Encyclopédie Universalis

L' Encyclopædia Universalis est une encyclopédie générale de langue française publiée par Encyclopædia Britannica, Inc. , une société privée. [1] [2] Les articles de l' Encyclopædia Universalis sont destinés à des lecteurs adultes instruits et écrits par une équipe de rédacteurs à plein temps et de contributeurs experts.

Histoire

L'Encyclopædia Universalis a été initialement publiée par la société d'édition Encyclopædia Universalis SA. Cette société a été créée en 1966 par un spécialiste de l'édition et de la vente par correspondance de livres et de collections, le Club du livre français (CFL), propriété de la famille Aubry, ainsi que l'Encyclopædia Britannica Inc. (éditeur de l'Encyclopædia Britannica ) , le l'encyclopédie de langue anglaise la plus célèbre, détenue à l'époque par la Fondation de l' Université de Chicago . Cette joint-venture à 50/50 avait pour but d'associer les compétences des deux actionnaires dans chacune des deux formes de distribution alors indispensables aux encyclopédies : la vente par correspondance d'une part et le démarchage d'autre part, spécialité de société américaine.

Cette formule, ainsi que la qualité des versions successives de l'Encyclopædia Universalis, dont le premier tome paraît en 1968 sous la direction de Claude Grégory avec une conception graphique de Pierre Faucheux, permettent un succès commercial remarquable jusqu'au début des années 1990, début des ventes. à diminuer. [3]

Au cours de la seconde moitié des années 1990, l'introduction et l'amélioration rapide des versions électroniques de l'encyclopédie, utilisant les fonds éditoriaux de la version papier enrichis de nombreuses contributions spécifiques, sous l'impulsion de son président Pierre Le Manh et du directeur éditorial Louis Lecomte, ont permis l'Encyclopædia Universalis à connaître une deuxième période de succès et de croissance. D'autre part, cette transformation a eu pour effet de modifier l'équilibre économique entre les réseaux de distribution, entraînant ainsi des conflits croissants entre les actionnaires, le départ au début des années 2000 de plusieurs administrateurs vers d'autres domaines et la nomination - à la demande de Britannica - d'un séquestre qui a dirigé l'entreprise jusqu'en juillet 2005, date à laquelle le French Book Club a finalement vendu ses actions à Encyclopædia Britannica Inc.[4]

Voir également

Les références

  1. Gévaudan, Camille. "L'Encyclopædia Universalis n'en fera plus des tomes". Libération . Récupéré le 5 août 2020 .
  2. ^ Galli, Massimo. "Encyclopaedia Universalis lascia la versione cartacea". Italie Oggi . Italia Oggi Editore . Récupéré le 5 août 2020 .
  3. ^ "Universalis en dépôt de bilan". Le Monde.fr (en français). 2014-11-22 . Récupéré le 13/09/2020 .
  4. ^ "Licenciements à Encyclopædia Universalis menacé de disparition (CGT-FO-Sud-Culture)". Acrimé | Action Critique Médias (en français) . Récupéré le 13/09/2020 .