Berchtesgaden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

Berchtesgaden
Berchtesgaden et le Watzmann en août 2010
Berchtesgaden et le Watzmann en août 2010
Armoiries de Berchtesgaden
Localisation de Berchtesgaden dans le district de Berchtesgadener Land
Berchtesgaden in BGL.png
Berchtesgaden est situé en Allemagne
Berchtesgaden
Berchtesgaden
Berchtesgaden est situé en Bavière
Berchtesgaden
Berchtesgaden
Coordonnées : 47°37′53″N 13°0′15″E / 47.63139°N 13.00417°E / 47.63139; 13.00417Coordonnées : 47°37′53″N 13°0′15″E  / 47.63139°N 13.00417°E / 47.63139; 13.00417
De campagneAllemagne
ÉtatBavière
Admin. RégionOberbayern
QuartierTerre de Berchtesgaden
Gouvernement
 •  Maire (2020-26)Franz Rasp [1] ( CSU )
Région
 • Total34,78 km 2 (13,43 milles carrés)
Élévation
700 m (2300 pieds)
Population
 (2020-12-31) [2]
 • Total7 698
 • Densité220/km 2 (570/mile carré)
Fuseau horaireUTC+01:00 ( CET )
 • Été ( DST )UTC+02:00 ( CEST )
Codes postaux
83471
Codes de numérotation08652
Immatriculation des véhiculesBGL
Site Internetwww .gemeinde .berchtesgaden .de

Berchtesgaden ( prononciation allemande : [ˈbɛʁçtəsˌɡaːdn̩] ) est une municipalité du district de Berchtesgadener Land , en Bavière , dans le sud-est de l'Allemagne , près de la frontière avec l' Autriche , à 30 km (19 mi) au sud de Salzbourg et à 180 km (110 mi) au sud-est de Munich . Il se trouve dans les Alpes de Berchtesgaden , au sud de Berchtesgaden ; le parc national de Berchtesgaden s'étend le long de trois vallées parallèles.

La montagne Kehlstein (1 835 m ou 6 020 pieds), avec son Kehlsteinhaus (Nid d'aigle) est située dans la région.

Étymologie

Berchtesgaden , Haute-Bavière (Achental), ancien Perchterscadmen , Perhtersgadem , Berchirchsgadem , Berchtoldesgadem ; le mot a subi une déformation latine du vieux haut allemand parach , Romance bareca «hangar à foin». Après que le sens de base ait été oublié, ils [ qui ? ] a ajouté une variante du mot de l'ancien haut allemand gadem « pièce, hutte d'une pièce », impliquant la même signification : « hangar à foin ». Cf. Ancienne "salle des épices" muosgadem en haut allemand .

Il y avait une étymologie populaire qui soutenait une dérivation basée sur la figure légendaire de Frau Perchta (Berchta), une femme ( Holle < Holda 'bien disposée, chère') avec de bons et de mauvais traits changeants, qui était vénérée sur Perchtertag ( Shrovetide ) et a prêté serment lors de la procession de Perchta. [3]

Historique

La toute première note historique remonte à 1102 et mentionne la région en raison de ses riches gisements de sel . Une grande partie de la richesse de Berchtesgaden provient de ses mines de sel , dont la première a commencé ses activités en 1517. [4] La ville a servi de Fürstpropstei indépendant jusqu'au Reichsdeputationshauptschluss en 1803. Pendant les guerres napoléoniennes , Berchtesgaden a changé de mains à quelques reprises, comme en 1805 en vertu du traité de Presbourg , lorsque la région fut cédée à l'Autriche.

Berchtesgaden passa sous la domination bavaroise en 1810 et devint instantanément populaire auprès de la famille royale bavaroise, la maison de Wittelsbach , qui visitait souvent Königssee et entretenait une résidence de chasse royale dans l'ancien monastère des Augustins (encore utilisé aujourd'hui par Franz, duc de Bavière ). Le tourisme naissant a commencé à évoluer et un certain nombre d'artistes sont venus dans la région, ce qui aurait donné naissance à Malereck («coin des peintres») sur la rive de Königssee à proximité de Ramsau bei Berchtesgaden . L'auteur le plus célèbre qui a vécu à Berchtesgaden était Ludwig Ganghofer .

