3e Escadre de Chasse

3e Escadre de Chasse 3e Escadre de Chasse
Insigne de l'Escadre
Actif4 septembre 2014 - aujourd'hui
Pays France
Bifurquer Armée de l'Air et de l'Espace Française
TaperUnité d'avions de chasse
Partie deBrigade de chasse (France)
ÉquipementMiarge 2000D

La 3 e Escadre de Chasse 3 e EC ou 3rd Fighter Wing est une formation de chasse de la Brigade de chasse ( français : Brigade Aérienne de l'Aviation de Chasse ) de l' Armée de l'Air et de l'Espace française .

Histoire

Deuxième Guerre mondiale

La 3e Escadre de chasse a été créée le 1er janvier 1944 dans le cadre des Forces aériennes françaises libres sous le commandement du commandant Monraisse. L'unité était constituée des Groupes de Chasse (GC) I/4 Navarre, GC I/5 Champagne et GC III/6 Rousillon et pilotait le P-39 Airacobra . Le GC I/5 Champagne reçoit la visite du Général Charles de Gaulle à Oran-La Sénia le 13 Avril 1944. En Mai 1944, l'escadre se rééquipe en P-39Q.

P-47 du 3/3 Ardennes.

Le I/4 Navarre est rattaché provisoirement à l'EC 4 le 1er juin 1944. Entre le 17 juillet 1944 et fin octobre 1944, l'Escadre est renforcée par l'escadrille de chasse GC III/3 Ardennes, pilotant le P-47. , aussi. Le GC I/4 Navarre rejoint la 3ème Escadre de Chasse le 7 Décembre 1944. Entre-temps, cette dernière se rééquipe en P-47 Thunderbolt .

Après son débarquement en Provence, l'escadre atterrit à Salon-de-Provence le 30 septembre 1944. Bientôt l'escadre s'installe à Vallon, situé à une douzaine de kilomètres.

Le 1er corps aérien français, composé des 1re, 3e et 4e escadres de chasse, est constitué le 1er décembre 1944. Les escadrilles de Navarre et de Champagne sont basées à la base aérienne 278 d' Ambérieu-en-Bugey . L'Escadre arrive à Dole vers la fin décembre 1944. L'escadrille "Champagne" perd son commandant, Marin la Meslée , le 4 février 1945.

L'escadre arrive à Bordeaux dès le 12 avril 1945 pour participer au dégagement de la Poche de Royan et de la Pointe de Grave ( français : poche de Royan ). Ce dernier regagne l'Est le 23 avril 1945, en garnison à l'aéroport de Strasbourg-Entzheim près de Strasbourg .

L'Escadre effectue ses dernières missions de guerre le 1er mai 1945, les mauvaises conditions climatiques empêchant alors le P-47 de décoller jusqu'à la signature du cessez-le-feu, le 8 mai 1945. L'Escadre survole les Champs -Élysées le 1er mai 1945. 9 mai 1945.

Allemagne

Après quelques mois en Alsace, l'escadre s'installe en garnison sur le terrain de Trèves en Allemagne . Ces derniers y resteront en garnison pendant vingt et un mois avant de rejoindre la base aérienne 136 de Friedrichshafen fin mai 1947.

Les escadrons changent de désignation le 1er juillet 1947, en devenant GC.1/3 Navarre et GC.2/3 Champagne.

En juin 1948, les pilotes suivent une formation Spitfire Mk.IX sur la Base Aérienne 141 Oran la Sénia, basée sur la 1 ère Escadre de Chasse . Le 1er août 1948, une cérémonie d'armes ( français : prise d'armes ) a lieu pour célébrer le départ de l'escadre vers l'Indochine .

Indochine

La Navarre embarqua le 3 septembre 1948 sur le Pasteur et arriva à la fin du mois en Indochine à Haïphong . Ce dernier récupéra le Spitfire à peine reposé auprès des pilotes de la 4ème Escadre de Chasse. La 1ère Escadrille ( Français : 1 re Escadrille ) (SPA95) en garnison sur le terrain de Hano Gia Lam. La 2e Escadrille ( français : 2 e Escadrille ) s'installe en conséquence sur le terrain de la base aérienne de Saigon 191 Tan-Son-Nhut.

