5e division blindée (France)

5e Division Blindée
Actif9 juillet 1943 – 15 mai 1962
1978 – 30 juin 1992
PaysFrance France
BifurquerFrance Armée française
TaperBlindé
Fiançailles Guerre d'Algérie de la Seconde Guerre mondiale
Commandants

Commandants notables
Henri Navarre
Christian de Castries
Un char M4 Sherman traverse un pont roulant près de Belfort , en France, alors que les Français s'emparent de ce point fort allemand. 20 novembre 1944

La 5e Division blindée ( française : 5e Division Blindée, 5e DB ) était une division blindée de l' armée française qui a combattu pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre d'Algérie . Elle fut également active en Allemagne pendant la guerre froide .

La Seconde Guerre mondiale

La division a été formée le 1er mai 1943 sous le commandement du brigadier. Général Henri-Jacques-Jean-François de Vernejoul. Il s'agissait initialement de la 2e division blindée, mais rebaptisée 5e division blindée le 9 juillet. La Division était un élément essentiel de la 1re armée française sous les ordres du général Jean de Lattre de Tassigny et débarqua avec le 6e groupe d'armées américain, sous les ordres du lieutenant-général Jacob Devers , lors de l' opération Dragoon qui envahit le sud de la France en août 1944. La 5e Division blindée s'est particulièrement distinguée lors de l'assaut et de la prise de Stuttgart, en Allemagne, en avril 1945.

Guerre froide

Pendant la guerre froide , la division était initialement stationnée en Allemagne ; son QG était à Landau, Palatinat .

Algérie

La division quitte l'Allemagne pour l'Algérie le 1er avril 1956, mais laisse quelques unités dans le Palatinat, en Allemagne.

En 1961, la division comprenait : [1]

  • 1er Régiment Blindé
  • 6ème Régiment de Chasseurs Africains
  • 11ème Régiment de Chasseurs Africains
  • 19e bataillon de chasseurs
  • 20e bataillon de chasseurs
  • 21e régiment de fusiliers algériens
  • 1er/64e régiment d'artillerie
  • 2e/64e régiment d'artillerie

Retour en Allemagne

La division a été recréée en 1978 à Landau, en Allemagne, dans le cadre du 2e corps d'armée (Baden-Baden). L'armée française en Allemagne a été considérablement réduite après la fin de la guerre froide ; le 5e a été dissous le 30 juin 1992.

Les références

  1. ^ Kanger, Kim « Insurrection algérienne : fin de l'Empire français », dans Strategy & Tactics, n° 262 (mai/juin 2010)
Récupéré de "https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=5th_Armored_Division_(France)&oldid=1193465935"