51ème état

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

Les drapeaux à 51 étoiles des États-Unis ont été conçus et utilisés comme symbole par les partisans de l'État dans divers domaines. Ceci est un exemple.

« 51e État », dans le discours politique américain d' après 1959 , est une expression qui fait référence à des zones ou à des lieux qui sont – sérieusement ou facétieusement – ​​considérés comme des candidats au statut d'État américain , rejoignant les 50 États qui composent actuellement les États-Unis . L'expression a été appliquée à des territoires extérieurs ainsi qu'à des parties d'États existants qui seraient admis en tant qu'États distincts à part entière.

Les électeurs du district de Columbia et de Porto Rico ont tous deux voté pour le statut d'État lors de référendums. [1] [2] [3] En tant que candidats au statut d'État, leur admission dans l'Union nécessite l'approbation du Congrès. [4] Les Samoa américaines , Guam , les îles Mariannes du Nord et les îles Vierges américaines sont également des territoires américains et pourraient potentiellement devenir des États américains. [5]

  Territoire incorporé et non organisé
  Territoire non incorporé avec statut du Commonwealth
  Territoire organisé et non constitué
  Territoire non constitué et non organisé

L'expression « 51e État » a parfois des connotations politiques internationales qui n'ont pas nécessairement à voir avec le fait de devenir un État américain. L'expression « 51e État » peut être utilisée dans un sens positif, ce qui signifie qu'une région ou un territoire est tellement aligné, favorable et propice aux États-Unis qu'il ressemble à un État américain. Il peut également être utilisé dans un sens péjoratif , ce qui signifie qu'une zone ou une région est perçue comme étant sous influence ou contrôle culturel ou militaire américain excessif. Dans divers pays du monde, les personnes qui pensent que leur culture locale ou nationale est devenue trop américanisée utilisent parfois le terme « 51e État » en référence à leur propre pays. [6] Avant l' Alaska et Hawaï devenus États des États-Unis en 1959, l'expression correspondante était « le 49e État ».

Exigences légales

L'article IV, section 3, clause 1 de la Constitution des États-Unis autorise le Congrès à admettre de nouveaux États aux États-Unis (au-delà des treize déjà existants au moment où la Constitution est entrée en vigueur en 1788). Historiquement, la plupart des nouveaux États créés par le Congrès ont été établis à partir d'un territoire organisé et incorporé , créé et gouverné par le Congrès. [7] Dans certains cas, un territoire entier est devenu un État; dans d'autres, une partie d'un territoire est devenue un État. Tel que défini dans un comité sénatorial américain de 1953 sur l'intérieur et les affaires insulaires, les conditions traditionnellement acceptées pour devenir un État sont :

  • Les habitants du nouvel État proposé sont imprégnés et sympathiques aux principes de la démocratie tels qu'ils sont illustrés dans la Constitution américaine .
  • Une majorité de l'électorat souhaite un État.
  • Le nouvel État proposé dispose d'une population et de ressources suffisantes pour soutenir le gouvernement de l'État et assumer sa part des coûts du gouvernement fédéral. [8]

Dans la plupart des cas, le gouvernement organisé d'un territoire a fait connaître le sentiment de sa population en faveur d'un État, généralement par référendum. Le Congrès a alors ordonné à ce gouvernement d'organiser une convention constitutionnelle pour rédiger une constitution d'État . Après acceptation de cette constitution par le peuple du territoire puis par le Congrès, une résolution commune serait adoptée accordant le statut d'État. Le président publierait alors une proclamation annonçant l'ajout d'un nouvel État à l'Union. Alors que le Congrès, qui a l'autorité ultime sur l'admission de nouveaux États, a généralement suivi cette procédure, il y a eu des occasions (en raison de circonstances particulières à chaque cas) où il ne l'a pas fait. [9]

Une majorité simple dans chaque chambre du Congrès est requise pour adopter une loi sur l'indépendance, cependant, au Sénat des États-Unis, l' obstruction systématique nécessite 60 voix pour invoquer la clôture . Certaines organisations de défense de l'État ont appelé à la modification ou à l'abolition de l'obstruction systématique comme moyen d'accéder à l'État. [10] [11] Comme d'autres lois, le président peut signer ou opposer son veto aux projets de loi sur l'État qui passent et le Congrès a le pouvoir de passer outre un veto avec une majorité des 2/3. [12]

Drapeau américain

Si un nouvel État américain devait être admis , il faudrait un nouveau design du drapeau pour accueillir une étoile supplémentaire pour un 51e État. [13] Cependant, selon l'US Army Institute of Heraldry, le drapeau des États-Unis ne devient jamais obsolète. Dans le cas où un nouvel État est ajouté à l'Union et qu'un drapeau à 51 étoiles est approuvé, tout drapeau américain approuvé (tel que le drapeau à 50 étoiles) peut continuer à être utilisé et affiché jusqu'à ce qu'il ne soit plus utilisable. [14]

Des territoires existants des États-Unis

District de Columbia

Le District de Columbia est souvent mentionné comme candidat au statut d'État. Dans Federalist No. 43 of The Federalist Papers , James Madison a examiné les implications de la définition du « siège du gouvernement » figurant dans la Constitution des États-Unis . Bien qu'il ait noté des conflits d'intérêts potentiels et la nécessité d'une « assemblée législative municipale à des fins locales », [15]Madison n'a pas abordé le rôle du district dans le vote national. Les juristes ne sont pas d'accord sur la question de savoir si un simple acte du Congrès peut admettre le district en tant qu'État, en raison de son statut de siège du gouvernement des États-Unis, dont l'article I, section 8 de la Constitution exige qu'il soit sous la juridiction exclusive du Congrès. ; selon l'interprétation de ce texte, l'admission de la totalité du District en tant qu'Etat peut nécessiter un amendement constitutionnel, ce qui est beaucoup plus difficile à adopter. [16]

Une plaque d'immatriculation 2017 pour Washington, DC
Drapeau de Washington, DC

Les résidents du District de Columbia qui soutiennent le mouvement pour l'État utilisent parfois le slogan « Taxation sans représentation » pour désigner leur manque de représentation au Congrès. La phrase est une version abrégée de la devise de protestation de la guerre d'indépendance « pas de taxation sans représentation » en omettant le « non » initial et est maintenant imprimée sur les nouvelles plaques d'immatriculation du district de Columbia (bien qu'un conducteur puisse choisir d'avoir le site Web du district de Columbia adresse à la place). La limousine présidentielle du président Bill Clinton avait la plaque d'immatriculation "Taxation sans représentation" à la fin de son mandat, tandis que le président George W. Bush avait le véhicule's plaques changé peu de temps après le début de son mandat.[17] Le président Barack Obama a fait remettre les plaques d'immatriculation au style de protestation peu de temps avant son investiture pour le deuxième mandat. [18] Le président Donald Trump a finalement retiré la plaque d'immatriculation et a signalé son opposition à l'État de Washington. [19] [20]

Cette position a été portée par le DC Statehood Party, un parti politique ; il a depuis fusionné avec l' affilié local du Parti Vert pour former le Parti Vert DC Statehood . Le plus proche du succès de ce mouvement a eu lieu en 1978, lorsque le Congrès a adopté l' amendement sur les droits de vote du district de Columbia . Deux ans plus tard, en 1980, les citoyens locaux ont adopté une initiative écrite et déposée par J. Edward Guinan appelant à une convention constitutionnelle pour un nouvel État. [21] En 1982, les électeurs ont ratifié la constitution de l'État, qui devait s'appeler New Columbia. La campagne pour le statut d'État s'est toutefois arrêtée en 1985, lorsque l'amendement sur les droits de vote du district de Columbia a échoué parce que trop peu d'États ont ratifié l'amendement dans le délai de sept ans spécifié.

Une autre option proposée serait que le Maryland , dont le terrain actuel a été cédé, reprenne le District de Columbia , comme la Virginie l' a déjà fait de son côté , tout en laissant le National Mall , le Capitole des États-Unis , la Cour suprême des États-Unis , et la Maison Blanche dans un district tronqué de Columbia. [22] Cela donnerait aux résidents du District de Columbia le bénéfice du statut d'État tout en empêchant la création d'un 51e État, mais nécessiterait le consentement du gouvernement du Maryland . [23]

Référendum sur l'État de 2016

Référendum sur le statut d'État du district de Columbia, 2016
8 novembre 2016 ; il y a 5 ans ( 2016-11-08 )

EmplacementDistrict de Colombie
Système de votemajorité simple
Les électeurs du District de Columbia conseilleront-ils au Conseil d'approuver ou de rejeter cette proposition ?
Oui
85,83 %
Non
14,17 %

Le 15 avril 2016, le maire du district, Muriel Bowser, a appelé à un vote à l'échelle de la ville pour déterminer si la capitale du pays devait devenir le 51e État. [24] Cela a été suivi par la publication d'une proposition de Constitution d'État. [25] Cette constitution ferait du maire du district de Columbia le gouverneur de l'État proposé, tandis que les membres du conseil de district constitueraient la Chambre des délégués proposée. [26]

Le 8 novembre 2016, les électeurs du district de Columbia ont voté massivement en faveur du statut d'État, avec 86 % des électeurs votant pour conseiller d'approuver la proposition. [27]

Alors que le nom « New Columbia » a longtemps été associé au mouvement, le conseil municipal et les membres de la communauté ont choisi le nom de l'État proposé pour être l'État de Washington, DC, ou l'État de Washington, Douglass Commonwealth. L' abolitionniste du Maryland Frederick Douglass était un résident de DC et a été choisi pour être l'homonyme de l'État proposé aux côtés de George Washington de Virginie . [28]

Enclave fédérale

Pour répondre aux exigences constitutionnelles d'avoir un district fédéral et pour offrir les avantages du statut d'État aux plus de 700 000 résidents de DC, dans l'État proposé de Washington, DC, les frontières seraient délimitées entre l'État de Washington, DC et un gouvernement fédéral beaucoup plus petit. siège du gouvernement. Cela garantirait le contrôle fédéral des édifices fédéraux. Le National Mall, la Maison Blanche, les monuments commémoratifs nationaux, les bâtiments du Cabinet, les bâtiments judiciaires, les bâtiments législatifs et d'autres bâtiments liés au gouvernement, etc. seraient logés dans le siège fédéral beaucoup plus petit du gouvernement. Toutes les résidences de l'État de Washington, DC résideraient en dehors du siège du gouvernement fédéral, à l'exception de la Maison Blanche. Les limites proposées sont basées sur des précédents créés par le plan McMillan de 1902avec quelques modifs. Le reste des limites resterait le même. Une carte de DC en cas d'État avec l'enclave fédérale peut être vue ici . [29] [30] [31]

Législation d'admission

Le 26 juin 2020, la Chambre des représentants des États-Unis a voté par 232 à 180 en faveur du statut d' État de Washington, DC

L' adoption de cette législation au Sénat était peu probable tant que le Parti républicain détenait la majorité au Sénat, et le président Trump a également promis d'opposer son veto au statut d'État de DC. [32] La législation était la Résolution de la Chambre 51 [33] en l'honneur de DC devenant potentiellement le 51ème État. [34] Cependant, depuis les élections sénatoriales de 2020 , le Parti démocrate a une majorité au Sénat, ce qui signifie que la présidence de Joe Biden pourrait ouvrir la porte à un État à Washington. [35]

C'était la première fois que DC faisait passer un vote pour l'indépendance dans une chambre du Congrès : en 1993, la législation sur l'indépendance de DC a été rejetée par 153-277 lors d'un vote à la Chambre des États-Unis. [36]

Le 22 avril 2021, la Chambre des représentants des États-Unis a voté 216-208 en faveur de la création d'un État pour Washington, DC [37]

Porto Rico

Drapeau de Porto Rico

Porto Rico a été discuté comme un 51e État potentiel des États-Unis. Cependant, depuis 1898, cinq autres territoires ont été annexés à l'époque où Porto Rico était une possession coloniale. En 2019, HR1965 - Puerto Rico Admission Act, 5% de la législature inférieure étaient en faveur. Le projet de loi a été transmis au Comité de la Chambre sur les ressources naturelles. [38]

Lors d'un référendum sur le statut de 2012, une majorité d'électeurs, 54 %, ont exprimé leur mécontentement à l'égard des relations politiques actuelles. Dans une question distincte, 61 % des électeurs ont soutenu l'État (à l'exclusion des 26 % des électeurs qui ont laissé cette question en blanc). Le 11 décembre 2012, la législature de Porto Rico a décidé de demander au président et au Congrès américain d'agir sur les résultats, de mettre fin à la forme actuelle de statut territorial et de commencer le processus d'admission de Porto Rico à l'Union en tant qu'État. [39] Le 4 janvier 2017, le nouveau représentant de Porto Rico au Congrès a présenté un projet de loi qui ratifierait le statut d'État d'ici 2025. [40]

