Jochen Bohler

Jochen Bohler
Jochen Böhler.jpg
Bohler, 2009
1969
NationalitéAllemand
ÉducationUniversité de Cologne
ProfessionHistorien
Connu pourRecherche sur la Seconde Guerre mondiale

Jochen Bohler listen (né en 1969 à Rheinfelden ) est un historien allemand , spécialisé dans l'histoire de l'Europe de l'Est aux XIXe et XXe siècles, en particulier les guerres mondiales, l' Holocauste , les nationalités et les études frontalières. Il est récipiendaire de plusieurs prix internationaux. [1] [2] et connu d'un public plus large en raison de ses apparitions fréquentes dans des productions télévisées et d'articles dans des journaux nationaux tels que, par exemple, Frankfurter Allgemeine Zeitung ou DIE ZEIT . Sa thèse principale sur le début de la Seconde Guerre mondiale et la fin de la Première Guerre mondiale en Europe de l'Est a été vivement débattue dans les cercles universitaires allemands, anglais et polonais.

Enfance

Böhler a grandi en Suisse , dans la Ruhr , au Ghana , dans la Forêt - Noire et à Trèves à la trijonction de la France , du Luxembourg et de l' Allemagne . [3]

Carrière professionnelle

Böhler a obtenu un diplôme de Magister à l'Université de Cologne en 1999, où il s'est spécialisé en histoire moderne et médiévale , ainsi qu'en ethnologie et économie politique . Sa thèse magistrale, Crimes de guerre de la Wehrmacht en Pologne , a remporté un prix départemental. [2] Son doctorat a été terminé dans la même université en 2004. [2] Il a été publié simultanément sous forme de livre de poche par le S. Fischer Verlag dans sa «série noire» pertinente sur l'histoire du Troisième Reich et par l' Agence fédérale financée par l'État. pour l'éducation civique à des fins éducatives.

Il est membre du Comité allemand d'histoire de la Seconde Guerre mondiale et du Groupe de travail sur l'histoire militaire. De 2000 à 2010, il a travaillé à l' Institut historique allemand de Varsovie. [2] Entre 2003 et 2004, il a été Fellow in Residence au United States Holocaust Memorial Museum à Washington. [4] En 2017/2008, Böhler a été boursier Baron Friedrich Carl von Oppenheim à l' Institut international de recherche sur l'Holocauste à Yad Vashem . [2]

Böhler a également travaillé de 2006 à 2009 en tant qu'expert historique pour le tribunal social de l'État de Rhénanie du Nord-Westphalie sur des affaires concernant la loi sur les pensions du ghetto et a été cosignataire de l'appel des historiens, [5] qui a mis en garde contre « des développements inquiétants et erronés » . " en ce qui concerne l'interprétation de la loi par les fonds de pension allemands. [6] En 2008/2009, il a été historien consultant pour la production ARD Der Überfall [7] et en 2009/2010, il a été assistant de recherche à la Commission indépendante des historiens pour l'enquête sur l'histoire du ministère des Affaires étrangères pendant la National Era socialiste et en République fédérale d'Allemagne ainsi que co-auteur du volume de recherche correspondant Das Amt und die Vergangenheit .[8]

En tant qu'associé de recherche au Imre Kertész Kolleg, Jochen Böhler a dirigé (depuis 2010) le domaine de recherche "Guerre, violence et oppression" et co-dirigé (avec Robert Gerwarth, University College Dublin) le projet de recherche "The Waffen-SS: A Histoire européenne », qui se concentrait sur les « volontaires » non allemands que cette « formation d'élite nazie » paramilitaire recrutait – souvent par la force – dans toute l'Europe, de l'Espagne à l'Union soviétique et de la Norvège à l'Italie. Spécialiste de la Shoah et des études d'auteurs, il étend à partir de 2010 son expertise à la Première Guerre mondiale et à ses violentes séquelles en Europe centrale et orientale. À l'hiver 2017/18, il a enseigné ces domaines de connaissances combinés en tant que professeur invité à la Chaire d'excellence, LabEx EHNE ("Ecrire une nouvelle histoire de l'Europe"), Axe de recherche 5 : L'Europe des guerres et les traces de la guerre, à Sorbonne Université, Paris. Plusieurs de ses livres ont été traduits en anglais et en polonais, popularisant ainsi l'histoire violente de l'Europe centrale au XXe siècle auprès d'un public plus large d'Europe occidentale et orientale. De 2019 à 2022, Jochen Böhler a été titulaire de la chaire (titulaire de la chaire : Prof. Joachim von Puttkamer) pour l'histoire de l'Europe de l'Est à l'Université Friedrich Schiller d'Iéna.[9] Depuis octobre 2022, il est directeur de l'Institut Wiesenthal d'études sur l'Holocauste de Vienne. [dix]

