2e division (Irak)

2ème Division
Actif2003-présent
PaysIrak Royaume d'Irak (1941-1958)
Irak République d'Irak (1958-1968)
Irak Irak baasiste (1968-2003) Irak (2003-présent)
 
Allégeance Irak
BifurquerArmée irakienne
TaperInfanterie
TailleDivision
Partie de Commandement des forces terrestres irakiennes
Garnison/QGKoweït et Bagdad
FiançaillesPremière guerre kurde en Irak

Guerre Iran-Irak

Guerre du Golfe
Guerre d'Irak

Guerre civile syrienne
Commandants

Commandants notables
Brick. Général Mutaa al-Khazraji
Insigne
Drapeau de division

La 2e Division était une formation de l' armée irakienne . Son siège était théoriquement à Mossoul , mais il a été chassé de cette ville par l'EI. Aucun rapport fiable sur son existence continue n'a fait surface depuis juin-juillet 2014. Auparavant, la 2e Division était l'une des formations les plus expérimentées de l'armée irakienne.

La 2e division précédente était l'une des quatre divisions originales de l'armée irakienne, active en 1941. La division était stationnée à Kirkouk en 1941 et y était lorsque la guerre anglo-irakienne a eu lieu. Sous le régime de Saddam Hussein , elle combattit les Kurdes en 1961-1970, réussissant à annuler la plupart des gains kurdes lors de leur offensive initiale de l'automne 1961. Cependant, elle commença à souffrir de désertion. En 1963, elle était concentrée dans l’est du Kurdistan et participa probablement à des offensives ultérieures. La première guerre kurde s'est terminée par l'octroi de l'autonomie aux Kurdes. [1] En 1977-78, elle se trouvait dans le nord, avec son quartier général à Kirkouk dans le cadre du 1er corps , comprenant cinq brigades (deux de réserve) selon les rapports militaires britanniques désormais accessibles aux Archives nationales de Kew. [2] La division fut plus tard présente au Koweït lors de l'opération Desert Storm . Il a été initialement affecté au 2e corps dans la région de Qasr comme Sabiyah, à la mi-janvier 1991, [3] mais s'est déplacé juste au nord d' Al Jahra le 24 février 1991. [4]

En 2002, elle était toujours présente dans le nord au sein du 1er corps, composé des 2e, 4e et 36e brigades d'infanterie. [5] Après l' invasion de l'Irak en 2003 , l'armée irakienne a été dissoute à la mi-2003.

Après la création de la nouvelle armée irakienne par l' Autorité provisoire de la coalition , la division a été réformée. Elle a été certifiée et a assumé la responsabilité opérationnelle des opérations anti-insurrectionnelles dans la ville de Mossoul le 21 décembre 2006. [6] Les bataillons de la 2e Division étaient d'anciennes unités de la Garde nationale irakienne et étaient majoritairement composés de troupes kurdes, dont beaucoup étaient d'anciennes unités. Unités de la milice peshmerga .

Ses formations subordonnées comprenaient :

  • 5e (Citadelle) Brigade motorisée (anciennement 4e Bde)
  • 6 (Scorpions) Infantry (AAslt) Bde (ancienne 2e brigade, 2e division)
  • 7e Brigade d'infanterie
  • 8e Brigade d'infanterie
  • 2e régiment de transport automobile
La 2e Division était située dans la région de Qasr as Sabiyah à la mi-janvier 1991 et le 24 février 1991, elle se trouvait dans la région d'al-Jahrah.

Trois bataillons de ce qui était alors la 4e brigade de l'armée irakienne ont obtenu leur formation de base lors d'une cérémonie de « marche » à la base d'entraînement militaire d'Al Kasik, à l'ouest de Mossoul, le 15 octobre 2004. [7] Des rapports de 2005 indiquaient que la 4e brigade de l'armée irakienne d' alors La brigade était une ancienne formation peshmerga. [8] La 2e Brigade, 2e Division était autrefois connue sous le nom de 7e Brigade, IIF avant la réorganisation de l'armée irakienne. La 2e brigade de la 2e division est composée des 1er, 2e et 3e bataillons. [9]

En mars 2008, le quartier général de la 2e Division se trouvait à la base d'Al Kindi et la division était commandée par le brigadier. Le général Mutaa al-Khazraji. [dix]

Après la création du commandement opérationnel de Ninewa en 2008, la division est devenue partie intégrante du nouveau commandement.

La division s’est effondrée après les 6 et 7 juin 2014, lorsque l’ État islamique en Irak et au Levant (EIIL) s’est emparé d’une immense partie du territoire dans le nord de l’Irak, y compris Mossoul. [11]

Remarques

  1. ^ Kenneth Pollack, Arabes en guerre, 2002, p. 156-158
  2. ^ Voir l'article du 1er Corps (Irak) pour référence.
  3. ^ Armée des États-Unis , Certain Victory: The US Army in the Gulf War , Brassey's, Londres/Washington, 1997, ISBN  1-57488-136-1 , carte des dispositions irakiennes, mi-janvier 1991, p.161
  4. ^ Lieu jaune, 2002, p. 241
  5. ^ RJ Lee, http://www.rjlee.org/iraq2002-1.htm
  6. ^ "La 2e IA prend le contrôle des opérations de sécurité à Mossoul". 22 décembre 2006. Archivé de l'original du 11 septembre 2009 . Récupéré le 11 octobre 2014 .
  7. ^ Globalsecurity.org; La base militaire d'Al Kasik semble être située près de Kisik Kupri -- PPL 36°28'31"N 042°40'01"E [variantes : Kisik, Kisik Køpr, Kisick Keupri ou Kasik Kubri]. Al-Kasik se trouve à 50 kilomètres (31 mi) au nord et à l'ouest du centre-ville de Mossoul .
  8. ^ [1] Archivé le 25 septembre 2009 à la Wayback Machine
  9. ^ Globalsecurity.org
  10. ^ À Mossoul, nouveau test pour l'armée irakienne reconstruite, The New York Times , 20 mars 2008
  11. ^ "Dans l'effondrement de la 2e division de l'armée irakienne - Guerre sur les rochers". Guerre sur les rochers . 01/07/2014 . Récupéré le 12/10/2017 .
  • Kenneth M. Pollack, Arabes en guerre : efficacité militaire, 1948-1991 , University of Nebraska Press, Lincoln et Londres, 2002, ISBN 0-8032-3733-2 

Liens externes

  • Globalsecurity.org, 2e Division d'infanterie