Le 11 juin 2017, un autre référendum non contraignant a eu lieu [41] où 97,7 % ont voté pour l'option d'un État. [42] Le taux de participation à ce vote était de 23 pour cent, un niveau historiquement bas, le taux de participation à Porto Rico oscillant généralement autour de 80 %. [42] Le faible taux de participation a été attribué à un boycott mené par le parti PPD pro-statu quo . [43]

Le 27 juin 2018, la loi sur l'admission de Porto Rico de 2018 HR 6246 a été présentée à la Chambre des États-Unis dans le but de répondre et de se conformer à la volonté démocratique des citoyens américains résidant à Porto Rico, telle qu'exprimée dans les plébiscites organisés. le 6 novembre 2012 et le 11 juin 2017, en énonçant les conditions d'admission du territoire de Porto Rico en tant qu'État de l'Union. [44] L'acte d'admission a 37 cosponsors originaux entre les républicains et les démocrates à la Chambre des représentants des États-Unis. [45]

Un référendum non contraignant a eu lieu le 3 novembre 2020 pour décider si Porto Rico devait devenir un État. L'État a remporté les suffrages entre 52,52 % et 47,48 %. [46]

Contexte

Depuis 1898, Porto Rico a une représentation limitée au Congrès des États-Unis sous la forme d'un commissaire résident , un délégué sans droit de vote. Le 110e Congrès a rendu au commissaire le pouvoir de voter en comité plénier , mais pas sur les questions où le vote représenterait une participation décisive. [47] Porto Rico a des élections sur la primaire présidentielle des États-Unis ou le caucus du Parti démocrate et du Parti républicain pour sélectionner les délégués aux conventions nationales des partis respectifs bien que les électeurs présidentiels ne soient pas accordés sur le Collège électoral. En tant que citoyens américains, les Portoricains peuvent voter aux élections présidentielles américaines, à condition qu'ils résident dans l'un des 50 États ou dans le District de Columbia et non à Porto Rico lui-même.

Les résidents de Porto Rico paient des taxes fédérales américaines : taxes d' importation et d'exportation, taxes fédérales sur les produits, taxes de sécurité sociale, contribuant ainsi au gouvernement américain. La plupart des résidents de Porto Rico ne paient pas d' impôt fédéral sur le revenu, mais paient des charges sociales fédérales ( sécurité sociale et assurance - maladie ). Cependant, les employés fédéraux, ceux qui font affaire avec le gouvernement fédéral, les sociétés basées à Porto Rico qui ont l'intention d'envoyer des fonds aux États-Unis et d'autres paient des impôts fédéraux sur le revenu. Les Portoricains peuvent s'enrôler dans l' armée américaine . Les Portoricains ont participé à toutes les guerres américaines depuis 1898 ; 52 Portoricains ont été tués dans la guerre en Iraket la guerre en Afghanistan en novembre 2012. [48]

Porto Rico est sous souveraineté américaine depuis plus d'un siècle après avoir été cédée aux États-Unis par l'Espagne à la fin de la guerre hispano-américaine , et les Portoricains sont citoyens américains depuis 1917. Le statut ultime de l'île n'a pas été déterminé, et ses résidents n'ont pas de représentation électorale dans leur gouvernement fédéral. Comme les États, Porto Rico a l'autonomie, une forme républicaine de gouvernement organisé conformément à une constitution adoptée par son peuple, et une déclaration des droits .

Cette constitution a été créée lorsque le Congrès américain a ordonné au gouvernement local d'organiser une convention constitutionnelle pour rédiger la Constitution de Porto Rico en 1951. L'acceptation de cette constitution par l'électorat de Porto Rico, le Congrès américain et le président américain a eu lieu en 1952. En outre, les droits, privilèges et immunités des citoyens américains sont « respectés à Porto Rico dans la même mesure que si Porto Rico était un État de l'Union » grâce à l'extension expresse de la clause des privilèges et immunités de la Constitution américaine par le Congrès américain en 1948. [49]

Porto Rico est désigné dans sa constitution comme le « Commonwealth de Porto Rico ». [50] La Constitution de Porto Rico , qui est entrée en vigueur en 1952, a adopté le nom d' Estado Libre Asociado (littéralement traduit par "État libre associé"), officiellement traduit en anglais par Commonwealth , pour son corps politique . [51] [52] L'île est sous la juridiction de la Clause Territoriale de la Constitution américaine , ce qui a conduit à des doutes sur la finalité du statut de Commonwealth pour Porto Rico. De plus, toutes les personnes nées à Porto Rico deviennent citoyens des États-Unis à la naissance(en vertu des dispositions de la loi Jones-Shafroth de 1917), mais les citoyens résidant à Porto Rico ne peuvent pas voter pour le président des États-Unis ni pour les membres à part entière des deux chambres du Congrès. Le statut d'État accorderait aux résidents de l'île tous les droits de vote au niveau fédéral et 2 sénateurs d'État, comme chaque État américain.

En 1992, le président George HW Bush a publié un mémorandum aux chefs des départements exécutifs et des agences établissant les relations administratives actuelles entre le gouvernement fédéral et le Commonwealth de Porto Rico. Ce mémorandum ordonne à tous les départements, agences et fonctionnaires fédéraux de traiter Porto Rico administrativement comme s'il s'agissait d'un État dans la mesure où cela ne perturberait pas les programmes ou les opérations fédéraux. Le mémorandum du président Bush reste en vigueur jusqu'à ce qu'une législation fédérale soit promulguée pour modifier le statut de Porto Rico conformément aux souhaits librement exprimés du peuple de Porto Rico. [53]

Le 29 avril 2010, la Chambre des représentants des États-Unis a approuvé le Puerto Rico Democracy Act (HR 2499) par 223-169, [54] mais n'a pas été approuvé par le Sénat avant la fin du 111e Congrès . Il aurait prévu un processus d'autodétermination sanctionné par le gouvernement fédéral pour le peuple de Porto Rico. Cette loi prévoirait la tenue de référendums à Porto Rico pour déterminer le statut politique ultime de l'île . Il avait également été introduit en 2007. [55]

Votez pour un État

Référendum sur le statut de Porto Rico, 2012
6 novembre 2012 ; il y a 9 ans ( 2012-11-06 )

EmplacementPorto Rico
Système de votemajorité simple pour la première question
uninominal majoritaire à un tour pour la deuxième question
Porto Rico devrait-il conserver son statut territorial actuel ?
Oui
46,00%
Non
54,00%
Quelle option non territoriale préférez-vous ?
Indépendance
61,16%
Association libre
33,34 %
Indépendance
5,49 %
Il y a eu 515 348 bulletins blancs et invalidés comptés avec les 1 363 854 bulletins. En vertu de la loi de Porto Rico, ces bulletins de vote ne sont pas considérés comme des votes exprimés et ne sont donc pas reflétés dans le décompte final. [56]

En novembre 2012, un référendum a abouti à 54 pour cent des personnes interrogées votant pour rejeter le statut actuel en vertu de la clause territoriale de la Constitution des États-Unis, [57] tandis qu'une deuxième question a abouti à 61 pour cent des électeurs identifiant l'État comme l'alternative préférée à l'actuel territoire territorial. statut. [58] Le référendum de 2012 a été de loin le référendum le plus réussi pour les défenseurs de l'État et le soutien à l'État a augmenté à chaque référendum populaire successif. [59] [60] Cependant, plus d'un votant sur quatre s'est abstenu de répondre à la question sur le statut alternatif préféré. Les opposants à l'État ont fait valoir que l'option de l'État a recueilli 45 % des voix si les abstentions sont incluses. [61]Si l'on considère les abstentions, le résultat du référendum est beaucoup plus proche de 44% pour un État, un nombre qui tombe sous la barre des 50% de majorité. [62]

Le Washington Post , le New York Times et le Boston Herald ont publié des articles d'opinion exprimant leur soutien à l'État de Porto Rico. [63] [64] [65] Le 8 novembre 2012, le journal de Washington, DC The Hill a publié un article disant que le Congrès ignorera probablement les résultats du référendum en raison des circonstances derrière les votes. [66] Le membre du Congrès américain Luis Gutiérrez et la membre du Congrès américain Nydia Velázquez , tous deux d'ascendance portoricaine, étaient d'accord avec les déclarations de The Hill . [67]Peu de temps après la publication des résultats, José Enrique Serrano, membre du Congrès américain né à Porto Rico, a déclaré : « J'ai été particulièrement impressionné par le résultat du référendum sur le « statut » à Porto Rico. Une majorité de ceux qui ont voté ont manifesté le désir de changer le statut territorial actuel. Dans une deuxième question, une majorité encore plus large a demandé à devenir un État. Il s'agit d'un tremblement de terre dans la politique portoricaine. Cela exigera l'attention du Congrès et une réponse définitive à la demande de changement de Porto Rico. C'est un moment historique. où les électeurs ont demandé d'aller de l'avant." [68]

Plusieurs jours après le référendum, le commissaire résident Pedro Pierluisi , le gouverneur Luis Fortuño et le gouverneur élu Alejandro García Padilla ont écrit des lettres séparées au président des États-Unis, Barack Obama , faisant état des résultats du vote. Pierluisi a exhorté Obama à commencer une législation en faveur de l'État de Porto Rico, à la lumière de sa victoire au référendum. [69] Fortuño l'a exhorté à faire avancer le processus. [70] García Padilla lui a demandé de rejeter les résultats en raison de leur ambiguïté. [71]La position de la Maison Blanche concernant le plébiscite de novembre 2012 était que les résultats étaient clairs, le peuple de Porto Rico veut que la question du statut soit résolue et une majorité a choisi le statut d'État dans la deuxième question. L'ancien directeur des médias hispaniques de la Maison Blanche a déclaré : « Il est maintenant temps pour le Congrès d'agir et l'administration travaillera avec eux sur cet effort, afin que le peuple de Porto Rico puisse déterminer son propre avenir. [72]

Le 15 mai 2013, le commissaire résident Pierluisi a présenté HR 2000 au Congrès pour « exposer le processus d'admission de Porto Rico en tant qu'État de l'Union », demandant au Congrès de voter sur la ratification de Porto Rico en tant que 51e État. [73] Le 12 février 2014, le sénateur Martin Heinrich a présenté un projet de loi au Sénat américain. Le projet de loi exigerait la tenue d'un référendum contraignant à Porto Rico pour demander si le territoire souhaite être admis en tant qu'État. En cas de vote oui, le président serait invité à soumettre une loi au Congrès pour admettre Porto Rico en tant qu'État. [74]

Financement du gouvernement pour un cinquième référendum

Le 15 janvier 2014, la Chambre des représentants des États-Unis a approuvé un financement de 2,5 millions de dollars pour la tenue d'un référendum. Ce référendum peut être organisé à tout moment car il n'y a pas de date limite pour l'utilisation des fonds. [75] Le Sénat des États-Unis a ensuite adopté le projet de loi qui a été promulgué le 17 janvier 2014 par Barack Obama , alors président des États-Unis. [76]

référendum de 2017

Référendum sur le statut de Porto Rico, 2017
11 juin 2017 ; il y a 4 ans ( 2017-06-11 )

EmplacementPorto Rico
Système de votePluralité
Résultats

Les plébiscites précédents offraient aux électeurs trois options : l'État, la libre association et l'indépendance. Le référendum sur le statut portoricain de 2017offrait à l'origine deux options : État et indépendance/association libre ; cependant, un « statut territorial actuel » a été ajouté avant la tenue du référendum. Le référendum a eu lieu le 11 juin 2017, avec une écrasante majorité d'électeurs favorables à l'État à 97,16 % ; cependant, avec un taux de participation de 22,99 %, il s'agissait d'un creux historique. Si la majorité avait voté pour l'indépendance/l'association libre, un deuxième vote aurait eu lieu pour déterminer la préférence : indépendance totale en tant que nation ou statut d'État libre associé à l'indépendance mais avec une « association politique libre et volontaire » entre Porto Rico et les États-Unis États. Les détails de l'accord d'association [77] seraient détaillés dans le Compact of Free Associationqui serait négocié entre les États-Unis et Porto Rico. Ce document pourrait couvrir des sujets tels que le rôle de l'armée américaine à Porto Rico, l'utilisation de la monnaie américaine, le libre-échange entre les deux entités et si les Portoricains seraient citoyens américains. [78]

L'ancien gouverneur Ricardo Rosselló était fortement en faveur de la création d'un État pour aider à développer l'économie et aider à "résoudre notre dilemme colonial vieux de 500 ans... Le colonialisme n'est pas une option... C'est une question de droits civiques... 3,5 millions de citoyens à la recherche d'une démocratie absolue". [79] Les avantages de l'État comprennent 10 milliards de dollars supplémentaires par an de fonds fédéraux, le droit de vote aux élections présidentielles, des prestations de sécurité sociale et d'assurance-maladie plus élevées, et un droit pour ses agences gouvernementales et ses municipalités de déposer le bilan. Ce dernier est actuellement interdit. [80]

À peu près au même moment que le référendum, les législateurs de Porto Rico devraient également voter sur un projet de loi qui permettrait au gouverneur de rédiger une constitution d'État et d'organiser des élections pour choisir les sénateurs et les représentants au Congrès des États-Unis . Indépendamment du résultat du référendum ou du projet de loi sur la rédaction d'une constitution, une action du Congrès serait nécessaire pour mettre en œuvre des changements au statut de Porto Rico en vertu de la clause territoriale de la Constitution des États-Unis . [80]

Si la majorité des Portoricains choisissaient l'option de l'association libre - et 33 % l'avaient votée en 2012 - et si elle était accordée par le Congrès américain, Porto Rico deviendrait un État libre associé, une nation pratiquement indépendante. Il aurait un traité d'association politique et économique avec les États-Unis qui stipulerait tous les accords délégués. Cela pourrait donner à Porto Rico un statut similaire à celui de la Micronésie , des îles Marshall et des Palaos , pays qui ont actuellement un pacte de libre association avec les États-Unis.

