2e division de cavalerie (Belgique)

2e division de cavalerie
Actif1940
Dissous28 mai 1940
Pays Belgique
BifurquerArmée belge
Taper Division de cavalerie
RôleSoutien au combat
TailleDivision
Partie deCorps de cavalerie
Garnison/QGLouvain
Fiançailles
Commandants

Commandants notables
Général de division , Joseph Beernaert

La 2e division de cavalerie était un détachement de soutien de la taille d'une division de l' armée belge qui a combattu lors de la bataille de Belgique pendant la Seconde Guerre mondiale .

Histoire

Première Guerre mondiale

Au début de la Première Guerre mondiale, la 2e division de cavalerie n'était pas encore formée, mais faisait partie d'une division de cavalerie de réserve sous le nom de « 2e brigade de cavalerie ». Son quartier général est situé à Gand et la brigade était composée des 4e et 5e régiments de lanciers. Il commandait également un régiment de chasseurs. (4e Chasseurs) [1] [ page nécessaire ]

Deuxième Guerre mondiale

Source : [2]

Lorsque la guerre fut annoncée, la plupart des régiments de la 2e Division de cavalerie furent portés au complet, comme son homologue, la 1re Division de cavalerie . Ils furent également divisés, le 1er Régiment de Lanciers et le 4e Régiment de Carabiniers-Cyclistes étant envoyés vers le nord près de Liège avec le reste du IIIe Corps. Après d'innombrables renforts envoyés au Groupe Ninitte, la 2e Division de Cavalerie établit finalement une ligne défensive près de Demer/Porte. position.

Au début des hostilités, les lanciers du 3e régiment étaient entièrement sous le commandement de la 2e division de cavalerie sur ordre du haut commandement. Après la perte des Ardennes , la 2e division de cavalerie est renforcée par le 2e régiment Jagers te Paard. De violents combats ont lieu dans le secteur nord alors que les Allemands infligent des pertes importantes au 36e régiment de ligne.

La 2e Division de cavalerie déploie autant d'artillerie que possible à Demer, sinon les Allemands pourraient percer les défenses à un rythme rapide. Demer a été renforcé par les forces de la 10e division d'infanterie . La pression allemande sur Demer s'accentue, alors qu'une percée dans le nord est proche d'encercler toute la 2e division de cavalerie stationnée là-bas.

Une retraite vers la ligne KW est signalée le 13 mai. La division est placée à l'ouest de Malines , mais lorsque le commandement allié abandonne la ligne KW , la 2e division de cavalerie et le reste de l'armée belge doivent battre en retraite. La 2e division de cavalerie était déployée à l'ouest de Doel .

Les Allemands commencent à traverser l' Escaut . La 2e division de cavalerie fut immédiatement retirée aux environs de Watervliet. Une fois les choses calmées, la 2e division de cavalerie est déployée entre Breskens et le sanctuaire de Braakman.

Après l’encerclement désastreux des forces alliées, dont la Belgique, la situation se dégrade rapidement. De plus en plus d'unités de soutien régulièrement déployées par la 2e division de cavalerie sont retirées et redéployées le long de la défense de la Lys . La division était placée dans le secteur Wervik. Les forces allemandes prennent contact avec la 2e division de cavalerie et poursuivent leur route.

Au moment où les combats s'arrêtent, la 2e division de cavalerie est délogée de ses positions. La division se replie sur une nouvelle ligne composée principalement de la ligne Rouselare Ypres Railroad. Les Allemands n'ont eu aucun problème à franchir la ligne et la 2e division de cavalerie s'est rendue.

Structure

A la veille de la bataille de Belgique , la structure de la division était la suivante : [3]

  • 2e division de cavalerie
    • Siège social, à Louvain
    • 1er Régiment de Lanciers
    • 1er Régiment de Chasseurs à Cheval
    • 2e Régiment de Mousquetons-Cyclistes
    • 4ème Régiment de Mousquetons-Cyclistes
    • 18e régiment d'artillerie
    • 26e bataillon du génie
    • 29e bataillon de troupes de transmission

Voir également

Les références

  1. ^ CARL 2005.
  2. ^ "2de Cavaleriedivisie". De Achttiendaagse Veldtocht (en flamand) . Récupéré le 26/02/2021 .
  3. ^ "2e DIVISION DE CAVALERIE - Section Intendant". www. quartermastersection.com . Récupéré le 06/03/2021 .
  • "Armée belge, 1914" (PDF) . Bibliothèque de recherche interarmes . Collège de commandement et d'état-major de l'armée des États-Unis. 2005. Archivé de l'original (PDF) le 8 mars 2016 . Récupéré le 15 mai 2016 .
Récupéré de "https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=2nd_Cavalry_Division_(Belgium)&oldid=1171644355"