L'escadrille "Champagne" débarque au tournant en Indochine le 28 décembre 1948. Le poste de commandement de cette dernière est installé à Nha Trang, la 1ère Escadrille est basée à Tourane et la 2ème Escadrille à Tan Son Nhut.

La 5e Escadre de Chasse arrive en Indochine dès fin juillet 1949 pour relever la 3e Escadre. La 1/3 Escadrille embarque sur le Champollion fin novembre 1949 pour rentrer en France, suivie par la 2/3 en avril 1950.

Les premiers jets

Au retour d'Indochine, l'Escadre est reformée à la Base Aérienne 11 Reims-Champagne. Les pilotes se sont rendus à la Base Aérienne 118 de Mont-de-Marsan pour effectuer leur transition sur le Vampire .

Le 1er septembre 1950, les groupes de chasseurs ( français : groupes de chasse ) adoptent leur appellation de référence en tant qu'escadron de chasseurs à proprement parler ( français : escadron de chasse ). En février 1951, la « la 3 » passa sur le Republic F-84E Thunderjet , le dernier avion Vampire prenant place le 29 mars 1951. L'Escadre vola également sur la version F-84G.

Le 1er janvier 1953, l'Escadre gagne un escadron supplémentaire avec l'activation de l'Escadron la Chasse 3/3 Ardennes. Le premier Republic F-84F Thunderstreak vola avec le "3" le 4 mai 1955, les trois escadrons étant équipés fin mai 1956.

Suez

F-100D du 1/3 Navarre à Lahr en 1965.

La 3e Escadre a joué un rôle important lors de la crise de Suez . Vers la fin du mois de septembre 1956, quelques F-84F du "3" furent déployés sur la base aérienne britannique RAF Akrotiri à Chypre .

Les chasseurs de la 3 e Escadre participèrent, aux côtés des F-84F de la 1re Escadre et des alliés de la Royal Air Force , aux opérations au-dessus de l'Égypte , en ciblant des bases aériennes.

Le 2/3 Champagne rejoint la base de Nancy en novembre 1956, suivi du 1/3 en décembre 1956 et du 3/3 Ardennes en mars 1957.

Guerre d'Algérie

Durant la guerre d'Algérie , le « 3 » patronnait deux escadrilles. De mars 1956 à juin 1957, les pilotes volèrent sur SIPA S.111 et EALA 1/71. Passant le T-6, l'Escadrille devient l'EALA 19/72, parrainée par le « 3 » jusqu'à la relève de la 13 e Escadre en juin 1958.

L'EALA 4/72 fut parrainée et partenaire de la 9e Escadre de juillet 1956 à septembre 1958 .

Les deux escadrilles ont effectué leurs missions d'appui au sol depuis les bases de Tébessa et la base aérienne 211 Telergma, avec notamment des détachements de Steif, Tiaret, Aflou et Bir El Alter.

OTAN/OTAN

Mirage IIIE 539 aux couleurs du 3-JS de l'EC 2/3 Champagne devant l' état-major de l'Armée de l'Air à Paris Balard.
Mirage IIIE des 2/3 Champagne.

Suite à la dissolution de l'EC 3/3 Ardennes le 15 novembre 1957, l'Escadre de ces deux escadrons entame leur transition sur le F-100 Super Sabre . Le premier Super Sabre atterrit sur une base à Reims début 1959. L' Escadre était rattachée à la 4ème Force Aérienne Tactique Alliée de l' OTAN .

La 3 e EC quitte Reims en juin 1961 et remplace la 13 e Escadre qui vient de quitter la base aérienne 139 de Lahr en Allemagne de l'Ouest . Ces derniers remplissaient le rôle de missions tactiques d’attaque nucléaire.

Dès octobre 1965, le Champagne entame la transition sur Dassault Mirage IIIE suivi du Navarre fin novembre 1965. En passant sur Mirage IIIE, l'escadron change de missions et se consacre à la défense aérienne et aux assauts tactiques. Les pilotes ont assuré une alerte de cinq minutes.

Nancy

Mirage 2000D sur socle.

L'Escadre quitte l'Allemagne en août 1967 pour s'installer en garnison à l'actuelle base de Nancy-Ochey. Simultanément, ces derniers abandonnent la mission de soutien tactique pour assumer celle de couverture à basse altitude des bases des Forces Aériennes Stratégiques .

