Frank Cameron Jackson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

Franck Jackson
FrankJackson.jpg
Frank Cameron Jackson

31 août 1943 (78 ans)
ÉducationTrinity College, Melbourne
Université La Trobe ( PhD )
ÈrePhilosophie contemporaine
RégionPhilosophie occidentale
L'écoleAnalytique
Conseillère doctoraleBrian Ellis
Intérêts principaux
Philosophie de l'esprit , épistémologie , métaphysique et méta-éthique
Idées notables
la chambre de Marie
influence

Frank Cameron Jackson AO FASSA FAHA FBA (né le 31 août 1943) est un philosophe analytique australien et professeur émérite à la School of Philosophy (Research School of Social Sciences) de l'Australian National University (ANU). Jackson a passé une grande partie de sa carrière à l'ANU (1986-2014) et il a été professeur invité régulier de philosophie à l'Université de Princeton (2007-2014). [1] Ses recherches portent principalement sur la philosophie de l'esprit , l'épistémologie , la métaphysique et la méta-éthique .

Biographie

Frank Cameron Jackson est né le 31 août 1943 à Melbourne, en Australie. [2] Son père, Allan Cameron Jackson , était aussi un philosophe et avait été un étudiant de Ludwig Wittgenstein . [3]

Jackson a étudié les mathématiques et la philosophie à l' Université de Melbourne , et est entré en résidence au Trinity College en 1961. Au cours de ses dernières années à l'université, il était Clarke Scholar et membre de la 2ème équipe de football XVIII. [4] Jackson a obtenu son doctorat en philosophie de l'Université La Trobe , où il a été supervisé par Brian Ellis . [5] Il a enseigné à l' université d'Adélaïde depuis une année en 1967. En 1978, il est devenu la chaise du département de philosophie à l'université de Monash . En 1986, il rejoint l'ANUcomme professeur de philosophie et chef du programme de philosophie, au sein de l'École de recherche en sciences sociales. À l'ANU, il a été directeur de l'Institut d'études avancées (1998–2001), vice-chancelier adjoint - Recherche (2001) et directeur de l'École de recherche en sciences sociales (2004–7). Jackson a été nommé professeur émérite à l'ANU en 2003; il est devenu professeur émérite à sa retraite en 2014. [6]

Jackson a reçu l' Ordre d'Australie en 2006 pour ses services à la philosophie et aux sciences sociales en tant qu'universitaire , administrateur et chercheur . Jackson a prononcé les conférences John Locke à l' Université d'Oxford en 1995. Notamment, son père avait également prononcé les conférences de 1957–8, ce qui en faisait le premier couple père-fils à l'avoir fait. [7]

Ouvrage philosophique

Les recherches philosophiques de Jackson sont vastes, mais se concentrent principalement sur les domaines de la philosophie de l'esprit , de l'épistémologie , de la métaphysique et de la méta-éthique .

En philosophie de l'esprit, Jackson est connu, entre autres, pour l' argument de la connaissance contre le physicalisme - l'idée que l'univers est entièrement physique (c'est-à-dire les types d'entités postulées en physique). Jackson motive l' argument de la connaissance par une expérience de pensée connue sous le nom de Mary's room . Jackson formule l'expérience de pensée comme suit :

Mary est une scientifique brillante qui, pour une raison quelconque, est obligée d'enquêter sur le monde depuis une pièce en noir et blanc via un écran de télévision en noir et blanc. Elle se spécialise dans la neurophysiologie de la vision et acquiert, supposons, toutes les informations physiques qu'il y a à obtenir sur ce qui se passe lorsque nous voyons des tomates mûres, ou le ciel, et utilise des termes comme « rouge », « bleu », etc. au. Elle découvre, par exemple, quelles combinaisons de longueurs d'onde du ciel stimulent la rétine, et exactement comment cela produit via le système nerveux central la contraction des cordes vocales et l'expulsion de l'air des poumons qui se traduit par la prononciation de la phrase "Le le ciel est bleu'. (…) Que se passera-t-il lorsque Mary sera libérée de sa chambre en noir et blanc ou recevra un écran de télévision couleur ? Apprendra-t-elle quelque chose ou non ? Il semble tout simplement évident qu'elle apprendra quelque chose sur le monde et notre expérience visuelle de celui-ci. Mais alors est-il indéniable que ses connaissances antérieures étaient incomplètes. Mais elle avait toutes les informations physiques. Ergo, il y a plus à avoir que cela, et le physicalisme est faux.[8]

L'expérience de pensée de Jackson a été dramatisée dans le documentaire en trois parties de Channel 4 "Brainspotting". Il forme également le motif central du roman Thinks ... (2001) de l'auteur David Lodge , dans lequel Jackson apparaît comme un personnage.