Époque nazie

Des soldats américains portent un toast à la prise de Berchtesgaden (1945)

Adolf Hitler était en vacances dans la région de Berchtesgaden depuis les années 1920. Il a acheté une maison dans l' Obersalzberg au-dessus de la ville sur le flanc du Hoher Goll et a commencé d'importants travaux de rénovation sur son Berghof dans les années suivantes. Alors que d'autres personnalités du Troisième Reich, telles que Hermann Göring , Joseph Goebbels , Martin Bormann , Heinrich Himmler et Albert Speer , ont commencé à fréquenter la région, le Parti a commencé à acheter et à réquisitionner des terres dans l'Obersalzberg. [5]

Afin de servir d'avant-poste de la Reichskanzlei allemande (Chancellerie impériale), Berchtesgaden et ses environs ( Stanggass ) ont vu une expansion substantielle des bureaux, de la sécurité et des services de soutien, principalement sur l'Obersalzberg. La ville comprenait une nouvelle gare ferroviaire , avec une zone de réception pour Hitler et ses invités, et un bureau de poste adjacent. L'hôtel Berchtesgadener Hof, où séjournaient des visiteurs célèbres tels que Neville Chamberlain et David Lloyd George , a été considérablement rénové.

Même si une forteresse alpine redoutée du régime nazi dans les Alpes ne s'est pas matérialisée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Alliés ont lancé un raid aérien dévastateur sur la région de Berchtesgaden au printemps 1945. Le bombardement d'Obersalzberg le 25 avril a fait peu de dégâts . vers la ville. Le 4 mai, des éléments avancés du 7e régiment d'infanterie de la 3e division d'infanterie arrivent [6] et reçoivent la reddition de la ville. [7]

Après la Seconde Guerre mondiale

Après la guerre, Berchtesgaden devient une zone militaire et la plupart de ses bâtiments sont réquisitionnés par l' armée américaine . L'hôtel Platterhof a été reconstruit et rebaptisé General Walker Hotel en 1952. [8] Il a fait partie intégrante des centres de loisirs des forces armées américaines pendant la durée de la guerre froide et au-delà. [9] Les restes de maisons d'anciens dirigeants nazis ont tous été démolis au début des années d'après-guerre, bien que des traces de certains soient restées. En 1995, cinquante ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale et cinq ans après la réunification allemande , l'AFRC Berchtesgaden a été remis aux autorités bavaroises pour faciliter les réductions des dépenses militaires mandatées dans le cadre de laProgramme de réalignement et de fermeture des bases par le Congrès américain et le Pentagone sous l'administration du président Bill Clinton . [9] L'hôtel General Walker a été démoli en 2000–2001.

En 1986, Berchtesgaden était une ville candidate au premier tour pour accueillir les XVIes Jeux olympiques d'hiver qui se tiendraient en 1992. Le vote est finalement allé à Albertville , en France , en octobre de la même année. [dix]

Berchtesgaden aujourd'hui

Vue aérienne de Berchtesgaden
Berchtesgaden le matin
L'ancien château royal de Berchtesgaden

L'hôtel Türken, qui se trouvait à proximité des bâtiments nazis et était souvent utilisé par les SS puis par le Generalmajor de la police, a été gravement endommagé en 1945. Il a été reconstruit en 1950 et rouvert en tant qu'hôtel avant Noël. [11] Les visiteurs peuvent toujours explorer les couloirs souterrains historiques et les tunnels qui avaient été utilisés par les nazis. [12] [13] [14]

En 1972, la réforme du gouvernement local a réuni les municipalités alors indépendantes de Salzberg, Maria Gern et Au (comprenant Oberau et Unterau) sous l'administration de la ville de Berchtesgaden. Une autre réforme suggérée unissant les cinq municipalités restantes de la vallée de Berchtesgaden (Bischofswiesen, Ramsau, Marktschellenberg et Schönau ) n'a pas obtenu suffisamment de soutien populaire; il a réussi à Berchtesgaden mais a échoué partout ailleurs.

Le parc national de Berchtesgaden a été créé en 1978 et est progressivement devenu l'un des plus grands attraits de Berchtesgaden. Le tourisme de masse se limite à quelques endroits populaires, laissant le reste aux amoureux de la nature. D'autres attraits touristiques sont le Königssee , la mine de sel , le Kehlsteinhaus , ouvert en saison en tant que restaurant, et le musée Dokumentationszentrum Obersalzberg sur l'histoire de la région, exploité par l' Institut für Zeitgeschichte de Munich depuis 1999. [15] [16] [17]

Les sports récréatifs et de compétition ont pris de l'importance. La piste de ski de la ville est populaire. La piste de bobsleigh, de luge et de skeleton de Königssee a accueilli la course à pied et un certain nombre d'événements et de compétitions internationaux. La personnalité sportive la plus célèbre de Berchtesgaden est Georg Hackl , multiple médaillé olympique. La ville abrite la Fédération Internationale de Luge (FIL).

