l'Internet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

L' Internet ( ou Internet ) est le système mondial de interconnectés réseaux informatiques qui utilisent la suite de protocoles Internet (TCP / IP) pour communiquer entre les réseaux et les dispositifs. Il s'agit d'un réseau de réseaux constitué de réseaux privés, publics, universitaires, commerciaux et gouvernementaux de portée locale à mondiale, reliés par un large éventail de technologies de réseaux électroniques, sans fil et optiques. L'Internet transporte une vaste gamme de ressources et de services d'information, tels que les documents et applications hypertextes interconnectés du World Wide Web (WWW), le courrier électronique , la téléphonie, et le partage de fichiers .

Les origines d'Internet remontent au développement de la commutation par paquets et à la recherche commandée par le département de la Défense des États-Unis dans les années 1960 pour permettre le partage du temps des ordinateurs. [1] Le réseau précurseur primaire, l' ARPANET , a d'abord servi de colonne vertébrale pour l'interconnexion des réseaux universitaires et militaires régionaux dans les années 1970. Le financement du National Science Foundation Network en tant que nouvelle épine dorsale dans les années 1980, ainsi que le financement privé d'autres extensions commerciales, ont conduit à une participation mondiale au développement de nouvelles technologies de mise en réseau et à la fusion de nombreux réseaux. [2]La liaison des réseaux commerciaux et des entreprises au début des années 1990 a marqué le début de la transition vers l'Internet moderne [3] et a généré une croissance exponentielle soutenue alors que des générations d' ordinateurs institutionnels, personnels et mobiles étaient connectés au réseau. Bien qu'Internet ait été largement utilisé par le monde universitaire dans les années 1980, la commercialisation a incorporé ses services et ses technologies dans pratiquement tous les aspects de la vie moderne.

La plupart des supports de communication traditionnels, dont la téléphonie, la radio, la télévision, le courrier papier et les journaux sont remodelés, redéfinis, voire contournés par Internet, donnant naissance à de nouveaux services tels que le courrier électronique, la téléphonie Internet , la télévision Internet , la musique en ligne , les journaux numériques et sites de streaming vidéo . Les journaux, les livres et autres publications imprimées s'adaptent à la technologie des sites Web ou sont transformés en blogs , en flux Web et en agrégateurs de nouvelles en ligne . Internet a permis et accéléré de nouvelles formes d'interactions personnelles via la messagerie instantanée , les forums Internet etservices de réseaux sociaux . Les achats en ligne ont connu une croissance exponentielle pour les grands détaillants, les petites entreprises et les entrepreneurs , car ils permettent aux entreprises d'étendre leur présence « de brique et de mortier » pour servir un marché plus vaste ou même vendre des biens et des services entièrement en ligne . Les services interentreprises et financiers sur Internet affectent les chaînes d'approvisionnement de secteurs entiers.

L'Internet n'a pas de gouvernance centralisée unique, que ce soit dans la mise en œuvre technologique ou les politiques d'accès et d'utilisation ; chaque réseau constitutif définit ses propres politiques. [4] Les définitions excessives des deux principaux espaces de noms sur Internet, l' espace d' adresses de protocole Internet ( adresse IP) et le système de noms de domaine (DNS), sont dirigées par une organisation de maintenance, l' Internet Corporation for Assigned Names and Numbers ( JE PEUX). Le soutien technique et la normalisation des protocoles de base est une activité de l' Internet Engineering Task Force(IETF), une organisation à but non lucratif de participants internationaux vaguement affiliés à laquelle n'importe qui peut s'associer en apportant son expertise technique. [5] En novembre de 2006, l'Internet a été inclus sur la liste d' USA Today de New Seven Wonders . [6]

Terminologie

The Internet Messenger de Buky Schwartz , situé à Holon , Israël

Le mot internetted a été utilisé dès 1849, signifiant interconnecté ou entrelacé . [7] Le mot Internet a été utilisé en 1974 comme forme abrégée d'Internetwork. [8] Aujourd'hui, le terme Internet désigne le plus souvent le système mondial de réseaux informatiques interconnectés , bien qu'il puisse également désigner n'importe quel groupe de réseaux plus petits. [9]

Lorsqu'il est devenu d'usage courant, la plupart des publications ont traité le mot Internet comme un nom propre en majuscule ; c'est devenu moins courant. [9] Cela reflète la tendance en anglais à mettre les nouveaux termes en majuscule et à passer aux minuscules lorsqu'ils deviennent familiers. [9] [10] Le mot est parfois encore en majuscule pour distinguer l'Internet mondial des réseaux plus petits, bien que de nombreuses publications, y compris AP Stylebook , recommandent la forme minuscule dans tous les cas. [9] [10] En 2016, l' Oxford English Dictionary a constaté que, sur la base d'une étude d'environ 2,5 milliards de sources imprimées et en ligne, « Internet » était capitalisé dans 54 % des cas. [11]

Les termes Internet et World Wide Web sont souvent utilisés de manière interchangeable ; il est courant de parler de « aller sur Internet » lorsqu'on utilise un navigateur Web pour afficher des pages Web . Cependant, le World Wide Web ou le Web n'est qu'un des nombreux services Internet, [12] une collection de documents (pages Web) et d'autres ressources Web , liés par des hyperliens et des URL . [13]

Histoire

Dans les années 1960, l' Advanced Research Projects Agency (ARPA) du département de la Défense des États-Unis a financé des recherches sur le temps partagé des ordinateurs. [14] [15] [16] Les recherches sur la commutation par paquets , l'une des technologies Internet fondamentales, ont commencé dans les travaux de Paul Baran au début des années 1960 et, indépendamment, de Donald Davies en 1965. [1] [17] Après le Symposium sur les principes des systèmes d'exploitation en 1967, la commutation par paquets du réseau NPL proposé a été incorporée dans la conception de l' ARPANET et d'autresdes réseaux de partage de ressources tels que le Merit Network et CYCLADES , qui ont été développés à la fin des années 1960 et au début des années 1970. [18]

Le développement d'ARPANET a commencé avec deux nœuds de réseau interconnectés entre le Network Measurement Center de l' Université de Californie, Los Angeles (UCLA) Henry Samueli School of Engineering and Applied Science dirigé par Leonard Kleinrock , et le système NLS de SRI International (SRI) par Douglas Engelbart à Menlo Park , Californie, le 29 octobre 1969. [19] Le troisième site était le Culler-Fried Interactive Mathematics Center de l' Université de Californie à Santa Barbara , suivi de l' Université de l'Utah.Département graphique. Dans un signe de croissance future, 15 sites ont été connectés au jeune ARPANET à la fin de 1971. [20] [21] Ces premières années ont été documentées dans le film de 1972 Computer Networks: The Heralds of Resource Sharing . [22]

Les premières collaborations internationales pour l'ARPANET étaient rares. Des connexions ont été établies en 1973 avec le réseau sismique norvégien ( NORSAR ) via une station satellite à Tanum , en Suède, et avec le groupe de recherche de Peter Kirstein à l' University College de Londres, qui a fourni une passerelle vers les réseaux universitaires britanniques. [23] [24] Les projets ARPA et les groupes de travail internationaux ont conduit au développement de divers protocoles et normes par lesquels plusieurs réseaux séparés pourraient devenir un seul réseau ou "un réseau de réseaux". [25] En 1974, Vint Cerf et Bob Kahn utilisent le termeInternet comme raccourci pour interréseau dans RFC  675 , [26] et les RFC ultérieurs ont répété cette utilisation. [27] Cerf et Khan attribuent à Louis Pouzin des influences importantes sur la conception TCP/IP . [28] Les fournisseurs commerciaux de PTT étaient préoccupés par le développement de réseaux de données publics X.25 . [29]

L'accès à l'ARPANET a été élargi en 1981 lorsque la National Science Foundation (NSF) a financé le Computer Science Network (CSNET). En 1982, la suite de protocoles Internet (TCP/IP) a été normalisée, ce qui a permis la prolifération mondiale des réseaux interconnectés. L'accès au réseau TCP/IP s'est à nouveau étendu en 1986 lorsque le National Science Foundation Network (NSFNet) a fourni aux chercheurs l' accès à des sites de superordinateurs aux États-Unis, d'abord à des vitesses de 56 kbit/s, puis de 1,5 Mbit/s et 45 Mbit/s. . [30] Le NSFNet s'est étendu à des organisations universitaires et de recherche en Europe, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Japon en 1988-1989. [31] [32] [33][34] Bien que d'autres protocoles de réseau tels que UUCP aient eu une portée mondiale bien avant cette époque, cela a marqué le début d'Internet en tant que réseau intercontinental. Les fournisseurs de services Internet commerciaux(FAI) sont apparus en 1989 aux États-Unis et en Australie. [35] L'ARPANET a été mis hors service en 1990. [36]

Réseau fédérateur T3 NSFNET , c. 1992.

Les progrès constants de la technologie des semi-conducteurs et des réseaux optiques ont créé de nouvelles opportunités économiques pour la participation commerciale à l'expansion du réseau dans son noyau et pour la fourniture de services au public. À la mi-1989, MCI Mail et Compuserve ont établi des connexions à Internet, fournissant des produits de courrier électronique et d'accès public au demi-million d'utilisateurs d'Internet. [37] Quelques mois plus tard, le 1er janvier 1990, PSInet a lancé une dorsale Internet alternative à usage commercial; l'un des réseaux qui ont ajouté au cœur de l'Internet commercial des années suivantes. En mars 1990, la première liaison T1 à haut débit (1,5 Mbit/s) entre le NSFNET et l'Europe a été installée entre l'Université Cornell etCERN , permettant des communications beaucoup plus robustes qu'avec les satellites. [38] Six mois plus tard, Tim Berners-Lee commencerait à écrire WorldWideWeb , le premier navigateur Web , après deux ans de lobbying auprès de la direction du CERN. À Noël 1990, Berners-Lee avait construit tous les outils nécessaires au fonctionnement du Web : le HyperText Transfer Protocol (HTTP) 0.9, [39] le HyperText Markup Language (HTML), le premier navigateur Web (qui était aussi un éditeur HTML et pouvait accéder aux groupes de discussion Usenet et aux fichiers FTP ), le premier logiciel de serveur HTTP (plus tard connu sous le nom deCERN httpd ), le premier serveur Web , [40] et les premières pages Web qui décrivent le projet lui - même. En 1991, le Commercial Internet eXchange a été fondé, permettant à PSInet de communiquer avec les autres réseaux commerciaux CERFnet et Alternet. Stanford Federal Credit Union a été la première institution financière à offrir des services bancaires en ligne sur Internet à tous ses membres en octobre 1994. [41] En 1996, OP Financial Group , également une banque coopérative , est devenue la deuxième banque en ligne au monde et la première en Europe. [42]En 1995, Internet était pleinement commercialisé aux États-Unis lorsque le NSFNet a été mis hors service, supprimant les dernières restrictions sur l'utilisation d'Internet pour acheminer le trafic commercial. [43]

Internautes du monde entier
  2005 2010 2017 2019 un
Population mondiale [44] 6,5 milliards 6,9 milliards 7,4 milliards 7,75 milliards
Utilisateurs dans le monde 16% 30% 48% 53,6%
Utilisateurs dans le monde en développement 8% 21% 41,3% 47%
Utilisateurs dans le monde développé 51% 67% 81% 86,6%
une estimation.
Source : Union internationale des télécommunications . [45]

À mesure que la technologie progressait et que les opportunités commerciales alimentaient une croissance réciproque, le volume du trafic Internet a commencé à connaître des caractéristiques similaires à celles de la mise à l'échelle des transistors MOS , illustrée par la loi de Moore , doublant tous les 18 mois. Cette croissance, formalisée sous le nom de loi d'Edholm , a été catalysée par les progrès de la technologie MOS , des systèmes à ondes lumineuses laser et des performances de bruit . [46]

Depuis 1995, Internet a eu un impact considérable sur la culture et le commerce, y compris l'essor de la communication quasi instantanée par courrier électronique, messagerie instantanée , téléphonie ( Voice over Internet Protocol ou VoIP), appels vidéo interactifs bidirectionnels et Internet [47] avec ses forums de discussion , ses blogs, ses services de réseaux sociaux et ses sites de vente en ligne . Des quantités croissantes de données sont transmises à des vitesses de plus en plus élevées sur des réseaux à fibre optique fonctionnant à 1 Gbit/s, 10 Gbit/s ou plus. Internet continue de croître, poussé par des quantités toujours plus importantes d'informations et de connaissances en ligne, de commerce, de divertissement et de services de réseautage social. [48]À la fin des années 90, on estimait que le trafic sur l'Internet public augmentait de 100 % par an, tandis que la croissance annuelle moyenne du nombre d'internautes se situait entre 20 % et 50 %. [49] Cette croissance est souvent attribuée au manque d'administration centrale, qui permet une croissance organique du réseau, ainsi qu'à la nature non propriétaire des protocoles Internet, qui encourage l'interopérabilité des fournisseurs et empêche une entreprise d'exercer trop de contrôle. sur le réseau. [50] Au 31 mars 2011 , le nombre total estimé d' internautes était de 2,095 milliards (30,2 % de la population mondiale ). [51]On estime qu'en 1993, Internet ne transportait que 1 % de l'information circulant par télécommunication bidirectionnelle . En 2000, ce chiffre était passé à 51 %, et en 2007, plus de 97 % de toutes les informations télécommuniquées étaient acheminées sur Internet. [52]

Gouvernance

Siège social de l'ICANN dans le quartier de Playa Vista à Los Angeles , Californie, États-Unis.