Jackson a utilisé l'argument de la connaissance, ainsi que d'autres arguments, pour établir une sorte de dualisme , selon lequel certains états mentaux , notamment qualitatifs , sont non physiques. Le point de vue préconisé par Jackson était une version modeste de l' épiphénoménisme - le point de vue selon lequel certains états mentaux ne sont pas physiques et, bien que provoqués par des événements physiques, ne provoquent alors aucun changement dans le monde physique.

Cependant, Jackson rejeta plus tard l'argument de la connaissance, [9] ainsi que d'autres arguments contre le physicalisme :

La plupart des philosophes contemporains qui ont le choix entre aller avec la science et aller avec les intuitions, vont avec la science. Bien que j'aie autrefois été en désaccord avec la majorité, j'ai capitulé et je vois maintenant la question intéressante comme étant celle où les arguments des intuitions contre le physicalisme - les arguments qui semblent si convaincants - tournent mal. [dix]

Jackson soutient que les arguments fondés sur l'intuition contre le physicalisme (tels que l'argument de la connaissance et l' argument du zombie ) sont finalement trompeurs.

Jackson est également connu pour sa défense de la centralité de l'analyse conceptuelle dans la philosophie ; son approche, exposée dans ses conférences Locke et publiée dans son livre de 1998, est souvent appelée le plan de Canberra .

Honneurs

Jackson a été élu membre de l' Académie australienne des sciences humaines (FAHA) en 1981 [11] et de l' Académie des sciences sociales d'Australie (FASSA) en 1998. [12]

Il a reçu la Médaille du Centenaire en 2001 [13] et a été nommé Officier de l' Ordre d'Australie (AO) en 2006. [14]

En 2003, il a été nommé professeur émérite à l'Université nationale australienne et professeur émérite en 2014. En novembre 2018, Jackson a reçu le prix Peter Baume, qui récompense les réalisations et le mérite substantiels et significatifs. [15]

Publications

Livres

Livres édités

Articles sélectionnés

Remarques

  1. ^ Informations biographiques du profil académique de Jackson à l'ANU: http://philrsss.anu.edu.au/profile/frank-jackson Archivé le 2 mars 2015 à la Wayback Machine
  2. ^ Brun, Stuart; Collinson, Diane; Wilkinson, Robert (10 septembre 2012). Dictionnaire biographique des philosophes du XXe siècle . Routledge. ISBN 978-1-134-92796-8.
  3. ^ Informations sur le père de Jackson étant un élève de Wittgenstein extraites de "Alan Donagan: A Memoir" de Barbara Donagan, Ethics (104) 1993, p.150.
  4. "Minor Scholars", La Fleur-de-Lys , nov. 1963, p. 43. Voir aussi p. 21–22, 40.
  5. ^ "Arbre - David Chalmers" . Récupéré le 23 juin 2020 .
  6. ^ Directeur (Division des services de recherche). "Professeur Frank Jackson" . chercheurs.anu.edu.au . Récupéré le 23 juin 2020 .
  7. ^ Supervenience, métaphysique et analyse ( conférences John Locke ), Université d'Oxford, 1994–95
  8. ^ Jackson, 1982, p. 130.
  9. ^ Torin Alter. "La rétractation de Jackson" . APA. Archivé de l'original le 16 mai 2008.
  10. ^ Jackson, 2003b, p. 251
  11. ^ "Frank Jackson" . Académie australienne des sciences humaines . Récupéré le 1er décembre 2018 .
  12. ^ "Professeur émérite Frank Jackson AO" . Académie des sciences sociales en Australie . Récupéré le 1er décembre 2018 .
  13. ^ C'est un Honneur : Médaille du Centenaire . Récupéré le 22 novembre 2014
  14. ^ C'est un Honneur : AO . Récupéré le 22 novembre 2014
  15. ^ "Prix Peter Baume: Professeur émérite Frank Jackson AO" . ANU . 15 novembre 2018 . Récupéré le 1er décembre 2018 .

Références et lectures complémentaires

  • Franklin, J. 2003. Corrupting the Youth: A History of Philosophy in Australia , Macleay Press, Ch. 9.
  • Ludlow, P., Y. Nagasawa et D. Stoljar (éd.). 2004. Il y a quelque chose à propos de Mary , MIT Press.

Liens externes