Contrairement à la partie nord de Berchtesgadener Land et à la région de Salzbourg, Berchtesgaden n'a pratiquement pas d'industrie manufacturière.

La gare centrale de Berchtesgaden est reliée par la voie ferrée Salzbourg-Berchtesgaden à la voie ferrée Rosenheim-Salzbourg à Freilassing .

Le gouvernement de l'État bavarois a facilité la construction d'un hôtel, qui a ouvert ses portes en 2005 et est exploité par le groupe InterContinental Hotels . [16] Depuis mai 2015, l'hôtel est le Kempinski Berchtesgaden. [18] [19]

Géographie

Les villes voisines de Berchtesgaden sont Bischofswiesen , Marktschellenberg , Ramsau et Schönau am Königssee .

La commune compte les villages suivants qui sont ( Ortsteil ) : Am Etzerschlößl, Anzenbach, Hintergern, Metzenleiten, Mitterbach, Oberau, Obergern, Obersalzberg, Resten, Unterau, Untersalzberg I, Untersalzberg II, et Vordergern.

Personnalités notables

Hermann von Barth

Références

  1. ^ Liste der ersten Bürgermeister/Oberbürgermeister in kreisangehörigen Gemeinden , Bayerisches Landesamt für Statistik , consulté le 19 juillet 2021.
  2. ^ "Tabellenblatt "Daten 2", Statistischer Bericht A1200C 202041 Einwohnerzahlen der Gemeinden, Kreise und Regierungsbezirke" . Bayerisches Landesamt für Statistik (en allemand). Juin 2021.
  3. ^ Traduit par Carl Masthay, St. Louis, 2012, de Wilhelm Sturmfels et Heinz Bischof: Unsere Ortsnamen im ABC erklärt nach Herkunft und Bedeutung , Bonn, 1961, Ferdinand Dümmlers Verlag.
  4. ^ Le monde mystérieux du sel - Dépliant d'information touristique du musée Salzbergwerk.
  5. ^ "Histoire de l'Obersalzberg, la montagne d'Hitler" .
  6. ^ Seconde Guerre mondiale: Course pour saisir Berchtesgaden HistoryNet 12 juin 2006
  7. ^ ARMÉE DES ÉTATS-UNIS PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE, Études spéciales, CHRONOLOGIE 1941–1945 . "Dans la zone du XVe Corps de la Septième Armée américaine, le 101e régiment, traversant l'Autriche, avance à travers Salzbourg jusqu'à Berchtesgaden sans opposition".
  8. ^ Walden, Geoffrey R. "Platterhof" . Troisième Reich en ruines . Récupéré le 10 septembre 2016 .
  9. ^ un b "Les États-Unis pour rendre la station balnéaire d'Hitler" . Eugene Register-Guard . Oregon. 5 février 1995. p. 16A.
  10. ^ "Résultats passés" . GamesBids.com. Archivé de l'original le 4 mai 2012 . Récupéré le 11 décembre 2018 .
  11. ^ "Hotel zum Turken - Avis et photos 2018 - TripAdvisor" . Tripadvisor.ca . Récupéré le 14 octobre 2018 .
  12. ^ "Visitez les bunkers de l'hôtel Zum Turken de la Seconde Guerre mondiale lors de votre voyage à Berchtesgaden" . www.inspirock.com .
  13. ^ Wilson, James (13 janvier 2014). Quartier général alpin d'Hitler . Plume et épée. ISBN 9781473831872– via Google Livres.
  14. ^ Bunkersite.com. "Hôtel zum Türken, Obersalzberg - Bunkersite.com" . bunkersite.com .
  15. ^ "Copie archivée" . Archivé de l'original le 29 juin 2017 . Récupéré le 27 novembre 2018 .{{cite web}}: CS1 maint: archived copy as title (link)
  16. ^ un b Ryback, Timothy W. (le 1er avril 2005). "Le sanctuaire hitlérien" .
  17. ^ "LES 15 MEILLEURES choses à faire à Berchtesgaden 2018 - Attractions incontournables à Berchtesgaden, Allemagne | TripAdvisor" . Tripadvisor.ca. 28 novembre 2017 . Récupéré le 14 octobre 2018 .
  18. ^ "Hôtel de luxe 5 étoiles dans les Alpes bavaroises - Kempinski Hotel Berchtesgaden" . www.kempinski.com .
  19. ^ "Kempinski Hotel Berchtesgaden - Avis, photos et tarifs" . ebookers.com. 23 août 2018 . Récupéré le 14 octobre 2018 .

Liens externes

0.06655216217041