Ces États libres associés utilisent le dollar américain, reçoivent un certain soutien financier et la promesse d'une défense militaire s'ils refusent l'accès militaire à tout autre pays. Leurs citoyens sont autorisés à travailler aux États-Unis et à servir dans leur armée. [77]

Le 11 juin, 500 000 Portoricains ont voté pour le statut d'État, 7 600 pour l'indépendance et 6 700 pour le statu quo. [81]

référendum 2020

Référendum sur le statut de Portoricain 2020
3 novembre 2020 ( 2020-11-03 )

EmplacementPorto Rico , Caraïbes
Rapports
100%
au 31 décembre à 20 h 00 HNA ( UTC−04 h 00 )
Site Internet[1]
« Est-ce que Porto Rico devrait être admis immédiatement dans l'Union en tant qu'État ? »
Oui (▲)
52,52 %
Non (⬤)
47,48%

Un référendum sur le statut de Porto Rico a eu lieu le 3 novembre 2020, en même temps que les élections générales . Il a été annoncé par le gouverneur de Porto Rico Wanda Vázquez Garced le 16 mai 2020. Il s'agissait du sixième référendum organisé sur le statut de Porto Rico , le précédent ayant eu lieu en 2017. C'était le premier [ citation nécessaire ] référendum avec un simple question par oui ou par non , les électeurs ayant la possibilité de voter pour ou contre le fait de devenir un État américain .

Le référendum n'était pas contraignant, car le pouvoir d'accorder le statut d'État appartient au Congrès américain . Les programmes des partis du Parti républicain et du Parti démocrate ont affirmé pendant des décennies le droit de Porto Rico à l'autodétermination et à être admis en tant qu'État, du moins en théorie, mais les législateurs républicains individuels ont été plus sceptiques.

Selon le projet de loi 1467 du Sénat, qui a placé le référendum sur le bulletin de vote, voter « Non » au référendum signifierait qu'une commission de sept membres serait nommée pour négocier avec le gouvernement fédéral la libre association ou l'indépendance de Porto Rico. [82] [83]

L'État a remporté le référendum de 52,52 % à 47,48 %. [84]

Guam

Drapeau de Guam

Guam (anciennement le territoire de Guam) est un territoire non incorporé et organisé des États-Unis . Située dans l'ouest de l' océan Pacifique , Guam est l'un des cinq territoires américains dotés d'un gouvernement civil établi. [85] [86]

Dans les années 1980 et au début des années 1990, il y a eu un mouvement important en faveur de ce territoire américain devenant un Commonwealth , ce qui lui donnerait un niveau d'autonomie similaire à celui de Porto Rico et des îles Mariannes du Nord . Cependant, le gouvernement fédéral a rejeté la version d'un Commonwealth que le gouvernement de Guam a proposé, parce que ses clauses étaient incompatibles avec la clause territoriale (Art. IV, Sec. 3, cl. 2) de la Constitution américaine. D'autres mouvements prônent la création d'un État américain pour Guam, l'union avec l'État d'Hawaï ou l'union avec les îles Mariannes du Nord en tant que territoire unique, ou l'indépendance. [87]

Lors d'un plébiscite de 1982, les électeurs ont manifesté leur intérêt à demander le statut de Commonwealth. L'île envisage un autre plébiscite non contraignant sur la décolonisation depuis 1998. Le gouverneur Eddie Baza Calvo avait l'intention d'en inclure un lors des élections de novembre 2016, mais il a de nouveau été retardé. [88]

Une Commission sur la décolonisation a été créée en 1997 pour éduquer le peuple de Guam sur les différentes options de statut politique dans ses relations avec les États-Unis : État, libre association et indépendance. Le groupe est resté en sommeil pendant quelques années. En 2013, la commission a commencé à chercher des fonds pour lancer une campagne d'éducation du public. Il y a eu peu de développements ultérieurs jusqu'à la fin de 2016. Début décembre 2016, la Commission a programmé une série de sessions d'éducation dans divers villages sur l'état actuel des relations de Guam avec les États-Unis et les options d'autodétermination qui pourraient être envisagées. [88]Le directeur exécutif actuel de la commission est Edward Alvarez et compte dix membres. Le groupe devrait également publier des documents de position sur l'indépendance et le statut d'État, mais le contenu n'est pas encore terminé. [87]

Guam est occupée depuis plus de 450 ans par les Espagnols, les Japonais et les États-Unis. En 2016, le gouverneur Eddie Calvo a prévu un référendum sur la décolonisation auquel participerait uniquement le peuple autochtone Chamorro de Guam, auquel les trois options seraient proposées, notamment l'État, l'indépendance et la libre association. Cependant, ce référendum pour le peuple chamorro a été annulé par un juge fédéral pour des motifs de discrimination raciale. À la suite de cette décision, le gouverneur Calvo a suggéré la tenue de deux scrutins : un pour le peuple chamorro et un pour les citoyens américains éligibles qui sont des résidents non autochtones de Guam. Un référendum sur la réunification à Guam et son voisin, les îles Mariannes du Nord (un Commonwealth américain) a été proposé. [89][90] Un sondage de 2016 mené par l' Université de Guam a montré qu'une majorité soutenait l'État lorsqu'on a demandé aux répondants quel statut politique ils soutenaient pour Guam. [91]

Soutien des Nations Unies

L' ONU est en faveur d'une plus grande autodétermination pour Guam et d'autres territoires similaires. Le Comité spécial de l'ONU sur la décolonisation a accepté d'approuver le plan d'éducation du gouverneur. Le rapport de la commission de mai 2016 indique : « Avec des universitaires de l' Université de Guam , [la Commission] travaillait à la création et à l'approbation de matériel pédagogique. Le Bureau du gouverneur collaborait étroitement avec la Commission » pour développer du matériel pédagogique pour le public. [92]

Le ministère de l'Intérieur des États-Unis avait approuvé une subvention de 300 000 $ pour l'éducation à la décolonisation, a déclaré Edward Alvarez lors du séminaire régional des Nations Unies pour le Pacifique en mai 2016. - Des territoires gouvernants tels que Guam, où ils seront plus disposés à s'engager dans des discussions sur notre avenir et offriront un véritable soutien pour nous aider à nous pousser vers une véritable autonomie et une véritable autodétermination. » [93]

Autres territoires

Le territoire indien des États-Unis a tenté de devenir un État en 1905; Les citoyens des cinq tribus civilisées du territoire indien ont proposé de créer l' État de Sequoyah comme moyen de conserver le contrôle de leurs terres et de leurs ressources. La convention constitutionnelle a eu lieu le 21 août 1905 à Muskogee et la constitution proposée a été approuvée à une écrasante majorité par les résidents du territoire, avec 56 279 voix pour la constitution et la pétition au Congrès et 9 073 voix contre. [94] Le Congrès, cependant, n'a pas soutenu la création d'un État pour Sequoyah et le territoire indien a été annexé à l'Oklahoma en 1907.

Référendum constitutionnel de Sequoyah, 1905
7 novembre 1905 ; il y a 116 ans ( 1905-11-07 )

EmplacementTerritoire indien
Système de votePluralité
Résultats
Indépendance
86,11%
Territoire
13,88%
Malgré une majorité favorable au statut d'État, l'initiative a été rejetée par le Congrès des États-Unis.

Les îles Vierges américaines ont exploré la possibilité d'un État en 1984, [95] et plus récemment lors d'un référendum de 1993 , tandis que les Samoa américaines ont exploré la possibilité d'un État en 2005 [96] et 2017. [97]

Par les changements de statut des anciens territoires américains

Philippines

Les Philippines ont eu de petits mouvements populaires pour un État américain. [98] À l'origine partie de la plate-forme du Parti progressiste , alors connu sous le nom de Parti fédéraliste, le parti l'a abandonné en 1907, ce qui a coïncidé avec le changement de nom. [99] [100] En 1981, le candidat présidentiel pour le Parti fédéral a couru sur une plate-forme d'État philippin. [101] Pas plus tard qu'en 2004, le concept des Philippines devenant un État américain a fait partie d'une plate-forme politique aux Philippines. [102]Les partisans de ce mouvement comprennent des Philippins qui pensent que la qualité de vie aux Philippines serait meilleure et qu'il y aurait moins de pauvreté là-bas si les Philippines étaient un État ou un territoire américain. Les partisans comprennent également des Philippins qui avaient combattu en tant que membres des forces armées des États-Unis dans diverses guerres pendant la période du Commonwealth . [103] [104] [105]

Le mouvement d'État philippin a eu un impact significatif au début de la période coloniale américaine . [100] Ce n'est plus un mouvement dominant, [106] mais c'est un petit mouvement social qui suscite l'intérêt et la discussion dans cette nation. [107]

Par partition ou sécession des États américains actuels

Il existe plusieurs propositions visant à diviser les États avec des régions politiquement ou culturellement divergentes en entités plus petites, plus homogènes et efficaces sur le plan administratif. [108] La scission d'un État nécessite l'approbation à la fois de sa législature et du Congrès américain. [109]

Les propositions de nouveaux états par partition comprennent :

Utilisation internationale

Certains pays, en raison de leurs similitudes culturelles et de leurs alliances étroites avec les États-Unis, sont parfois décrits comme un 51e État. Dans d'autres pays du monde, des mouvements avec divers degrés de soutien et de sérieux ont proposé un État américain.

Amérique du Nord

Canada

Au Canada, « le 51 e État » est une expression généralement utilisée de manière à impliquer que si un certain cours politique est pris, le destin du Canada sera à peine plus qu'une partie des États-Unis. Les exemples incluent l' Accord de libre-échange Canada-États-Unis en 1988, le débat sur la création d'un périmètre de défense commun , et comme conséquence potentielle de ne pas adopter des propositions visant à résoudre la question de la souveraineté du Québec , l' Accord de Charlottetown en 1992 et la Clarté Agir en 1999.

