Laszlo Ferenczy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche
Laszlo Ferenczy

László Ferenczy (1898 - 31 mai 1946) [1] était lieutenant-colonel de la Gendarmerie royale hongroise et membre de son "unité centrale de déjuwification" pendant la Seconde Guerre mondiale et l'Holocauste . [2]

Né à Felsővisó , Ferenczy a servi de mars 1940 à juillet 1942 dans une unité qui recherchait des Juifs qui avaient fui la Slovaquie en Hongrie. Après l'invasion de la Hongrie par l'Allemagne nazie en mars 1944, il est nommé, le 25 mars, agent de liaison entre la gendarmerie royale hongroise et la police de sécurité allemande , ce qui signifie qu'il travaille en étroite collaboration avec l'officier SS Adolf Eichmann . Randolph Braham écrit que le bureau de Ferenczy était au deuxième étage de l'hôtel Lomnic dans le quartier Svábhegy de Budapest, près du bureau d'Eichmann à l'hôtel Majestic. [3]

Pendant l' Holocauste en Hongrie au printemps et à l'été 1944, Ferenczy a aidé à organiser la déportation de plus de 434 000 Juifs hongrois vers le camp de concentration d'Auschwitz en Pologne occupée, où la plupart ont été gazés à leur arrivée. [1] [4] Lorsque Miklós Horthy , le régent hongrois, a ordonné la fin des déportations en juillet, Ferenczy a semblé changer de camp et en août a pris contact avec le Comité d'aide et de sauvetage de Budapest , qui tentait de conclure des accords avec Eichmann pour arrêter les déportations. [3] En octobre, lorsque Ferenc Szálasi , chef du parti pro-nazi des Croix fléchées, devenu Premier ministre, Ferenczy est de nouveau chargé de la rafle et de la déportation des Juifs. [5]

Ferenczy a été jugé en Hongrie après la guerre et a été pendu le 31 mai 1946.

Références

  1. ^ un b "László Ferenczy" . Yad Vashem.
  2. ^ Braham, Randolph L. (2016). La politique du génocide : l'Holocauste en Hongrie . Vol. 1. New York : Columbia University Press. p. 487. ISBN 978-0880337113.
  3. ^ un b Braham 2016 , p. 490.
  4. ^ Braham 2016 , p. 774-775.
  5. ^ Braham 2016 , p. 491.