Internet est un réseau mondial qui comprend de nombreux réseaux autonomes volontairement interconnectés. Il fonctionne sans organe directeur central. La base technique et la normalisation des protocoles de base ( IPv4 et IPv6 ) est une activité de l' Internet Engineering Task Force (IETF), une organisation à but non lucratif de participants internationaux vaguement affiliés auxquels tout le monde peut s'associer en apportant son expertise technique. Pour maintenir l'interopérabilité, les principaux espaces de noms d'Internet sont administrés par Internet Corporation for Assigned Names and Numbers.(JE PEUX). L'ICANN est régie par un conseil d'administration international issu des communautés techniques, commerciales, universitaires et autres non commerciales d'Internet. L'ICANN coordonne l'attribution d'identifiants uniques à utiliser sur Internet, y compris les noms de domaine , les adresses IP, les numéros de port d'application dans les protocoles de transport et de nombreux autres paramètres. Les espaces de noms unifiés à l'échelle mondiale sont essentiels pour maintenir la portée mondiale d'Internet. Ce rôle de l'ICANN en fait peut-être le seul organe central de coordination pour l'Internet mondial. [53]

Des registres Internet régionaux (RIR) ont été créés pour cinq régions du monde. Le Centre d'information du réseau africain (AfriNIC) pour l' Afrique , le Registre américain des numéros Internet (ARIN) pour l'Amérique du Nord , le Centre d'information du réseau Asie-Pacifique (APNIC) pour la région Asie et Pacifique , le Registre des adresses Internet d'Amérique latine et des Caraïbes ( LACNIC) pour l' Amérique latine et la région des Caraïbes , et les Réseaux IP Européens – Network Coordination Center (RIPE NCC) pour l' Europe , leLe Moyen-Orient et l'Asie centrale ont été délégués pour attribuer des blocs d'adresses IP et d'autres paramètres Internet aux registres locaux, tels que les fournisseurs de services Internet , à partir d'un pool d'adresses désigné réservé pour chaque région.

La National Telecommunications and Information Administration , une agence du département du Commerce des États-Unis , a obtenu l'approbation finale des modifications apportées à la zone racine du DNS jusqu'à la transition de la supervision de l'IANA le 1er octobre 2016. [54] [55] [56] [57] Le L'Internet Society (ISOC) a été fondée en 1992 avec pour mission « d'assurer le développement, l'évolution et l'utilisation ouverts d'Internet au profit de tous les peuples du monde » . [58] Ses membres comprennent des individus (n'importe qui peut adhérer) ainsi que des sociétés, des organisations, les gouvernements et les universités. Entre autres activités, l'ISOC fournit un siège administratif à un certain nombre de groupes organisés de manière moins formelle qui sont impliqués dans le développement et la gestion d'Internet, notamment : l'IETF, l' Internet Architecture Board (IAB), l' Internet Engineering Steering Group (IESG), l' Internet Research Task Force. (IRTF) et le Groupe de pilotage de la recherche sur Internet (IRSG). Le 16 novembre 2005, le Sommet mondial sur la société de l'information parrainé par les Nations Unies à Tunis a créé le Forum sur la gouvernance de l' Internet (IGF) pour discuter des questions liées à Internet.

Infrastructure

Carte de 2007 montrant les câbles de télécommunication à fibre optique sous-marins dans le monde.

L'infrastructure de communication d'Internet se compose de ses composants matériels et d'un système de couches logicielles qui contrôlent divers aspects de l'architecture. Comme pour tout réseau informatique, Internet se compose physiquement de routeurs , de supports (tels que le câblage et les liaisons radio), de répéteurs, de modems, etc. Cependant, à titre d'exemple d' interconnexion , de nombreux nœuds de réseau ne sont pas nécessairement des équipements Internet en soi, les paquets Internet sont transportés par d'autres protocoles de réseau à part entière, Internet agissant comme une norme de réseau homogène, s'exécutant sur du matériel hétérogène , les paquets étant guidés vers leurs destinations par des routeurs IP.

Niveaux de service

Le routage de paquets sur Internet implique plusieurs niveaux de fournisseurs de services Internet.

Les fournisseurs de services Internet (FAI) établissent la connectivité mondiale entre les réseaux individuels à différents niveaux de portée. Les utilisateurs finaux qui n'accèdent à Internet que lorsque cela est nécessaire pour exécuter une fonction ou obtenir des informations, représentent le bas de la hiérarchie de routage. Au sommet de la hiérarchie du routage se trouvent les réseaux de niveau 1 , de grandes entreprises de télécommunications qui échangent du trafic directement entre elles via des câbles à fibre optique à très haut débit et régies par des accords de peering . Les réseaux de niveau 2 et de niveau inférieur achètent le transit Internetd'autres fournisseurs pour atteindre au moins certaines parties sur l'Internet mondial, bien qu'ils puissent également s'engager dans le peering. Un FAI peut utiliser un seul fournisseur en amont pour la connectivité, ou mettre en œuvre le multihébergement pour obtenir la redondance et l'équilibrage de charge. Les points d'échange Internet sont des échanges de trafic majeurs avec des connexions physiques à plusieurs FAI. Les grandes organisations, telles que les établissements universitaires, les grandes entreprises et les gouvernements, peuvent remplir la même fonction que les FAI, en s'engageant dans le peering et en achetant le transit au nom de leurs réseaux internes. Les réseaux de recherche ont tendance à s'interconnecter avec de grands sous-réseaux tels que GEANT , GLORIAD , Internet2 et le réseau national de recherche et d'éducation du Royaume-Uni, JANET .

Accéder

Les méthodes courantes d' accès à Internet par les utilisateurs comprennent l'accès commuté avec un modem informatique via des circuits téléphoniques, le haut débit sur câble coaxial , la fibre optique ou les fils de cuivre, le Wi-Fi , le satellite et la technologie de téléphonie cellulaire (par exemple, 3G , 4G ). L'Internet est souvent accessible depuis les ordinateurs des bibliothèques et des cybercafés . Des points d'accès Internet existent dans de nombreux lieux publics tels que les halls d'aéroport et les cafés. Divers termes sont utilisés, tels que borne Internet publique , borne d'accès public, et publiphone Web . De nombreux hôtels ont également des terminaux publics qui sont généralement payants. Ces terminaux sont largement accessibles pour divers usages, tels que la réservation de billets, le dépôt bancaire ou le paiement en ligne. Le Wi-Fi fournit un accès sans fil à Internet via des réseaux informatiques locaux. Les hotspots offrant un tel accès incluent les cafés Wi-Fi , où les utilisateurs doivent apporter leurs propres appareils sans fil tels qu'un ordinateur portable ou un PDA . Ces services peuvent être gratuits pour tous, gratuits pour les clients uniquement ou payants.

Les efforts de la base ont conduit à des réseaux communautaires sans fil . Des services Wi-Fi commerciaux couvrant de vastes zones sont disponibles dans de nombreuses villes, telles que New York , Londres , Vienne , Toronto , San Francisco , Philadelphie , Chicago et Pittsburgh , où Internet est alors accessible à partir d'endroits tels qu'un banc de parc. [59] Des expériences ont également été menées avec des réseaux sans fil mobiles propriétaires comme Ricochet , divers services de données à grande vitesse sur des réseaux cellulaires et des services sans fil fixes. Smartphones modernespeut également accéder à Internet via le réseau de l'opérateur cellulaire. Pour la navigation sur le Web, ces appareils fournissent des applications telles que Google Chrome , Safari et Firefox et une grande variété d'autres logiciels Internet peuvent être installés à partir des magasins d'applications. L'utilisation d'Internet par les appareils mobiles et les tablettes a dépassé les ordinateurs de bureau dans le monde pour la première fois en octobre 2016. [60]

Communication mobile

Nombre d'abonnements au cellulaire mobile 2012-2016

, Rapport mondial sur les tendances mondiales en matière de liberté d'expression et de développement des médias 2017/2018

L' Union internationale des télécommunications (UIT) a estimé qu'à la fin de 2017, 48 % des utilisateurs individuels se connectaient régulièrement à Internet, contre 34 % en 2012. [61] La connectivité Internet mobile a joué un rôle important dans l'élargissement de l'accès ces dernières années. années, notamment en Asie-Pacifique et en Afrique. [62] Le nombre d'abonnements cellulaires mobiles uniques est passé de 3,89 milliards en 2012 à 4,83 milliards en 2016, soit les deux tiers de la population mondiale, avec plus de la moitié des abonnements situés en Asie et dans le Pacifique. Le nombre d'abonnements devrait atteindre 5,69 milliards d'utilisateurs en 2020. [63] En 2016 , près de 60 % de la population mondiale avait accès à unRéseau cellulaire à large bande 4G , contre près de 50 % en 2015 et 11 % en 2012. [ contesté ] [63] Les limites auxquelles les utilisateurs sont confrontés pour accéder à l'information via les applications mobiles coïncident avec un processus plus large de fragmentation d'Internet . La fragmentation restreint l'accès au contenu multimédia et a tendance à affecter le plus les utilisateurs les plus pauvres. [62]

Zero-rating , la pratique des fournisseurs de services Internet permettant aux utilisateurs de se connecter gratuitement pour accéder à des contenus ou applications spécifiques sans frais, a offert des opportunités pour surmonter les obstacles économiques, mais a également été accusée par ses détracteurs de créer un Internet à deux niveaux. Pour résoudre les problèmes liés à la détaxation, un modèle alternatif a émergé dans le concept de « notation égale » et est actuellement testé dans des expériences menées par Mozilla et Orange en Afrique. Une évaluation égale empêche la hiérarchisation d'un type de contenu et met à zéro tout le contenu jusqu'à un plafond de données spécifié. Une étude publiée par Chatham House , 15 des 19 pays étudiés en Amérique latineavait une sorte de produit hybride ou détaxé offert. Certains pays de la région disposaient d'une poignée de forfaits (sur tous les opérateurs de réseaux mobiles), tandis que d'autres, comme la Colombie , proposaient jusqu'à 30 forfaits prépayés et 34 forfaits postpayés. [64]

Une étude portant sur huit pays de l' hémisphère sud a révélé que des forfaits de données détaxés existent dans tous les pays, bien qu'il existe une grande variété dans la fréquence à laquelle ils sont proposés et effectivement utilisés dans chacun. [65] L'étude a examiné les trois à cinq principaux transporteurs par part de marché au Bangladesh, en Colombie, au Ghana, en Inde, au Kenya, au Nigéria, au Pérou et aux Philippines. Sur les 181 régimes examinés, 13 % offraient des services détaxés. Une autre étude, couvrant le Ghana , le Kenya , le Nigeria et l'Afrique du Sud , a révélé que Free Basics et Wikipedia Zero de Facebook étaient les contenus les plus couramment détaxés. [66]

Suite de protocole Internet

Les normes Internet décrivent un cadre connu sous le nom de suite de protocoles Internet (également appelée TCP/IP , basée sur les deux premiers composants.) Il s'agit d'une suite de protocoles classés en un ensemble de quatre couches conceptuelles selon la portée de leur fonctionnement documenté à l'origine dans les RFC 1122 et RFC 1123 . Au sommet se trouve la couche application , où la communication est décrite en termes d'objets ou de structures de données les plus appropriés pour chaque application. Par exemple, un navigateur Web fonctionne dans un modèle d'application client-serveur et échange des informations avec le protocole de transfert hypertexte  (HTTP) et une structure de données d'application germanique, telle que le langage de balisage hypertexte (HTML).

En dessous de cette couche supérieure, la couche de transport connecte les applications sur différents hôtes avec un canal logique à travers le réseau. Il fournit à ce service une variété de caractéristiques possibles, telles qu'une livraison ordonnée et fiable (TCP) et un service de datagramme non fiable (UDP).

Sous-jacentes à ces couches se trouvent les technologies de mise en réseau qui interconnectent les réseaux à leurs frontières et échangent le trafic entre eux. La couche Internet implémente le protocole Internet (IP) qui permet aux ordinateurs de s'identifier et de se localiser par adresse IP et d'acheminer leur trafic via des réseaux intermédiaires (de transit). [67] Le code de couche de protocole Internet est indépendant du type de réseau sur lequel il fonctionne physiquement.

Au bas de l'architecture se trouve la couche de liaison , qui connecte les nœuds sur le même lien physique et contient des protocoles qui ne nécessitent pas de routeurs pour la traversée vers d'autres liens. La suite de protocoles ne spécifie pas explicitement les méthodes matérielles pour transférer les bits, ou les protocoles pour gérer un tel matériel, mais suppose qu'une technologie appropriée est disponible. Les exemples de cette technologie incluent le Wi-Fi , Ethernet et DSL .