L'expression est généralement utilisée dans les débats politiques locaux, dans les écrits polémiques ou dans les conversations privées. Il est rarement utilisé par les politiciens eux-mêmes dans un contexte public, bien qu'à certains moments de l'histoire du Canada, les partis politiques aient utilisé d'autres images chargées de la même manière. Lors des élections fédérales de 1988 , les libéraux ont affirmé que l'accord de libre-échange proposé équivalait à une prise de contrôle du Canada par les Américains [137] — notamment, le parti a diffusé une publicité dans laquelle les stratèges progressistes-conservateurs (PC), lors de l'adoption de l'accord, ont lentement effacé la frontière canado-américaine d'une carte de bureau de l'Amérique du Nord. [138]En quelques jours, cependant, les PC ont répondu avec une annonce qui a présenté la frontière étant tiré en arrière sur avec un marqueur permanent, en tant qu'annonceur entonnait « est ici où tracer la ligne. » [139]

L'implication a une base historique et remonte à l'éclatement de l'Amérique britannique pendant la Révolution américaine . Les colonies qui s'étaient confédérées pour former les États-Unis ont envahi le Canada (à l'époque un terme désignant spécifiquement les provinces modernes de Québec et de l' Ontario , qui n'étaient aux mains des Britanniques que depuis 1763 ) à plusieurs reprises, en particulier l' invasion du Québec en 1775 et 1778-1782 . La première invasion a eu lieu en 1775-1776, principalement du côté canadien du lac Champlain et du fleuve Saint-Laurent.les vallées, en supposant que l'hostilité présumée des Canadiens français envers la domination coloniale britannique combinée à l' alliance franco-américaine en feraient des alliés naturels de la cause américaine; l' armée continentale a réussi à recruter deux régiments canadiens pour l'invasion. L'échec de cette invasion a forcé les membres de ces régiments à l'exil, et ils se sont installés principalement dans le nord de l' État de New York . Cependant, l'armée continentale a eu plus de succès dans le théâtre occidental dans les terres au nord de la vallée de l' Ohio et au sud de la région des Grands Lacs , qui faisaient toutes deux partie du Canada. Les articles de la Confédération, écrit pendant la Révolution, comprenait une disposition permettant au Canada de se joindre aux États-Unis, s'ils décidaient de le faire, sans avoir besoin de demander la permission des États-Unis comme le feraient d'autres États. [140] À la fin de la Révolution, les États-Unis ont pris des portions du territoire canadien de ce qui est aujourd'hui l' Illinois , l' Indiana , le Michigan , l' Ohio , le Wisconsin et certaines parties du Minnesota conformément au traité de Paris de 1783 . Les États-Unis ont de nouveau envahi le Canada pendant la guerre de 1812 , mais cet effort a été rendu plus difficile en raison du large recours à des milices d'État mal équipées.et en raison du grand nombre de loyalistes qui avaient fui vers ce qui est maintenant l'Ontario et qui refusaient toujours de se joindre à la république. Les Hunter Patriots dans les années 1830 et les raids des Fenians après la guerre de Sécession étaient des attaques privées contre le Canada à partir des États-Unis [141] Plusieurs politiciens américains au XIXe siècle se sont également prononcés en faveur de l'annexion du Canada, [142] tout comme le politicien canadien William Lyon. Mackenzie , qui a créé une république du Canada voyou sur une petite île près de la frontière américaine pendant la rébellion du Haut - Canada .

Aux États-Unis, l'expression « le 51e État », lorsqu'elle est appliquée au Canada, peut servir à mettre en évidence les similitudes et les relations étroites entre les États-Unis et le Canada. Parfois, le terme est utilisé de manière désobligeante, dans le but de ridiculiser le Canada en tant que voisin sans importance.

Terre-Neuve

À la fin des années 1940, pendant les derniers jours du Dominion de Terre-Neuve (à l'époque un dominion dépendant du Commonwealth et indépendant du Canada), il y avait un soutien général, bien que non majoritaire, pour que Terre-Neuve forme une union économique avec les États-Unis. États-Unis, grâce aux efforts du Parti de l'Union économique et aux investissements américains importants à Terre-Neuve résultant de l' alliance américano-britannique lors de la Seconde Guerre mondiale . Le mouvement a finalement échoué lorsque, lors d'un référendum de 1948 , les électeurs ont choisi de justesse de se confédérer avec le Canada (le Parti de l'Union économique a soutenu un « gouvernement responsable » indépendant qu'ils pousseraient ensuite vers leurs objectifs). [143]

Québec

Lors des élections générales de 1989 au Québec , le parti politique Parti 51 a présenté 11 candidats sur une plate-forme du Québec faisant sécession du Canada pour rejoindre les États-Unis (avec son chef, André Perron, affirmant que le Québec ne pouvait pas survivre en tant que nation indépendante). [144] Le parti n'a attiré que 3 846 voix dans toute la province, soit 0,11 % du total des voix exprimées. [145] En comparaison, le principal parti en faveur de la souveraineté du Québec à cette élection, le PQ, obtient 40,16 %.

Ouest canadien

En 1980, deux membres de l' Assemblée législative de la Saskatchewan , tous deux élus membres du Parti progressiste-conservateur de la Saskatchewan (et un, Dick Collver , son ancien chef), ont pris la parole pour former le Parti Unionest , un parti provincial de la Saskatchewan qui prônait que les quatre provinces de l' Ouest canadien se joignent aux États-Unis. Le nom était une contraction de "meilleure union". La fête s'est vite pliée.

L'expert américain en géopolitique Peter Zeihan a soutenu dans son livre The Accidental Superpower que la province canadienne de l' Alberta gagnerait à rejoindre les États-Unis en tant que 51e État. [146] Le séparatisme albertain est de plus en plus soutenu par les politiques du gouvernement fédéral qui, croit-on, nuisent à la capacité de la province de construire des pipelines pour l'industrie pétrolière et gazière de la province et les paiements de péréquation fédéraux. [147] Dans un sondage de septembre 2018, 25 % des Albertains pensaient qu'ils feraient mieux de se séparer du Canada et 62 % pensaient qu'ils ne recevaient pas assez de la confédération. [148]

Mexique

En 1847-1848, les États-Unis occupant le Mexique à la fin de la guerre américano-mexicaine , il fut question au Congrès d' annexer l'intégralité du Mexique . Le résultat fut la cession du Mexique par le traité de Guadalupe Hidalgo , du nom de la ville dans laquelle le traité a été signé, dans lequel les États-Unis ont annexé plus de 40 % du Mexique. La Cession mexicaine se composait d'un territoire qui est devenu les États de Californie , du Nevada , de l' Utah , de la majeure partie de l' Arizona , de la moitié ouest du Nouveau-Mexique , du quart ouest du Colorado et du coin sud-ouest du Wyoming.. Les États-Unis achèteront plus tard un territoire mexicain supplémentaire lors de l' achat de Gadsden en 1854. En 1848, un projet de loi a été débattu au Congrès qui aurait annexé la République du Yucatán , mais un vote n'a pas eu lieu. [149]

Amérique centrale

En raison de la proximité géographique des pays d'Amérique centrale avec les États-Unis, qui ont de puissantes influences militaires, économiques et politiques, il y a eu plusieurs mouvements et propositions des États-Unis au cours des XIXe et XXe siècles pour annexer certaines ou toutes les républiques d'Amérique centrale. ( Costa Rica , El Salvador , Guatemala , Honduras avec les îles Bay autrefois sous domination britannique, Nicaragua , Panama qui possédait le territoire de la zone du canal sous domination américaine de 1903 à 1979 et Belize , qui est une monarchie constitutionnelle et était connue sous le nom de Honduras britanniquejusqu'en 1981). Cependant, les États-Unis n'ont jamais donné suite à ces propositions de certains politiciens américains ; dont certains n'ont jamais été livrés ou pris au sérieux. En 2001, El Salvador a adopté le dollar américain comme monnaie, tandis que le Panama l'a utilisé pendant des décennies en raison de ses liens avec la zone du canal.

Cuba

En 1854, le Manifeste d'Ostende a été écrit, décrivant les raisons pour lesquelles les États-Unis achetaient Cuba à l'Espagne, impliquant la prise de l'île par la force si l'Espagne refusait. Une fois le document publié, de nombreux États du Nord ont dénoncé le document.

En 1859, le sénateur John Slidell a présenté un projet de loi pour acheter Cuba à l'Espagne. [150] [151]

Cuba, comme de nombreux territoires espagnols, voulait se libérer de l'Espagne. Un mouvement indépendantiste à Cuba a été soutenu par les États-Unis, et les dirigeants de la guérilla cubaine voulaient l'annexion aux États-Unis, mais le leader révolutionnaire cubain José Martí a appelé à la nationalité cubaine. Lorsque le cuirassé américain Maine a coulé dans le port de La Havane, les États-Unis ont blâmé l'Espagne et la guerre hispano-américaine a éclaté en 1898. Après la victoire des États-Unis, l'Espagne a renoncé à sa souveraineté sur des territoires, dont Cuba. Les États-Unis ont administré Cuba en tant que protectorat jusqu'en 1902. Plusieurs décennies plus tard, en 1959, le gouvernement cubain de Fulgencio Batista, soutenu par les États-Unis, a été renversé par Fidel Castro.qui a ensuite installé un gouvernement marxiste-léniniste . Lorsque les États-Unis ont refusé de commercer avec Cuba, Cuba s'est allié à l'Union soviétique qui a importé du sucre cubain, la principale exportation de Cuba. Le gouvernement installé par Fidel Castro est au pouvoir depuis. En 2016, les États-Unis ont assoupli les restrictions commerciales et de voyage contre Cuba qui avaient été mises en place à la suite de l' invasion de la baie des Cochons et de la crise des missiles de Cuba . [152]

Dominique

En 1898, un ou plusieurs organes de presse dans les Caraïbes ont noté des sentiments croissants de ressentiment envers la domination britannique en Dominique , y compris le système d'administration du pays. Ces publications ont tenté d'évaluer les sentiments d'annexion aux États-Unis comme un moyen de changer ce système d'administration. [153]

République dominicaine

Le 30 juin 1870, le Sénat des États-Unis a voté sur un traité d'annexion avec la République dominicaine , mais il n'a pas abouti. [154]

Groenland

Pendant la Seconde Guerre mondiale , lorsque le Danemark a été occupé par l'Allemagne nazie , les États-Unis ont brièvement contrôlé le Groenland pour les champs de bataille [ clarification nécessaire ] et la protection. En 1946, les États-Unis ont proposé d'acheter le Groenland au Danemark pour 100 millions de dollars (1,2 milliard de dollars aujourd'hui) mais le Danemark a refusé de le vendre. [155] [156] Plusieurs politiciens, dont l'ancien président américain Donald Trump et d'autres, ont soutenu ces dernières années que le Groenland pourrait hypothétiquement être dans une meilleure situation financière en tant que partie des États-Unis ; par exemple, cela a été mentionné par le professeur Gudmundur Alfredsson à laUniversité d'Akureyri , Islande en 2014. [157] [158] L'une des raisons possibles de l'intérêt des États-Unis pour le Groenland est les vastes ressources naturelles de l'île. [159] Selon WikiLeaks , les États-Unis semblent très intéressés à investir dans la base de ressources de l'île et à exploiter la grande quantité attendue d' hydrocarbures au large de la côte groenlandaise. [160]

Haïti

Le chroniqueur du Time Mark Thompson a suggéré qu'Haïti était effectivement devenu le 51e État après le tremblement de terre d'Haïti en 2010 , la destruction généralisée ayant suscité une réponse rapide et étendue des États-Unis, même en ce qui concerne le stationnement de l'armée américaine dans les ports aériens et maritimes haïtiens. pour faciliter l'aide étrangère. [161]

Asie

Hong Kong

L'idée de l' admission aux États-Unis a été discutée parmi certains internautes sur la base du système de common law mature de Hong Kong , de sa longue tradition de libéralisme et de sa société civile dynamique , ce qui en fait un centre financier mondial très similaire à Londres ou à New York . [162] [163] [164] [165] [166] aux côtés des propositions de devenir indépendant (à l'intérieur ou à l'extérieur du Commonwealth , en tant que république ou royaume du Commonwealth ), [167] rejoindre le Commonwealth, [168]confédération avec le Canada comme onzième province ou quatrième territoire (en référence à la proposition de Ken McGoogan concernant l'Écosse ), [169] retournant à la domination britannique en tant que territoire dépendant, [170] rejoignant la République de Chine ( Taïwan ), [171] ou adhérer à d'autres fédérations en tant que cités-États.

Israël et territoires palestiniens

Plusieurs sites Web affirment que l' État d'Israël est le 51e État en raison du financement annuel et du soutien à la défense qu'il reçoit des États-Unis . Un exemple de ce concept peut être trouvé en 2003 lorsque Martine Rothblatt a publié un livre intitulé Two Stars for Peace qui plaidait pour l'ajout d' Israël et de ses territoires palestiniens comme 51e et 52e États de l'Union. L'État américain de Canaan , est un livre publié par le Pr Alfred de Grazia , science politique et sociologue, en mars 2009, proposant la création des 51e et 52e États d'Israël et de ses territoires palestiniens. [172]

Irak

Un habitant de Seattle , Washington, à travers une pancarte artisanale, déclare facétieusement que la République d' Irak est le 51e État américain.

Plusieurs publications ont suggéré que la guerre en Irak était une guerre néocolonialiste pour faire de la République d' Irak le 51e État américain, bien que de telles déclarations soient généralement faites de manière facétieuse, comme une déclaration ironique . [173] [174] [175] [176] [177]

Japon

Dans l'article 3 du traité de San Francisco entre les puissances alliées et le Japon, entré en vigueur en avril 1952, les États-Unis ont mis les îles périphériques des Ryukyus , y compris l'île d' Okinawa, qui abrite plus d'un million d' Okinawaiens liés aux Japonais. -et les îles Bonin , les îles Volcano et Iwo Jima sous tutelle américaine . [178] Toutes ces tutelles ont été lentement rendues à la domination japonaise. Okinawa a été rendue le 15 mai 1972, mais les États-Unis stationnent des troupes dans les bases de l'île pour défendre le Japon.