Livres et éditions

  • Böhler, Jochen (2020), (éd. avec Ota Konrád et Rudolf Kučera ) À l'ombre de la Grande Guerre. Violence physique en Europe centrale et orientale, 1917–1923. New York : Berghahn, ISBN  978-1-78920-939-6 .
  • Böhler, Jochen (2020), (éd. avec Vivian Hux Reed) Un Américain en Europe en guerre et en paix. Chroniques de Hugh S. Gibson 1918–1919 . Berlin, Boston : DeGruyter, ISBN 978-3-11-067213-8 . 
  • Böhler, Jochen (2020), (éd. avec Włodzimierz Borodziej et Joachim von Puttkamer) Dimensionen der Gewalt. Ostmitteleuropa zwischen Weltkrieg und Bürgerkrieg, 1918–1921. Berlin : Metropol, ISBN 978-3-86331-523-8 . 
  • Böhler, Jochen (2018), Guerre civile en Europe centrale : La reconstruction de la Pologne, 1918-1921. Oxford : Oxford University Press, ISBN 978-0-19-879448-6 . 
  • Böhler, Jochen (2018), (éd. avec Vivian Hux Reed, MBB Biskupski et Jan Roman Potocki) Un Américain à Varsovie. Écrits choisis de Hugh S. Gibson, ministre américain en Pologne 1919-1924. Rochester, NY: University of Rochester Press, ISBN 9781580469296 . 
  • Böhler, Jochen (2017), (éd. avec Robert Gerwarth ) The Waffen-SS. Une histoire européenne d'Oxford, : Oxford University Press, ISBN 9781580469296 . 
  • Böhler, Jochen (2013), (éd. avec Stephan Lehnstaedt ) Die Berichte der Einsatzgruppen aus Polen 1939 : Vollständige Edition. Berlin : Metropol, ISBN 978-3863311384 . 
  • Böhler, Jochen (2012), (éd. avec Stephan Lehnstaedt ) Gewalt und Alltag im besetzten Polen 1939–1945 , Publications de l' Institut historique allemand de Varsovie ; 26. Osnabrück : Fibre, ISBN 978-3-938400-70-8 . 
  • Böhler, Jochen (2010), (éd. Avec Jacek Andrzej Młynarczyk) Der Judenmord in den eingegliederten polnischen Gebieten 1939–1945 , Osnabrück : Fibre, ISBN 978-3-938400-51-7 . 
  • Böhler, Jochen (2009), Der Überfall. Deutschland Krieg gegen Polen. Francfort : Eichborn, ISBN 3-821-85706-4 . 
  • Böhler, Jochen (2008), (avec Klaus-Michael Mallmann et Jürgen Matthäus ) Einsatzgruppen in Polen. Darstellung und Dokumentation , Wissenschaftliche Buchgesellschaft , Darmstadt, ISBN 978-3-534-21353-5 . 
  • Böhler, Jochen (2006), Auftakt zum Vernichtungskrieg. Die Wehrmacht in Polen 1939 , Schriftenreihe der Bundeszentrale für politische Bildung , Bd. 550, Bonn, ISBN 3-89331-679-5 & Fischer TB, Francfort 2006, ISBN 3-596-16307-2 .  
  • Böhler, Jochen (2005), "Größte Härte…" Verbrechen der Wehrmacht in Polen septembre-octobre 1939. Ausstellungskatalog, Hambourg : Fibre, ISBN 3-938400-07-2 . 

Les références

  1. ^ Böhler, Jochen (2009), Zbrodnie Wehrmachtu w Polsce. Wrzesień 1939 [ Atrocités de la Wehrmacht en Pologne. Septembre 1939 ] (PDF) (en polonais), traduit par Patrycja Pieńkowska-Wiederkehr, Wydawnictwo Znak, ISBN 9788324012251, archivé de l'original (fichier PDF, téléchargement direct 432 Ko) le 13 octobre 2013 , récupéré le 20 janvier 2014 , de l'original allemand : Auftakt zum Vernichtungskrieg : Die Wehrmacht in Polen 1939, ISBN 3596163072 
  2. ^ abcde Dr Jochen Böhler Deutsches Historisches Institut Warschau. Consulté le 20 janvier 2014.
  3. ^ Bohler. Guerre civile en Europe centrale . Presse universitaire d'Oxford. p. 196.
  4. ^ Musée commémoratif de l'Holocauste des États-Unis Jochen Böhler. Consulté le 20 janvier 2014.
  5. ^ "Hagalil, Historikerappell zu "Ghettorenten"" . Consulté le 7 décembre 2020 .
  6. ^ "Süddeutsche Zeitung, "Verfangen in den Paragraphen"" . Consulté le 7 décembre 2020 .
  7. ^ "ARD", "Der Überfall. Deutschland Krieg gegen Polen"" . Consulté le 7 décembre 2020 .
  8. ^ Eckart Conze , Norbert Frei , Peter Hayes et Moshe Zimmermann : Das Amt et die Vergangenheit. Deutsche Diplomaten im Dritten Reich und in der Bundesrepublik . Blessing Verlag, Munich 2010, S. 3 u.720
  9. ^ "Imre Kertész Kolleg Jena" . Consulté le 7 décembre 2020 .
  10. ^ "Institut Wiesenthal de Vienne pour les études sur l'Holocauste" . Consulté le 22 novembre 2022 .

Liens externes