Au fur et à mesure que les données utilisateur sont traitées via la pile de protocoles, chaque couche d'abstraction ajoute des informations d'encapsulation au niveau de l'hôte expéditeur. Les données sont transmises sur le fil au niveau de la liaison entre les hôtes et les routeurs. L'encapsulation est supprimée par l'hôte récepteur. Les relais intermédiaires mettent à jour l'encapsulation des liens à chaque saut et inspectent la couche IP à des fins de routage.

Protocole Internet

Flux de données conceptuel dans une topologie de réseau simple de deux hôtes ( A et B ) connectés par un lien entre leurs routeurs respectifs. L'application sur chaque hôte exécute des opérations de lecture et d'écriture comme si les processus étaient directement connectés les uns aux autres par une sorte de canal de données. Après l'établissement de ce canal, la plupart des détails de la communication sont cachés à chaque processus, car les principes sous-jacents de la communication sont mis en œuvre dans les couches de protocole inférieures. Par analogie, au niveau de la couche de transport, la communication apparaît comme d'hôte à hôte, sans connaissance des structures de données d'application et des routeurs de connexion, tandis qu'au niveau de la couche d'interconnexion de réseaux, les frontières individuelles du réseau sont traversées au niveau de chaque routeur.

The most prominent component of the Internet model is the Internet Protocol (IP). IP enables internetworking and, in essence, establishes the Internet itself. Two versions of the Internet Protocol exist, IPV4 and IPV6.

IP Addresses

A DNS resolver consults three name servers to resolve the domain name user-visible "www.wikipedia.org" to determine the IPV4 Address 207.142.131.234

For locating individual computers on the network, the Internet provides IP addresses. IP addresses are used by the Internet infrastructure to direct internet packets to their destinations. They consist of fixed-length numbers, which are found within the packet. IP addresses are generally assigned to equipment either automatically via DHCP, or are configured.

However, the network also supports other addressing systems. Users generally enter domain names (e.g. "en.wikipedia.org") instead of IP addresses because they are easier to remember, they are converted by the Domain Name System (DNS) into IP addresses which are more efficient for routing purposes.

IPv4

Internet Protocol version 4 (IPv4) defines an IP address as a 32-bit number.[67] IPv4 is the initial version used on the first generation of the Internet and is still in dominant use. It was designed to address up to ≈4.3 billion (109) hosts. However, the explosive growth of the Internet has led to IPv4 address exhaustion, which entered its final stage in 2011,[68] when the global IPv4 address allocation pool was exhausted.

IPv6

Because of the growth of the Internet and the depletion of available IPv4 addresses, a new version of IP IPv6, was developed in the mid-1990s, which provides vastly larger addressing capabilities and more efficient routing of Internet traffic. IPv6 uses 128 bits for the IP address and was standardized in 1998.[69][70][71] IPv6 deployment has been ongoing since the mid-2000s and is currently in growing deployment around the world, since Internet address registries (RIRs) began to urge all resource managers to plan rapid adoption and conversion.[72]

IPv6 n'est pas directement interopérable par conception avec IPv4. Essentiellement, il établit une version parallèle d'Internet qui n'est pas directement accessible avec le logiciel IPv4. Ainsi, des installations de traduction doivent exister pour l'interconnexion ou les nœuds doivent disposer d'un logiciel de mise en réseau en double pour les deux réseaux. Essentiellement, tous les systèmes d'exploitation informatiques modernes prennent en charge les deux versions du protocole Internet. L'infrastructure de réseau, cependant, a pris du retard dans ce développement. Outre l'éventail complexe de connexions physiques qui composent son infrastructure, Internet est facilité par des contrats commerciaux bilatéraux ou multilatéraux, par exemple des accords de peering , et par des spécifications techniques ou des protocoles qui décrivent l'échange de données sur le réseau. En effet, Internet se définit par ses interconnexions et ses politiques de routage.

Sous-réseau

Création d'un sous-réseau en divisant l'identifiant de l'hôte

Un sous - réseau ou sous - réseau est une subdivision logique d'un réseau IP . [73] : 1,16 La pratique consistant à diviser un réseau en deux ou plusieurs réseaux est appelée sous-réseau .

Computers that belong to a subnet are addressed with an identical most-significant bit-group in their IP addresses. This results in the logical division of an IP address into two fields, the network number or routing prefix and the rest field or host identifier. The rest field is an identifier for a specific host or network interface.

Le préfixe de routage peut être exprimé en notation Classless Inter-Domain Routing (CIDR) écrite comme la première adresse d'un réseau, suivie d'une barre oblique ( / ) et se terminant par la longueur en bits du préfixe. Par exemple, 198.51.100.0 / 24 est le préfixe du réseau Internet Protocol version 4 commençant à l'adresse donnée, ayant 24 bits alloués pour le préfixe réseau et les 8 bits restants réservés pour l'adressage hôte. Les adresses comprises entre 198.51.100.0 et 198.51.100.255 appartiennent à ce réseau. La spécification d'adresse IPv6 2001:db8 :: / 32 est un grand bloc d'adresse avec 296 addresses, having a 32-bit routing prefix.

For IPv4, a network may also be characterized by its subnet mask or netmask, which is the bitmask that when applied by a bitwise AND operation to any IP address in the network, yields the routing prefix. Subnet masks are also expressed in dot-decimal notation like an address. For example, 255.255.255.0 is the subnet mask for the prefix 198.51.100.0/24.

Le trafic est échangé entre les sous-réseaux via des routeurs lorsque les préfixes de routage de l'adresse source et de l'adresse de destination diffèrent. Un routeur sert de frontière logique ou physique entre les sous-réseaux.

Les avantages du sous-réseau d'un réseau existant varient en fonction de chaque scénario de déploiement. Dans l'architecture d'allocation d'adresses d'Internet utilisant CIDR et dans les grandes organisations, il est nécessaire d'allouer efficacement l'espace d'adressage. Le sous-réseau peut également améliorer l'efficacité du routage ou présenter des avantages dans la gestion de réseau lorsque les sous-réseaux sont contrôlés administrativement par différentes entités dans une organisation plus grande. Les sous-réseaux peuvent être organisés logiquement dans une architecture hiérarchique, partitionnant l'espace d'adressage réseau d'une organisation en une structure de routage arborescente.

Routage

Les ordinateurs et les routeurs utilisent des tables de routage dans leur système d'exploitation pour diriger les paquets IP vers un nœud sur un sous-réseau différent. Les tables de routage sont maintenues par configuration manuelle ou automatiquement par des protocoles de routage . Les nœuds d'extrémité utilisent généralement une route par défaut qui pointe vers un FAI assurant le transit, tandis que les routeurs des FAI utilisent le Border Gateway Protocol pour établir le routage le plus efficace à travers les connexions complexes de l'Internet mondial. La passerelle par défaut est le nœud qui sert d'hôte de transfert ( routeur ) vers d'autres réseaux lorsqu'aucune autre spécification de route ne correspond à la destinationAdresse IP d'un paquet. [74] [75]

IETF

Alors que les composants matériels de l'infrastructure Internet peuvent souvent être utilisés pour prendre en charge d'autres systèmes logiciels, c'est la conception et le processus de normalisation du logiciel qui caractérisent Internet et constituent la base de son évolutivité et de son succès. La responsabilité de la conception architecturale des systèmes logiciels Internet a été assumée par l' Internet Engineering Task Force (IETF). [76] L'IETF dirige des groupes de travail de normalisation, ouverts à tout individu, sur les divers aspects de l'architecture d'Internet. Les contributions et les normes qui en résultent sont publiées sous forme de demande de commentaires (RFC) documents on the IETF web site. The principal methods of networking that enable the Internet are contained in specially designated RFCs that constitute the Internet Standards. Other less rigorous documents are simply informative, experimental, or historical, or document the best current practices (BCP) when implementing Internet technologies.

Applications and services

The Internet carries many applications and services, most prominently the World Wide Web, including social media, electronic mail, mobile applications, multiplayer online games, Internet telephony, file sharing, and streaming media services.

Most servers that provide these services are today hosted in data centers, and content is often accessed through high-performance content delivery networks.

World Wide Web

This NeXT Computer was used by Tim Berners-Lee at CERN and became the world's first Web server.

Le World Wide Web est une collection mondiale de documents , d' images , de multimédias , d'applications et d'autres ressources, logiquement interconnectés par des hyperliens et référencés avec des URI ( Uniform Resource Identifiers ), qui fournissent un système global de références nommées. Les URI identifient symboliquement les services, les serveurs Web , les bases de données et les documents et ressources qu'ils peuvent fournir. Hypertext Transfer Protocol (HTTP) est le principal protocole d'accès du World Wide Web. services Web also use HTTP for communication between software systems for information transfer, sharing and exchanging business data and logistic and is one of many languages or protocols that can be used for communication on the Internet.[77]

World Wide Web browser software, such as Microsoft's Internet Explorer/Edge, Mozilla Firefox, Opera, Apple's Safari, and Google Chrome, lets users navigate from one web page to another via the hyperlinks embedded in the documents. These documents may also contain any combination of computer data, including graphics, sounds, text, video, multimedia and interactive content that runs while the user is interacting with the page. Client-side software can include animations, games, applications bureautiques et démonstrations scientifiques. Grâce à la recherche sur Internet axée sur les mots clés à l' aide de moteurs de recherche tels que Yahoo! , Bing et Google , les utilisateurs du monde entier ont un accès facile et instantané à une quantité vaste et diversifiée d'informations en ligne. Comparé aux médias imprimés, aux livres, aux encyclopédies et aux bibliothèques traditionnelles, le World Wide Web a permis la décentralisation de l'information à grande échelle.

Le Web a permis aux individus et aux organisations de publier des idées et des informations à un public potentiellement large en ligne à des coûts et des délais considérablement réduits. La publication d'une page Web, d'un blog ou la création d'un site Web implique un coût initial faible et de nombreux services gratuits sont disponibles. Cependant, publier et maintenir de grands sites Web professionnels contenant des informations attrayantes, diversifiées et à jour reste une proposition difficile et coûteuse. De nombreux individus et certaines entreprises et groupes utilisent des journaux Web ou des blogs, qui sont largement utilisés comme agendas en ligne facilement mis à jour. Certaines organisations commerciales encouragent le personnel to communicate advice in their areas of specialization in the hope that visitors will be impressed by the expert knowledge and free information, and be attracted to the corporation as a result.

La publicité sur des pages Web populaires peut être lucrative, et le commerce électronique , qui consiste à vendre des produits et services directement via le Web, continue de se développer. La publicité en ligne est une forme de marketing et de publicité qui utilise Internet pour diffuser des messages marketing promotionnels aux consommateurs. Il comprend le marketing par e-mail, le marketing par moteur de recherche (SEM), le marketing sur les réseaux sociaux, de nombreux types de publicité display (y compris les bannières publicitaires Web ) et la publicité mobile . En 2011, les revenus publicitaires sur Internet aux États-Unis ont dépassé ceux de la télévision par câble et ont presque dépassé ceux de la télévision diffusée.[78]:19 Many common online advertising practices are controversial and increasingly subject to regulation.

When the Web developed in the 1990s, a typical web page was stored in completed form on a web server, formatted in HTML, complete for transmission to a web browser in response to a request. Over time, the process of creating and serving web pages has become dynamic, creating a flexible design, layout, and content. Websites are often created using content management software with, initially, very little content. Contributors to these systems, who may be paid staff, members of an organization or the public, fill underlying databases with content using editing pages designed for that purpose while casual visitors view and read this content in HTML form. There may or may not be editorial, approval and security systems built into the process of taking newly entered content and making it available to the target visitors.

Communication

Email is an important communications service available via the Internet. The concept of sending electronic text messages between parties, analogous to mailing letters or memos, predates the creation of the Internet.[79][80] Pictures, documents, and other files are sent as email attachments. Email messages can be cc-ed to multiple email addresses.

La téléphonie Internet est un service de communication commun réalisé avec Internet. Le nom du principal protocole d'interconnexion de réseaux, Internet Protocol, donne son nom à Voice over Internet Protocol (VoIP). L'idée a commencé au début des années 1990 avec des applications vocales de type talkie-walkie pour ordinateurs personnels. Les systèmes VoIP dominent désormais de nombreux marchés et sont aussi faciles à utiliser et aussi pratiques qu'un téléphone traditionnel. L'avantage a été des économies substantielles par rapport aux appels téléphoniques traditionnels, en particulier sur de longues distances. Les réseaux câblés , ADSL et de données mobiles fournissent un accès Internet dans les locaux des clients [81]et des adaptateurs réseau VoIP peu coûteux fournissent la connexion pour les postes téléphoniques analogiques traditionnels. La qualité vocale de la VoIP dépasse souvent celle des appels traditionnels. Les problèmes restants pour la VoIP incluent la situation selon laquelle les services d'urgence peuvent ne pas être disponibles partout et que les appareils dépendent d'une alimentation électrique locale, tandis que les téléphones traditionnels plus anciens sont alimentés par la boucle locale et fonctionnent généralement lors d'une panne de courant.