Philippines

Il y a eu des tentatives pour faire des Philippines un État des États-Unis même après leur indépendance en 1946. En 1971, un homme politique a affirmé que 1,25 million de Philippins soutenaient la cause.

Lors des élections présidentielles philippines de 1981 , 4% de la population a voté pour Bartolome Cabangbang, membre de l' Intérim Batasang Pambansa de Cebu. Il s'est présenté sous la direction du Parti fédéral qui a plaidé en faveur d'un plébiscite pour convertir les Philippines en 51e État américain. [179]

Aucun politicien aux Philippines ne plaide actuellement pour un État américain. De nombreux candidats aux élections favorables à la proposition ont été déclarés "candidats importuns" par la commission électorale du gouvernement philippin . [180]

Taïwan

Un sondage réalisé en 2003 auprès de résidents taïwanais âgés de 13 à 22 ans a révélé que, lorsqu'ils avaient la possibilité de devenir une province de la République populaire de Chine ou un État des États-Unis, 55% des personnes interrogées préféraient le statut d'État tandis que 36% choisissaient de rejoindre la Chine. . [181] Un groupe appelé Taiwan Civil Government, établi à Taipei en 2008, prétend que l' île de Taiwan et d'autres îles mineures sont un territoire des États-Unis. [182]

Europe

Albanie

L'Albanie a souvent été qualifiée de 51e État pour ses positions perçues comme fortement pro-américaines, principalement en raison de la politique des États-Unis à son égard . [183] En référence à la tournée européenne du président George W. Bush en 2007, Edi Rama , maire de Tirana et chef de l'opposition socialiste, a déclaré : « L'Albanie est à coup sûr le pays le plus pro-américain d'Europe, peut-être même en le monde... Nulle part ailleurs vous ne trouverez un tel respect et une telle hospitalité pour le président des États-Unis. Même dans le Michigan, il ne serait pas aussi bienvenu. A l'époque de l'ex-secrétaire d'Etat James BakerLors de sa visite en 1992, il y a même eu une tentative d'organiser un référendum déclarant le pays 51e État américain. [184] [185] En plus de l'Albanie, le Kosovo (qui est principalement albanais) est considéré comme un 51e État en raison de la forte présence et de l'influence des États-Unis. Les États-Unis ont des troupes et la plus grande base en dehors du territoire américain, Camp Bondsteel , sur le territoire depuis 1999.

Açores (Portugal)

Il y a eu un mouvement dans l' archipel des Açores pour se séparer du Portugal et rejoindre les États-Unis à la fin du XIXe siècle jusqu'au début du XXe siècle. Se sentant injustement exploités par les autorités du continent, ce mouvement estimait que la meilleure solution était de les faire gouverner par les États-Unis. Ce mouvement a été alimenté par un grand nombre d'immigrants aux États-Unis, en particulier en Nouvelle-AngleterreÉtats, pour des raisons de travail et d'éducation. Les sociétés baleinières américaines ont également établi un lien social étroit entre les Açores et les États-Unis. Les baleiniers basés en Nouvelle-Angleterre et à New York utilisaient fréquemment les Açores comme base d'opérations à l'étranger et employaient un grand nombre de la population locale pour manœuvrer les navires. Le mouvement pour que les États-Unis annexent les Açores a atteint son apogée pendant la Première Guerre mondiale lorsque la marine américaine a établi une base d'opérations aux Açores. Sentant que les Américains faisaient plus pour défendre les Açores contre les Allemands que le gouvernement portugais ne l'était, en particulier lors du raid du SM U-155aux Açores en 1917, de nombreux élus locaux réclament ouvertement un changement. Les officiers de la marine américaine et les hommes politiques, notamment le secrétaire adjoint à la Marine Franklin D. Roosevelt , ont cependant rejeté toute idée de prise de contrôle par les États-Unis. [ citation nécessaire ]

Carthagène (Espagne)

En 1873, le chef du canton de Carthagène , Roque Barcia , a demandé que Carthagène fasse partie des États-Unis dans une lettre à Ulysses S. Grant , alors président du pays. Le canton de Carthagène avait émergé la même année lors d' une révolte contre la Première République espagnole . Le but ultime de Barcia était de faire de Carthagène un État des États-Unis. Le gouvernement des États-Unis n'a jamais répondu. [186]

Danemark

En 1989, le Los Angeles Times a proclamé que le Danemark devenait le 51e État chaque 4 juillet , car les citoyens danois d' Aalborg et des environs célébraient la fête de l'indépendance américaine. [187]

Pologne

La Pologne a historiquement été résolument pro-américaine , remontant à l' implication du général Tadeusz Kościuszko et Casimir Pulaski dans la Révolution américaine . Cette position pro-américaine a été renforcée à la suite d'une intervention américaine favorable lors de la Première Guerre mondiale (conduisant à la création d'une Pologne indépendante ) et de la guerre froide (aboutissant à un État polonais indépendant de l'influence soviétique). La Pologne a fourni une grande force à la "Coalition des volontaires" en Irak. Une citation faisant référence à la Pologne comme « le 51e État » a été attribuée à James Pavitt , alors directeur adjoint des opérations de la Central Intelligence Agency , en particulier en relation avecrendu extraordinaire . [188]

Sicile (Italie)

Le Parti de la reconstruction en Sicile , qui revendiquait 40 000 membres en 1944, fit campagne pour que la Sicile soit admise en tant qu'État américain. [189] Ce parti était l'un des nombreux mouvements séparatistes siciliens actifs après la chute du fascisme italien . Les Siciliens se sont sentis négligés ou sous-représentés par le gouvernement italien après l'annexion de 1861 qui a mis fin au règne du Royaume des Deux-Siciles basé à Naples .

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a parfois été appelé le 51e État en raison de la « relation spéciale » entre les deux pays, notamment depuis l'étroite coopération entre Franklin D. Roosevelt et Winston Churchill pendant la Seconde Guerre mondiale, et plus récemment durant les mandats de premier ministre de Margaret Thatcher. et Tony Blair . [190]

Dans une chronique du 29 décembre 2011 du Times , David Aaronovitch a déclaré en plaisantant que le Royaume-Uni devrait envisager de rejoindre les États-Unis, car la population britannique ne peut pas accepter l'union avec l'Europe et le Royaume-Uni déclinerait inévitablement de lui-même. Il a également fait valoir que l' Angleterre , l' Écosse et le Pays de Galles devraient être trois États distincts, l'Irlande du Nord rejoignant la République d'Irlande et devenant un État entièrement irlandais . [191]

Le groupe britannique New Model Army a sorti la chanson « 51st State » en 1986. Les paroles se réfèrent avec facétie à « Star Spangled Union Jack » et décrivent le Royaume-Uni comme culturellement et politiquement dominé par les États-Unis. [192] La chanson "Heartland" de The The de la même année se termine par le refrain "This is the 51st state of the USA"

Océanie

Australie

En Australie, le terme « 51e État » est utilisé pour dénigrer une invasion perçue de l'influence culturelle ou politique américaine. [193]

Nouvelle-Zélande

En 2010, il y a eu une tentative d'enregistrement d'un 51e État partie auprès de la Commission électorale néo-zélandaise. Le parti préconise que la Nouvelle-Zélande devienne le 51e État des États-Unis d'Amérique. Le secrétaire du parti est Paulus Telfer, un ancien candidat à la mairie de Christchurch . [194] [195] Le 5 février 2010, le parti a demandé l'enregistrement d'un logo auprès de la Commission électorale. [194] Le logo — un drapeau américain avec 51 étoiles — a été rejeté par la Commission électorale au motif qu'il était susceptible de semer la confusion ou d'induire les électeurs en erreur. [196] En 2014 , le parti n'est toujours pas enregistré et ne peut pas figurer sur un bulletin de vote.

