tierces peuvent être contrôlées par programme à l'aide du framework AppleScript , [68] retenu du Mac OS classique , [69] ou à l'aide de la nouvelle application Automator qui propose des tâches pré-écrites qui ne nécessitent pas de connaissances en programmation. [70]

Compatibilité logicielle

Liste des versions de macOS et des logiciels qu'elles exécutent
Système opérateur Safari Poster Quick Time iTunes Messages / iChat je travaille
11 "Grand Sur" 14.1.1 14,0 10.5 N / A 14,0 2020
10h15 "Cataline" 13.0 N / A 13.0
10.14 "Mojave" 12,0 12.9.5 12,0
10.13 "Haute Sierra" 13.1.2 11,0 10.4 12.8.2 11,0 2019
10.12 "Sierra" 12.1.2 10,0 2018
10.11 "El Capitan" 11.1.2 9.3 9.2 2014
10.10 "Yosemite" 10.1.2 8.0
10.9 "Les non-conformistes" 9.1.3 7.3 10.3 12.6.2 2013
10.8 "Lion des montagnes" 6.2.8 Inconnu 10.2 12.4.3 [71] '09
10.7 "Lion" [note 1] 6.1.6 10.1 12.2.2 [72] 8.0b ou 6.0.1
10.6 "Léopard des neiges" 5.1.10 [73] 4,5 [74] 11,4 [75] 5.0
10.5 "Léopard" 5.0.6 3.6 7.7 10.6.3 [76] 4.0
10.4 "Tigre" 4.1.3 2.1.3 7.6.4 9.2.1 [77] 3.0
10.3 "Panthère" 1.3.2 1 fois 7.5 7.7.1 [78] 2.1 [79] '05
10.2 "Jaguar" [note 2] 1.0.3 6.5.3 6.0.5 2.0 Discours principal
10.1 "Puma" N / A 6.3.1 4.7.1 N / A N / A
10.0 "Guépard" [note 3] 5.0 2.0.4
  1. ^ Messages 8.0b Archivé le 17 avril 2017, à la Wayback Machine était une version bêta qui n'a fonctionné que du 16 février au 12 décembre 2012. Par la suite, les utilisateurs pouvaient soit revenir à iChat, soit passer à une version plus récente d'OS X (10.8 " Mountain Lion" pour 19,99 $ US, ou 10,9 "Mavericks" ou plus récent gratuitement) pour continuer à utiliser Messages.
  2. ^ Keynote 1.0 est le seul programme iLife compatible avec Mac OS X 10.2 "Jaguar". Deux mises à jour mineures, 1.1 et 1.1.1, peuvent être appliquées à cette version.
  3. ^ iTunes 2.0.4 ne peut fonctionner que si Classic est installé. Sinon, Mac OS X 10.0 ne peut exécuter iTunes 1.1.1 qu'en mode natif.

Apple proposait deux API principales pour développer des logiciels nativement pour macOS : Cocoa et Carbon . Cocoa était un descendant des API héritées d' OPENSTEP sans ascendance du Mac OS classique , tandis que Carbon était une adaptation des API Mac OS classiques, permettant au logiciel Mac d'être réécrit au minimum pour s'exécuter nativement sur Mac OS X. [20]

L'API Cocoa a été créée à la suite d'une collaboration en 1993 entre NeXT Computer et Sun Microsystems . Cet héritage est très visible pour les développeurs Cocoa, puisque le préfixe « NS » est omniprésent dans le framework, représentant diversement N eXT S TEP ou N eXT/ S un . L'API officielle OPENSTEP, publiée en septembre 1994, a été la première à diviser l'API entre Foundation et ApplicationKit et la première à utiliser le préfixe "NS". [59] Traditionnellement, les programmes Cocoa ont été principalement écrits en Objective-C, avec Java comme alternative. Cependant, le 11 juillet 2005, Apple a annoncé que "les fonctionnalités ajoutées à Cocoa dans les versions Mac OS X postérieures à 10.4 ne seront pas ajoutées à l'interface de programmation Cocoa-Java". [80] macOS était également utilisé pour prendre en charge la plate-forme Java en tant que « progiciel préféré » - en pratique, cela signifie que les applications écrites en Java s'intègrent aussi parfaitement que possible dans le système d'exploitation tout en étant compatibles avec plusieurs plates-formes , et que les interfaces utilisateur graphiques écrites en Swing ressemblent presque exactement aux interfaces natives de Cocoa. Depuis 2014, Apple a promu son nouveau langage de programmation Swift comme langage préféré pour le développement de logiciels sur les plates-formes Apple.

Le plan initial d'Apple avec macOS était d'exiger de tous les développeurs qu'ils réécrivent leur logiciel dans les API Cocoa. Cela a provoqué un tollé parmi les développeurs Mac existants, qui ont menacé d'abandonner la plate-forme plutôt que d'investir dans une réécriture coûteuse, et l'idée a été abandonnée. [20] [81] Pour permettre une transition en douceur de Mac OS 9 à Mac OS X, la Carbon Application Programming Interface (API) a été créée. [20] Les applications écrites avec Carbon étaient initialement capables de fonctionner nativement sur Mac OS classique et Mac OS X, bien que cette capacité ait été abandonnée plus tard avec le développement de Mac OS X. Carbon n'était pas inclus dans le premier produit vendu sous le nom de Mac OS X : la version originale peu utilisée de Mac OS X Server 1.0, qui n'incluait pas non plus l'interface Aqua. [82] Apple a limité le développement ultérieur de Carbon à partir de la sortie de Leopard et a annoncé que les applications Carbon ne fonctionneraient pas à 64 bits. [81] [20] Un certain nombre d'applications macOS ont continué à utiliser Carbon pendant un certain temps par la suite, en particulier celles dont l'héritage remonte au Mac OS classique et pour lesquelles les mises à jour seraient difficiles, non économiques ou non nécessaires. Cela incluait Microsoft Office jusqu'à Office 2016 et Photoshop jusqu'à CS5. [83] [81] Les premières versions de macOS pouvaient également exécuter certaines applications Mac OS classiques via l' environnement classiqueavec des limitations de performances ; cette fonctionnalité a été supprimée à partir de 10.5 et de tous les Mac utilisant des processeurs Intel.

Étant donné que macOS est conforme à POSIX , de nombreux packages logiciels écrits pour les autres systèmes de type Unix, y compris Linux, peuvent être recompilés pour s'exécuter dessus, y compris de nombreux logiciels scientifiques et techniques. [84] Des projets tiers tels que Homebrew , Fink , MacPorts et pkgsrc fournissent des packages pré-compilés ou pré-formatés. Apple et d'autres ont fourni des versions de l' interface graphique du système X Window qui peuvent permettre à ces applications de s'exécuter avec une approximation de l'apparence de macOS. [85] [86] [87] La méthode actuelle approuvée par Apple est l'open sourceprojet XQuartz ; les versions antérieures pouvaient utiliser l' application X11 fournie par Apple, ou avant cela le projet XDarwin . [88]

Les applications peuvent être distribuées sur Mac et installées par l'utilisateur à partir de n'importe quelle source et par n'importe quelle méthode telle que le téléchargement (avec ou sans signature de code , disponible via un compte développeur Apple) ou via le Mac App Store , une place de marché de logiciels gérée par Apple via un processus nécessitant l'approbation de l'entreprise. Les applications installées via le Mac App Store s'exécutent dans un bac à sable, restreignant leur capacité à échanger des informations avec d'autres applications ou à modifier le système d'exploitation principal et ses fonctionnalités. Cela a été cité comme un avantage, en permettant aux utilisateurs d'installer des applications avec l'assurance qu'ils ne devraient pas pouvoir endommager leur système, mais aussi comme un inconvénient en raison du blocage de l'utilisation du Mac App Store pour les applications professionnelles nécessitant des privilèges élevés. [89] [90] Les applications sans aucune signature de code ne peuvent pas être exécutées par défaut, sauf à partir du compte administrateur d'un ordinateur. [91] [92]

Apple produit des applications macOS. Certains sont inclus avec macOS et d'autres vendus séparément. Cela inclut iWork , Final Cut Pro , Logic Pro , iLife et l'application de base de données FileMaker . De nombreux autres développeurs proposent également des logiciels pour macOS .

En 2018, Apple a introduit une couche d'application, qui aurait pour nom de code Marzipan, pour porter les applications iOS vers macOS. [93] [94] macOS Mojave incluait les ports de quatre applications iOS propriétaires, y compris Home et News , et il a été annoncé que l'API serait disponible pour les développeurs tiers à utiliser à partir de 2019. [95] [96] [97 ]

Compatibilité matérielle

Liste des versions de macOS, des systèmes pris en charge sur lesquels elles s'exécutent et de leurs besoins en RAM
Système opérateur Systèmes pris en charge [98] Besoin de RAM
12
  • MacBook (2015 ou plus récent)
  • MacBook Air (début 2015 ou plus récent)
  • MacBook Pro (début 2015 ou plus récent)
  • Mac mini (fin 2014 ou plus récent)
  • iMac (fin 2015 ou plus récent)
  • iMac Pro (2017 ou plus récent)
  • Mac Pro (fin 2013 ou plus récent)
4 GO
11
  • MacBook (2015 ou plus récent)
  • MacBook Air (2013 ou plus récent)
  • MacBook Pro (fin 2013 ou plus récent)
  • Mac mini (2014 ou plus récent)
  • iMac (2014 ou plus récent)
  • iMac Pro (2017)
  • Mac Pro (2013 ou plus récent)
10h15
  • MacBook (début 2015 ou plus récent)
  • MacBook Air (mi-2012 ou plus récent)
  • MacBook Pro (mi-2012 ou plus récent)
  • Mac mini (fin 2012 ou plus récent)
  • iMac (fin 2012 ou plus récent)
  • iMac Pro (2017)
  • Mac Pro (fin 2013 ou plus récent)
10.14
  • MacBook (début 2015 ou plus récent)
  • MacBook Air (mi-2012 ou plus récent)
  • MacBook Pro (mi-2012 ou plus récent)
  • Mac mini (fin 2012 ou plus récent)
  • iMac (fin 2012 ou plus récent)
  • iMac Pro (2017)
  • Mac Pro (fin 2013 ou plus récent ; modèles mi-2010 et mi-2012
    avec des cartes graphiques compatibles Metal recommandées [99] )
2 Go
10.1210.13
  • MacBook (fin 2009 ou plus récent)
  • MacBook Pro (mi-2010 ou plus récent)
  • MacBook Air (fin 2010 ou plus récent)
  • Mac mini (mi-2010 ou plus récent)
  • iMac (fin 2009 ou plus récent)
  • Mac Pro (mi-2010 ou plus récent)
10.810.11
  • MacBook (fin 2008 aluminium ou début 2009 ou plus récent)
  • MacBook Pro (mi/fin 2007 ou plus récent)
  • MacBook Air (fin 2008 ou plus récent)
  • Mac mini (début 2009 ou plus récent)
  • iMac (mi-2007 ou plus récent)
  • Mac Pro (début 2008 ou plus récent)
  • Xserve (début 2009)
10.7 Mac Intel (64 bits) [100] La prise en charge de
Rosetta est passée de 10.7 et plus récent.
10.6 Mac Intel (32 bits ou 64 bits) [100] 1 Go
10.5 G4, G5 et Mac Intel (32 bits ou 64 bits) à 867 MHz ou plus rapide La prise en charge
classique est passée de 10,5 et plus récent.
512 Mo
10.4 Mac avec FireWire intégré et processeur New World ROM ou Intel 256 Mo
10.3 Mac avec une ROM New World [101] 128 Mo
10.010.2 G3, G4 et G5 iBook et PowerBook , Power Mac et iMac
(sauf PowerBook G3 "Kanga")