Transfert de données

File sharing is an example of transferring large amounts of data across the Internet. A computer file can be emailed to customers, colleagues and friends as an attachment. It can be uploaded to a website or File Transfer Protocol (FTP) server for easy download by others. It can be put into a "shared location" or onto a file server for instant use by colleagues. The load of bulk downloads to many users can be eased by the use of "mirror" servers or peer-to-peer networks. In any of these cases, access to the file may be controlled by user authentication, the transit of the file over the Internet may be obscured by encryption, and money may change hands for access to the file. The price can be paid by the remote charging of funds from, for example, a credit card whose details are also passed—usually fully encrypted—across the Internet. The origin and authenticity of the file received may be checked by digital signatures or by MD5 or other message digests. These simple features of the Internet, over a worldwide basis, are changing the production, sale, and distribution of anything that can be reduced to a computer file for transmission. This includes all manner of print publications, software products, news, music, film, video, photography, graphics and the other arts. This in turn has caused seismic shifts in each of the existing industries that previously controlled the production and distribution of these products.

Les médias en continu sont la livraison en temps réel de médias numériques pour la consommation ou le plaisir immédiat des utilisateurs finaux. De nombreux diffuseurs de radio et de télévision fournissent des flux Internet de leurs productions audio et vidéo en direct. Ils peuvent également permettre la visualisation ou l'écoute en différé, telles que les fonctionnalités Aperçu, Clips classiques et Écouter à nouveau. Ces fournisseurs ont été rejoints par une gamme de "radiodiffuseurs" Internet purs qui n'ont jamais eu de licence d'antenne. Cela signifie qu'un appareil connecté à Internet, tel qu'un ordinateur ou quelque chose de plus spécifique, peut être utilisé pour accéder aux médias en ligne de la même manière qu'auparavant, uniquement avec un téléviseur ou un récepteur radio. L'éventail des types de contenu disponibles est beaucoup plus large, des webémissions techniques spécialisées aux services multimédias populaires à la demande.Le podcasting est une variation sur ce thème, où, généralement audio, le matériel est téléchargé et lu sur un ordinateur ou transféré sur un lecteur multimédia portable pour être écouté en déplacement. Ces techniques utilisant un équipement simple permettent à quiconque, avec peu de censure ou de contrôle des licences, de diffuser du matériel audiovisuel dans le monde entier.

Le streaming multimédia numérique augmente la demande de bande passante du réseau. Par exemple, la qualité d'image standard nécessite une vitesse de liaison de 1 Mbit/s pour le SD 480p, la qualité HD 720p nécessite 2,5 Mbit/s et la qualité HDX haut de gamme nécessite 4,5 Mbit/s pour le 1080p. [82]

Les webcams sont une extension à bas prix de ce phénomène. Alors que certaines webcams peuvent donner une vidéo à pleine fréquence d'images, l'image est généralement petite ou se met à jour lentement. Les internautes peuvent observer les animaux autour d'un point d'eau africain, les navires dans le canal de Panama , la circulation à un rond-point local ou surveiller leurs propres locaux, en direct et en temps réel. Les salles de chat vidéo et les vidéoconférences sont également populaires, de nombreuses utilisations étant trouvées pour les webcams personnelles, avec et sans son bidirectionnel. YouTube a été fondé le 15 février 2005 et est aujourd'hui le premier site Web de vidéo en streaming gratuit avec plus de deux milliards d'utilisateurs. [83] Il utilise par défaut un lecteur Web basé sur HTML5 pour diffuser et afficher des fichiers vidéo. [84] Registered users may upload an unlimited amount of video and build their own personal profile. YouTube claims that its users watch hundreds of millions, and upload hundreds of thousands of videos daily.

Social impact

The Internet has enabled new forms of social interaction, activities, and social associations. This phenomenon has given rise to the scholarly study of the sociology of the Internet.

Users

Share of population using the Internet.[85] See or edit source data.
A scatter plot showing Internet usage per capita versus GDP per capita. It shows Internet usage increasing with GDP.
Utilisateurs d'Internet pour 100 membres de la population et PIB par habitant pour certains pays.
Internautes pour 100 habitants
Source : Union internationale des télécommunications . [86] [87]

De 2000 à 2009, le nombre d'internautes dans le monde est passé de 394 millions à 1,858 milliard. [88] En 2010, 22% de la population mondiale avait accès à des ordinateurs avec 1 milliard de recherches Google chaque jour, 300 millions d'internautes lisant des blogs et 2 milliards de vidéos visionnées quotidiennement sur YouTube . [89] En 2014, les utilisateurs d'Internet dans le monde dépassaient les 3 milliards ou 43,6% de la population mondiale, mais les deux tiers des utilisateurs venaient des pays les plus riches, avec 78,0% de la population des pays européens utilisant Internet, suivis par 57,4% des Amériques. [90]Cependant, en 2018, l'Asie représentait à elle seule 51% de tous les internautes, avec 2,2 milliards sur les 4,3 milliards d'internautes dans le monde venant de cette région. Le nombre d'internautes chinois a franchi une étape importante en 2018, lorsque l'autorité de régulation Internet du pays, le China Internet Network Information Centre, a annoncé que la Chine comptait 802 millions d'internautes. [91] En 2019, la Chine était le premier pays au monde en termes d'utilisateurs d'Internet, avec plus de 800 millions d'utilisateurs, suivie de près par l'Inde, avec quelque 700 millions d'utilisateurs, avec les États-Unis en troisième position avec 275 millions d'utilisateurs. Cependant, en termes de pénétration, la Chine a [ quand ? ] un taux de pénétration de 38,4 % contre 40 % pour l'Inde et 80 % pour les États-Unis. [92] As of 2020, it was estimated that 4.5 billion people use the Internet, more than half of the world's population.[93][94]

The prevalent language for communication via the Internet has always been English. This may be a result of the origin of the Internet, as well as the language's role as a lingua franca and as a world language. Early computer systems were limited to the characters in the American Standard Code for Information Interchange (ASCII), a subset of the Latin alphabet.

After English (27%), the most requested languages on the World Wide Web are Chinese (25%), Spanish (8%), Japanese (5%), Portuguese and German (4% each), Arabic, French and Russian (3% each), and Korean (2%).[95] By region, 42% of the world's Internet users are based in Asia, 24% in Europe, 14% in North America, 10% in Latin America and the Caribbean taken together, 6% in Africa, 3% in the Middle East and 1% in Australia/Oceania.[96] The Internet's technologies have developed enough in recent years, especially in the use of Unicode, that good facilities are available for development and communication in the world's widely used languages. However, some glitches such as mojibake (incorrect display of some languages' characters) still remain.

In an American study in 2005, the percentage of men using the Internet was very slightly ahead of the percentage of women, although this difference reversed in those under 30. Men logged on more often, spent more time online, and were more likely to be broadband users, whereas women tended to make more use of opportunities to communicate (such as email). Men were more likely to use the Internet to pay bills, participate in auctions, and for recreation such as downloading music and videos. Men and women were equally likely to use the Internet for shopping and banking.[97] More recent studies indicate that in 2008, women significantly outnumbered men on most social networking services, such as Facebook and Myspace, although the ratios varied with age.[98] In addition, women watched more streaming content, whereas men downloaded more.[99] In terms of blogs, men were more likely to blog in the first place; among those who blog, men were more likely to have a professional blog, whereas women were more likely to have a personal blog.[100]

Splitting by country, in 2012 Iceland, Norway, Sweden, the Netherlands, and Denmark had the highest Internet penetration by the number of users, with 93% or more of the population with access.[101]

Several neologisms exist that refer to Internet users: Netizen (as in "citizen of the net")[102] refers to those actively involved in improving online communities, the Internet in general or surrounding political affairs and rights such as free speech,[103][104] Internaut refers to operators or technically highly capable users of the Internet,[105][106] digital citizen refers to a person using the Internet in order to engage in society, politics, and government participation.[107]

Usage

The Internet allows greater flexibility in working hours and location, especially with the spread of unmetered high-speed connections. The Internet can be accessed almost anywhere by numerous means, including through mobile Internet devices. Mobile phones, datacards, handheld game consoles and cellular routers allow users to connect to the Internet wirelessly. Within the limitations imposed by small screens and other limited facilities of such pocket-sized devices, the services of the Internet, including email and the web, may be available. Service providers may restrict the services offered and mobile data charges may be significantly higher than other access methods.

Du matériel pédagogique à tous les niveaux, du préscolaire au post-doctoral, est disponible sur les sites Web. Les exemples vont de CBeebies , en passant par les guides de révision des écoles et lycées et les universités virtuelles , à l'accès à la littérature savante de haut niveau via Google Scholar . Pour l' enseignement à distance , l'aide aux devoirs et autres devoirs, l'apprentissage autoguidé, passer du temps libre ou simplement rechercher plus de détails sur un fait intéressant, il n'a jamais été aussi facile pour les gens d'accéder à des informations éducatives à n'importe quel niveau de n'importe où. Internet en général et le World Wide Web en particulier sont d'importants catalyseurs de l'éducation formelle et informelle. Further, the Internet allows universities, in particular, researchers from the social and behavioral sciences, to conduct research remotely via virtual laboratories, with profound changes in reach and generalizability of findings as well as in communication between scientists and in the publication of results.[111]

Le partage à faible coût et presque instantané d'idées, de connaissances et de compétences a rendu le travail collaboratif considérablement plus facile, à l'aide de logiciels collaboratifs . Non seulement un groupe peut communiquer et partager des idées à moindre coût, mais la large portée d'Internet permet à de tels groupes de se former plus facilement. Un exemple en est le mouvement du logiciel libre , qui a produit, entre autres, Linux , Mozilla Firefox et OpenOffice.org (plus tard transformé en LibreOffice ). Chat sur Internet, que ce soit en utilisant une salle de chat IRC , une messagerie instantanéesystème, ou un service de réseautage social, permet aux collègues de rester en contact d'une manière très pratique tout en travaillant sur leurs ordinateurs pendant la journée. Les messages peuvent être échangés encore plus rapidement et plus facilement que par e-mail. Ces systèmes peuvent permettre l'échange de fichiers, le partage de dessins et d'images, ou le contact vocal et vidéo entre les membres de l'équipe.

Content management systems allow collaborating teams to work on shared sets of documents simultaneously without accidentally destroying each other's work. Business and project teams can share calendars as well as documents and other information. Such collaboration occurs in a wide variety of areas including scientific research, software development, conference planning, political activism and creative writing. Social and political collaboration is also becoming more widespread as both Internet access and computer literacy spread.

Internet permet aux utilisateurs d'ordinateurs d'accéder à distance à d'autres ordinateurs et magasins d'informations facilement à partir de n'importe quel point d'accès. L'accès peut se faire avec des technologies de sécurité informatique , c'est-à-dire d'authentification et de cryptage, selon les besoins. Cela encourage de nouvelles façons de travailler à domicile, la collaboration et le partage d'informations dans de nombreuses industries. Un comptable assis à domicile peut auditer les livres d'une entreprise basée dans un autre pays, sur un serveur situated in a third country that is remotely maintained by IT specialists in a fourth. These accounts could have been created by home-working bookkeepers, in other remote locations, based on information emailed to them from offices all over the world. Some of these things were possible before the widespread use of the Internet, but the cost of private leased lines would have made many of them infeasible in practice. An office worker away from their desk, perhaps on the other side of the world on a business trip or a holiday, can access their emails, access their data using cloud computing, or open a remote desktop session into their office PC using a secure virtual private network(VPN) sur Internet. Cela peut donner au travailleur un accès complet à tous ses fichiers et données normaux, y compris les e-mails et autres applications, lorsqu'il n'est pas au bureau. Il a été appelé parmi les administrateurs système le cauchemar privé virtuel, [112] parce qu'il étend le périmètre sécurisé d'un réseau d'entreprise à des emplacements distants et aux domiciles de ses employés.

À la fin des années 2010, Internet a été décrit comme « la principale source d'informations scientifiques » pour la majorité de la population mondiale du Nord ». [113] : 111

Réseaux sociaux et divertissement

Many people use the World Wide Web to access news, weather and sports reports, to plan and book vacations and to pursue their personal interests. People use chat, messaging and email to make and stay in touch with friends worldwide, sometimes in the same way as some previously had pen pals. Social networking services such as Facebook have created new ways to socialize and interact. Users of these sites are able to add a wide variety of information to pages, pursue common interests, and connect with others. It is also possible to find existing acquaintances, to allow communication among existing groups of people. Sites like LinkedIn foster commercial and business connections. YouTube and Flickr specialize in users' videos and photographs. Social networking services are also widely used by businesses and other organizations to promote their brands, to market to their customers and to encourage posts to "go viral". "Black hat" social media techniques are also employed by some organizations, such as spam accounts and astroturfing.

A risk for both individuals and organizations writing posts (especially public posts) on social networking services, is that especially foolish or controversial posts occasionally lead to an unexpected and possibly large-scale backlash on social media from other Internet users. This is also a risk in relation to controversial offline behavior, if it is widely made known. The nature of this backlash can range widely from counter-arguments and public mockery, through insults and hate speech, to, in extreme cases, rape and death threats. The online disinhibition effect describes the tendency of many individuals to behave more stridently or offensively online than they would in person. A significant number of feminist women have been the target of various forms of harassment in response to posts they have made on social media, and Twitter in particular has been criticised in the past for not doing enough to aid victims of online abuse.[114]

For organizations, such a backlash can cause overall brand damage, especially if reported by the media. However, this is not always the case, as any brand damage in the eyes of people with an opposing opinion to that presented by the organization could sometimes be outweighed by strengthening the brand in the eyes of others. Furthermore, if an organization or individual gives in to demands that others perceive as wrong-headed, that can then provoke a counter-backlash.