Voir aussi

Références

  1. ^ "Les électeurs de DC élisent Gray au Conseil, approuvent la mesure d'État" . Archivé de l'original le 9 novembre 2016.
  2. ^ Reuters (11 juin 2017). "Les Portoricains votent massivement pour le statut d'État américain" . Archivé de l'original le 12 juin 2017 – via Huff Post.
  3. ^ "Des débats de plusieurs décennies sur DC, Porto Rico et Guam ont été relancés. Quelle est la meilleure option ?" . ÉTATS-UNIS AUJOURD'HUI . Récupéré le 23 septembre 2021 .
  4. ^ « Comment les nouveaux États deviennent-ils une partie des États-Unis ? » . 3 décembre 2012. Archivé de l'original le 3 septembre 2017.
  5. ^ « Quels sont les territoires américains ? » . 30 novembre 2020.
  6. ^ "Sverige var USAs 51a delstat" "EU kritiserar svensk TV" Archivé le 29 septembre 2011, à la Wayback Machine , Journalisten (en suédois)
  7. ^ "Propriétés et territoire : Pouvoirs du Congrès" . Mountain View, Californie : Justia. Archivé de l'original le 25 mai 2017 . Consulté le 14 juin 2017 .
  8. ^ "L'État considéré par le Congrès depuis 1947." Dans CQ Almanach 1957, 13e éd., 07-646-07-648. Washington, DC: Congressional Quarterly, 1958. Consulté le 14 juin 2017.
  9. ^ Huddle, FP (1946). « Admission de nouveaux États » . Rapports de recherche éditoriale . CQ Appuyez sur . Archivé de l'original le 25 mai 2017 . Consulté le 14 juin 2017 .
  10. ^ Millhiser, Ian (26 juin 2020). "DC est plus près de devenir un État maintenant qu'il ne l'a jamais été" . Vox .
  11. ^ Nasheed, Jameelah (23 octobre 2020). "51 pour 51, c'est faire pression sur le Congrès pour accorder le statut d'État à Washington, DC" Teen Vogue .
  12. ^ McCabe, Mike (octobre 2015). « Premièrement dans le Midwest : comment et pourquoi un président américain a tenté d'empêcher le Nebraska de devenir un État – et a échoué » . Le Conseil des gouvernements des États .
  13. ^ "4 US Code § 2 - Idem; étoiles supplémentaires" . LII / Institut d'Information Juridique . Consulté le 20 janvier 2017 .
  14. ^ " ' Top Ten' des mythes du drapeau américain " . La Légion américaine . Récupéré le 8 juillet 2019 .
  15. ^ "Le Fédéraliste n°43" . Constitution.org. 18 octobre 1998. Archivé de l'original le 2 mai 2012 . Consulté le 29 mars 2012 .
  16. ^ État DC : pas sans un amendement constitutionnel Archivé le 13 avril 2011, à la Wayback Machine , 27 août 1993, The Heritage Foundation.
  17. ^ James, Randy (26 février 2009). "Une brève histoire de Washington DC" . Temps . Archivé de l'original le 29 mars 2012 . Consulté le 29 mars 2012 .
  18. ^ Craig, Tim (15 janvier 2013). "Obama utilisera les plaques d'immatriculation de DC 'taxation sans représentation'" . Le Washington Post . Consulté le 16 janvier 2013 .
  19. ^ Levine, Jon (28 décembre 2019). "La Maison Blanche retire les plaques d'immatriculation de protestation de DC de la limousine de Trump" .
  20. ^ « DC vote pour l'État pour entrer dans l'histoire à la Chambre - et c'est à peu près tout » . Nouvelles de NBC .
  21. ^ Chris Myers Asch, Derek Musgrove (2017). Chocolate City: Une histoire de race et de démocratie dans la capitale nationale . Chapel Hill NC : UNC Press Books. p. 417. ISBN 9781469635873.
  22. ^ Richards, Mark David (printemps-été 2004). « Les débats sur la rétrocession du district de Columbia, 1801-2004 » (PDF) . Histoire de Washington . Historical Society of Washington, DC Archivé de l'original (PDF) le 18 janvier 2009.
  23. ^ Delgadillo, Nathalie; Kurzius, Rachel; Sadon, Rachel (18 septembre 2019). « Le passé, le présent et l'avenir (potentiel) de l'État de DC, expliqués » . DCiste . Archivé de l'original le 26 juin 2020 . Consulté le 26 juin 2020 .
  24. ^ Austermuhle, Martin. "Le maire veut le vote pour l'État cette année par les résidents de DC" . UMOA 88.5. Archivé de l'original le 18 avril 2016 . Consulté le 15 avril 2016 .
  25. ^ Giambrone, André. "La Commission d'État de DC publiera le projet de constitution vendredi prochain" . Papier de la ville de Washington . Archivé de l'original le 29 mai 2016 . Consulté le 15 mai 2016 .
  26. ^ Kinney, Jen. "Bienvenue, Nouvelle-Colombie ? DC Rédige la 51ème Constitution de l'État" . Ville suivante. Archivé de l'original le 10 mai 2016 . Consulté le 15 mai 2016 .
  27. ^ "Les électeurs de DC élisent Gray au Conseil, approuvent la mesure d'État" . 4 NBC Washington. 8 novembre 2016. Archivé de l'original le 9 novembre 2016 . Consulté le 9 novembre 2016 .
  28. ^ "Le Conseil lance 'La Nouvelle-Colombie', 'Modifie la Constitution en 'L'État de Washington DC ' " . Archivé de l'original le 29 juin 2020 . Consulté le 3 juillet 2020 .
  29. ^ https://statehood.dc.gov/sites/default/files/dc/sites/statehood/publication/attachments/Eric-Shaw-Boundary-Testimony-for-NCSC.pdf
  30. ^ https://statehood.dc.gov/sites/default/files/dc/sites/statehood/publication/attachments/Constitution-of-the-State-of-Washington-DC.pdf
  31. ^ https://statehood.dc.gov/sites/default/files/dc/sites/statehood/publication/attachments/Map-of-the-State-of-Washington-DC.pdf
  32. ^ Haley Byrd. « Les démocrates de la Chambre adoptent le projet de loi sur l'État de Washington vendredi » . CNN .
  33. ^ « Résolution de la Chambre 51 : Acte d'admission à Washington, DC » . 116e Congrès. 26 juin 2020 . Récupéré le 1er juillet 2020 .
  34. ^ "La Chambre vote pour accorder le statut d'État au District de Columbia" . ABC Nouvelles .
  35. ^ "Avec les démocrates en charge, DC est-il destiné à devenir un État?" . UMOA . Récupéré le 9 janvier 2021 .
  36. ^ Hudak, John (25 juin 2020). « La politique et l'histoire du vote pour l'indépendance de DC » .
  37. ^ "La Chambre approuve le projet de loi qui admettrait Washington, DC, comme 51ème État" . 22 avril 2021 . Récupéré le 22 avril 2021 .
  38. ^ Soto, Darren (28 mars 2019). "Commissions - HR1965 - 116th Congress (2019-2020): Puerto Rico Admission Act" . www.congress.gov .
  39. ^ Le Sénat et la Chambre des représentants de Porto Rico : résolution simultanée. Archivé le 20 mars 2013 sur la Wayback Machine Récupéré le 16 décembre 2012.
  40. ^ Gidman, Jenn (5 janvier 2017). "Puerto Rico vient de faire une poussée majeure pour l'État, avec un ETA noté" . Journaliste . Archivé de l'original le 21 mars 2017 . Consulté le 4 mars 2017 .
  41. ^ "Le gouvernement de Porto Rico approuve le référendum en quête d'un État" . NOUVELLES AP . 3 février 2017. Archivé de l'original le 24 avril 2020 . Consulté le 10 mai 2020 .
  42. ^ a b Frances Robles (11 juin 2017). "23% des Portoricains votent lors d'un référendum, 97% d'entre eux pour le statut d'État" . Le New York Times . Archivé de l'original le 29 septembre 2017 . Consulté le 11 juin 2017 .
  43. ^ "PDP pour boycotter le référendum sur le statut" . 20 avril 2017. Archivé de l'original le 29 septembre 2017 . Consulté le 11 juin 2017 .
  44. ^ Congress.Gov (7 juillet 2018). "Pour permettre l'admission du territoire de Porto Rico dans l'Union en tant qu'État, et à d'autres fins" . www.congress.gov .
  45. ^ Congress.Gov (7 juillet 2018). "Coparrainants : HR6246 — 115e Congrès (2017-2018)" . www.congress.gov .
  46. ^ "Résultats du plébiscite à l'échelle de l'île" . Comisión Estatal de Elecciones. 21 décembre 2020 . Récupéré le 18 janvier 2021 .
  47. ^ Règles de la Chambre des représentants : Cent dixième congrès (archivé de l'original Archivé le 9 mars 2009, à la Wayback Machine le 28 mai 2010).
  48. ^ ICasualties Archivé le 4 février 2016, à la Wayback Machine , consulté en novembre 2012.
  49. ^ 48 USC  § 737 , Privilèges et immunités.
  50. ^ Le terme Commonwealth est un terme anglais traditionnel désignant une communauté politique fondée pour le bien commun. Historiquement, il a parfois été synonyme de « république ».
  51. ^ "Constitucion del Estado Libre Asociado de Puerto Rico www.LexJuris.com" . www.lexjuris.com . Archivé de l'original le 14 novembre 2011.
  52. ^ "Constitution du Commonwealth de Porto Rico" . bienvenue.topuertorico.org . Archivé de l'original le 25 novembre 2011.
  53. ^ Rapport du groupe de travail du président sur le statut de Porto Rico (décembre 2005) - le président William J. Clinton. Domaine public Cet article incorpore du texte de cette source, qui est dans le domaine public .
  54. ^ Arce, Dwyer (30 avril 2010). « La Chambre des États-Unis approuve le projet de loi référendaire sur le statut de Porto Rico » . Chasse au papier . JURISTE. Archivé de l'original le 9 août 2017.
  55. ^ Garrett, R. Sam; Keith, Bea (7 juin 2011). "Statut politique de Porto Rico: Options pour le Congrès [Rapport RL32933]" (PDF) . Washington, DC : Service de recherche du Congrès . Archivé (PDF) de l'original le 4 août 2009.
  56. ^ "Code électoral de Porto Rico pour le 21ème siècle". Article 2.003(54), Loi n° 78 de 2011 (PDF) . Archivé de l'original (PDF) le 21 mai 2014 . Consulté le 10 août 2014 .    
  57. ^ CONDICIÓN POLÍTICA TERRITORIAL ACTUAL (Anglais : État politique territorial réel) . Archivé le 30 novembre 2012, augouvernement Wayback Machine de Porto Rico. Commission électorale de l'État. 16 novembre 2012 21h59. Consulté le 18 novembre 2012.
  58. ^ OPCIONES NON TERRITORIALES. (Anglais : Options non territoriales). Archivé le 15 novembre 2012, augouvernement Wayback Machine de Porto Rico. Commission électorale de l'État. 16 novembre 2012. Consulté le 18 novembre 2012.
  59. ^ "Une introduction au débat sur le statut de Porto Rico" . Laissez Porto Rico décider. Archivé de l'original le 16 février 2012 . Consulté le 29 mars 2012 .
  60. ^ "Les Portoricains favorisent le statut d'État pour la première fois" . CNN.com. 7 novembre 2012. Archivé de l'original le 3 novembre 2013 . Consulté le 24 mars 2014 .
  61. ^ « Est-ce que Porto Rico a vraiment voté pour un État ? » . Huffington Post . 14 novembre 2012. Archivé de l'original le 17 novembre 2012 . Consulté le 14 novembre 2012 .
  62. ^ García Padilla, Alejandro (9 novembre 2012). "Lettre d'Alejandro García Padilla à Barack Obama" . Archivé de l'original le 7 mars 2016.
  63. ^ "Une bonne affaire pour le District et Porto Rico" . Le Washington Post . Archivé de l'original le 18 février 2015 . Consulté le 24 mars 2014 .
  64. ^ David Royston Patterson (24 novembre 2012). « Porto Rico sera-t-il le 51e État américain ? » . Le New York Times . Archivé de l'original le 21 avril 2016 . Consulté le 5 mars 2016 .
  65. ^ "État portoricain" . Héraut de Boston . 25 novembre 2012. Archivé de l'original le 28 novembre 2012 . Consulté le 24 mars 2014 .
  66. ^ Kasperowicz, Pete (8 novembre 2012). « Le Congrès devrait ignorer le vote de Porto Rico pour un État » . La Colline . Archivé de l'original le 12 novembre 2012.
  67. ^ "El Congreso no hará caso a los resultados del plebiscito" . El Nuevo Dia . 9 novembre 2012. Archivé de l'original le 13 novembre 2012.
  68. ^ "Serrano: Plebiscite an 'Earthquake' in Puerto Rican Politics" Archivé le 11 novembre 2012, à la Wayback Machine Récupéré le 6 décembre 2012.
  69. ^ Pierluisi, Pedro (13 novembre 2012). "Lettre de Pedro Pierluisi à Barack Obama" (PDF) . Archivé de l'original (PDF) le 19 novembre 2012.
  70. ^ "Lettre du gouverneur de Porto Rico au président - Résultats officiels du Plébiscite sur le statut politique de Porto Rico en 2012" . Consulté le 24 mars 2014 .
  71. ^ García Padilla, Alejandro (9 novembre 2012). "Lettre d'Alejandro García Padilla à Barack Obama" . Archivé de l'original le 7 mars 2016.
  72. ^ Tau, Byron (4 décembre 2012). "La Maison Blanche clarifie la position de Porto Rico" . Politique . Archivé de l'original le 3 mai 2014 . Consulté le 16 juillet 2015 .
  73. ^ "Pierluisi Introduces Historic Legislation" Archivé le 27 septembre 2013, à la Wayback Machine , Puerto Rico Report , 15 mai 2013. Récupéré le 15 mai 2013.
  74. ^ "Sen. Martin Heinrich Presents Bill Seeking Puerto Rico Statehood" Archivé le 22 février 2014, à la Wayback Machine , Fox News Latino, 12 février 2014. Récupéré le 14 février 2014.
  75. ^ "Les États-Unis approuvent les fonds pour le référendum sur le statut de Porto Rico" . 16 janvier 2014. Archivé de l'original le 20 janvier 2014 . Consulté le 19 janvier 2014 .