Des outils tels que XPostFacto et des correctifs appliqués au support d'installation ont été développés par des tiers pour permettre l'installation de versions plus récentes de macOS sur des systèmes non officiellement pris en charge par Apple. Cela inclut un certain nombre de systèmes Power Macintosh pré-G3 qui peuvent fonctionner jusqu'à et y compris Mac OS X 10.2 Jaguar, tous les Mac basés sur G3 qui peuvent fonctionner jusqu'à et y compris Tiger, et les Mac G4 inférieurs à 867 MHz peuvent fonctionner Leopard en supprimant la restriction du DVD d'installation ou en entrant une commande dans l' interface Open Firmware du Mac pour indiquer au programme d'installation de Leopard qu'il a une fréquence d'horloge de 867 MHz ou plus. À l'exception des fonctionnalités nécessitant un matériel spécifique, telles que l'accélération graphique ou l'écriture de DVD, le système d'exploitation offre les mêmes fonctionnalités sur tous les matériels pris en charge.

Comme la plupart des composants matériels Mac, ou des composants similaires à ceux-ci, depuis la transition Intel sont disponibles à l'achat, [102] certains groupes technologiques ont développé des logiciels pour installer macOS sur des ordinateurs non Apple. Ceux-ci sont appelés Hackintoshes , un portemanteau des mots "hack" et "Macintosh". Cela viole le CLUF d'Apple (et n'est donc pas pris en charge par le support technique Apple, les garanties, etc.), mais les communautés qui s'adressent aux utilisateurs personnels, qui n'installent pas pour la revente et le profit, ont généralement été ignorées par Apple. [103] [104] [105]Ces ordinateurs auto-fabriqués permettent plus de flexibilité et de personnalisation du matériel, mais au prix de laisser l'utilisateur plus responsable de sa propre machine, comme en matière d'intégrité ou de sécurité des données. [106] Psystar , une entreprise qui tentait de tirer profit de la vente de macOS sur du matériel non certifié par Apple, a été poursuivie par Apple en 2008. [107]

Transition PowerPC-Intel

Steve Jobs parle de la transition vers les processeurs Intel.

En avril 2002, eWeek a annoncé une rumeur selon laquelle Apple disposait d'une version de Mac OS X portant le nom de code Marklar , qui fonctionnait sur des processeurs Intel x86 . L'idée derrière Marklar était de continuer à exécuter Mac OS X sur une plate-forme alternative si Apple n'était pas satisfait des progrès de la plate-forme PowerPC . [108] Ces rumeurs se sont calmées jusqu'à la fin du mois de mai 2005, lorsque divers médias, tels que The Wall Street Journal [109] et CNET , [110] ont annoncé qu'Apple dévoilerait Marklar dans les mois à venir. [111] [112] [113]

Le 6 juin 2005, Steve Jobs a annoncé dans son discours d'ouverture à la WWDC qu'Apple passerait des processeurs PowerPC aux processeurs Intel au cours des deux années suivantes, et que Mac OS X prendrait en charge les deux plates-formes pendant la transition. Jobs a également confirmé les rumeurs selon lesquelles Apple avait des versions de Mac OS X fonctionnant sur des processeurs Intel pendant la majeure partie de sa vie de développement. Les Mac basés sur Intel exécuteraient une nouvelle version recompilée d'OS X avec Rosetta , une couche de traduction binaire qui permet aux logiciels compilés pour PowerPC Mac OS X de s'exécuter sur des machines Intel Mac OS X. [114] Le système était inclus avec les versions Mac OS X jusqu'à la version 10.6.8. [115]Apple a abandonné la prise en charge du mode classique sur les nouveaux Mac Intel. Des logiciels d'émulation tiers tels que Mini vMac , Basilisk II et SheepShaver ont pris en charge certaines premières versions de Mac OS. Une nouvelle version de Xcode et les compilateurs de ligne de commande sous-jacents prenaient en charge la création de binaires universels qui s'exécuteraient sur l'une ou l'autre architecture. [116]

Le logiciel PowerPC uniquement est pris en charge avec le logiciel d'émulation officiel d'Apple, Rosetta , bien que les applications aient finalement dû être réécrites pour fonctionner correctement sur les nouvelles versions publiées pour les processeurs Intel. Apple a initialement encouragé les développeurs à produire des binaires universels prenant en charge à la fois PowerPC et Intel. [117]Les binaires PowerPC subissent une pénalité de performances lorsqu'ils sont exécutés sur des Mac Intel via Rosetta. De plus, certains logiciels PowerPC, tels que les extensions de noyau et les plugins de Préférences Système, ne sont pas du tout pris en charge sur les Mac Intel. Certaines applications PowerPC ne fonctionneraient pas du tout sur macOS. Les plug-ins pour Safari doivent être compilés pour la même plate-forme que Safari, donc lorsque Safari s'exécute sur Intel, il nécessite des plug-ins compilés en tant que binaires Intel uniquement ou universels, de sorte que les plug-ins PowerPC uniquement ne fonctionneront pas. [118] Alors que les Mac Intel peuvent exécuter les binaires PowerPC, Intel et universels, les Mac PowerPC ne prennent en charge que les versions universelles et PowerPC.

La prise en charge de la plate-forme PowerPC a été abandonnée après la transition. En 2009, Apple a annoncé à la WWDC que Mac OS X 10.6 Snow Leopard abandonnerait la prise en charge des processeurs PowerPC et serait uniquement Intel. [119] Rosetta a continué à être proposé en tant que choix de téléchargement ou d'installation facultatif dans Snow Leopard avant d'être interrompu avec Mac OS X 10.7 Lion. [120] En outre, les nouvelles versions des logiciels propriétaires et tiers de Mac OS X nécessitaient de plus en plus des processeurs Intel, notamment les nouvelles versions d'iLife, iWork, Aperture et Logic Pro.

Transition Intel-ARM

Des rumeurs selon lesquelles Apple migrerait les Mac vers les processeurs ARM utilisés par les appareils iOS ont commencé à circuler dès 2011 [121] et ont fluctué tout au long des années 2010. [122] Les rumeurs se sont intensifiées en 2020, lorsque de nombreux rapports ont annoncé que la société annoncerait son passage à ses processeurs personnalisés à la WWDC. [123]

Apple a officiellement annoncé son passage aux processeurs conçus en interne le 22 juin 2020 lors de la WWDC 2020, la transition devant durer deux ans. [124] La première version de macOS à prendre en charge ARM est macOS Big Sur .

Caractéristiques

Interface utilisateur Aqua

L' interface utilisateur originale d' Aqua telle qu'elle apparaît dans la version bêta publique de Mac OS X de 2000

L'une des principales différences entre le Mac OS classique et le macOS actuel était l'ajout d' Aqua , une interface utilisateur graphique avec des éléments ressemblant à de l'eau, dans la première version majeure de Mac OS X. Chaque élément de fenêtre, texte, graphique ou widget est dessiné à l'écran à l' aide de la technologie d' anticrénelage spatial . [125] ColorSync , une technologie introduite de nombreuses années auparavant, a été améliorée et intégrée au moteur de dessin de base, afin de fournir une correspondance des couleurs aux professionnels de l' impression et du multimédia . [126] En outre, les ombres portéesont été ajoutés autour des fenêtres et des éléments de texte isolés pour donner une impression de profondeur. De nouveaux éléments d'interface ont été intégrés, notamment des feuilles ( boîtes de dialogue attachées à des fenêtres spécifiques) et des tiroirs, qui glissent et offrent des options.

L'utilisation de bords doux, de couleurs translucides et de rayures, similaire à la conception matérielle des premiers iMac , a apporté plus de texture et de couleur à l'interface utilisateur par rapport à l' apparence « Platinum » de Mac OS 9 et Mac OS X Server 1.0 avait offert. Selon Syracuse, l'introduction d'Aqua et son départ du look alors conventionnel "ont frappé comme une tonne de briques". [127] Bruce Tognazzini (qui a fondé l'original Apple Human Interface Group) a déclaré que l'interface Aqua dans Mac OS X 10.0 représentait un pas en arrière dans la convivialité par rapport à l'interface originale de Mac OS. [128] [129] Les développeurs tiers ont commencé à produire des skins pour des applications personnalisables et d'autres systèmes d'exploitation qui imitaient l'apparence d'Aqua. Dans une certaine mesure, Apple a utilisé la transition réussie vers cette nouvelle conception comme levier, menaçant à plusieurs reprises des poursuites judiciaires contre les personnes qui fabriquent ou distribuent des logiciels avec une interface qui, selon la société, est dérivée de sa conception protégée par le droit d'auteur . [130]

Apple a continué à modifier certains aspects de l'apparence et de la conception de macOS, en particulier en modifiant l'apparence des fenêtres et de la barre de menus. Depuis 2012, Apple a vendu bon nombre de ses modèles Mac avec des écrans Retina haute résolution , et macOS et ses API prennent en charge un développement indépendant de la résolution sur la prise en charge des écrans haute résolution. Les critiques ont décrit la prise en charge de la technologie par Apple comme supérieure à celle de Windows. [131] [132] [133]

Les directives d'interface humaine publiées par Apple pour macOS sont suivies par de nombreuses applications, ce qui leur confère une interface utilisateur et des raccourcis clavier cohérents. [134] En outre, de nouveaux services pour les applications sont inclus, notamment des vérificateurs d'orthographe et de grammaire, une palette de caractères spéciaux, un sélecteur de couleurs, un sélecteur de polices et un dictionnaire ; ces fonctionnalités globales sont présentes dans chaque application Cocoa, ajoutant de la cohérence. Le système graphique OpenGL compose des fenêtres sur l'écran pour permettre un dessin accéléré par le matériel. Cette technologie, introduite dans la version 10.2, s'appelle Quartz Extreme , un composant de Quartz . Le modèle d'imagerie interne de Quartz est bien corrélé avec le format de document portable(PDF) modèle d'imagerie, ce qui facilite la sortie de PDF sur plusieurs appareils. [126] En conséquence, la visualisation de PDF et la création de documents PDF à partir de n'importe quelle application sont des fonctionnalités intégrées. [135] Reflétant sa popularité auprès des utilisateurs de design, macOS prend également en charge le système pour une variété de formats vidéo et d'images professionnels et comprend une vaste bibliothèque de polices préinstallées, comprenant de nombreux designs de marque de premier plan. [136]

Composants

Le Finder est un navigateur de fichiers permettant un accès rapide à toutes les zones de l'ordinateur, qui a été modifié dans les versions ultérieures de macOS. [137] [138] Quick Look fait partie du Finder depuis la version 10.5 . Il permet des aperçus dynamiques des fichiers, y compris des vidéos et des documents de plusieurs pages sans ouvrir aucune autre application. Spotlight , une technologie de recherche de fichiers intégrée au Finder depuis la version 10.4 , permet des recherches rapides en temps réel de fichiers de données ; messages électroniques; Photos; et d'autres informations basées sur les propriétés de l'élément (métadonnées) et/ou le contenu. [139] [140] macOS utilise un Dock, qui contient des raccourcis de fichiers et de dossiers ainsi que des fenêtres réduites.