Certains sites Web, tels que Reddit , ont des règles interdisant la publication d' informations personnelles sur des individus (également connu sous le nom de doxxing ), en raison de préoccupations concernant de telles publications conduisant à des foules d'utilisateurs d'Internet qui harcèlent les personnes spécifiques ainsi identifiées. En particulier, la règle Reddit interdisant la publication d'informations personnelles est largement comprise comme impliquant que toutes les photos et tous les noms d'identification doivent être censurés dans les captures d'écran Facebook.posté sur Reddit. Cependant, l'interprétation de cette règle en ce qui concerne les publications publiques sur Twitter est moins claire et, dans tous les cas, les personnes partageant les mêmes idées en ligne disposent de nombreuses autres façons d'attirer l'attention des autres sur les publications publiques sur les réseaux sociaux avec lesquelles elles ne sont pas d'accord.

Les enfants sont également confrontés à des dangers en ligne tels que la cyberintimidation et les approches de prédateurs sexuels , qui se font parfois passer pour des enfants eux-mêmes. Les enfants peuvent également rencontrer du matériel qu'ils peuvent trouver bouleversant, ou du matériel que leurs parents considèrent comme inapproprié pour leur âge. En raison de leur naïveté, ils peuvent également publier des informations personnelles sur eux-mêmes en ligne, ce qui pourrait les mettre en danger, eux ou leurs familles, à moins qu'ils ne soient avertis de ne pas le faire. De nombreux parents choisissent d'activer le filtrage Internet, and/or supervise their children's online activities, in an attempt to protect their children from inappropriate material on the Internet. The most popular social networking services, such as Facebook and Twitter, commonly forbid users under the age of 13. However, these policies are typically trivial to circumvent by registering an account with a false birth date, and a significant number of children aged under 13 join such sites anyway. Social networking services for younger children, which claim to provide better levels of protection for children, also exist.[115]

Internet a été un débouché majeur pour les activités de loisirs depuis sa création, avec des expériences sociales divertissantes telles que des MUD et des MOO menées sur des serveurs universitaires, et des groupes Usenet liés à l'humour recevant beaucoup de trafic. [ citation nécessaire ] De nombreux forums Internet ont des sections consacrées aux jeux et aux vidéos amusantes. [ citation nécessaire ] La pornographie sur Internet et le jeu en ligne industries have taken advantage of the World Wide Web. Although many governments have attempted to restrict both industries' use of the Internet, in general, this has failed to stop their widespread popularity.[116]

Another area of leisure activity on the Internet is multiplayer gaming.[117] This form of recreation creates communities, where people of all ages and origins enjoy the fast-paced world of multiplayer games. These range from MMORPG to first-person shooters, from role-playing video games to online gambling. While online gaming has been around since the 1970s, modern modes of online gaming began with subscription services such as GameSpy and MPlayer.[118] Non-subscribers were limited to certain types of game play or certain games. Many people use the Internet to access and download music, movies and other works for their enjoyment and relaxation. Free and fee-based services exist for all of these activities, using centralized servers and distributed peer-to-peer technologies. Some of these sources exercise more care with respect to the original artists' copyrights than others.

Internet usage has been correlated to users' loneliness.[119] Lonely people tend to use the Internet as an outlet for their feelings and to share their stories with others, such as in the "I am lonely will anyone speak to me" thread.

Un livre de 2017 a affirmé qu'Internet consolide la plupart des aspects de l'activité humaine dans des arènes singulières dont toute l'humanité est des membres et des concurrents potentiels, avec des impacts fondamentalement négatifs sur la santé mentale . Alors que les succès dans chaque domaine d'activité sont omniprésents et claironnés, ils sont réservés à une tranche extrêmement mince des plus exceptionnelles au monde, laissant tout le monde derrière. Alors qu'avant Internet, les attentes de réussite dans n'importe quel domaine étaient étayées par des probabilités raisonnables de réussite au niveau du village, de la banlieue, de la ville ou même de l'État, les mêmes attentes dans le monde d'Internet sont pratiquement certaines d'apporter la déception aujourd'hui : il y a toujours quelqu'un ailleurs, quelque part sur la planète, qui peut faire mieux et prendre la désormais unique et unique première place.[120]

Cybersectarianism is a new organizational form which involves: "highly dispersed small groups of practitioners that may remain largely anonymous within the larger social context and operate in relative secrecy, while still linked remotely to a larger network of believers who share a set of practices and texts, and often a common devotion to a particular leader. Overseas supporters provide funding and support; domestic practitioners distribute tracts, participate in acts of resistance, and share information on the internal situation with outsiders. Collectively, members and practitioners of such sects construct viable virtual communities of faith, exchanging personal testimonies and engaging in the collective study via email, on-line chat rooms, and web-based message boards."[121]En particulier, le gouvernement britannique a fait part de ses inquiétudes quant à la possibilité que de jeunes musulmans britanniques soient endoctrinés dans l'extrémisme islamique par du matériel sur Internet, persuadés de rejoindre des groupes terroristes tels que le soi-disant « État islamique », puis commettent potentiellement des actes de le terrorisme à son retour en Grande-Bretagne après des combats en Syrie ou en Irak.

Cyberslacking can become a drain on corporate resources; the average UK employee spent 57 minutes a day surfing the Web while at work, according to a 2003 study by Peninsula Business Services.[122] Internet addiction disorder is excessive computer use that interferes with daily life. Nicholas G. Carr believes that Internet use has other effects on individuals, for instance improving skills of scan-reading and interfering with the deep thinking that leads to true creativity.[123]

Electronic business

Electronic business (e-business) encompasses business processes spanning the entire value chain: purchasing, supply chain management, marketing, sales, customer service, and business relationship. E-commerce seeks to add revenue streams using the Internet to build and enhance relationships with clients and partners. According to International Data Corporation, the size of worldwide e-commerce, when global business-to-business and -consumer transactions are combined, equate to $16 trillion for 2013. A report by Oxford Economics added those two together to estimate the total size of the digital economy at $20.4 trillion, equivalent to roughly 13.8% of global sales.[124]

While much has been written of the economic advantages of Internet-enabled commerce, there is also evidence that some aspects of the Internet such as maps and location-aware services may serve to reinforce economic inequality and the digital divide.[125] Electronic commerce may be responsible for consolidation and the decline of mom-and-pop, brick and mortar businesses resulting in increases in income inequality.[126][127][128]

L'auteur Andrew Keen , critique de longue date des transformations sociales causées par Internet, s'est concentré sur les effets économiques de la consolidation des entreprises Internet. Keen cite un rapport de 2013 de l' Institute for Local Self-Reliance indiquant que les détaillants traditionnels emploient 47 personnes pour 10 millions de dollars de chiffre d'affaires alors qu'Amazon n'en emploie que 14. De même, la start-up Airbnb , qui compte 700 employés, était évaluée à 10 milliards de dollars. en 2014, environ la moitié de Hilton Worldwide , qui emploie 152 000 personnes. À cette époque, Uber employait 1 000 employés à temps plein et était évalué à 18,2 milliards de dollars, soit à peu près la même évaluation qu'Avis Rent a Car et The Hertz Corporation.combinés, qui employaient ensemble près de 60 000 personnes. [129]

Télétravail

Telecommuting is the performance within a traditional worker and employer relationship when it is facilitated by tools such as groupware, virtual private networks, conference calling, videoconferencing, and VoIP so that work may be performed from any location, most conveniently the worker's home. It can be efficient and useful for companies as it allows workers to communicate over long distances, saving significant amounts of travel time and cost. As broadband Internet connections become commonplace, more workers have adequate bandwidth at home to use these tools to link their home to their corporate intranet and internal communication networks.

Collaborative publishing

Wikis have also been used in the academic community for sharing and dissemination of information across institutional and international boundaries.[130] In those settings, they have been found useful for collaboration on grant writing, strategic planning, departmental documentation, and committee work.[131] The United States Patent and Trademark Office uses a wiki to allow the public to collaborate on finding prior art relevant to examination of pending patent applications. Queens, New York has used a wiki to allow citizens to collaborate on the design and planning of a local park.[132] The Wikipédia en anglais a la plus grande base d'utilisateurs parmi les wikis sur le World Wide Web [133] et se classe dans le top 10 parmi tous les sites Web en termes de trafic. [134]

Politique et révolutions politiques

Banner in Bangkok during the 2014 Thai coup d'état, informing the Thai public that 'like' or 'share' activities on social media could result in imprisonment (observed 30 June 2014).

The Internet has achieved new relevance as a political tool. The presidential campaign of Howard Dean in 2004 in the United States was notable for its success in soliciting donation via the Internet. Many political groups use the Internet to achieve a new method of organizing for carrying out their mission, having given rise to Internet activism, most notably practiced by rebels in the Arab Spring.[135][136] The New York Times suggested that social media websites, such as Facebook and Twitter, helped people organize the political revolutions in Egypt, by helping activists organize protests, communicate grievances, and disseminate information.[137]

Many have understood the Internet as an extension of the Habermasian notion of the public sphere, observing how network communication technologies provide something like a global civic forum. However, incidents of politically motivated Internet censorship have now been recorded in many countries, including western democracies.[citation needed]

Philanthropy

The spread of low-cost Internet access in developing countries has opened up new possibilities for peer-to-peer charities, which allow individuals to contribute small amounts to charitable projects for other individuals. Websites, such as DonorsChoose and GlobalGiving, allow small-scale donors to direct funds to individual projects of their choice. A popular twist on Internet-based philanthropy is the use of peer-to-peer lending for charitable purposes. Kiva pioneered this concept in 2005, offering the first web-based service to publish individual loan profiles for funding. Kiva raises funds for local intermediary microfinanceorganisations qui publient des histoires et des mises à jour au nom des emprunteurs. Les prêteurs peuvent contribuer aussi peu que 25 $ aux prêts de leur choix et recevoir leur argent au fur et à mesure que les emprunteurs remboursent. Kiva n'est pas un pur organisme de bienfaisance entre pairs, dans la mesure où les prêts sont décaissés avant d'être financés par les prêteurs et les emprunteurs ne communiquent pas avec les prêteurs eux-mêmes. [138] [139]

Sécurité

Les ressources Internet, le matériel et les composants logiciels sont la cible de tentatives criminelles ou malveillantes pour obtenir un contrôle non autorisé afin de provoquer des interruptions, commettre une fraude, faire du chantage ou accéder à des informations privées.

Logiciels malveillants

Un malware est un logiciel malveillant utilisé et distribué via Internet. Il comprend les virus informatiques qui sont copiés à l'aide d'humains, les vers informatiques qui se copient automatiquement, les logiciels pour les attaques par déni de service , les ransomwares , les botnets et les logiciels espions qui rendent compte de l'activité et de la saisie des utilisateurs. Habituellement, ces activités constituent de la cybercriminalité . Les théoriciens de la défense ont également spéculé sur les possibilités que les pirates informatiques utilisent la cyberguerre en utilisant des méthodes similaires à grande échelle. [140]

Surveillance

The vast majority of computer surveillance involves the monitoring of data and traffic on the Internet.[141] In the United States for example, under the Communications Assistance For Law Enforcement Act, all phone calls and broadband Internet traffic (emails, web traffic, instant messaging, etc.) are required to be available for unimpeded real-time monitoring by Federal law enforcement agencies.[142][143][144] Packet capture is the monitoring of data traffic on a computer network. Les ordinateurs communiquent sur Internet en divisant les messages (e-mails, images, vidéos, pages Web, fichiers, etc.) en petits morceaux appelés "paquets", qui sont acheminés via un réseau d'ordinateurs, jusqu'à ce qu'ils atteignent leur destination, où ils sont à nouveau assemblé en un "message" complet. Packet Capture Appliance intercepte ces paquets lorsqu'ils circulent sur le réseau, afin d'examiner leur contenu à l'aide d'autres programmes. Une capture de paquets est un outil de collecte d' informations , mais pas un outil d' analyse . C'est-à-dire qu'il rassemble des « messages » mais qu'il ne les analyse pas et ne comprend pas ce qu'ils signifient. D'autres programmes sont nécessaires pour effectuer l'analyse du trafic and sift through intercepted data looking for important/useful information. Under the Communications Assistance For Law Enforcement Act all U.S. telecommunications providers are required to install packet sniffing technology to allow Federal law enforcement and intelligence agencies to intercept all of their customers' broadband Internet and VoIP traffic.[145]

The large amount of data gathered from packet capturing requires surveillance software that filters and reports relevant information, such as the use of certain words or phrases, the access of certain types of web sites, or communicating via email or chat with certain parties.[146] Agencies, such as the Information Awareness Office, NSA, GCHQ and the FBI, spend billions of dollars per year to develop, purchase, implement, and operate systems for interception and analysis of data.[147] Similar systems are operated by Iranian secret police to identify and suppress dissidents. The required hardware and software was allegedly installed by German Siemens AG et le finlandais Nokia . [148]

La censure

  Non classé / Pas de données

Certains gouvernements, comme ceux de Birmanie , d' Iran , de Corée du Nord , de Chine continentale , d' Arabie saoudite et des Émirats arabes unis , restreignent l'accès au contenu sur Internet sur leur territoire, en particulier aux contenus politiques et religieux, avec des filtres de nom de domaine et de mots clés. [154]

In Norway, Denmark, Finland, and Sweden, major Internet service providers have voluntarily agreed to restrict access to sites listed by authorities. While this list of forbidden resources is supposed to contain only known child pornography sites, the content of the list is secret.[155] Many countries, including the United States, have enacted laws against the possession or distribution of certain material, such as child pornography, via the Internet, but do not mandate filter software. Many free or commercially available software programs, called content-control software are available to users to block offensive websites on individual computers or networks, in order to limit access by children to pornographic material or depiction of violence.