  76. ^ "Faire de la place pour la 51e étoile ? La facture de dépenses comprend 2,5 millions de dollars pour le vote sur l'État de Porto Rico" . 22 janvier 2014. Archivé de l'original le 1er janvier 2017 . Consulté le 22 février 2017 .
  77. ^ un b "Qu'est-ce qu'un État libre associé ?" . Rapport de Porto Rico . Rapport de Porto Rico. 3 février 2017. Archivé de l'original le 24 février 2017 . Consulté le 23 février 2017 .
  78. Sauter^ « État de Porto Rico, indépendance ou référendum d'association libre (2017) » . Bulletin de vote . BALLOTPEDIA. 6 février 2017. Archivé de l'original le 6 mai 2017 . Consulté le 24 février 2017 .Avec mon vote, je fais la demande initiale au gouvernement fédéral de commencer le processus de la décolonisation par : (1) Association libre : Porto Rico devrait adopter un statut en dehors du territoire Clause de la Constitution des États-Unis qui reconnaît la souveraineté du peuple de Porto Rico. L'association libre serait basée sur une association politique libre et volontaire, dont les termes spécifiques seront convenus entre les États-Unis et Porto Rico en tant que nations souveraines. Un tel accord prévoirait l'étendue des pouvoirs juridictionnels que le peuple de Porto Rico accepte de conférer aux États-Unis et conserverait tous les autres pouvoirs et autorités juridictionnels. Selon cette option, la citoyenneté américaine ferait l'objet de négociations avec le gouvernement des États-Unis ; (2) Proclamation d'indépendance,J'exige que le Gouvernement des États-Unis, dans l'exercice de son pouvoir de disposer d'un territoire, reconnaisse la souveraineté nationale de Porto Rico en tant que nation totalement indépendante et que le Congrès des États-Unis promulgue la législation nécessaire pour engager les négociations et la transition vers l'indépendance nation de Porto Rico. Mon vote pour l'indépendance représente également ma revendication des droits, devoirs, pouvoirs et prérogatives des républiques indépendantes et démocratiques, mon soutien à la citoyenneté portoricaine et à un « traité d'amitié et de coopération » entre Porto Rico et les États-Unis après la transition traiterreconnaître la souveraineté nationale de Porto Rico en tant que nation complètement indépendante et que le Congrès des États-Unis promulgue la législation nécessaire pour engager la négociation et la transition vers la nation indépendante de Porto Rico. Mon vote pour l'indépendance représente également ma revendication des droits, devoirs, pouvoirs et prérogatives des républiques indépendantes et démocratiques, mon soutien à la citoyenneté portoricaine et à un « traité d'amitié et de coopération » entre Porto Rico et les États-Unis après la transition traiterreconnaître la souveraineté nationale de Porto Rico en tant que nation complètement indépendante et que le Congrès des États-Unis promulgue la législation nécessaire pour engager la négociation et la transition vers la nation indépendante de Porto Rico. Mon vote pour l'indépendance représente également ma revendication des droits, devoirs, pouvoirs et prérogatives des républiques indépendantes et démocratiques, mon soutien à la citoyenneté portoricaine et à un « traité d'amitié et de coopération » entre Porto Rico et les États-Unis après la transition traiterTraité d'amitié et de coopération" entre Porto Rico et les États-Unis après le processus de transitionTraité d'amitié et de coopération" entre Porto Rico et les États-Unis après le processus de transition
  79. ^ Wyss, Jim. « Porto Rico deviendra-t-il la nouvelle star du drapeau américain ? » . Miami Herald . Miami. Archivé de l'original le 25 février 2017 . Consulté le 24 février 2017 .
  80. ^ a b Coto, Danica (3 février 2017). "Le gouvernement de Porto Rico approuve le référendum en quête d'un État" . Le Washington Post . DC. Archivé de l'original le 4 février 2017 . Consulté le 17 février 2017 .
  81. ^ "- Le Washington Post" . Washington Post . Archivé de l'original le 17 juin 2017.
  82. ^ "Référendum sur l'État de Porto Rico (2020)" . Bulletin de vote. 2 septembre 2020 . Consulté le 2 septembre 2020 .
  83. ^ [il. https://senado.pr.gov/Legislations/ps1467-20.pdf "Gobierno de Puerto Rico ; Senado de Puerto Rico ; P. de S. 1467"] (PDF) . Gobierno de Porto Rico. 9 janvier 2020 . Consulté le 2 septembre 2020 .
  84. ^ "Résultats du plébiscite à l'échelle de l'île" . Comisión Estatal de Elecciones. 31 décembre 2020 . Récupéré le 18 janvier 2021 .
  85. ^ "Territoires des États-Unis" . Archivé de l'original le 9 février 2007 . Récupéré le 9 février 2007 .." Bureau des affaires insulaires du DOI. 9 février 2007.
  86. ^ "DEFINITIONS DES ORGANISATIONS POLITIQUES DE LA ZONE INSULAIRE" . Archivé de l'original le 21 juillet 2011 . Consulté le 14 novembre 2007 . Bureau des Affaires Insulaires . Consulté le 31 octobre 2008.
  87. ^ un b "Commission sur la décolonisation 2014" . Guampédie . Guampédie. 3 décembre 2016. Archivé de l'original le 28 février 2017 . Consulté le 27 février 2017 .
  88. ^ un b Raymundo, Shawn (8 décembre 2016). "Commission de lancer une série de réunions de décolonisation" . Nouvelles quotidiennes du Pacifique . Nouvelles quotidiennes du Pacifique . Consulté le 27 février 2017 .
  89. ^ "La communauté pourrait-elle décider de réunifier les Mariannes ?" . Archivé de l'original le 28 juillet 2017.
  90. ^ mvariété. "Guam, les responsables municipaux du NMI demandent un référendum non contraignant sur la réunification" . Variété des Mariannes .
  91. ^ "Nouvelles de KUAM.com-KUAM : On Air. En ligne. À la demande" . www.kuam.com .
  92. ^ "Le secrétaire général exhorte à une action concrète pour faire avancer le programme de décolonisation alors que le séminaire régional du Pacifique se réunit" . Nations Unies . Les Nations Unies. 31 mai 2016. Archivé de l'original le 28 février 2017 . Consulté le 27 février 2017 . « Saisissons cette opportunité pour identifier des actions concrètes pour faire avancer le programme de décolonisation », a déclaré M. Ban. association avec un autre État. Le choix doit être le résultat de la volonté et du désir librement exprimés des peuples des territoires non autonomes.
  93. ^ "Le secrétaire général exhorte à une action concrète pour faire avancer le programme de décolonisation alors que le séminaire régional du Pacifique se réunit" . Nations Unies . Les Nations Unies. 31 mai 2016. Archivé de l'original le 28 février 2017 . Consulté le 27 février 2017 .
  94. ^ Mize, Richard (2009). "Convention de Sequoyah" . Société historique de l'Oklahoma . Consulté le 10 mai 2016 .
  95. ^ "Voter sur le statut d'État possible dans les îles Vierges américaines" . UPI (archives). 28 juillet 1984 . Consulté le 30 janvier 2018 .
  96. ^ " Les Samoa américaines pour explorer le statut d'État américain . Radionz.co.nz. Récupéré le 30 janvier 2018 " . Radionz.co.nz. 25 août 2005 . Consulté le 19 mars 2018 .
  97. ^ " Les perspectives d'avenir du statut politique des Samoa américaines. 19 juin 2017. Fili Sagapolutele. Récupéré le 30 janvier 2018 " . Samoanews.com. 19 juin 2017 . Consulté le 19 mars 2018 .
  98. ^ Atencia, Romulo (27 juin 2012). « État » . Tribune des Catanduanes . Archivé de l'original le 4 avril 2013.
  99. ^ « Faits sur le Parti nationaliste : place dans l'histoire des Philippines, comme discuté dans Philippines : la période d'influence américaine » . eb.com . Encyclopédie Britannica, Inc . Consulté le 21 décembre 2009 .
  100. ^ un b "Un leadership philippin Collaboratif" . Bibliothèque du Congrès des États-Unis . countrystudies.us. Archivé de l'original le 15 octobre 2009 . Consulté le 21 décembre 2009 .
  101. ^ Kamm, Henry (14 juin 1981). "MARCOS ELECTION FOE PRESSE POUR L'ETAT AMÉRICAIN" . Le New York Times . États Unis. Archivé de l'original le 10 novembre 2016 . Consulté le 9 novembre 2016 .
  102. ^ Marco Garrido (29 janvier 2004). « Un président américain des Philippines ? . Temps asiatique . Archivé de l'original le 3 février 2004 . Consulté le 21 décembre 2009 . L'éternel candidat à la présidentielle Ely Pamatong mise sur cet attrait, faisant campagne, comme il le fait, sur une plate-forme d'État américain pour les Philippines.CS1 maint: unfit URL (link)
  103. ^ Soberano, Rawlein G. (1976). « Le mouvement pour l'État philippin : une illusion ressuscitée, 1970-1972 » . Les études d'Asie du Sud-Est . 13 (4) : 580-587. Archivé de l'original le 2 décembre 2013 . Consulté le 21 décembre 2009 .
  104. ^ Francisco, Luzviminda (1973). « Le premier Vietnam : la guerre américano-philippine de 1899 » . Bulletin des savants asiatiques concernés . 5 (4) : 15. doi : 10.1080/14672715.1973.10406345 .
  105. ^ Wheeler, Gerald E. (mai 1964). « Le mouvement pour inverser l'indépendance philippine ». Revue historique du Pacifique . 33 (2) : 167-181. doi : 10.2307/3636594 . JSTOR 3636594 . 
  106. ^ Lawson, Gary; Guy Seidman (2004). La constitution de l'empire : expansion territoriale et histoire juridique américaine . Presse universitaire de Yale. ISBN 978-0-300-10231-4. Archivé de l'original le 6 novembre 2017.
  107. ^ Jim Nach (1979-1980). « Le mouvement pour l'État philippin de 1971-1972 » . Bibliothèque de l'Université Cornell. Archivé de l'original le 19 juin 2010 . Consulté le 12 décembre 2009 .
  108. ^ "La montée des mouvements sécessionnistes" . Archivé de l'original le 23 novembre 2013 . Consulté le 3 novembre 2013 .
  109. ^ "Constitution des États-Unis d'Amérique" . 1787. Archivé de l'original le 1er juin 2013 . Consulté le 7 juin 2013 .
  110. ^ "Une histoire de deux comtés" . l'économiste . 1er mars 2011. Archivé de l'original le 25 novembre 2011 . Consulté le 30 octobre 2011 .
  111. ^ Oregonian/OregonLive, Douglas Perry | Le (19 mai 2021). "Davantage de comtés de l'Oregon votent pour envisager de rejoindre l'Idaho, dans le cadre de l'effort rural visant à" obtenir un refuge politique contre les États bleus " " . Oregonlive . Consulté le 20 mai 2021 .
  112. ^ Pierce, Tony (11 juillet 2011). « La « Californie du Sud » proposée comme 51e État par le superviseur républicain » . Los Angeles Times . Archivé de l'original le 14 juillet 2011 . Consulté le 11 juillet 2011 .
  113. ^ « La Californie va se diviser en six États ? Le plan pourrait être voté ! » . Nouvelles de CBS . 25 février 2014. Archivé de l'original le 25 février 2014 . Consulté le 25 février 2014 .
  114. ^ Jim Miller, "L'initiative Six Californias ne parvient pas à faire le scrutin de 2016" Archivé le 27 septembre 2014, à la Wayback Machine , The Sacramento Bee , 09/12/2014.
  115. ^ Helsel, Phil (13 juin 2018). « La proposition de diviser la Californie en trois États remporte une place au scrutin de novembre » . Nouvelles de NBC . Consulté le 13 juin 2018 . Les électeurs de l'immense État de Californie, dont l'économie est plus grande que celle de la plupart des pays, pourraient décider de soutenir ou non un plan appelant à ce que le Golden State soit divisé en trois. Une initiative qui ordonnerait au gouverneur de demander l'approbation du Congrès pour diviser la Californie en trois États a suffisamment de signatures valides pour être éligible au scrutin du 6 novembre, a déclaré mardi le bureau du secrétaire d'État. Si l'initiative n'est pas retirée, elle sera qualifiée pour le scrutin le 28 juin. Même si elle est approuvée par les électeurs, elle se heurte à l'obstacle de l'approbation par le Congrès.
  116. ^ " " L' initiative CAL 3 " pour partitionner la Californie atteint un jalon sans précédent " (PDF) (communiqué de presse). Cal3. 11 avril 2018. Archivé de l'original (PDF) le 14 avril 2018 . Consulté le 19 avril 2018 .
  117. ^ Dolan, Maura (18 juillet 2018). « Mesure de diviser la Californie en trois États retirée du scrutin par la Cour suprême de l'État » . Los Angeles Times . Consulté le 30 octobre 2018 .
  118. ^ "Les blocs judiciaires mesurent en demandant aux électeurs de diviser la Californie en 3" . MSN . Presse Associée. Archivé de l'original le 19 juillet 2018 . Consulté le 15 décembre 2018 .
  119. ^ https://ballotpedia.org/California_Proposition_9,_Three_States_Initiative_(2018) La Cour suprême supprime la proposition 9, l'Initiative des trois États, du scrutin