Apple a ajouté Exposé dans la version 10.3 (appelée Mission Control depuis la version 10.7 ), une fonctionnalité qui comprend trois fonctions pour faciliter l'accessibilité entre Windows et le bureau. Ses fonctions consistent à afficher instantanément toutes les fenêtres ouvertes sous forme de vignettes pour une navigation facile vers différentes tâches, à afficher toutes les fenêtres ouvertes sous forme de vignettes de l'application en cours et à masquer toutes les fenêtres pour accéder au bureau. [141] FileVault est un cryptage facultatif des fichiers de l'utilisateur avec la norme de cryptage avancée 128 bits (AES-128). [142]

Les fonctionnalités introduites dans la version 10.4 incluent Automator , une application conçue pour créer un flux de travail automatique pour différentes tâches ; [143] Dashboard , un groupe plein écran de petites applications appelées widgets de bureau qui peuvent être appelées et supprimées en une seule frappe ; [144] et Front Row , une interface de visualisation multimédia accessible par Apple Remote . [145] Les services de synchronisation permettent aux applications d'accéder à une base de données extensible centralisée pour divers éléments de données utilisateur, notamment des éléments de calendrier et de contact. Le système d'exploitation a ensuite géré les éditions conflictuelles et la cohérence des données. [146]

Toutes les icônes système sont évolutives jusqu'à 512 × 512 pixels à partir de la version 10.5 pour s'adapter à divers endroits où elles apparaissent en plus grande taille, y compris par exemple la vue Cover Flow , une interface utilisateur graphique en trois dimensions incluse avec iTunes , le Finder et d'autres Produits Apple pour parcourir visuellement les fichiers et les bibliothèques multimédias numériques via des illustrations de couverture. Cette version a également introduit Spaces , une implémentation de bureau virtuel qui permet à l'utilisateur d'avoir plus d'un bureau et de les afficher dans une interface de type Exposé ; [147] une technologie de sauvegarde automatique appelée Time Machine, qui permet aux utilisateurs d'afficher et de restaurer les versions précédentes des fichiers et des données d'application ; [148] et le partage d'écran a été intégré pour la première fois. [149]

Dans les versions plus récentes, Apple a développé la prise en charge des caractères emoji en incluant la police propriétaire Apple Color Emoji . [150] [151] Apple a également connecté macOS à des réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook en ajoutant des boutons de partage pour du contenu comme des images et du texte. [152] Apple a apporté plusieurs applications et fonctionnalités qui ont fait leurs débuts dans iOS , son système d'exploitation mobile, à macOS dans les versions récentes, notamment l' assistant personnel intelligent Siri , qui a été introduit dans la version 10.12 de macOS. [153] [154]

Prise en charge multilingue

Il y a 39 langues système disponibles dans macOS pour l'utilisateur au moment de l'installation ; la langue du système est utilisée dans tout l'environnement du système d'exploitation. [7] Les méthodes de saisie pour saisir des dizaines de scripts peuvent être choisies indépendamment de la langue du système. [155] Des mises à jour récentes ont ajouté une prise en charge accrue des caractères chinois et des interconnexions avec les réseaux sociaux populaires en Chine . [156] [157] [158] [159]

Méthodes de mise à jour

macOS peut être mis à jour à l'aide du volet des préférences Mise à jour logicielle dans les Préférences Système ou de l' utilitaire de softwareupdate ligne de commande . Jusqu'à OS X 10.8 Mountain Lion , une application de mise à jour logicielle distincte exécutait cette fonctionnalité. Dans Mountain Lion et plus tard, cela a été fusionné dans l' application Mac App Store , bien que le mécanisme de mise à jour sous-jacent reste inchangé et soit fondamentalement différent du mécanisme de téléchargement utilisé lors de l'achat d'une application App Store. Dans macOS 10.14 Mojave , la fonction de mise à jour a été à nouveau déplacée vers le volet des préférences de mise à jour de logiciels.

Historique des versions

Mac OS X v10.0Mac OS X v10.2Mac OS X PantherMac OS X TigerMac OS X LeopardMac OS X Snow LeopardMac OS X LionOS X Mountain LionOS X MavericksOS X YosemiteOS X El CapitanMacOS SierraMacOS High Sierra
Illustrations Box/Mac App Store pour chaque version de macOS, de Mac OS X Cheetah à macOS Big Sur. De gauche à droite : Cheetah / Puma (1), Jaguar (2), Panther (3), Tiger (4), Leopard (5), Snow Leopard (6), Lion (7), Mountain Lion (8), Mavericks ( 9), Yosemite (10), El Capitan (11), Sierra (12), High Sierra (13), Mojave (14), Catalina (15) et Big Sur (16).


Informations sur les versions de Mac OS X, OS X et macOS
Version Nom de code
Version Darwin

Prise en charge du processeur

Prise en charge des applications
Noyau Date
annoncée
Date de
sortie

Date de fin de prise en charge

Version la plus récente
Old version, no longer maintained: Version développeur de Rhapsody Graal1Z4 / Titan1U PowerPC 32 bits PowerPC 32 bits 32 bits 7 janvier 1997 [160] 31 août 1997 Inconnu DR2
(14 mai 1998)
Old version, no longer maintained: Mac OS X Server 1.0 Héra Inconnu 16 mars 1999 Inconnu 1.2v3
(27 octobre 2000)
Old version, no longer maintained: Aperçu du développeur Mac OS X Inconnu 11 mai 1998 [161] 16 mars 1999 Inconnu DP4
(5 avril 2000)
Old version, no longer maintained: Bêta publique de Mac OS X Kodiak [162] 15 mai 2000 [163] 13 septembre 2000 24 mars 2001 [ citation nécessaire ] N / A
Old version, no longer maintained: Mac OS X 10.0 guépard 1.3.1 9 janvier 2001 [164] 24 mars 2001 2004 [ citation nécessaire ] 10.0.4 (4T12)
(22 juin 2001)
Old version, no longer maintained: Mac OS X 10.1 Puma 1.4.1 / 5 18 juillet 2001 [165] 25 septembre 2001 2005 [ citation nécessaire ] 10.1.5 (5S60)
(6 juin 2002)
Old version, no longer maintained: Mac OS X 10.2 Jaguar 6 PowerPC 32/64 bits [Remarque 1] 6 mai 2002 [166] 24 août 2002 2006 [ citation nécessaire ] 10.2.8
(3 octobre 2003)
Old version, no longer maintained: Mac OS X 10.3 Panthère 7 PowerPC 32/64 bits 23 juin 2003 [167] 24 octobre 2003 2007 [ citation nécessaire ] 10.3.9 (7W98)
(15 avril 2005)
Old version, no longer maintained: Mac OS X 10.4 tigre 8 PowerPC 32/64 bits
et Intel
32/64 bits [Remarque 2] PowerPC [Remarque 3]
et Intel
4 mai 2004 [168] 29 avril 2005 Septembre 2009 [ citation nécessaire ] 10.4.11
(14 novembre 2007)
Old version, no longer maintained: Mac OS X 10.5 Léopard 9 PowerPC 32/64 bits [Remarque 3]
et Intel
26 juin 2006 [169] 26 octobre 2007 23 juin 2011 [ citation nécessaire ] 10.5.8 (9L31a)
(13 août 2009)
Old version, no longer maintained: Mac OS X 10.6 Léopard des neiges dix Intel 32/64 bits 32/64 bits Intel
PowerPC 32 bits [Remarque 3]
32/64 bits [170] 9 juin 2008 [171] 28 août 2009 25 février 2014 [ citation nécessaire ] 10.6.8 (10K549)
(25 juillet 2011)
Old version, no longer maintained: Mac OS X 10.7 Lion 11 Intel 64 bits Intel 32/64 bits 20 octobre 2010 [172] 20 juillet 2011 Octobre 2014 [ citation nécessaire ] 10.7.5 (11G63)
(4 octobre 2012)
Old version, no longer maintained: OS X 10.8 Lion de montagne 12 64 bits [173] 16 février 2012 [174] 25 juillet 2012 [175] Septembre 2015 [ citation nécessaire ] 10.8.5 (12F2560)
(13 août 2015)
Old version, no longer maintained: OS X 10.9 Non-conformistes 13 10 juin 2013 [176] 22 octobre 2013 Septembre 2016 [ citation nécessaire ] 10.9.5 (13F1911)
(18 juillet 2016)
Old version, no longer maintained: OS X 10.10 Yosémite 14 2 juin 2014 [177] 16 octobre 2014 Août 2017 [ citation nécessaire ] 10.10.5 (14F2511)
(19 juillet 2017)
Old version, no longer maintained: OS X 10.11 El Capitan 15 8 juin 2015 [178] 30 septembre 2015 Septembre 2018 [ citation nécessaire ] 10.11.6 (15G22010)
(9 juillet 2018)
Old version, no longer maintained: macOS 10.12 Sierra 16 13 juin 2016 [179] 20 septembre 2016 Octobre 2019 [ citation nécessaire ] 10.12.6 (16G2136)
(26 septembre 2019)
Old version, no longer maintained: macOS 10.13 Haute Sierra 17 5 juin 2017 25 septembre 2017 Décembre 2020 [ citation nécessaire ] 10.13.6 (17G14042)
(12 novembre 2020)
Older version, yet still maintained: macOS 10.14 Mojave 18 4 juin 2018 24 septembre 2018 À déterminer 10.14.6 (18G9323)
(21 juillet 2021)
Older version, yet still maintained: macOS 10.15 Catalina 19 Intel 64 bits 3 juin 2019 7 octobre 2019 À déterminer 10.15.7 (19H1323)
(21 juillet 2021)
Current stable version: macOS 11 Grand Sur 20 Intel 64 bits et ARM Intel 64 bits et ARM [Remarque 4] 22 juin 2020 12 novembre 2020 À déterminer 11.5.1 (20G80)
(26 juillet 2021)
Future release: macOS 12 Monterey 21 7 juin 2021 À déterminer À déterminer 12.0 (développeur bêta 3)
(14 juillet 2021)
Légende:
Ancienne version
Ancienne version, toujours maintenue
Dernière version
Latest preview version
Version future
Remarque 1 LePowerMac G5avait des versions Jaguar spéciales.
Remarque 2 Tiger ne prenait pas en charge les applications GUI 64 bits, uniquement les applications CLI 64 bits. [180][181]
Remarque 3 Les applications PowerPC 32 bits (mais pas 64 bits) étaient prises en charge sur les processeurs Intel avecRosetta.
Remarque 4 Les applications Intel 64 bits sont prises en charge surlesMacsilicium AppleavecRosetta 2. Cependant, les Mac à processeur Intel ne peuvent pas exécuter d'applications basées sur ARM, telles que les applications iOS et iPadOS.
Rhapsody (operating system)Mac OS X Server 1.0Mac OS X Public BetaMac OS X 10.0Mac OS X 10.1Mac OS X JaguarMac OS X PantherMac OS X TigerMac OS X LeopardMac OS X Snow LeopardMac OS X LionOS X Mountain LionOS X MavericksOS X YosemiteOS X El CapitanmacOS SierramacOS High SierramacOS MojavemacOS CatalinamacOS Big Sur
Chronologie des versions

