siège du comté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

Un siège de comté est un centre administratif , un siège de gouvernement ou la capitale d'un comté ou d' une paroisse civile . Le terme est utilisé au Canada, en Chine, en Hongrie, en Roumanie et aux États-Unis. Le terme équivalent shire town est utilisé dans l' État américain du Vermont et dans certaines autres juridictions anglophones. [1] Les villes de comté ont une fonction similaire au Royaume-Uni et en République d'Irlande, ainsi qu'historiquement en Jamaïque.

Fonction

L'ancien palais de justice du comté de Queen Anne (1708), Maryland, États-Unis

Dans la plupart des États-Unis, les comtés sont les subdivisions politiques d'un État. La ville, la ville ou l'endroit peuplé qui abrite le gouvernement du comté est connue comme le siège de son comté respectif. Généralement, la législature du comté, le palais de justice du comté, le siège du département du shérif, le hall des archives, la prison et l'établissement correctionnel sont situés dans le siège du comté, bien que certaines fonctions (telles que l'entretien des routes, qui nécessite généralement un grand garage pour les véhicules, ainsi que l'asphalte et installations de stockage de sel) peuvent également être situées ou menées dans d'autres parties du comté, en particulier s'il est géographiquement vaste.

Un siège de comté est généralement, mais pas toujours, une municipalité constituée en société. Les exceptions incluent les sièges de comté des comtés qui n'ont pas de municipalités constituées dans leurs frontières, comme le comté d'Arlington, en Virginie (où le siège du comté est l'ensemble du comté [2] ). Ellicott City , le siège du comté de Howard County , est le plus grand siège du comté non constitué en société aux États-Unis, suivi de Towson , le siège du comté de Baltimore County, Maryland . De même, certains sièges de comté peuvent ne pas être constitués en propre, mais sont situés dans des municipalités constituées. Par exemple, Cape May Court House, New Jersey , bien que non constituée en société, est une section deMiddle Township , une municipalité incorporée. Dans certains des États coloniaux, les sièges des comtés incluent ou incluaient autrefois « Court House » dans leur nom (par exemple, Spotsylvania Courthouse, Virginie ).

Canada

Les provinces canadiennes de l' Alberta , de l' Ontario , du Québec , du Nouveau-Brunswick , de l' Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse ont des comtés en tant que division administrative du gouvernement en dessous du niveau provincial, et donc des sièges de comté.

Dans les provinces de l'Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, le terme « ville du comté » est utilisé à la place du siège du comté.

Chine

La ville de Miaoli est le siège du comté de Miaoli .

Les sièges des comtés en Chine sont les centres administratifs des comtés de la République populaire de Chine ou de la République de Chine .

Les Xian existent depuis la période des Royaumes combattants et ont été créés à l'échelle nationale par la dynastie Qin . [3] [4] Le nombre de comtés en Chine proprement dit a augmenté graduellement de dynastie en dynastie. Lorsque Qin Shi Huang a réorganisé les comtés après son unification, il y en avait environ 1 000. Sous la dynastie des Han de l'Est , le nombre de comtés est passé à plus de 1 000. Environ 1400 existaient lorsque la dynastie Sui a aboli le niveau de commanderie (郡 jùn), qui était le niveau juste au-dessus des comtés, et a rétrogradé certaines commanderies aux comtés.

Dans la Chine impériale, le comté était une unité administrative importante car il marquait le niveau le plus bas de la structure bureaucratique impériale ; [la citation nécessaire ] en d'autres termes, c'était le niveau le plus bas que le gouvernement a atteint. Le gouvernement au-dessous du niveau du comté était souvent entrepris par des moyens informels non bureaucratiques, variant selon les dynasties. Le chef d'un comté était le magistrat , qui supervisait à la fois les opérations quotidiennes du comté ainsi que les affaires civiles et pénales.

Le nombre actuel de comtés ressemblait en grande partie à celui des dernières années de la dynastie Qing . Les changements de localisation et de noms de comtés dans l'histoire chinoise ont été un domaine de recherche majeur en géographie historique chinoise, en particulier des années 1960 aux années 1980. Il existe 1 355 comtés en Chine continentale sur un total de 2 851 divisions au niveau des comtés.

À Taïwan, les premiers comtés ont été créés en 1661 par le royaume de Tungning . Le dernier souverain de l' empire Qing a hérité de ce type de divisions administratives. Avec l'augmentation de la population chinoise Han à Taïwan, le nombre de comtés a également augmenté avec le temps. À la fin de l'ère Qing, il y avait 11 comtés à Taïwan. Les missionnaires protestants en Chine ont d'abord romanisé le terme comme hien . [5] Lorsque Taïwan est devenue une colonie japonaise en 1895, la hiérarchie des divisions a également été intégrée au système japonais à l'époque où Taïwan sous domination japonaise. En septembre 1945, Taïwan était divisé en 8 préfectures (and), qui sont restées après la prise de contrôle de Taïwan par la République de Chine.

Actuellement, il y a 13 sièges de comté à Taïwan, qui se présentent sous la forme de ville administrée par le comté , de canton urbain ou de canton rural .