  120. ^ Romano, Analisa (6 juin 2013). « Les commissaires du comté de Weld proposent la formation d'un nouvel État, le nord du Colorado » . Le Greeley Tribune . Archivé de l'original le 11 juin 2013 . Consulté le 6 juin 2013 .
  121. ^ Whaley, Monte (6 novembre 2013). "La 51e question de l'État a répondu "non" dans 6 des 11 comtés envisageant la sécession" . La poste de Denver . Archivé de l'original le 6 novembre 2013 . Consulté le 6 novembre 2013 .
  122. ^ "Alimentation par fil du Capital News Service" . Journalism.umd.edu. 20 février 1998. Archivé de l'original le 10 décembre 2014 . Consulté le 24 mars 2014 .
  123. ^ Huriash, Lisa J. (6 mai 2008). « North Lauderdale veut diviser la Floride en deux États » . Sentinelle du Soleil. Archivé de l'original le 2 février 2014 . Consulté le 24 mars 2014 .
  124. ^ Erbentraut, Joseph (22 novembre 2011). "Bill Mitchell, représentant de l'État de l'Illinois, propose de séparer le comté de Cook du reste de l'État (SONDAGE)" . Huffington Post . Archivé de l'original le 25 novembre 2011 . Consulté le 11 juillet 2011 .
  125. ^ "EDITORIAL: Une ruée pour l'État" . Temps de Washington . 22 août 2013. Archivé de l'original le 25 mars 2014 . Consulté le 24 mars 2014 .
  126. ^ "New York : Mailer pour le maire" . Temps . 12 juin 1969. Archivé de l'original le 16 novembre 2010 . Consulté le 3 juin 2010 .
  127. ^ "Notes de bas de page sur l'histoire : van Zandt" . Buckyogi.com. 1er janvier 1994. Archivé de l'original le 9 mars 2012 . Consulté le 24 mars 2014 .
  128. ^ "Pages de référence de légendes urbaines : le Texas se divisant en cinq États" . Snopes.com . Consulté le 24 mars 2014 .
  129. ^ "Confusion du nom et de l'emplacement des villes et des comtés du Texas" . Texasescapes.com. Archivé de l'original le 1er août 2013 . Consulté le 24 mars 2014 .
  130. ^ "Notes de bas de page sur l'histoire - U à Z" . Buckyogi.com. 1er janvier 1994. Archivé de l'original le 9 mars 2012 . Consulté le 29 mars 2012 .
  131. ^ "Pages de référence de légendes urbaines : le Texas se divisant en cinq États" . Snopes.com . Consulté le 29 mars 2012 .
  132. ^ "Confusion du nom et de l'emplacement des villes et des comtés du Texas" . Texasescapes.com. Archivé de l'original le 6 mars 2012 . Consulté le 29 mars 2012 .
  133. ^ Wyckoff, Théodore (1977). « La nation Navajo de demain : 51e État, Commonwealth ou... ? » . Revue de droit des Indiens d'Amérique . 5 (2) : 267-297. doi : 10.2307/20068034 . JSTOR 20068034 – via JSTOR. 
  134. ^ "Liste des États américains par taille" .
  135. ^ Aptheker, Herbert (1er décembre 1974). Une histoire documentaire du peuple noir aux États-Unis : 1933-1945 . IV : N–J. Presse de la Citadelle. p. 84-86.
  136. ^ Llorens, David (septembre 1968). "Le séparatisme noir en perspective" . Ébène . Société d'édition Johnson. p. 89. Archivé de l'original le 7 janvier 2014 . Consulté le 21 mars 2012 .
  137. ^ Stephen Azzi, "Élection de 1988" [ lien mort permanent ] . histori.ca.
  138. ^ Shannon Proudfoot (25 septembre 2008). "Les conservateurs avancent dans le bassin tiède d'annonces électorales" . Nouvelles mondiales . Archivé de l'original le 21 mars 2012.
  139. ^ Carolyn Ryan, "Le vrai nord, fort et négatif" Archivé le 21 avril 2010, à la Wayback Machine . cbc.ca , 2006.
  140. ^ Articles de la Confédération, article XI
  141. ^ "Les raids féniens" . Doyle.com.au. 15 septembre 2001. Archivé de l'original le 4 avril 2012 . Consulté le 29 mars 2012 .
  142. ^ JL Granatstein, Norman Hillmer. Pour le meilleur ou pour le pire, le Canada et les États-Unis jusqu'aux années 1990 . Mississauga : Copp Clark Pitman, 1991.
  143. ^ "Les référendums de 1948" . Patrimoine de Terre-Neuve-et-Labrador . Université Memorial de Terre-Neuve. 1997 . Consulté le 2 août 2009 .
  144. ^ "Les dirigeants du Parti 51 se tournent vers les États-Unis pour l'avenir du Québec" , The Stanstead Journal , p. 2, 20 septembre 1989
  145. ^ "L'annexion dans le contexte moderne" . Annexion.ca . Archivé de l'original le 22 mars 2012 . Consulté le 24 janvier 2012 .
  146. ^ "L'Alberta serait plus riche si elle se liait aux États-Unis, affirme l'auteur | CBC News" . Radio-Canada .
  147. ^ Herald, Don Braid (12 décembre 2018). "Braid: Les discussions sur la sortie de l'Alberta sont à nouveau ouvertes | Financial Post" . Poste Financier .
  148. ^ "Les Canadiens de l'Ouest se sentent toujours plus connectés à leur province qu'au pays dans son ensemble : Ipsos | Globalnews.ca" . globalnews.ca . 8 octobre 2018.
  149. ^ "Yucatán, États-Unis ?" . Temps du Yucatan . 6 juillet 2015. Archivé de l'original le 10 juillet 2017 . Consulté le 3 mai 2017 .
  150. ^ "Relevé mensuel des événements en cours" . Le nouveau magazine mensuel de Harper . XVIII . Harper et ses frères. 1859. p. 543. ISBN 978-0-938214-02-1.
  151. ^ "Le régime cubain" (PDF) . Le New York Times . 21 janvier 1859 . Consulté le 4 janvier 2009 .
  152. ^ "Les États-Unis assouplissent les règles de commerce et de voyage à Cuba avant la visite d'Obama" . Reuters . 15 mars 2016. Archivé de l'original le 29 septembre 2017.
  153. ^ "Dominique : La poussée pour l'annexion avec les États-Unis" . Le Dominican.net. Archivé de l'original le 6 juillet 2009 . Consulté le 9 juin 2009 .
  154. ^ "Le Sénat américain : la maison d'art et d'histoire > les origines et le développement > les pouvoirs et les procédures > les traités" . Sénat des États-Unis . Archivé de l'original le 15 octobre 2008 . Consulté le 17 octobre 2008 .
  155. ^ "Deepfreeze Defense" . Temps . 27 janvier 1947. Archivé de l'original le 4 novembre 2012 . Consulté le 24 mars 2014 .
  156. ^ « Revue nationale du 7 mai 2001 » Achetons le Groenland ! – Un plan complet de défense antimissile" Par John J. Miller (National Review's National Political Reporter)" . Archivé de l'original le 30 octobre 2004.
  157. ^ Adam Hannestad (23 janvier 2014). "13 eksperter skyder Grønlands drøm om selvstændighed i sænk" (en danois). Politiken.dk. Archivé de l'original le 24 janvier 2014 . Consulté le 24 mars 2014 .
  158. ^ Jan Müller (25 janvier 2014). "Serfrøðingar sáa iva um eitt sjálvstøðugt Grønland – Føroyski portalurin – portal.fo" . Oljan.fo. Archivé de l'original le 21 février 2014 . Consulté le 24 mars 2014 .
  159. ^ « Pétrole et gaz au Groenland – Toujours sur la glace ? » . andrewskurth.com . Archivé de l'original le 19 octobre 2015 . Consulté le 12 août 2015 .
  160. ^ Malte Humpert. "L'Institut de l'Arctique - Centre d'études sur la sécurité circumpolaire" . thearcticinstitute.org . Archivé de l'original le 13 janvier 2015 . Consulté le 12 août 2015 .
  161. ^ Thompson, Mark (16 janvier 2010). « L'armée américaine en Haïti : une invasion de compassion » . TEMPS . Washington. Archivé de l'original le 19 janvier 2010 . Consulté le 18 janvier 2010 .
  162. ^ "LIHKG" . LIHKG . Consulté le 1er novembre 2017 .
  163. ^ "LIHKG" . LIHKG . Consulté le 1er novembre 2017 .
  164. ^ "LIHKG" . LIHKG . Consulté le 1er novembre 2017 .
  165. ^ %e7%be%8e%e5%88%a9%e5%a0%85%e5%b8%9d%e5%9c%8b. "如果香港係美國第51個州" .香港高登討論區. Archivé de l'original le 18 août 2017 . Consulté le 1er novembre 2017 .
  166. ^ "香港討論區" .香港討論區. Archivé de l'original le 31 juillet 2017 . Consulté le 1er novembre 2017 .
  167. ^ "Le nouveau parti cherche l'indépendance de Hong Kong, via le retour à la domination britannique" . 22 juin 2016. Archivé de l'original le 15 juillet 2017.
  168. ^ "Législateur britannique à Pékin : autoriser Hong Kong à rejoindre le Commonwealth - South China Morning Post" . 10 juillet 2015. Archivé de l'original le 10 juillet 2015.
  169. ^ "香港 加拿大 蘇格蘭 聯邦會唔會更實際? - Ordinateur portable de MO 4G 黃世澤 的筆記簿" . 9 avril 2017. Archivé de l'original le 1er août 2017 . Récupéré le 1er janvier 2019 .
  170. ^ "Il y a un mouvement pour transformer Hong Kong en une colonie britannique" . Archivé de l'original le 31 juillet 2017.
  171. ^ "香港是屬於中華民國的一部份" .信報論壇. Archivé de l'original le 24 juillet 2017.
  172. ^ Grazia, Alfred De (2008). L'État américain de Canaan : la jonction pacifique et prospère d'Israël et de la Palestine en tant que 51e État des États-Unis d'Amérique . Éditions Métron. ISBN 978-1-60377-076-7.
  173. ^ "Faisons de l'Irak notre 51ème Etat !" . notre51ststate.com . Archivé de l'original le 3 juillet 2015 . Consulté le 12 août 2015 .
  174. ^ « Le cinquante et unième État ? » . L'Atlantique . Novembre 2002. Archivé de l'original le 14 mai 2008 . Consulté le 13 août 2008 .
  175. ^ Matthew Engel (19 mars 2003). « L'Irak, le 51e État » . Le Gardien . Londres. Archivé de l'original le 27 août 2013 . Consulté le 13 août 2008 .
  176. ^ Friedman, Thomas L. (4 mai 2003). "Notre nouveau bébé" . Le New York Times . Archivé de l'original le 17 février 2012 . Consulté le 29 mars 2012 .
  177. ^ "Saddam & Osama SNL TV Transcription du dessin animé Funhouse, Irak comme "Dakota de l'Est " " . Snltranscripts.jt.org. Archivé de l'original le 22 juin 2003 . Consulté le 24 mars 2014 .
  178. ^ "Traité de paix de San Francisco" . Universität Efurt. 8 septembre 1951. Archivé de l'original le 29 février 2008. (entré en vigueur le 28 avril 1952).
  179. ^ Kamm, Henry (14 juin 1981). "MARCOS ELECTION FOE PRESSE POUR L'ETAT AMÉRICAIN" . Le New York Times . ISSN 0362-4331 . Consulté le 16 novembre 2021 . 
  180. ^ Bustos, Loren; Cabacungan, Vanessa (23 avril 2014). « Chronologie : Efforts pour faire des Philippines un État américain » . Rappler .
  181. ^ "Opinion publique, étude de marché" . Centre de sondage TVBS. Archivé de l'original le 26 mars 2009 . Récupéré le 11 novembre 2008 .(Document MS Word, chinois, voir point 4) 19 août 2003 [ lien mort ]
  182. ^ "Gouvernement civil de Taïwan" . Civil-taiwan.org. Archivé de l'original le 17 mai 2014 . Consulté le 24 mars 2014 .
  183. ^ Thrall, Nathan (4 septembre 2009). « L'Albanie, l'État le plus pro-américain du monde musulman » . Ardoise . Archivé de l'original le 17 mars 2013.
  184. ^ Craig S. Smith (8 juin 2007). "L'Albanie pro-américaine s'apprête à dérouler le tapis rouge pour Bush" . International Herald Tribune . Archivé de l'original le 9 février 2008.
  185. ^ Michael J. Trinklein (17 avril 2010). « États modifiés » . Le Wall Street Journal . Archivé de l'original le 29 décembre 2014 . Consulté le 19 avril 2010 .
  186. ^ Benítez, Jorge (16 novembre 2018). "Cuando Madrid fue la capitale de l'Arménie... y Cartagena quiso unirse a EEUU" . El Mundo (en espagnol).
  187. ^ "Le Danemark devient le 51e État chaque quatre juillet" . Los Angeles Times . 2 juillet 1989. Archivé de l'original le 13 janvier 2012 . Consulté le 4 juillet 2011 .
  188. ^ Shane, Scott (22 juin 2008). "À l'intérieur de l'interrogatoire d'un cerveau du 11 septembre" . Le New York Times . p. 4 . Archivé de l'original le 17 avril 2009 . Consulté le 23 avril 2010 .
  189. ^ Finkelstein, Monte S. (1998). Séparatisme, les alliés et la mafia : la lutte pour l'indépendance sicilienne, 1943-1948 . Bethléem, Pennsylvanie : Lehigh University Press. p. 78. ISBN 978-0-934223-51-5.
  190. ^ "51e État? – Similitudes de l'industrie du marketing promotionnel entre l'Amérique et l'Angleterre" . Magazine de promotion. Archivé de l'original le 5 septembre 2008 . Récupéré le 31 août 2008 .
  191. ^ Aaronovitch, David (29 décembre 2011). "Adieu, Europe, un Nouveau Monde nous attend". Les Temps . p. 23.
  192. ^ "Nouvelle armée modèle - 51e État" . Nouvelle armée modèle .
  193. ^ Ex : John Pilger (2 janvier 2007). « L'Australie : le nouvel 51e État » . informationclearinghouse.info; publié pour la première fois dans le New Statesman. Archivé de l'original le 13 janvier 2008 . Récupéré le 11 janvier 2008 .
  194. ^ a b "Demande d'enregistrement du logo du parti politique" . Commission électorale. 5 février 2010. Archivé de l'original le 22 mai 2010 . Consulté le 25 février 2010 .
  195. ^ "Votre Vote 07 – Les résultats" . Le Herald de Nouvelle-Zélande . 14 octobre 2007 . Consulté le 25 février 2010 .
  196. ^ "Demande d'enregistrement du logo d'un parti politique refusée" . Commission électorale néo-zélandaise. 4 juin 2010. Archivé de l'original le 25 décembre 2010 . Consulté le 22 novembre 2010 .

Liens externes