À l'exception de Mac OS X Server 1.0 et de la version bêta publique d'origine, les versions d'OS X portaient le nom de grands félins jusqu'à OS X 10.9 Mavericks , lorsque Apple est passé à l'utilisation des emplacements californiens . Avant sa sortie, Mac OS X 10.0 portait le nom de code "Cheetah" en interne chez Apple, et Mac OS X 10.1 portait le nom de code interne "Puma". Après l'immense buzz autour de Mac OS X 10.2 , nom de code "Jaguar", le marketing produit d'Apple a commencé à utiliser ouvertement les noms de code pour promouvoir le système d'exploitation. Mac OS X 10.3 a été commercialisé sous le nom de "Panther", Mac OS X 10.4 sous le nom de "Tiger",Mac OS X 10.5comme "Leopard", Mac OS X 10.6 comme "Snow Leopard", Mac OS X 10.7 comme "Lion", OS X 10.8 comme "Mountain Lion", et OS X 10.9 comme "Mavericks".

"Panther", "Tiger" et "Leopard" sont des marques déposées d'Apple, [182] [183] [184] mais "Cheetah", "Puma" et "Jaguar" n'ont jamais été enregistrés. Apple a également enregistré "Lynx" et "Cougar" en tant que marques commerciales, bien que celles-ci aient été autorisées à expirer. [185] [186] Le détaillant d'ordinateurs Tiger Direct a poursuivi Apple pour son utilisation du nom "Tiger". Le 16 mai 2005, un tribunal fédéral américain du district sud de la Floride a statué que l'utilisation d'Apple ne portait pas atteinte à la marque de Tiger Direct. [187]

Bêta publique de Mac OS X

Le 13 septembre 2000, Apple a publié une version « preview » de Mac OS X à 29,95 $ [188] , sous le nom de code interne Kodiak, pour obtenir les commentaires des utilisateurs.

Le « PB », comme on l'appelait, a marqué la première disponibilité publique de l'interface Aqua et Apple a apporté de nombreuses modifications à l'interface utilisateur en fonction des commentaires des clients. Mac OS X Public Beta a expiré et a cessé de fonctionner au printemps 2001. [189]

Mac OS X 10.0 (guépard)

Capture d'écran d'OS X 10.0

Le 24 mars 2001, Apple a publié Mac OS X 10.0 (nom de code interne Cheetah). [190] La version initiale était lente, [191] incomplète, [192] et avait très peu d'applications disponibles au lancement, principalement de la part de développeurs indépendants. [193] Tandis que beaucoup de critiques ont suggéré que le système d'exploitation n'était pas prêt pour l'adoption traditionnelle, ils ont reconnu l'importance de son lancement initial comme base sur laquelle s'améliorer. [192] La simple sortie de Mac OS X a été reçue par la communauté Macintosh comme un grand accomplissement, [192] car les tentatives de refonte de Mac OS étaient en cours depuis 1996, et retardées par d'innombrables revers. Suite à quelques corrections de bugs, le noyau paniqueest devenu beaucoup moins fréquent. [ citation nécessaire ]

Mac OS X 10.1 (Puma)

Plus tard cette année-là, le 25 septembre 2001, Mac OS X 10.1 (nom de code interne Puma) est sorti. Il présentait des performances accrues et offrait des fonctionnalités manquantes, telles que la lecture de DVD. Apple a publié 10.1 en tant que CD de mise à niveau gratuit pour les utilisateurs 10.0, en plus de la version en boîte à 129 $ US pour les personnes exécutant Mac OS 9 . Il a été découvert que les CD de mise à niveau étaient des CD d'installation complets qui pouvaient être utilisés avec les systèmes Mac OS 9 en supprimant un fichier spécifique ; Apple a ensuite réédité les CD dans un véritable format simplifié qui ne facilitait pas l'installation sur de tels systèmes. [194] Le 7 janvier 2002, Apple a annoncé que Mac OS X devait être le système d'exploitation par défaut pour tous les produits Macintosh d'ici la fin de ce mois. [195]

Mac OS X 10.2 Jaguar

Le 23 août 2002, [196] Apple a suivi avec Mac OS X 10.2 Jaguar, la première version à utiliser son nom de code dans le cadre de la marque. [197] Il a apporté de grandes améliorations de performances brutes, un look plus élégant et de nombreuses améliorations puissantes de l'interface utilisateur (plus de 150, selon Apple [198] ), y compris Quartz Extreme pour composer des graphiques directement sur une ATI Radeon ou Nvidia GeForce2 MX AGP- basée sur une carte vidéo avec au moins 16 Mo de VRAM, un référentiel à l'échelle du système pour les informations de contact dans le nouveau carnet d'adresses et un client de messagerie instantanée nommé iChat . [199] Le Mac heureuxqui était apparu pendant la séquence de démarrage de Mac OS pendant près de 18 ans a été remplacé par un grand logo Apple gris avec l'introduction de Mac OS X v10.2. [200]

Mac OS X 10.3 Panthère

Mac OS X v10.3 Panther est sorti le 24 octobre 2003. Il a considérablement amélioré les performances et incorporé la mise à jour la plus complète à ce jour de l'interface utilisateur. Panther incluait autant de nouvelles fonctionnalités que Jaguar l'année précédente, y compris un Finder mis à jour, intégrant une interface en métal brossé, un changement rapide d'utilisateur , Exposé (gestionnaire de fenêtres), FileVault , Safari , iChat AV (qui a ajouté des fonctionnalités de visioconférence à iChat), un rendu amélioré au format PDF ( Portable Document Format ) et une interopérabilité Microsoft Windows bien supérieure . [201]La prise en charge de certains premiers ordinateurs G3 tels que les Power Mac « beiges » et les PowerBooks « WallStreet » a été interrompue. [202]

Mac OS X 10.4 Tigre

Capture d'écran de Tigre

Mac OS X 10.4 Tiger est sorti le 29 avril 2005. Apple a déclaré que Tiger contenait plus de 200 nouvelles fonctionnalités. [203] Comme avec Panther, certaines machines plus anciennes n'étaient plus prises en charge ; Tiger nécessite un Mac de 256 Mo et un port FireWire intégré. [101] Parmi les nouvelles fonctionnalités, Tiger a introduit Spotlight , Dashboard , Smart Folders , le programme Mail mis à jour avec Smart Mailboxes, QuickTime 7, Safari 2, Automator , VoiceOver , Core Image et Core Video . La version initiale de l' Apple TVutilisé une version modifiée de Tiger avec une interface graphique différente et moins d'applications et de services. [204] Le 10 janvier 2006, Apple a publié les premiers Mac à processeur Intel avec la mise à jour 10.4.4 de Tiger. Ce système d'exploitation fonctionnait de manière identique sur les Mac à base de PowerPC et les nouvelles machines à base d'Intel, à l'exception de la version Intel ne prenant pas en charge l'environnement Classic. [205]

Mac OS X 10.5 Léopard

Mac OS X 10.5 Leopard est sorti le 26 octobre 2007. Il a été appelé par Apple "la plus grande mise à jour de Mac OS X". Il a apporté plus de 300 nouvelles fonctionnalités. [206] Leopard prend en charge les ordinateurs Macintosh basés sur PowerPC et Intel x86 ; la prise en charge du processeur G3 a été abandonnée et le processeur G4 nécessitait une fréquence d'horloge minimale de 867 MHz et au moins 512 Mo de RAM pour être installé. Le DVD unique fonctionne pour tous les Mac pris en charge (y compris les machines 64 bits). Les nouvelles fonctionnalités incluent un nouveau look, un Finder mis à jour, Time Machine , Spaces , Boot Camp pré-installé, [207] prise en charge complète du 64 bits(y compris les applications graphiques), de nouvelles fonctionnalités dans Mail et iChat et un certain nombre de nouvelles fonctionnalités de sécurité. Leopard est un produit enregistré Open Brand UNIX 03 sur la plate-forme Intel. C'était également le premier système d'exploitation basé sur BSD à recevoir la certification UNIX 03. [11] [208] Leopard a abandonné la prise en charge de l' environnement classique et de toutes les applications classiques. [209] C'était la version finale de Mac OS X pour prendre en charge l'architecture PowerPC. [210]

Mac OS X 10.6 Léopard des neiges

Mac OS X 10.6 Snow Leopard est sorti le 28 août 2009. Plutôt que d'apporter de grands changements à l'apparence et aux fonctionnalités de l'utilisateur final comme les versions précédentes de Mac OS X , Snow Leopard s'est concentré sur les changements "sous le capot", augmentant les performances, l'efficacité et la stabilité du système d'exploitation. Pour la plupart des utilisateurs, les changements les plus notables étaient : l'espace disque que le système d'exploitation libère après une installation propre par rapport à Mac OS X 10.5 Leopard, un Finder plus réactif réécrit en Cocoa , des sauvegardes Time Machine plus rapides , plus fiables et plus conviviales les éjections de disque, une version plus puissante de l'application Preview, ainsi qu'un Safari plus rapidenavigateur Internet. Snow Leopard ne prenait en charge que les machines équipées de processeurs Intel, nécessitait au moins 1 Go de RAM et a abandonné la prise en charge par défaut des applications conçues pour l' architecture PowerPC ( Rosetta pourrait être installé en tant que composant supplémentaire pour conserver la prise en charge des applications PowerPC uniquement). [211]

Snow Leopard présentait également une nouvelle technologie 64 bits capable de prendre en charge de plus grandes quantités de RAM , une prise en charge améliorée des processeurs multicœurs via Grand Central Dispatch et des performances GPU avancées avec OpenCL . [212]

La mise à jour 10.6.6 a introduit la prise en charge du Mac App Store , la plate-forme de distribution numérique d'Apple pour les applications macOS. [213]