Listes des sièges du comté de ROC par comté

États-Unis

De nombreux sièges de comté aux États-Unis disposent d'un palais de justice historique, comme celui-ci dans le comté de Renville, Minnesota , photographié en mai 2015.

comtés américains avec plus d'un siège de comté

La plupart des comtés n'ont qu'un seul siège de comté. Cependant, certains comtés de l' Alabama , de l' Arkansas , de la Géorgie , de l' Iowa , du Kentucky , du Massachusetts , du Mississippi , du Missouri , du New Hampshire , de New York et du Vermont ont deux sièges de comté ou plus, généralement situés de part et d'autre du comté. Un exemple est le comté de Harrison, Mississippi , qui répertorie à la fois Biloxi et Gulfport comme sièges du comté, et le comté de Hinds, Mississippi , qui répertorie à la fois Raymond et la capitale de l'État deJackson . La pratique des chefs-lieux de plusieurs comtés date de l'époque où les déplacements étaient difficiles. Peu d'efforts ont été déployés pour éliminer le biplace, car un chef-lieu est une source de fierté (et d'emplois) pour les villes concernées.

Il y a 36 comtés avec plusieurs sièges de comté (pas plus de deux chacun) dans 11 États :

Autres variantes

Nouvelle-Angleterre

En Nouvelle-Angleterre , la ville, et non le comté, est la principale division du gouvernement local. Historiquement, les comtés de cette région ont principalement servi de lignes de démarcation pour les systèmes judiciaires des États. Le Connecticut (depuis 1960) et le Rhode Island n'ont pas de niveau de gouvernement de comté et donc pas de siège de comté, et le Massachusetts a dissous bon nombre de ses gouvernements de comté, mais pas tous. Dans le Vermont , le Massachusetts , [7] et le Maine [8], les sièges des comtés sont légalement désignés villes de comté . Le gouvernement du comté se compose uniquement d'une Cour supérieure et d'un shérif (en tant queofficier de justice ), tous deux situés dans la ville de comté respective. Le comté de Bennington, dans le Vermont, a deux villes de comté ( Manchester pour le North Shire , Bennington, pour le South Shire ), mais le shérif est situé à Bennington.

Virginie

En Virginie , un siège de comté peut être une ville indépendante entourée, mais pas partie, du comté dont elle est le centre administratif ; par exemple, Fairfax City est à la fois le siège du comté de Fairfax et complètement entouré par le comté de Fairfax, mais la ville est politiquement indépendante du comté. Lorsque le siège du comté est dans la ville indépendante, les bureaux du gouvernement tels que le palais de justice peuvent se trouver dans la ville indépendante en vertu d'un accord, comme à Albemarle , ou peuvent être des enclaves du comté entourées par la ville indépendante, comme à Fairfax . D'autres, comme le prince William, avoir le palais de justice dans une enclave entourée par la ville indépendante et avoir le gouvernement du comté, le conseil de surveillance, dans une autre partie du comté, loin du siège du comté. Les comtés suivants ont leur siège dans une ville indépendante :

De plus, Bedford était une ville indépendante de 1968 à 2013, tout en étant également le siège du comté de Bedford . Bedford est revenu à une ville constituée et reste le siège du comté, bien qu'il fasse maintenant partie du comté.

Dakota du Sud

Deux comtés du Dakota du Sud ( Oglala Lakota et Todd ) ont leur siège et leurs services gouvernementaux concentrés dans un comté voisin. Leurs services au niveau du comté sont fournis par le comté de Fall River et le comté de Tripp , respectivement. [9]

Louisiane

En Louisiane , qui est divisée en paroisses plutôt qu'en comtés, les sièges de comté sont appelés sièges de paroisse .

Alaska

L'Alaska est divisé en arrondissements plutôt qu'en comtés; le siège du comté dans ces cas est appelé « siège de l'arrondissement » ; cela comprend six gouvernements de ville-arrondissement consolidés (dont l'un est désigné comme une « municipalité »). L' arrondissement non organisé , qui couvre 49% de la superficie de l'Alaska, n'a pas de gouvernement d'arrondissement ou de siège d'arrondissement.

Listes des sièges des comtés américains par état

L'État avec le plus de comtés est le Texas, avec 254, et l'État avec le moins de comtés est le Delaware, avec 3.

Voir aussi

Références

  1. ^ VT Shire Towns: Visiter les comtés du Vermont
  2. ^ "Les comtés de Virginie et l'emplacement de leurs sièges de gouvernement" (PDF) . Commission de Virginie sur le gouvernement local. Archivé de l'original (PDF) le 13 novembre 2018 . Consulté le 10 avril 2018 .
  3. ^ Hsu, Cho-yun (2012) [2006]. Chine : une nouvelle histoire culturelle . Traduit par Baker, Timothy D., Jr.; Duke, Michael S. Columbia University Press. p. 102. ISBN 9780231159203.
  4. ^ Goodman, David SG, éd. (2015). Manuel de la politique de la Chine . Edward Elgar Publishing Limited. p. 159. ISBN 9781782544364.
  5. ^ Davidson, James W. (1903). L'île de Formose, passé et présent : histoire, personnes, ressources et perspectives commerciales : thé, camphre, sucre, or, charbon, soufre, plantes économiques et autres productions . Londres et New York : Macmillan & Co. p. 93 . OL 6931635M . 
  6. ^ Comté de café, Alabama. "L'histoire du comté de café" . Archivé de l'original le 27 octobre 2011 . Consulté le 19 août 2011 .
  7. ^ "MGL c. 231, art. 82" . Consulté le 15 juillet 2013 .
  8. ^ "Titre 33, §701 : Bureau dans la ville du comté" . mainelegislature.org .
  9. ^ Sdcounties.org. "Comté de Shannon, Dakota du Sud" . Archivé de l'original le 25 avril 2012 . Consulté le 10 mai 2012 .

Liens externes