En 1969, les Mirage IIIE du « 3 » se spécialisent dans les assauts avec l' AS-30 ayant la défense aérienne comme mission secondaire.

En 1970, l'Escadre est équipée du missile anti-radar AS-37 Martel . Le 1er juillet 1974, l'Escadron de Chasse 3/3 Ardennes est activé sur Mirage 5F . Ce dernier abandonna le chasseur ( français : chasseurs ) Delta de Dassault en avril 1977, et vola en conséquence sur le Jaguar . Ce dernier change à nouveau d'avion pour passer sur le Mirage IIIE le 1er juin 1987.

La 3 e Escadre change d'époque le 31 juillet 1991, lorsque les 2/3 Champagne commencent la transition du Mirage 2000N . Le 3/3 a effectué le dernier vol sur Mirage IIIE de l'Armée de l'Air française le 12 mars 1993. Les trois escadrons du « 3 » ont évolué vers leur avion actuel, le Mirage 2000D .

Vers la fin (provisoire) de la nouvelle Escadre de l'Armée de l'Air française, la 3 e Escadre est dissoute le 23 juin 1995.

La nouvelle Escadre est revenue dans l'organisation de l'Armée de l'Air française en 2014. La 3 e Escadre de Chasse a été l'une des premières unités recréées, le 5 septembre 2014.

Opérations extérieures

En 2015, trois Mirage 2000D de l'Escadre ont participé à l'opération Chammal . [1]

Escadrons/Escadrons en 2015

Mirage 2000D des 3/3 Ardennes.

Depuis sa création le 5 septembre 2014, la 3 e Escadre de Chasse est formée de quatre escadrons :

Historique des escadrons/escadrons

Mirage 2000N des 2/3 Champagne en 1994.

Navarre

  • GC I/4 Navarre (01/01/1944 au 01/05/1944 et 07/12/1944 au 01/07/1947)
  • GC I/3 Navarre (01/07/1947 au 01/11/1950)
  • EC 1/3 Navarre (01/11/1950 au 23/06/1995 et depuis le 05/09/2014)

Champagne

  • GC I/5 Champagne (01/01/1944 au 01/07/1947)
  • GC II/3 Champagne (01/07/1947 au 01/11/1950)
  • EC 2/3 Champagne (01/11/1950 au 23/06/1995 et depuis le 05/09/2014)

Ardennes

  • GC III/3 Ardennes (17/07/1944 au 31/10/1944)
  • EC 3/3 Ardennes (01/01/1953 au 15/11/1957 et 01/07/1974 au 23/06/1995 et depuis le 05/09/2014)

Roussillon

  • GC III/6 Roussillon (01/01/1944 au 01/03/1945)

EALA

Pendant la guerre d'Algérie , la 3 e Escadre de Chasse parraina deux escadrilles d'appui à l'aviation légère (EALA) :

  • EALA 1/71 (01/04/1956 au 30/06/1957) renommé EALA 19/72 (01/07/1957 au 06/1958, date à laquelle le patronage fut repris par la 13 e Escadres
  • EALA 4/72 (01/07/1956 au 01/08/1961)

Socles

  • Trêves en septembre 1945
  • Base aérienne 136 Friedrichshafen en mai 1947
  • Base Aérienne 112 Reims-Champagne (1950-1959)
  • Base aérienne 139 Lahr (1959-1967)
  • Base Aérienne 133 Nancy-Ochey (depuis 1967)

Équipement

P-47D des 3/3 Ardennes.
Jaguar des 3/3 Ardennes, l'un des trois escadrons du 3 e EC.

Voir également

Les références

Remarques

  1. ^ « Chammal : Raid aérien français sur Raqqah en Syrie, 1 centre de commandement et 1 camp d'entraînement de Daech détruits » [Chammal : Raid aérien français sur Raqqah en Syrie, 1 centre de commandement et 1 camp d'entraînement de Daesh détruits]. defense.gouv.fr (en français). Archivé de l'original le 20/10/2017 . Récupéré le 17/01/2018 .
  2. ^ Les premières escadres de l'Armée de l'air, sur le site du ministère de la Défense.
  • Martin, Michel (juin 1984). "A la "3" sur chasse le Radar". Le Fana de l'Aviation (en français). N° 175. pp. 7-14. ISSN0337-8861  .
Retrieved from "https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=3e_Escadre_de_Chasse&oldid=1168786413"