Performance

Internet étant un réseau hétérogène, les caractéristiques physiques, y compris par exemple les débits de transfert de données des connexions, varient considérablement. Il présente des phénomènes émergents qui dépendent de son organisation à grande échelle. [156]

Le volume de circulation

Le volume du trafic Internet est difficile à mesurer, car il n'existe pas de point de mesure unique dans la topologie à plusieurs niveaux et non hiérarchique. Les données de trafic peuvent être estimées à partir du volume agrégé via les points d'appairage des fournisseurs de réseau de niveau 1 , mais le trafic qui reste local dans les grands réseaux de fournisseurs peut ne pas être pris en compte.

Pannes

An Internet blackout or outage can be caused by local signalling interruptions. Disruptions of submarine communications cables may cause blackouts or slowdowns to large areas, such as in the 2008 submarine cable disruption. Less-developed countries are more vulnerable due to a small number of high-capacity links. Land cables are also vulnerable, as in 2011 when a woman digging for scrap metal severed most connectivity for the nation of Armenia.[157] Internet blackouts affecting almost entire countries can be achieved by governments as a form of Internet censorship, as in the blockage of the Internet in Egypt, whereby approximately 93%[158]des réseaux étaient privés d'accès en 2011 pour tenter d'arrêter la mobilisation pour les manifestations antigouvernementales . [159]

Consommation d'énergie

Les estimations de la consommation d'électricité d'Internet ont fait l'objet de controverses, selon un document de recherche évalué par des pairs de 2014, qui a révélé que les affirmations différaient d'un facteur de 20 000 publiées dans la littérature au cours de la décennie précédente, allant de 0,0064 kilowattheure par gigaoctet transféré (kWh /Go) à 136 kWh/Go. [160] Les chercheurs attribuent ces écarts principalement à l'année de référence (c'est-à-dire si les gains d'efficacité au fil du temps ont été pris en compte) et au fait que « les terminaux tels que les ordinateurs personnels et les serveurs sont inclus » dans l'analyse. [160]

En 2011, des chercheurs universitaires estimaient que l'énergie globale utilisée par Internet se situait entre 170 et 307 GW, soit moins de 2% de l'énergie utilisée par l'humanité. Cette estimation comprenait l'énergie nécessaire pour construire, faire fonctionner et remplacer périodiquement les 750 millions d'ordinateurs portables, un milliard de téléphones intelligents et 100 millions de serveurs dans le monde, ainsi que l'énergie des routeurs, des tours de téléphonie cellulaire, des commutateurs optiques, des émetteurs Wi-Fi et du stockage en nuage. appareils utilisent lors de la transmission du trafic Internet. [161] [162] Selon une étude non évaluée par des pairs publiée en 2018 par The Shift Project (un groupe de réflexion français financé par des entreprises mécènes), près de 4 % des émissions mondiales de CO 2 pourraient être attribuées au transfert mondial de données et au nécessaire Infrastructure.[163] The study also said that online video streaming alone accounted for 60% of this data transfer and therefore contributed to over 300 million tons of CO2 emission per year, and argued for new "digital sobriety" regulations restricting the use and size of video files.[164]