OS X Lion a été annoncé à la WWDC 2011 à Moscone West

OS X 10.7 Lion

OS X 10.7 Lion est sorti le 20 juillet 2011. Il a apporté au Mac les développements apportés par l'iOS d'Apple, tels qu'un affichage facilement navigable des applications installées appelé Launchpad et une plus grande utilisation des gestes multi-touch . Cette version a supprimé Rosetta , la rendant incompatible avec les applications PowerPC. [120]

Les modifications apportées à l'interface graphique incluent des barres de défilement à masquage automatique qui n'apparaissent que lorsqu'elles sont utilisées et Mission Control qui unifie Exposé, Spaces, Dashboard et les applications plein écran au sein d'une seule interface. [214] Apple a également apporté des modifications aux applications : elles reprennent dans le même état qu'avant leur fermeture, à l'instar d'iOS. Les documents sont enregistrés automatiquement par défaut. [215]

OS X 10.8 Lion des montagnes

OS X 10.8 Mountain Lion est sorti le 25 juillet 2012. [175] Après la sortie de Lion l'année précédente, il s'agissait de la première des mises à jour annuelles plutôt que bisannuelles d'OS X (et plus tard de macOS), qui aligné avec les mises à jour annuelles du système d'exploitation iOS. Il intègre certaines fonctionnalités vues dans iOS 5, notamment Game Center , la prise en charge d' iMessage dans la nouvelle application de messagerie Messages et les rappels en tant qu'application de liste de tâches distincte d' iCal (qui est renommée Calendrier, comme l'application iOS). Il inclut également la prise en charge du stockage de documents iWork dans iCloud . [216] Centre de notifications, qui fait ses débuts dans Mountain Lion, est une version de bureau similaire à celle d'iOS 5.0 et versions ultérieures. Les fenêtres contextuelles d'application sont désormais concentrées dans le coin de l'écran et le centre lui-même est extrait du côté droit de l'écran. Mountain Lion comprend également plus de fonctionnalités chinoises, notamment la prise en charge de Baidu en option pour le moteur de recherche Safari , les services QQ , 163.com et 126.com pour Mail , Contacts et Calendar , Youku , Tudou et Sina Weibo sont intégrés dans les feuilles de partage. [159]

À partir de Mountain Lion, les mises à jour logicielles Apple (y compris le système d'exploitation) sont distribuées via l' App Store . [217] Ce mécanisme de mise à jour a remplacé l'utilitaire Apple Software Update. [218]

Une capture d'écran d'OS X Mavericks

OS X 10.9 Mavericks

OS X 10.9 Mavericks est sorti le 22 octobre 2013. Il s'agissait d'une mise à niveau gratuite pour tous les utilisateurs exécutant Snow Leopard ou une version ultérieure avec un processeur Intel 64 bits. [219] Ses modifications incluent l'ajout des applications Maps et iBooks auparavant uniquement iOS , des améliorations du centre de notifications, des améliorations de plusieurs applications et de nombreuses améliorations sous le capot. [220]

OS X 10.10 Yosemite

OS X 10.10 Yosemite est sorti le 16 octobre 2014. Il présente une interface utilisateur repensée similaire à celle d' iOS 7 , destinée à présenter un design « plat » plus minimal, basé sur du texte, avec l'utilisation d'effets de translucidité et de couleurs intensément saturées . [221] La nouvelle fonctionnalité d'Apple dans Yosemite est Handoff, qui permet aux utilisateurs d'iPhone exécutant iOS 8.1 ou version ultérieure de répondre à des appels téléphoniques, de recevoir et d'envoyer des messages SMS et de remplir des e-mails iPhone inachevés sur leur Mac. Depuis OS X 10.10.3, Photos a remplacé iPhoto et Aperture . [222]

OS X 10.11 El Capitan

Capture d'écran d'El Capitan

OS X 10.11 El Capitan est sorti le 30 septembre 2015. Semblable à Mac OS X 10.6 Snow Leopard, Apple a décrit cette version comme mettant l'accent sur les « raffinements de l'expérience Mac » et les « améliorations des performances du système ». [223] Les améliorations incluent les transports publics intégrés à l' application Maps , les améliorations de l'interface graphique de l' application Notes , l'adoption de San Francisco comme police système pour une lisibilité plus claire et l'introduction de la protection de l'intégrité du système .

L' API Metal , introduite pour la première fois dans iOS 8 , était également incluse dans ce système d'exploitation pour "tous les Mac depuis 2012". [224] Selon Apple, Metal accélère le rendu au niveau du système jusqu'à 50 %, ce qui se traduit par des performances graphiques plus rapides pour les applications de tous les jours. Metal offre également des performances d'appel de tirage jusqu'à 10 fois plus rapides pour une expérience plus fluide dans les jeux et les applications professionnelles. [225]

macOS 10.12 Sierra

macOS 10.12 Sierra a été rendu public le 20 septembre 2016. Les nouvelles fonctionnalités incluent l'ajout de Siri , un stockage optimisé et des mises à jour de Photos, Messages et iTunes. [226] [227]

macOS 10.13 High Sierra

macOS 10.13 High Sierra a été rendu public le 25 septembre 2017. [228] Comme OS X El Capitan et OS X Mountain Lion , High Sierra est une mise à jour basée sur le raffinement ayant très peu de nouvelles fonctionnalités visibles pour l'utilisateur, y compris les mises à jour de Safari, Photos et Mail, entre autres changements. [229]

Le changement majeur sous le capot est le passage au système de fichiers Apple , optimisé pour le stockage à semi-conducteurs utilisé dans la plupart des nouveaux ordinateurs Mac. [230]

macOS 10.14 Mojave

macOS 10.14 Mojave a été publié le 24 septembre 2018. [54] La mise à jour a introduit un mode sombre à l' échelle du système et plusieurs nouvelles applications retirées d'iOS, telles que Apple News . C'était la première version à nécessiter un GPU prenant en charge Metal. Mojave a également modifié le mécanisme de mise à jour du logiciel système de l'App Store (où il se trouvait depuis OS X Mountain Lion ) vers un nouveau panneau dans les Préférences Système. Les mises à jour d'applications restent dans l'App Store.

macOS 10.15 Catalina

macOS 10.15 Catalina est sorti le 7 octobre 2019. [231] Les mises à jour comprenaient un contrôle vocal amélioré et des applications groupées pour la musique, la vidéo et les podcasts qui remplacent ensemble les fonctions d'iTunes et la possibilité d'utiliser un iPad comme moniteur externe. Catalina a officiellement abandonné la prise en charge des applications 32 bits. [232]

macOS 11 Big Sur

macOS Big Sur a été annoncé lors du discours d'ouverture de la WWDC le 22 juin 2020 [233] et il a été mis à la disposition du grand public le 12 novembre 2020. C'est la première fois que le numéro de version majeur du système d'exploitation est incrémenté. depuis la version bêta publique de Mac OS X en 2000. Il apporte la prise en charge ARM , [234] de nouvelles icônes et des modifications esthétiques de l'interface utilisateur du système. [235]

macOS 12 Monterey

macOS Monterey a été annoncé lors du discours d'ouverture de la WWDC le 7 juin 2021, dont la sortie est prévue à l'automne 2021, introduisant Universal Control (qui permet aux périphériques d'entrée d'être utilisés avec plusieurs périphériques simultanément), Focus (qui permet de limiter de manière sélective les notifications et des alertes en fonction des modes utilisateur/travail définis par l'utilisateur), des raccourcis (un cadre d'automatisation des tâches auparavant disponible uniquement sur iOS et censé remplacer Automator ), un navigateur Web Safari repensé , ainsi que des mises à jour et des améliorations de FaceTime . [236]

accueil

Part d'utilisation

En juillet 2016, macOS est le deuxième système d'exploitation client de bureau à usage général le plus actif utilisé sur le World Wide Web après Microsoft Windows , avec une part d'utilisation de 4,90 % selon les statistiques compilées par la Wikimedia Foundation . C'est le deuxième système d'exploitation de bureau le plus utilisé (pour la navigation sur le Web), après Windows, et est estimé à environ cinq fois l'utilisation de Linux (qui a 1,01%). La part d'utilisation continue généralement de s'éloigner du bureau et des systèmes d'exploitation mobiles tels que iOS et Android . [237]

Logiciels malveillants et logiciels espions

Au cours de ses premières années, Mac OS X bénéficiait d'une quasi-absence des types de logiciels malveillants et de logiciels espions qui ont affecté les utilisateurs de Microsoft Windows . [238] [239] [240] macOS a une part d'utilisation inférieure à celle de Windows. [241] Des vers , ainsi que des vulnérabilités potentielles, ont été notés en 2006, ce qui a conduit certains analystes du secteur et sociétés antivirus à émettre des avertissements indiquant que Mac OS X d'Apple n'est pas à l'abri des logiciels malveillants. [242] L'augmentation de la part de marché a coïncidé avec des rapports supplémentaires d'une variété d'attaques. [243] Au début de 2011, Mac OS X a connu une forte augmentation des attaques de logiciels malveillants, [244] et des logiciels malveillants tels queMac Defender , MacProtector et MacGuard étaient considérés comme un problème croissant pour les utilisateurs de Mac. Au début, le programme d'installation du logiciel malveillant demandait à l'utilisateur de saisir le mot de passe administratif, mais les versions ultérieures étaient installées sans intervention de l'utilisateur. [245] Initialement, le personnel d'assistance d'Apple avait reçu pour instruction de ne pas aider à la suppression du logiciel malveillant ou d'admettre l'existence du problème du logiciel malveillant, mais au fur et à mesure que le logiciel malveillant se propageait, un document d'assistance a été publié. Apple a annoncé une mise à jour d'OS X pour résoudre le problème. On estime que 100 000 utilisateurs ont été touchés. [246] [247] Apple publie régulièrement des mises à jour de sécurité pour macOS, [248] ainsi que des fichiers de signature contenant des signatures de logiciels malveillants pour Xprotect , une fonction anti-malware faisant partie deQuarantaine de fichiers présente depuis Mac OS X Snow Leopard. [249]

Promotion

En tant qu'entreprise d'appareils, Apple a principalement promu macOS pour vendre des Mac, avec la promotion des mises à jour macOS axées sur les utilisateurs existants, la promotion sur l' Apple Store et d'autres partenaires de vente au détail, ou via des événements pour les développeurs. Dans des campagnes publicitaires à plus grande échelle, Apple a spécifiquement promu macOS comme étant meilleur pour la gestion des médias et d'autres applications pour les utilisateurs à domicile, et a comparé Mac OS X (en particulier les versions Tiger et Leopard) avec les vives critiques reçues par Microsoft pour le système d'exploitation Windows Vista tant attendu . [250] [251]

