4e division blindée (France, 1940)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche
4e division cuirassée
4e division de cuirassiers de réserve.jpg
Insigne de la division
Actif1940
Pays France
FiançaillesDeuxième Guerre mondiale
Commandants

Commandants notables
Charles de Gaulle

La 4e division blindée ( française : 4e division cuirassée (4e DCr) ) était une unité blindée éphémère de l ' armée française . Formé le 10 mai 1940 sur le champ de bataille, il comprend principalement des bataillons de chars. Il combattit sans interruption pendant quarante jours et fut initialement commandé par Charles de Gaulle .

Bataille de France

Formation

La division a été formée sous le colonel De Gaulle le 15 mai 1940.

Combattre la Blitzkrieg

Le 4DCr lance une attaque le 17 mai à la bataille de Montcornet , où il réussit à repousser les défenses allemandes mais doit reculer sur ses positions de départ faute de soutien et de couverture aérienne. Il s'est ensuite déplacé au sud d' Abbeville pour attaquer les têtes de pont allemandes de l'autre côté de l'Aisne, menant la bataille d'Abbeville les 28 et 29 mai dans le but de percer les unités alliées encerclées piégées à Dunkerque .

Le 1er juin, le 4e DCr est relevé par la 51st (Highland) Infantry Division et regroupé à Marseille-en-Beauvaisis pour se rattacher au groupe blindé du général Charles Delestraint . Le 6 juin, de Gaulle est relevé de ses fonctions pour rejoindre sa nouvelle commission de sous-secrétaire d'État à la Guerre au sein du gouvernement. De Gaulle est remplacé par le colonel Chaudesolle pour une journée. Le général Pierre Jules de la Font prend le commandement de la division le 7 juin.

Le 10 juin, le groupe blindé est rattaché à l'armée de Paris, et le 12 juin, la division est affectée au 10e corps d'armée . Dès lors, il participe aux combats d'arrière-garde lors de la retraite, notamment sur la Loire du 12 au 19 juin, et jusqu'au cessez-le-feu du 26 juin.

Composition

La division était composée des unités suivantes:

  • 46e bataillon de chars de combat
  • 19e bataillon de chars de combat
  • 4e bataillon de chasseurs portés
  • 24e bataillon de chars de combat
  • 303e régiment d'artillerie tractée
  • 4e groupe autonome d'artillerie
  • 322 e RATTT / 1 er groupe (à partir du 17 mai)
  • 322 e RATTT / 2 e groupe (à partir du 17 mai)
  • 10 e régiment de cuirassiers - Un escadron équipé du Panhard 178 (à partir du 18 mai)
  • 3 e cuirassiers / 1 er groupe d'escadron - Un escadron équipé de chars SOMUA S35 (à partir du 18 mai)
  • 10/80 e BDAC (à partir du 20 mai)
  • 11/86 e BDAC (à partir du 20 mai)
  • 47 e bataillon de chars de combat (à partir du 21 mai)
  • 44 e bataillon de chars de combat (à partir du 21 mai)
  • 44 e bataillon de chars de combat (à partir du 21 mai)
  • Batterie 1020e, DCA 404e (à partir du 23 mai)
  • 305 e RATTT / 1 er groupe (105) (à partir du 23 mai)
  • 2 e bataillon du 7 e régiment de dragons portés (à partir du 24 mai)
  • 3 e cuirassiers / 2 e groupe d'escadron - Un escadron équipé de chars Hotchkiss H35 (à partir du 25 mai)
  • 665 e batterie divisionnaire antichar (à partir du 25 mai)
  • 51 e batterie antichar autonome (à partir du 25 mai)
  • 661 e batterie divisionnaire antichar (à partir du 28 mai)

Équipement

La division était équipée des véhicules suivants :

Bibliographie

  • Lormier, Dominique (2008). Comme des lions - mai juin 1940 - Le sacrifice héroïque de l'armée française (en français). Calmann-Lévy. ISBN 978-2-7021-3445-0.
  • Vauvillier, François (2007-2008). La division cuirassée en 1940 et ses perspectives . Histoire de guerre, blindés et matériels (en français).