See also

References

  1. ^ un b "Un défaut dans la conception" . Le Washington Post . 30 mai 2015. Archivé de l'original le 8 novembre 2020 . Récupéré le 20 février 2020 .Internet est né d'une grande idée : les messages pouvaient être découpés en morceaux, envoyés via un réseau en une série de transmissions, puis réassemblés par les ordinateurs de destination rapidement et efficacement. Les historiens attribuent des idées fondatrices au scientifique gallois Donald W. Davies et à l'ingénieur américain Paul Baran. ... La force institutionnelle la plus importante ... était l'Agence des projets de recherche avancée (ARPA) du Pentagone ... alors que l'ARPA commençait à travailler sur un réseau informatique révolutionnaire, l'agence recrutait des scientifiques affiliés aux meilleures universités du pays.
  2. ^ Stewart, Bill (janvier 2000). "Historique Internet - Résumé d'une page" . L'Internet vivant . Archivé de l'original le 2 juillet 2014.
  3. ^ "#3 1982 : la communauté ARPANET grandit" dans 40 cartes qui expliquent Internet Archivé le 6 mars 2017 à la Wayback Machine , Timothy B. Lee, Vox Conversations, 2 juin 2014. Récupéré le 27 juin 2014.
  4. ^ Strickland, Jonathan (3 mars 2008). « Comment ça marche : à qui appartient Internet ? » . Archivé de l'original le 19 juin 2014 . Consulté le 27 juin 2014 .
  5. ^ Hoffman, P.; Harris, S. (septembre 2006). Le Tao de l'IETF : un guide du novice pour le groupe de travail d'ingénierie Internet . IETF . doi : 10.17487/RFC4677 . RFC 4677 .
  6. ^ "Nouveau panneau des Sept Merveilles" . États-Unis aujourd'hui . 27 octobre 2006 . Récupéré le 31 juillet 2010 .
  7. ^ "Internet" . Dictionnaire anglais d'Oxford (le rédacteur en ligne). Presses de l'Université d'Oxford. (Abonnement ou adhésion à une institution participante requise.) utilisation du XIXe siècle comme adjectif.
  8. ^ Cerf, Vint; Dalal, Yogen ; Soleil, Carl (décembre 1974). Spécification du protocole de contrôle de transmission Internet . IETF . doi : 10.17487/RFC0675 . RFC 675 .
  9. ^ A b c d Corbett, Philip B. (1 Juin 2016). « C'est officiel : l'« Internet » est terminé » . Le New York Times . ISSN 0362-4331 . Archivé de l'original le 14 octobre 2020 . Récupéré le 29 août 2020 . 
  10. ^ a b Herring, Susan C. (19 October 2015). "Should You Be Capitalizing the Word 'Internet'?". Wired. ISSN 1059-1028. Archived from the original on 31 October 2020. Retrieved 29 August 2020.
  11. ^ Coren, Michael J. "One of the internet's inventors thinks it should still be capitalized". Quartz. Archived from the original on 27 September 2020. Retrieved 8 September 2020.
  12. ^ "World Wide Web Timeline". Pews Research Center. 11 March 2014. Archived from the original on 29 July 2015. Retrieved 1 August 2015.
  13. ^ "HTML 4.01 Specification". World Wide Web Consortium. Archived from the original on 6 October 2008. Retrieved 13 August 2008. [T]he link (or hyperlink, or Web link) [is] the basic hypertext construct. A link is a connection from one Web resource to another. Although a simple concept, the link has been one of the primary forces driving the success of the Web.
  14. ^ Hauben, Michael; Hauben, Ronda (1997). "5 The Vision of Interactive Computing And the Future". Netizens: On the History and Impact of Usenet and the Internet (PDF). Wiley. ISBN 978-0-8186-7706-9. Archived (PDF) from the original on 3 January 2021. Retrieved 2 March 2020.
  15. ^ Zelnick, Bob; Zelnick, Eva (1 September 2013). The Illusion of Net Neutrality: Political Alarmism, Regulatory Creep and the Real Threat to Internet Freedom. Hoover Press. ISBN 978-0-8179-1596-4. Archived from the original on 10 January 2021. Retrieved 7 May 2020.
  16. ^ Pierre, Ian (2004). « Alors, qui a vraiment inventé Internet ? » . Le projet d'histoire d'Internet . Archivé de l' original le 3 septembre 2011 . Consulté le 27 juin 2014 .
  17. ^ "Détails des intronisés - Paul Baran" . Temple de la renommée des inventeurs nationaux. Archivé de l'original le 6 septembre 2017 . Récupéré le 6 septembre 2017; "Détails des intronisés - Donald Watts Davies" . Temple de la renommée des inventeurs nationaux. Archivé de l'original le 6 septembre 2017 . Récupéré le 6 septembre 2017 .
  18. ^ Kim, Byung-Keun (2005). Internationalising the Internet the Co-evolution of Influence and Technology. Edward Elgar. pp. 51–55. ISBN 978-1-84542-675-0.
  19. ^ Gromov, Gregory (1995). "Roads and Crossroads of Internet History". Archived from the original on 27 January 2016.
  20. ^ Hafner, Katie (1998). Where Wizards Stay Up Late: The Origins of the Internet. Simon & Schuster. ISBN 978-0-684-83267-8.
  21. ^ Hauben, Ronda (2001). "From the ARPANET to the Internet". Archived from the original on 21 July 2009. Retrieved 28 May 2009.
  22. ^ "Les pionniers d'Internet discutent de l'avenir de l'argent, des livres et du papier en 1972" . Paléofutur . Archivé de l'original le 17 octobre 2020 . Récupéré le 31 août 2020 .
  23. ^ "NORSAR et Internet" . NORSAR. Archivé de l'original le 21 janvier 2013.
  24. ^ Kirstein, PT (1999). "Les premières expériences avec l'Arpanet et Internet au Royaume-Uni". IEEE Annales de l'histoire de l'informatique . 21 (1) : 38-44. doi : 10.1109/85.759368 . ISSN 1934-1547 . S2CID 1558618 .  ; Cade Metz (25 décembre 2012). "Comment la reine d'Angleterre a battu tout le monde sur Internet" . Câblé . Archivé de l'original le 19 juillet 2014 . Consulté le 27 juin 2014 .
  25. ^ Leiner, Barry M. "Brève histoire de l'Internet : les concepts Internetting initiaux" . Société Internet . Archivé de l'original le 9 avril 2016 . Consulté le 27 juin 2014 .
  26. ^ Cerf, Vint; Dalal, Yogen ; Soleil, Carl (décembre 1974). Spécification du protocole de contrôle de transmission Internet . IETF . doi : 10.17487/RFC0675 . RFC 675 .
  27. ^ Leiner, Barry M.; Cerf, Vinton G. ; Clark, David D. ; Kahn, Robert E. ; Kleinrock, Léonard ; Lynch, Daniel C.; Postel, Jon ; Roberts, Larry G. ; Wolff, Stephen (2003). "Une brève histoire d'Internet" . p. 1011. arXiv : cs/9901011 . Bibcode : de 1999cs 1011L . Archivé de l' original le 4 juin 2007 . Récupéré le 28 mai 2009 .
  28. ^ "The internet's fifth man". The Economist. 30 November 2013. ISSN 0013-0613. Archived from the original on 19 April 2020. Retrieved 22 April 2020. In the early 1970s Mr Pouzin created an innovative data network that linked locations in France, Italy and Britain. Its simplicity and efficiency pointed the way to a network that could connect not just dozens of machines, but millions of them. It captured the imagination of Dr Cerf and Dr Kahn, who included aspects of its design in the protocols that now power the internet.
  29. ^ Schatt, Stan (1991). Linking LANs: A Micro Manager's Guide. McGraw-Hill. p. 200. ISBN 0-8306-3755-9.
  30. ^ Frazer, Karen D. (1995). "NSFNET : Un partenariat pour la mise en réseau à grande vitesse, rapport final 1987-1995" (PDF) . Réseau de mérite, Inc . Archivé de l'original (PDF) le 10 février 2015.
  31. ^ Ben Segal (1995). "Une brève histoire des protocoles Internet au CERN" . Archivé de l'original le 19 juin 2020 . Consulté le 14 octobre 2011 .
  32. ^ Réseaux IP Européens (RIPE)
  33. ^ "Internet History in Asia". 16th APAN Meetings/Advanced Network Conference in Busan. Archived from the original on 1 February 2006. Retrieved 25 December 2005.
  34. ^ "The History of NORDUnet" (PDF). Archived from the original (PDF) on 4 March 2016.
  35. ^ Clarke, Roger. "Origins and Nature of the Internet in Australia". Archived from the original on 9 February 2021. Retrieved 21 January 2014.
  36. ^ Zakon, Robert (November 1997). RFC 2235. IETF. p. 8. doi:10.17487/RFC2235. Retrieved 2 December 2020.
  37. ^ Inc, InfoWorld Media Group (25 September 1989). "InfoWorld". Archived from the original on 29 January 2017 – via Google Books.
  38. ^ "INTERNET MONTHLY REPORTS". February 1990. Retrieved 28 November 2020.
  39. ^ Berners-Lee, Tim. "The Original HTTP as defined in 1991". W3C.org. Archived from the original on 5 June 1997.
  40. ^ "The website of the world's first-ever web server". info.cern.ch. Archived from the original on 5 January 2010.
  41. ^ "Stanford Federal Credit Union Pioneers Online Financial Services" (Press release). 21 June 1995. Archived from the original on 21 December 2018. Retrieved 21 December 2018.
  42. ^ "History - About us - OP Group". Archived from the original on 21 December 2018. Retrieved 21 December 2018.
  43. ^ Harris, Susan R.; Gerich, Elise (avril 1996). "Retirer le service de dorsale NSFNET : Chroniquer la fin d'une ère" . Connexions . 10 (4). Archivé de l'original le 17 août 2013.
  44. ^ "Total Midyear Population for the World: 1950-2050 " " . Centre des programmes internationaux d'études démographiques et économiques, US Census Bureau. Archivé de l'original le 17 avril 2017. Récupéré le 28 février 2020 .
  45. ^ "Mesure du développement numérique : Faits et chiffres 2019" . Bureau de développement des télécommunications, Union internationale des télécommunications (UIT) . Récupéré le 28 février 2020 .
  46. ^ Jindal, RP (2009). "Des millibits aux térabits par seconde et au-delà - Plus de 60 ans d'innovation" . 2009 2e Atelier international sur les dispositifs électroniques et la technologie des semi-conducteurs : 1–6. doi : 10.1109/EDST.2009.5166093 . ISBN 978-1-4244-3831-0. S2CID  25112828 . Archivé de l'original le 23 août 2019 . Récupéré le 24 août 2019 .
  47. ^ Ward, Mark (3 août 2006). « Comment le Web est devenu mondial » . Correspondant technologique . Nouvelles de la BBC. Archivé de l'original le 21 novembre 2011 . Consulté le 24 janvier 2011 .
  48. ^ "Le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine mèneront la croissance d'Internet jusqu'en 2011" . Clickz.com. Archivé de l' original le 4 octobre 2008 . Récupéré le 28 mai 2009 .
  49. ^ Coffman, K.G; Odlyzko, A.M. (2 October 1998). "The size and growth rate of the Internet" (PDF). AT&T Labs. Archived from the original (PDF) on 14 June 2007. Retrieved 21 May 2007.
  50. ^ Comer, Douglas (2006). The Internet book. Prentice Hall. p. 64. ISBN 978-0-13-233553-9.
  51. ^ "World Internet Users and Population Stats". Internet World Stats. Miniwatts Marketing Group. 22 June 2011. Archived from the original on 23 June 2011. Retrieved 23 June 2011.
  52. ^ Hilbert, Martin; López, Priscila (April 2011). "The World's Technological Capacity to Store, Communicate, and Compute Information" (PDF). Science. 332 (6025): 60–65. Bibcode:2011Sci...332...60H. doi:10.1126/science.1200970. PMID 21310967. S2CID 206531385. Archived (PDF) from the original on 31 May 2011.
  53. ^ Klein, Hans (2004). "ICANN and Non-Territorial Sovereignty: Government Without the Nation State". Internet and Public Policy Project. Georgia Institute of Technology. Archived from the original on 24 May 2013.
  54. ^ Packard, Ashley (2010). Digital Media Law. Wiley-Blackwell. p. 65. ISBN 978-1-4051-8169-3.
  55. ^ McCarthy, Kieren (1 July 2005). "Bush administration annexes internet". The Register. Archived from the original on 19 September 2011.
  56. ^ Mueller, Milton L. (2010). Réseaux et États : la politique mondiale de la gouvernance d'Internet . Presse MIT. p. 61. ISBN 978-0-262-01459-5.
  57. ^ " ICG applaudit le transfert de la supervision de l'IANA " . Groupe de coordination de la transition de la supervision de l'IANA (ICG) . Archivé de l'original le 12 juillet 2017 . Récupéré le 8 juin 2017 .
  58. ^ "Internet Society (ISOC) Tout sur Internet : histoire d'Internet" . ISOC. Archivé de l'original le 27 novembre 2011 . Consulté le 19 décembre 2013 .
  59. ^ Pasternak, Sean B. (7 mars 2006). "Toronto Hydro installera un réseau sans fil au centre-ville de Toronto" . Bloomberg. Archivé de l' original le 10 avril 2006 . Récupéré le 8 août 2011 .
  60. ^ "L'utilisation d'Internet sur mobile et tablette dépasse le bureau pour la première fois dans le monde" . StatCounter : statistiques mondiales, communiqué de presse . 1er novembre 2016. Archivé de l'original le 1er novembre 2016. StatCounter Global Stats constate que les appareils mobiles et les tablettes représentaient 51,3 % de l'utilisation d'Internet dans le monde en octobre, contre 48,7 % pour les ordinateurs de bureau.
  61. ^ "Base de données mondiale des indicateurs de télécommunications/TIC 2020 (24e édition/juillet 2020)" . Union internationale des télécommunications (UIT) . 2017a. Archivé de l'original le 21 avril 2019. Indicateurs clés des TIC pour les pays développés et en développement et le monde (totaux et taux de pénétration). Base de données des indicateurs mondiaux des télécommunications/TIC
  62. ^ a b Rapport mondial sur les tendances mondiales en matière de liberté d'expression et de développement des médias 2017/2018 (PDF) . Unesco. 2018. Archivé (PDF) à partir de l'original le 20 septembre 2018 . Consulté le 29 mai 2018 .
  63. ^ a b "GSMA The Mobile Economy 2019 - The Mobile Economy". 11 March 2019. Archived from the original on 11 March 2019. Retrieved 28 November 2020.
  64. ^ Galpaya, Helani (12 April 2019). "Zero-rating in Emerging Economies" (PDF). Global Commission on Internet Governance. Archived (PDF) from the original on 12 April 2019. Retrieved 28 November 2020.
  65. ^ "Alliance for Affordable Internet (A4AI). 2015. Modèles de services de données mobiles dans les pays en développement. Mémoire de recherche. Les impacts des services de données mobiles émergents dans les pays en développement" .[ lien mort ]
  66. ^ Alison GillwAld, ChenAi Chair, Ariel Futter, KweKu KorAntenG, FolA oduFuwA, John wAlubenGo (12 septembre 2016). « Beaucoup de bruit pour rien ? Note zéro dans le contexte africain » (PDF) . Researchictafrique . Archivé (PDF) de l'original le 16 décembre 2020 . Récupéré le 28 novembre 2020 . CS1 maint: multiple names: authors list (link)
  67. ^ un b J. Postel , éd. (septembre 1981). Protocole Internet, Spécification du protocole de programme Internet DARPA . IETF . doi : 10.17487/RFC0791 . RFC 791 . Mis à jour par RFC 1349 , 2474 , 6864 
  68. ^ Huston, Geoff. "Rapport d'adresse IPv4, généré quotidiennement" . Archivé de l' original le 1er avril 2009 . Récupéré le 20 mai 2009 .
  69. ^ S. Deering ; R. Hinden (décembre 1995). Spécification du protocole Internet, version 6 (IPv6) . Groupe de travail du réseau. doi : 10.17487/RFC1883 . RFC 1883 .
  70. ^ S. Deering ; R. Hinden (décembre 1998). Spécification du protocole Internet, version 6 (IPv6) . Groupe de travail du réseau. doi : 10.17487/RFC2460 . RFC 2460 .
  71. ^ S. Deering ; R. Hinden (juillet 2017). Spécification du protocole Internet, version 6 (IPv6) . IETF . doi : 10.17487/RFC8200 . RFC 8200 .
  72. ^ "Notice of Internet Protocol version 4 (IPv4) Address Depletion" (PDF). Archived from the original (PDF) on 7 January 2010. Retrieved 7 August 2009.
  73. ^ Jeffrey Mogul; Jon Postel (August 1985). Internet Standard Subnetting Procedure. IETF. doi:10.17487/RFC0950. RFC 950. Updated by RFC 6918.
  74. ^ Fisher, Tim. "How to Find Your Default Gateway IP Address". Lifewire. Archived from the original on 25 February 2019. Retrieved 25 February 2019.
  75. ^ "Default Gateway". techopedia.com. Archived from the original on 26 October 2020.
  76. ^ "IETF Home Page". Ietf.org. Archived from the original on 18 June 2009. Retrieved 20 June 2009.
  77. ^ "La différence entre Internet et le World Wide Web" . Webopedia.com . QuinStreet Inc. 24 juin 2010. Archivé de l'original le 2 mai 2014 . Consulté le 1er mai 2014 .
  78. ^ "Rapport sur les revenus publicitaires Internet de l'IAB : résultats annuels 2012" (PDF) . PricewaterhouseCoopers, Bureau de la publicité sur Internet. Avril 2013. Archivé de l'original (PDF) le 4 octobre 2014 . Consulté le 12 juin 2013 .