Voir également

Les références

  1. ^ "Qu'est-ce que le kit d'E/S ?" . Principes de base d'IOKit . Apple a envisagé plusieurs langages de programmation pour le kit d'E/S et a choisi un sous-ensemble restreint de C++.
  2. ^ "Quoi de neuf dans Swift" . Développeur Apple (Vidéo). 14 juin 2016. À 14h40. Archivé de l'original le 4 août 2016 . Consulté le 16 juin 2016 .
  3. ^ Clover, Juli (21 juillet 2021). "Apple publie macOS Big Sur 11.5.1 avec des mises à jour de sécurité" . MacRumors . Récupéré le 21 juillet 2021 .
  4. ^ "macOS Big Sur 11.5.1 (20G80) - Versions - Développeur Apple" . Développeur Apple . Apple Inc. 26 juillet 2021 . Récupéré le 26 juillet 2021 .
  5. ^ Clover, Juli (27 juillet 2021). "Apple Seeds Quatrième bêta de macOS 12 Monterey aux développeurs" . MacRumors . Récupéré le 27 juillet 2021 .
  6. ^ "macOS Monterey bêta 4 (21A5294g) - Versions - Développeur Apple" . Développeur Apple . Apple Inc. 27 juillet 2021 . Récupéré le 27 juillet 2021 .
  7. ^ un b "macOS – Comment mettre à niveau – Apple" . Pomme . Archivé de l'original le 27 septembre 2016 . Consulté le 28 septembre 2016 .
  8. ^ Événements Apple - Keynote WWDC juin 2016 . L'événement se produit à 36:28. Archivé de l'original le 11 septembre 2017. Miroir YouTube.
  9. ^ "Part de marché du système d'exploitation de bureau" . Applications nettes. Archivé de l'original le 3 décembre 2014. Cite journal requires |journal= (help)
  10. ^ "Les 8 meilleurs systèmes d'exploitation de septembre 2011 à août 2015" . Archivé de l'original le 10 juillet 2021.
  11. ^ un b "Mac OS X Version 10.5 sur les ordinateurs Macintosh à processeur Intel" . Le groupe ouvert. Archivé de l'original le 11 mai 2008 . Consulté le 4 décembre 2014 .
  12. ^ * "Mac OS X version 10.6 sur les ordinateurs Macintosh à processeur Intel" . Le groupe ouvert. Archivé de l'original le 16 novembre 2014 . Consulté le 4 décembre 2014 .
  13. ^ "Re: OS X version 10.7 Lion UNIX 03 était-il certifié ?" . www.mail-archive.com . Récupéré le 22 juillet 2021 .
  14. ^ Foresman, Chris (septembre 2010). "Apple TV exécutant définitivement iOS, pourrait être une cible de jailbreak" . Ars Technica . Condé Nast Digital . Archivé de l'original le 17 novembre 2010 . Consulté le 16 novembre 2010 .
  15. ^ Ha, Anthony (10 juin 2013). "Apple a un nouveau schéma de nommage californien pour OS X, commençant par OS X Mavericks" . TechCrunch . Archivé de l'original le 9 juillet 2017 . Consulté le 10 juin 2013 .
  16. ^ "1. Présentation du système" . Concepts NeXTstep . Suivant .
  17. ^ "Faits Apple" . Le musée de la pomme. Archivé de l'original le 21 décembre 2008 . Consulté le 15 décembre 2008 . une coentreprise avec IBM, appelée Taligent, mais a été abandonnée peu de temps après
  18. ^ Markoff, John (23 décembre 1996). "Pourquoi Apple voit Next comme un Match Made in Heaven" . Le New York Times . p. D1. Archivé de l'original le 31 mai 2008.
  19. ^ Fawcett, Neil (12 février 1998). "Rhapsody subit une crise d'identité" . Hebdomadaire informatique . Informations commerciales Reed . Archivé de l'original le 2 mai 2013 . Consulté le 19 avril 2012 .(abonnement requis)
  20. ^ A b c d e Syracuse, John. "Rhapsodie et Blues" . Ars Technica . Archivé de l'original le 4 novembre 2015 . Consulté le 30 novembre 2015 .
  21. ^ un b Syracuse, John (24 mars 2006). "Cinq ans de Mac OS X" . Ars Technica . Condé Nast Digital . Archivé de l'original le 25 juin 2009 . Consulté le 15 avril 2009 . Même Steve Jobs dit encore parfois "ecks" au lieu de "dix".
  22. ^ Kelly, Spencer (26 février 2011). Cliquez sur – Programme de télévision de la BBC . BBC . Archivé de l'original le 18 mars 2011 . Consulté le 20 mars 2011 . Bien sûr, X ("ex") signifie 10, mais quiconque avait l'habitude de fouiller sur les systèmes Unix saura qu'à cette époque, tout Unix avait un X ("ex") dedans, et OS Ten s'écrit OS X (" ex") en l'honneur du fait qu'il est basé sur UNIX, contrairement à ses prédécesseurs. Alors, hé, tu peux le dire comme tu veux ; moi, je montre mon âge et je m'en tiens à X ( ex ).
  23. ^ "Qu'est-ce qu'un système d'exploitation (OS) ?" . Pomme . 15 juillet 2004. Archivé de l'original le 26 février 2009 . Consulté le 20 décembre 2006 . La version actuelle de Mac OS est Mac OS X (prononcé "Mac OS ten").
  24. ^ un b Syracuse, John (13 mai 2011). "Voici les fous : une décennie de critiques de Mac OS X" . Ars Technica . Archivé de l'original le 8 décembre 2015 . Consulté le 30 novembre 2015 .
  25. ^ Dalrymple, Jim (23 mars 2004). "Adobe abandonne FrameMaker pour Macintosh" . Macmonde . Archivé de l'original le 8 décembre 2015 . Consulté le 30 novembre 2015 .
  26. ^ un b Syracuse, John. "Revue du Lion" . Ars Technica . Archivé de l'original le 14 décembre 2015.
  27. ^ Rubenstein, John (1er juillet 2011). « Jon Rubinstein envoie un message au personnel HP ; Adresses des critiques du pavé tactile » . WebOS Nation . Archivé de l'original le 8 décembre 2015 . Consulté le 30 novembre 2015 .
  28. ^ Spolsky, Joël (13 juin 2004). "Comment Microsoft a perdu la guerre des API" . Archivé de l'original le 26 avril 2009 . Consulté le 15 avril 2009 . Les développeurs du Macintosh OS chez Apple ont toujours été dans ce camp [c'est-à-dire n'essayant pas d'être rétrocompatibles quoi qu'il arrive]. C'est pourquoi si peu d'applications des débuts du Macintosh fonctionnent encore...
  29. ^ Syracuse, John. "Revue OS X Panther" . Ars Technica . Archivé de l'original le 26 novembre 2015 . Consulté le 30 novembre 2015 .
  30. ^ Gregg Keizer (29 janvier 2007). « Vista de Microsoft avait une envie majeure de Mac, les e-mails de l'entreprise révèlent » . Semaine de l'information . Récupéré le 10 juillet 2021 .
  31. ^ Orlowski, André . "La revue Jagwyre" . Le Registre . Archivé de l'original le 20 septembre 2017 . Consulté le 19 septembre 2017 .Utiliser Mac OS X, c'est comme visiter une terre de fabuleux trésors antiques - avec une autorité touristique qui est toujours occupée à les rénover, et qui n'a pas tout à fait terminé l'infrastructure. Les vues peuvent être à couper le souffle, mais les routes sont défoncées et incomplètes, et parfois vous devez sortir et pousser. Il y a quelques magnifiques ajouts modernes - Rendezvous, AppleScript Studio, par exemple - mais à certains endroits, les archéologues modernes d'Apple semblent avoir oublié les techniques de leurs ancêtres et ont eu recours à des méthodes contemporaines inférieures telles que le bodge de Windows consistant à utiliser des extensions à trois lettres pour identifier le type de fichier.
  32. ^ Thompson, Ben. "Pomme et le chêne" . Strategie . Archivé de l'original le 20 septembre 2017 . Consulté le 19 septembre 2017 .
  33. ^ Rizzo, John (12 novembre 2003). "Mac OS X 10.3 Panthère" . Archivé de l'original le 8 décembre 2008 . Consulté le 15 avril 2009 . Une fois que vous aurez redémarré, vous remarquerez qu'Apple a abandonné l'interface Aqua claire et aérée pour le look métal brossé plus sombre et plus lourd d'iTunes.
  34. ^ W., Jeff (27 mai 2008). "Mac OS X (10.5) - Modifications de l'interface utilisateur" . Université du Wisconsin. Archivé de l'original le 20 juillet 2011 . Consulté le 15 avril 2009 .
  35. ^ Syracuse, John. "Revue OS X Leopard" . Ars Technica . Archivé de l'original le 25 novembre 2015 . Consulté le 30 novembre 2015 .
  36. ^ "Versions Mac OS X (builds) pour ordinateurs - Assistance Apple" . support.apple.com . Archivé de l'original le 14 mai 2015 . Consulté le 24 mai 2015 .
  37. ^ Chartier, David. "Apple annonce des retards de Leopard dus à l'iPhone" . Engagée . Archivé de l'original le 8 décembre 2015 . Consulté le 30 novembre 2015 .
  38. ^ Gruber, Jean. "Résumé de la WWDC 2009" . Boule de feu audacieuse . Archivé de l'original le 8 décembre 2015 . Consulté le 30 novembre 2015 .
  39. ^ « Apple – Press Info – Apple va expédier Mac OS X Leopard le 26 octobre » . www.apple.com . Archivé de l'original le 28 janvier 2018 . Consulté le 2 janvier 2018 .
  40. ^ "Mac OS X 10.6 Snow Leopard" . Apple Store (États-Unis) . Archivé de l'original le 25 mai 2015 . Consulté le 24 mai 2015 .
  41. ^ Turner, Dan. "Le Snow Leopard d'Apple—un système d'exploitation sans nouvelles fonctionnalités" . Macmonde . Archivé de l'original le 9 janvier 2018 . Consulté le 8 janvier 2018 .
  42. ^ Marque, Thomas (24 juillet 2012). « L'histoire d'Apple du skeuomorphisme » . Taches de rousseur d'oeufs . Consulté le 21 mars 2020 .
  43. ^ Cunningham, André. "Serveur, simplifié : un guide de l'utilisateur expérimenté pour OS X Server" . Ars Technica . Archivé de l'original le 8 décembre 2015 . Consulté le 2 décembre 2015 .
  44. ^ Charles Arthur, éditeur de technologie (30 octobre 2012). "Tim Cook d'Apple montre une séquence impitoyable en licenciant des cartes et des cadres de vente au détail | Technologie | guardian.co.uk" . Gardien . Londres. Archivé de l'original le 24 octobre 2017 . Consulté le 6 décembre 2012 .
  45. ^ Syracuse, John. "Revue d'OS X Mavericks" . Ars Technica . Archivé de l'original le 22 novembre 2015 . Consulté le 30 novembre 2015 .
  46. ^ Syracuse, John. "Revue OS X Yosemite" . Ars Technica . Archivé de l'original le 24 novembre 2015 . Consulté le 30 novembre 2015 .
  47. ^ Gruber, Jean. "Lion des montagnes" . Boule de feu audacieuse . Archivé de l'original le 11 août 2015 . Consulté le 15 août 2015 .
  48. ^ Arment, Marco. "Apple a perdu la hauteur fonctionnelle" . Consulté le 15 août 2015 .
  49. ^ Hattersley, Lucy. "Revue Mac OS X El Capitan : Les meilleures (et les pires) nouvelles fonctionnalités" . Macworld Royaume-Uni . Archivé de l'original le 11 mai 2017 . Consulté le 19 mai 2017 .
  50. ^ "Apple vient de renommer l'un de ses produits les plus anciens et les plus importants" . Business Insider . 13 juin 2016. Archivé de l'original le 11 novembre 2016 . Consulté le 11 novembre 2016 .
  51. ^ Présentation du système de fichiers Apple . Pomme. 2016. Archivé de l'original le 4 août 2016.
  52. ^ "MacOS 10.13 High Sierra annoncé, date de sortie fixée pour l'automne" . OS X Quotidien . Archivé de l'original le 27 juin 2017 . Consulté le 6 juin 2017 .
  53. ^ "macOS High Sierra désormais disponible sous forme de mise à jour gratuite" . Récupéré le 21 août 2019 .
  54. ^ un b Juli Clover (24 septembre 2018). "Apple lance macOS Mojave avec mode sombre, piles, bureau dynamique et plus" . MacRumors . Consulté le 24 septembre 2018 .
  55. ^ Cunningham, Andrew (7 octobre 2019). "macOS 10.15 Catalina : la revue Ars Technica" . Ars Technica . Récupéré le 7 octobre 2019 .
  56. ^ Tung, Liam (23 juin 2020). « Apple Big Sur : voici ce qui fait du nouveau macOS la « plus grande mise à jour à concevoir depuis plus d'une décennie » » . ZDNet . Consulté le 23 juin 2020 .
  57. ^ Lucie (2007). "À l'intérieur du noyau Mac OS X" (PDF) . 24e Congrès de la communication du chaos 24C3 . Consulté le 13 juin 2012 .
  58. ^ Grothaus, Michael (12 avril 2011). "Mac OS X Lion pour atténuer l'Aqua" . Le blog non officiel d'Apple . AOL . Archivé de l'original le 28 août 2011 . Consulté le 9 avril 2012 .
  59. ^ un b "Guide des principes fondamentaux du cacao : Un peu d'histoire" . Bibliothèque de référence ADC . Connexion développeur Apple . Consulté le 18 janvier 2018 .
  60. ^ Swapnil Bhartiya (13 janvier 2015). « Linus Torvalds : le HFS+ d'Apple est probablement le pire système de fichiers de tous les temps » . DSI . Archivé de l'original le 25 mai 2015.
  61. ^ "CVE-2014-9390 alias "Git sur les systèmes de fichiers insensibles à la casse" Je n'ai pas donné le…" . google.com . Archivé de l'original le 7 novembre 2015.
  62. ^ Griffiths, Rob (février 2005). "Prévenir les catastrophes Mac" . Macmonde . IDG . Archivé de l'original le 21 février 2009 . Consulté le 8 février 2009 .
  63. ^ Frakes, Dan (août 2006). "Réparer les autorisations : ce qu'il faut savoir" . Macmonde . IDG . Archivé de l'original le 19 février 2009 . Consulté le 8 février 2009 .
  64. ^ Frakes, Dan (juin 2008). "Cinq mythes sur la maintenance Mac" . Macmonde . IDG . Archivé de l'original le 23 janvier 2009 . Consulté le 8 février 2009 .
  65. ^ "À propos des technologies de développement du logiciel Mac OS X" . Pomme . Archivé de l'original le 2 juin 2012 . Consulté le 4 avril 2012 .
  66. ^ Zepko, Tom (6 novembre 2003). « Pourquoi le cacao ? » . Archivé de l'original le 4 août 2009 . Consulté le 15 avril 2009 .
  67. ^ "Adopter Universal Binaries sur Mac OS X" . Pomme . 22 février 2007. Archivé de l'original le 20 décembre 2008 . Consulté le 15 décembre 2008 .
  68. ^ Productions, Nyhthawk. "AppleScript : Script d'interface utilisateur graphique (GUI)" . www.macosxautomation.com . Archivé de l'original le 21 novembre 2016 . Consulté le 3 janvier 2017 .
  69. ^ "Présentation AppleScript" . whitefiles.org . Archivé de l'original le 31 janvier 2016 . Consulté le 3 janvier 2017 .
  70. ^ "Le guide vraiment simple d'Automator sous OS X sur Mac | RAW Mac" . www.rawinfopages.com . Archivé de l'original le 3 janvier 2017 . Consulté le 3 janvier 2017 .
  71. ^ "iTunes - Téléchargez iTunes maintenant" . Pomme . 1er juin 2016. Archivé de l'original le 5 septembre 2016 . Consulté le 16 septembre 2017 .
  72. ^ "iTunes - Téléchargez iTunes maintenant" . Pomme . 16 septembre 2015. Archivé de l'original le 16 septembre 2015 . Consulté le 16 avril 2017 .
  73. ^ "Safari 5.1.10 pour Snow Leopard" . Pomme . 12 septembre 2013. Archivé de l'original le 22 février 2015 . Consulté le 16 avril 2017 .
  74. ^ "Mac OS X v10.6 : "Vous ne pouvez pas utiliser cette version de Mail…" après l'installation de la mise à jour de sécurité 2012-004" . Pomme . 23 mars 2016 . Consulté le 16 avril 2017 .
  75. ^ "iTunes 11.4 pour OS X 10.6" . Pomme . 9 septembre 2014. Archivé de l'original le 11 février 2015 . Consulté le 16 avril 2017 .
  76. ^ " iTunes 10.6.3 " . Pomme . 11 juin 2012. Archivé de l'original le 16 février 2015 . Consulté le 16 avril 2017 .
  77. ^ " iTunes 9.2.1 " . Pomme . 19 juillet 2010. Archivé de l'original le 26 février 2015 . Consulté le 16 avril 2017 .
  78. ^ "iTunes 7.7.1 pour Panther" . Communautés d'assistance Apple officielles . 25 août 2012. Archivé de l'original le 17 avril 2017 . Consulté le 16 avril 2017 .
  79. ^ "iChat AV 2.1" . Pomme . 23 mars 2004. Archivé de l'original le 29 avril 2007 . Consulté le 16 mars 2017 .
  80. ^ "Introduction au Guide d'intégration Cocoa-Java" . Bibliothèque de référence ADC . Connexion développeur Apple . Archivé de l'original le 31 août 2009 . Consulté le 8 avril 2006 .
  81. ^ A b c Nack, John. "Photoshop, Lightroom et la feuille de route 64 bits d'Adobe" . Systèmes Adobe . Archivé de l'original le 14 avril 2015 . Consulté le 30 mars 2016 .
  82. ^ "Retour sur les origines d'OS X" . Macmonde . Consulté le 25 septembre 2020 .
  83. ^ Hall, Zac. « Retour au Mac : Microsoft publie un aperçu repensé d'Office pour Mac 2016 avec prise en charge de Retina, collaboration, etc. » . 9to5 Mac . Archivé de l'original le 28 décembre 2017 . Consulté le 27 décembre 2017 .
  84. ^ Steele, Billy. "Amy Mainzer, scientifique adjointe du projet NASA WISE" . Engagée . Archivé de l'original le 25 juin 2017. En tant qu'astrophysicien, il est essentiel d'avoir le noyau Unix sous-jacent au système d'exploitation, car pratiquement tous nos logiciels sont basés sur Unix dans un certain sens.
  85. ^ "X11 pour Mac OS X 1.0" . Pomme . 28 octobre 2003. Archivé de l'original le 24 décembre 2008 . Consulté le 15 décembre 2008 .
  86. ^ Ben Byer (27 octobre 2007). "Re : X11 dans Leopard : xterm au démarrage" . La liste de diffusion des utilisateurs x11 d'Apple . Archivé de l'original le 10 février 2008 . Consulté le 18 janvier 2008 .
  87. ^ Michael Larabel (28 mai 2011). "X.Org Server 1.10.2 apporte un tas de corrections de bugs" . phoronix. Archivé de l'original le 3 juin 2011 . Consulté le 29 mai 2011 .
  88. ^ Slivka, Eric (17 février 2012). "Apple supprime X11 dans OS X Mountain Lion, déplace la prise en charge vers Open Source XQuartz" . MacRumors . Archivé de l'original le 22 février 2012 . Consulté le 23 février 2012 .
  89. ^ Counsell, Dan (16 novembre 2015). "Pas sur le Mac App Store" . Archivé de l'original le 8 décembre 2015.
  90. ^ "Distribution d'applications en dehors du Mac App Store" . Développeur Apple . Pomme. Archivé de l'original le 8 décembre 2015 . Consulté le 1er décembre 2015 .
  91. ^ Kazmucha, Allyson. "Comment ouvrir les applications d'un développeur non identifié dans OS X Mountain Lion" . IPlus . Consulté le 25 septembre 2020 .
  92. ^ "À propos de Gatekeeper" . Pomme. Archivé de l'original le 4 décembre 2015 . Consulté le 1er décembre 2015 .
  93. ^ Gurman, Maskk. "Apple prévoit des applications iPhone, iPad et Mac combinées pour créer une expérience utilisateur unique" . Bloomberg . Consulté le 2 février 2019 .
  94. ^ Steinberger, Pierre. " Massepain : Porter des applications iOS sur Mac " . Kit PSPDF . Consulté le 2 février 2019 .
  95. ^ Gartenberg, Chaim; Bohn, Dieter. "L'avenir du Mac vient des applications iOS" . Le Verge . Récupéré le 29 janvier 2019 .
  96. ^ Ritchie, René. « Massepain : ce que vous devez savoir sur les applications iOS sur Mac » . iPlus . Récupéré le 29 janvier 2019 .
  97. ^ Mayo, Benjamin. " Massepain " . benjaminmayo.co.uk . Récupéré le 29 janvier 2019 .
  98. ^ MacOS - Configuration matérielle requise pour la Wayback Machine (index des archives)
  99. ^ "Installez macOS 10.14 Mojave sur Mac Pro (mi-2010) et Mac Pro (mi-2012)" . Assistance Apple . Récupéré le 3 mars 2021 .
  100. ^ un b "Configuration requise pour OS X Lion et Mac OS X v10.6" . Archivé de l'original le 23 septembre 2016 . Consulté le 22 septembre 2016 .
  101. ^ un b "Mac OS X : Configuration requise" . Pomme . 28 avril 2005. Archivé de l'original le 9 août 2007 . Consulté le 20 décembre 2006 .
  102. ^ "iMac - Spécifications techniques - Apple" . Apple Inc. Archivé de l'original le 28 juillet 2015 . Consulté le 28 juillet 2015 .
  103. ^ "Page d'accueil – pied de page" . tonymacx86.com . Archivé de l'original le 28 juillet 2015 . Consulté le 28 juillet 2015 .