  79. ^ Brown, Ron (26 octobre 1972). "Le fax envahit le marché du courrier" . Nouveau scientifique . 56 (817) : 218-221.
  80. ^ Luckett, Herbert P. (mars 1973). "Quoi de neuf : la livraison du courrier électronique commence" . Science populaire . 202 (3) : 85.
  81. ^ Cabine, C (2010). "Chapitre 2 : Téléphones IP, logiciel VoIP et VoIP intégrée et mobile". Rapports sur la technologie des bibliothèques . 46 (5) : 11-19.
  82. ^ Morrison, Geoff (18 novembre 2010). "Ce qu'il faut savoir avant d'acheter une TV 'connectée' - Technologie & science - Tech et gadgets - Guide Tech Holiday" . Nouvelles de NBC. Archivé de l'original le 12 février 2020 . Récupéré le 8 août 2011 .
  83. ^ "Presse - YouTube" . www.youtube.com . Archivé de l'original le 11 novembre 2017 . Récupéré le 19 août 2020 .
  84. ^ "YouTube utilise désormais par défaut HTML5 <video>" . Blog YouTube sur l'ingénierie et les développeurs . Archivé de l'original le 10 septembre 2018 . Consulté le 10 septembre 2018 .
  85. ^ Ritchie, Hannah; Roser, Max (2 octobre 2017). « Adoption de la technologie » . Notre monde en données . Archivé de l'original le 12 octobre 2019 . Récupéré le 12 octobre 2019 .
  86. ^ « Individus utilisant Internet de 2005 à 2014 » Archivé le 28 mai 2015 à la Wayback Machine , Indicateurs clés des TIC pour les pays développés et en développement et le monde (totaux et taux de pénétration), Union internationale des télécommunications (UIT). Consulté le 25 mai 2015.
  87. Sauter^ « Internautes pour 100 habitants 1997 à 2007 » Archivé le 17 mai 2015 à la Wayback Machine , ICT Data and Statistics (IDS), International Telecommunication Union (ITU). Consulté le 25 mai 2015.
  88. ^ Graphiques des internautes Archivé le 9 mai 2020 à la Wayback Machine , Market Information and Statistics, International Telecommunications Union
  89. ^ "Google Earth demonstrates how technology benefits RI's civil society, govt". Antara News. 26 May 2011. Archived from the original on 29 October 2012. Retrieved 19 November 2012.
  90. ^ Steve Dent. "There are now 3 billion Internet users, mostly in rich countries". Archived from the original on 28 November 2014. Retrieved 25 November 2014.
  91. ^ "Statistical Report on Internet Development in China" (PDF). Cnnic.com. January 2018. Archived (PDF) from the original on 12 April 2019.
  92. ^ "Statistiques mondiales des utilisateurs d'Internet et statistiques de la population mondiale 2019" . internetworldstats.com . Archivé de l'original le 24 novembre 2017 . Consulté le 17 mars 2019 .
  93. ^ « Digital 2020 : 3,8 milliards de personnes utilisent les réseaux sociaux » . 30 janvier 2020. Archivé de l'original le 17 avril 2020 . Récupéré le 25 avril 2020 .
  94. ^ "Internet" . Encyclopédie Britannica . Archivé de l'original le 21 mars 2021 . Récupéré le 19 mars 2021 .
  95. ^ a b "Number of Internet Users by Language". Internet World Stats, Miniwatts Marketing Group. 31 May 2011. Archived from the original on 26 April 2012. Retrieved 22 April 2012.
  96. ^ "World Internet Usage Statistics News and Population Stats". 30 June 2010. Archived from the original on 19 March 2017. Retrieved 20 February 2011.
  97. ^ How men and women use the Internet Pew Research Center 28 December 2005
  98. ^ "Rapleaf Study on Social Network Users". Archived from the original on 20 March 2009.
  99. ^ "Women Ahead of Men in Online Tv, Dvr, Games, And Social Media". Entrepreneur.com. 1 May 2008. Archived from the original on 16 September 2008. Retrieved 8 August 2011.
  100. ^ "Technorati's State of the Blogosphere". Technorati. Archived from the original on 2 October 2009. Retrieved 8 August 2011.
  101. ^ a b "Percentage of Individuals using the Internet 2000–2012" Archived 9 February 2014 at the Wayback Machine, International Telecommunications Union (Geneva), June 2013. Retrieved 22 June 2013.
  102. ^ Seese, Michael (2009). Scrappy Information Security. p. 130. ISBN 978-1-60005-132-6. Archived from the original on 5 September 2017. Retrieved 5 June 2015.
  103. ^ netizen Archived 21 April 2012 at the Wayback Machine, Dictionary.com
  104. ^ Hauben, Michael. "The Net and Netizens". Columbia University. Archived from the original on 4 June 2011.
  105. ^ "A Brief History of the Internet". the Internet Society. Archived from the original on 4 June 2007.
  106. ^ "Oxford Dictionaries – internaut". oxforddictionaries.com. Archived from the original on 13 June 2015. Retrieved 6 June 2015.
  107. ^ Mossberger, Karen; Tolbert, Caroline J.; McNeal, Ramona S. (23 November 2011). Digital Citizenship – The Internet, Society and Participation. ISBN 978-0-8194-5606-9.
  108. ^ "Usage of content languages for websites". W3Techs.com. Archived from the original on 31 March 2012. Retrieved 26 April 2013.
  109. ^ "Abonnements fixes (filaires) à large bande pour 100 habitants 2012" Archivé le 26 juillet 2019 à la Wayback Machine , Dynamic Report, ITU ITC EYE, International Telecommunication Union . Consulté le 29 juin 2013.
  110. ^ "Abonnements actifs au large bande mobile pour 100 habitants 2012" Archivé le 26 juillet 2019 à la Wayback Machine , Dynamic Report, ITU ITC EYE, International Telecommunication Union . Consulté le 29 juin 2013.
  111. ^ Reips, U.-D. (2008). "Comment la recherche via Internet change la science". Aspects psychologiques du cyberespace : théorie, recherche, applications . Cambridge : Cambridge University Press. p. 268-294. ISBN 9780521694643. Archivé de l'original le 9 août 2014.
  112. ^ "Le cauchemar privé virtuel : VPN" . Librenix. 4 août 2004. Archivé de l'original le 15 mai 2011 . Récupéré le 21 juillet 2010 .
  113. ^ Dariusz Jemielniak; Aleksandra Przegalinska (18 février 2020). Société collaborative . Presse MIT. ISBN 978-0-262-35645-9. Archived from the original on 23 November 2020. Retrieved 26 November 2020.
  114. ^ Moore, Keith (27 July 2013). "Twitter 'report abuse' button calls after rape threats". BBC News. Archived from the original on 4 September 2014. Retrieved 7 December 2014.
  115. ^ Kessler, Sarah (11 October 2010). "5 Fun and Safe Social Networks for Children". Mashable. Archived from the original on 20 December 2014. Retrieved 7 December 2014.
  116. ^ Goldman, Russell (22 janvier 2008). "Do It Yourself! Amateur Porn Stars Make Bank " " . ABC News . Archivé de l'original le 30 décembre 2011.
  117. ^ Spohn, Dave (15 décembre 2009). « Les meilleures tendances de jeu en ligne de la décennie » . About.com . Archivé de l'original le 29 septembre 2011.
  118. ^ Spohn, Dave (2 juin 2011). "Chronologie du jeu Internet : 1963 – 2004" . About.com . Archivé de l'original le 25 avril 2006.
  119. ^ Carole Hughes; Collège de Boston. « La relation entre l'utilisation d'Internet et la solitude chez les étudiants universitaires » . Collège de Boston. Archivé de l'original le 7 novembre 2015 . Récupéré le 11 août 2011 .
  120. ^ Barker, Éric (2017). Aboiement du mauvais arbre . HarperCollins. p. 235-6. ISBN 9780062416049.
  121. ^ Thornton, Patricia M. (2003). « Les nouvelles cybersectes : résistance et répression à l'ère de la réforme ». Dans Perry, Elizabeth ; Selden, Mark (éd.). Société chinoise : Changement, conflit et résistance (2 éd.). Londres et New York : Routledge. p. 149-150. ISBN 9780415560740.
  122. ^ "Net abuse hits small city firms". The Scotsman. Edinburgh. 11 September 2003. Archived from the original on 20 October 2012. Retrieved 7 August 2009.
  123. ^ Carr, Nicholas G. (7 June 2010). The Shallows: What the Internet Is Doing to Our Brains. W.W. Norton. p. 276. ISBN 978-0393072228.
  124. ^ "The New Digital Economy: How it will transform business" (PDF). Oxford Economics. 2 July 2011. Archived from the original (PDF) on 6 July 2014.
  125. ^ Badger, Emily (6 February 2013). "How the Internet Reinforces Inequality in the Real World". The Atlantic. Archived from the original on 11 February 2013. Retrieved 13 February 2013.
  126. ^ "E-commerce will make the shopping mall a retail wasteland". ZDNet. 17 January 2013. Archived from the original on 19 February 2013.
  127. ^ "'Free Shipping Day' Promotion Spurs Late-Season Online Spending Surge, Improving Season-to-Date Growth Rate to 16 Percent vs. Year Ago". Comscore. 23 December 2012. Archived from the original on 28 January 2013.
  128. ^ "The Death of the American Shopping Mall". The Atlantic – Cities. 26 December 2012. Archived from the original on 15 February 2013.
  129. ^ Harris, Michael (2 January 2015). "Book review: 'The Internet Is Not the Answer' by Andrew Keen". The Washington Post. Archived from the original on 20 January 2015. Retrieved 25 January 2015.
  130. ^ MM Wanderley; D Birnbaum; J Malloch (2006). New Interfaces For Musical Expression. IRCAM – Centre Pompidou. p. 180. ISBN 978-2-84426-314-8.
  131. ^ Nancy T. Lombardo (June 2008). "Putting Wikis to Work in Libraries". Medical Reference Services Quarterly. 27 (2): 129–145. doi:10.1080/02763860802114223. PMID 18844087. S2CID 11552140.
  132. ^ Noveck, Beth Simone (March 2007). "Wikipedia and the Future of Legal Education". Journal of Legal Education. 57 (1). Archived from the original on 3 July 2014.(subscription required)
  133. ^ "WikiStats by S23". S23Wiki. 3 April 2008. Archived from the original on 25 August 2014. Retrieved 7 April 2007.
  134. ^ "Alexa Web Search – Top 500". Alexa Internet. Archived from the original on 2 March 2015. Retrieved 2 March 2015.
  135. ^ "The Arab Uprising's Cascading Effects". Miller-mccune.com. 23 February 2011. Archived from the original on 27 February 2011. Retrieved 27 February 2011.
  136. ^ "Le rôle d'Internet dans la transition démocratique : étude de cas du printemps arabe" (PDF) . 5 juillet 2012. Archivé de l'original (PDF) le 5 juillet 2012. , Davit Chokoshvili, mémoire de maîtrise, juin 2011
  137. ^ Kirkpatrick, David D. (9 février 2011). "Câblé et astucieux, la révolte des jeunes guides égyptiens" . Le New York Times . Archivé de l'original le 29 janvier 2017.
  138. ^ Roodman, David (2 October 2009). "Kiva Is Not Quite What It Seems". Center for Global Development. Archived from the original on 10 February 2010. Retrieved 16 January 2010.
  139. ^ Strom, Stephanie (9 November 2009). "Confusion on Where Money Lent via Kiva Goes". The New York Times. p. 6. Archived from the original on 29 January 2017.
  140. ^ Andriole, Steve. "Cyberwarfare Will Explode In 2020 (Because It's Cheap, Easy And Effective)". Forbes. Retrieved 18 May 2021.
  141. ^ Diffie, Whitfield; Susan Landau (août 2008). "Eavesdropping Internet: Un nouveau monde courageux d'écoutes téléphoniques" . Scientifique américain . Archivé de l' original le 13 novembre 2008 . Récupéré le 13 mars 2009 .
  142. ^ "Archives CALEA" . Electronic Frontier Foundation (site Web) . Archivé de l' original le 25 octobre 2008 . Récupéré le 14 mars 2009 .
  143. ^ "CALEA: Les périls des écoutes téléphoniques sur Internet" . Electronic Frontier Foundation (site Web) . Archivé de l' original le 16 mars 2009 . Récupéré le 14 mars 2009 .
  144. ^ "CALEA : Foire Aux Questions" . Electronic Frontier Foundation (site Web) . 20 septembre 2007. Archivé de l'original le 1er mai 2009 . Récupéré le 14 mars 2009 .
  145. ^ "American Council on Education vs. FCC, Decision, United States Court of Appeals for the District of Columbia Circuit" (PDF). 9 June 2006. Archived from the original (PDF) on 7 September 2012. Retrieved 8 September 2013.
  146. ^ Hill, Michael (11 October 2004). "Government funds chat room surveillance research". USA Today. Associated Press. Archived from the original on 11 May 2010. Retrieved 19 March 2009.
  147. ^ McCullagh, Declan (30 janvier 2007). "Le FBI se tourne vers une nouvelle méthode d'écoute électronique" . Nouvelles de ZDNet . Archivé de l' original le 7 avril 2010 . Récupéré le 13 mars 2009 .
  148. ^ "Le premier tour de la guerre sur Internet revient aux services secrets iraniens" . Debkafile . 28 juin 2009. Archivé de l'original le 21 décembre 2013.
  149. ^ "La liberté sur le net 2018" (PDF) . Maison de la Liberté . Novembre 2018. Archivé de l'original (PDF) le 1er novembre 2018 . Consulté le 1er novembre 2018 .
  150. ^ OpenNet Initiative « Summarized global Internet filtering data spreadsheet » Archivée le 10 janvier 2012 à la Wayback Machine , le 8 novembre 2011 et « Country Profiles » Archivée le 26 août 2011 à la Wayback Machine , l'OpenNet Initiative est un partenariat collaboratif du Citizen Lab au Munk School of Global Affairs, Université de Toronto; le Berkman Center for Internet & Society de l'Université Harvard ; et le Groupe SecDev, Ottawa
  151. ^ En raison de problèmes juridiques, l' OpenNet Initiative ne vérifie pas le filtrage de la pornographie enfantine et parce que leurs classifications se concentrent sur le filtrage technique, elles n'incluent pas d'autres types de censure.
  152. ^ "Ennemis d'Internet 2014 : Les entités au cœur de la censure et de la surveillance" . Reporters sans frontières . Paris. 11 mars 2014. Archivé de l'original le 12 mars 2014.
  153. ^ "Ennemis Internet" (PDF) . Reporters sans frontières . Paris. 12 mars 2012. Archivé de l'original (PDF) le 3 juillet 2017.
  154. ^ Deibert, Ronald J.; Palfrey, John G.; Rohozinski, Rafal; Zittrain, Jonathan (April 2010). Access Controlled: The Shaping of Power, Rights, and Rule in Cyberspace. MIT Press. ISBN 9780262514354. Archived from the original on 4 June 2011.
  155. ^ "Finland censors anti-censorship site". The Register. 18 February 2008. Archived from the original on 20 February 2008. Retrieved 19 February 2008.
  156. ^ Albert, Réka; Jeong, Hawoong; Barabási, Albert-László (9 September 1999). "Diameter of the World-Wide Web". Nature. 401 (6749): 130–131. arXiv:cond-mat/9907038. Bibcode:1999Natur.401..130A. doi:10.1038/43601. S2CID 4419938.
  157. ^ "Georgian woman cuts off web access to whole of Armenia". The Guardian. 6 April 2011. Archived from the original on 25 August 2013. Retrieved 11 April 2012.
  158. ^ Cowie, James. "Egypt Leaves the Internet". Renesys. Archived from the original on 28 January 2011. Retrieved 28 January 2011.
  159. ^ "Egypt severs internet connection amid growing unrest". BBC News. 28 January 2011. Archived from the original on 23 January 2012.
  160. ^ un b Coroama, Vlad C.; Hilty, Lorenz M. (février 2014). "Évaluer l'intensité énergétique de l'Internet : un examen des méthodes et des résultats" (PDF) . Examen de l'étude d'impact sur l'environnement . 45 : 63-68. doi : 10.1016/j.eiar.2013.12.004 . Archivé (PDF) de l'original le 23 septembre 2020 . Récupéré le 9 mars 2020 .
  161. ^ Giles, Jim (26 octobre 2011). "Internet responsable de 2 pour cent de la consommation énergétique mondiale" . Nouveau scientifique . Archivé de l'original le 1er octobre 2014.,
  162. ^ Raghavan, Barath; Ma, Justin (14 novembre 2011). "L'énergie et l'émergence de l'Internet" (PDF) . Actes du 10e atelier de l'ACM sur les sujets d'actualité dans les réseaux . Cambridge, MA. : ACM SIGCOMM : 1–6. doi : 10.1145/2070562.2070571 . ISBN  9781450310598. S2CID  6125953 . Archivé de l'original (PDF) le 10 août 2014.
  163. ^ Cwienk, Jeannette (11 July 2019). "Is Netflix bad for the environment? How streaming video contributes to climate change | DW | 11.07.2019". Deutsche Welle. Archived from the original on 12 July 2019. Retrieved 19 July 2019.
  164. ^ ""Climate crisis: The Unsustainable Use of Online Video" : Our new report". The Shift Project. 10 July 2019. Archived from the original on 21 July 2019. Retrieved 19 July 2019.

Sources

Lectures complémentaires

External links

Media related to Internet at Wikimedia Commons