  104. ^ K, M. "Est-ce que l'installation de Mavericks sur Hackintosh est légale?" . apple.stackexchange.com . Archivé de l'original le 23 août 2015 . Consulté le 28 juillet 2015 .
  105. ^ "Choisir le bon processeur pour votre hackintosh" . www.macbreaker.com . Archivé de l'original le 11 juillet 2015 . Consulté le 28 juillet 2015 .
  106. ^ Arment, Marco. "Beaucoup trop d'analyses du score présumé du nouveau Mac Pro Geekbench" . Marco.org . Archivé de l'original le 5 avril 2015 . Consulté le 14 août 2015 .
  107. ^ Taub, Éric. "Apple poursuit Psystar pour bloquer les clones Macintosh" . Le New York Times . Consulté le 1er août 2015 .
  108. ^ Rothenbourg, Matthieu ; dePlume, Nick (30 août 2002). "Apple maintient la torche x86 allumée avec 'Marklar ' " . eWeek.com . Consulté le 8 juin 2013 .
  109. ^ Clark, Don; Wingfield, Nick (23 mai 2005). "Apple explore l'utilisation des puces d'Intel pour la gamme Macintosh" . Le Wall Street Journal . Dow Jones & Compagnie . Archivé de l'original le 15 janvier 2015 . Consulté le 8 février 2009 .
  110. ^ Kanellos, Michael (23 mai 2005). « Apple à Intel : un avantage, beaucoup de risques » . CNET . CBS Interactif . Consulté le 28 avril 2006 .
  111. ^ Gruber, John . "Je te verrai Intel" . Boule de feu audacieuse . Archivé de l'original le 13 mars 2016 . Consulté le 31 mars 2016 .
  112. ^ Gruber, Jean. "Intel-Apple Odds and Ends" . Boule de feu audacieuse . Archivé de l'original le 8 juin 2005 . Consulté le 31 mars 2016 .
  113. ^ Gruber, Jean. "Bombes loin" . Boule de feu audacieuse . Archivé de l'original le 11 avril 2016 . Consulté le 31 mars 2016 .
  114. ^ Syracuse, John. "Recoller les morceaux : John Siracusa pleure le Power PC" . Ars Technica . Archivé de l'original le 29 mars 2016 . Consulté le 31 mars 2016 .
  115. ^ Personnel AppleInsider (26 février 2011). "Mac OS X Lion abandonne Front Row, Java runtime, Rosetta" . AppleInsider . AppleInsider, Inc. Archivé de l'original le 1er mars 2011 . Consulté le 27 février 2011 .
  116. ^ "Apple utilisera les microprocesseurs Intel à partir de 2006" (communiqué de presse). Pomme . 6 juin 2005. Archivé de l'original le 30 janvier 2018 . Consulté le 2 janvier 2018 .
  117. ^ "L'adoption des binaires universels" . Pomme . Janvier 2006. Archivé de l'original le 17 octobre 2006 . Consulté le 20 décembre 2006 .
  118. ^ Landau, Ted (mai 2006). "OS X Premiers secours" . Macmonde . IDG . Archivé de l'original le 9 janvier 2009 . Consulté le 8 février 2009 .
  119. ^ Stevens, Tim (10 juin 2009). "Snow Leopard met officiellement les Mac PowerPC sur la liste des espèces menacées" . Engagée . AOL . Archivé de l'original le 23 mars 2010 . Consulté le 15 juin 2009 .
  120. ^ un b Arnold Kim (27 février 2011). "Mac OS X Lion : abandonne l'émulation PowerPC, ajoute des fonctionnalités QuickTime Pro, bien plus encore" . MacRumors . Archivé de l'original le 27 février 2011 . Consulté le 27 février 2011 .
  121. ^ Demerjian, Charlie (5 mai 2011). "Apple vide Intel des lignes d'ordinateurs portables" . Semi-précis . Pierre Arche Networking Services, Inc . Consulté le 25 juin 2020 .
  122. ^ "Apple teste des prototypes de Mac basés sur ARM avec un grand trackpad magique?" . MacRumors . Consulté le 22 juin 2020 .
  123. ^ « Mac ARM : attendus à la WWDC 2020, ce que nous savons » . MacRumors . Consulté le 22 juin 2020 .
  124. ^ "Apple annonce la transition de Mac vers Apple silicon" (communiqué de presse). Apple Inc . Consulté le 22 juin 2020 .
  125. ^ "L'interface aquatique" . Directives d'interface utilisateur Apple . Pomme . 9 juin 2008. Archivé de l'original le 9 décembre 2008 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  126. ^ un b Davidson, James Duncan (2002). Apprendre le cacao avec Objective-C . O'Reilly. p. 6 . ISBN 0-596-00301-3.
  127. ^ Syracuse, John (28 octobre 2007). "Mac OS X 10.5 Leopard : la revue Ars Technica" . Ars Technica . Condé Nast Digital . Archivé de l'original le 16 décembre 2008 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  128. ^ Tognazzini, Bruce (février 2000). "OS X : un premier aperçu" . Archivé de l'original le 27 septembre 2008 . Consulté le 5 novembre 2008 .
  129. ^ Thomas, Matthieu Paul (16 février 2004). "Mes 48 premières heures sous Mac OS X" . Archivé de l'original le 14 octobre 2008 . Consulté le 5 novembre 2008 .
  130. ^ " Apple abaisse le boom sur les " skins " d' Aqua " . ZDNet . CBS Interactif . 2 février 2001. Archivé de l'original le 31 octobre 2001 . Consulté le 22 mai 2006 .
  131. ^ Château, Alex. « Comment faire en sorte que le bureau Windows ait une belle apparence sur les écrans à haute résolution » . Monde PC . Consulté le 25 septembre 2020 .
  132. ^ Cunningham, André. "Utiliser le MacBook Retina comme un PC Windows" . Ars Technica . Archivé de l'original le 9 juillet 2015 . Consulté le 9 juillet 2015 .
  133. ^ Hutchinson, Lee. « L'iMac Retina et son écran 5K… en tant que machine de jeu ? [Mise à jour] » . Ars Technica . Archivé de l'original le 10 juillet 2015 . Consulté le 9 juillet 2015 .
  134. ^ O'Malley, Kevin (2003). Programmation Mac OS X : Un guide pour les développeurs Unix . Manning. p. 7 . ISBN 1-930110-85-5.
  135. ^ "Mac OS X. C'est ce qui fait d'un Mac un Mac" . Pomme . Archivé de l'original le 22 février 2011 . Consulté le 2 mars 2011 .
  136. ^ Girard, Dave. "Créer le système d'exploitation de contenu créatif ultime à partir de bits de Windows, Mac et Linux" . Ars Technica . Archivé de l'original le 19 août 2015 . Consulté le 14 août 2015 .
  137. ^ Holwerda, Thom (6 décembre 2007). "Revue : Mac OS X 10.5 Léopard" . Nouvelles du système d'exploitation. Archivé de l'original le 15 mai 2009 . Consulté le 15 avril 2009 . Le prochain domaine où Apple prétend avoir apporté des améliorations majeures est le Finder.
  138. ^ Syracuse, John (26 janvier 2006). "Trouver le léopard" . Ars Technica . Condé Nast Digital . Archivé de l'original le 4 février 2009 . Consulté le 15 avril 2009 . Sans surprise, chaque nouvelle version de Mac OS X a été le véhicule d'un défilé de fantasmes du Finder.
  139. ^ Syracuse, John (28 avril 2005). "Mac OS X 10.4 Tigre" . Ars Technica . Condé Nast Digital . Archivé de l'original le 2 avril 2009 . Consulté le 15 avril 2009 .
  140. ^ "Mac 101 : Pleins feux" . Pomme . 6 novembre 2008. Archivé de l'original le 19 janvier 2009 . Consulté le 15 avril 2009 .
  141. ^ "Mac 101 : Exposé" . Pomme . 31 octobre 2008. Archivé de l'original le 16 décembre 2008 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  142. ^ "À propos de FileVault" . Aide Mac OS X 10.5 . Pomme . Archivé de l'original le 13 janvier 2009 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  143. ^ "Mac 101 : Automator" . Pomme . 6 novembre 2008. Archivé de l'original le 21 décembre 2008 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  144. ^ "Mac 101 : Tableau de bord" . Pomme . 11 novembre 2008. Archivé de l'original le 10 décembre 2008 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  145. ^ "Au premier rang" . Pomme . Archivé de l'original le 15 décembre 2008 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  146. ^ "Pourquoi utiliser les services de synchronisation ?" . Pomme . 31 octobre 2007. Archivé de l'original le 12 octobre 2008 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  147. ^ "Espaces. De la place pour tout" . Pomme . Archivé de l'original le 15 décembre 2008 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  148. ^ "Time Machine. Un pas de géant en arrière" . Pomme . Archivé de l'original le 15 décembre 2008 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  149. ^ "Trouveur" . Pomme . Archivé de l'original le 15 décembre 2008 . Consulté le 16 décembre 2008 .
  150. ^ Jeff Blagdon (4 mars 2013). "Comment les emoji ont conquis le monde" . Le Verge . Archivé de l'original le 6 mars 2013 . Consulté le 28 juillet 2014 .
  151. ^ Sternbergh, Adam. "Sourire, tu parles EMOJI : l'évolution rapide d'une langue sans mots" . Revue new-yorkaise . Archivé de l'original le 26 mars 2017 . Consulté le 15 août 2015 .
  152. ^ "OS X Mountain Lion: Partager avec iCloud, Facebook, Twitter et d'autres services" . Pomme. Archivé de l'original le 19 avril 2016 . Consulté le 14 août 2015 .
  153. ^ "13 choses que vous pouvez faire avec MacOS Sierra que vous ne pouviez pas faire avant" . Gizmodo . Archivé de l'original le 27 septembre 2016 . Consulté le 28 septembre 2016 .
  154. ^ "Comment utiliser Siri dans macOS Sierra : un aperçu de l'utilisation de l'assistant virtuel d'Apple sur Mac" . Macmonde . Archivé de l'original le 4 février 2017 . Consulté le 28 septembre 2016 .
  155. ^ "Système - Nouvelles langues système" . Pomme . Archivé de l'original le 23 juin 2011 . Consulté le 6 juin 2011 .
  156. ^ Cheng, Jacqui. "Tim Cook d'Apple se rend en Chine pour parler d'expansion, d'expansion, d'expansion" . Ars Technica . Archivé de l'original le 18 septembre 2015 . Consulté le 14 août 2015 .
  157. ^ Foreman, Chris. "La prochaine version d'OS X ressemblera plus à iOS que jamais avec Mountain Lion" . Ars Technica . Condé Nast. Archivé de l'original le 20 août 2015 . Consulté le 14 août 2015 .