1er Régiment de Tirailleurs

1er Régiment de Tirailleurs
1er régiment de tirailleurs
Insigne du 1er Régiment de Tirailleur
Actif1er mai 1994 – aujourd'hui
Pays France
Bifurquer Armée française
TaperRégiment de tirailleurs
Rôleinfanterie légère
Partie de7e brigade blindée
Garnison/QGÉpinal
Devise(s)Le Premier, toujours le premier
Mascotte(s)RAM
ÉquipementVéhicule blindé de combat d'infanterie
Batailles et guerresPremière Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Guerre d'Algérie
Siège de Sébastopol (1854-1855)
Bataille de Turbigo
Bataille de la Somme
Bataille de Verdun
DécorationsLégion d'honneur
Croix de guerre 1914-1918
Médaille d'or de la Ville de Milan
Insigne
Bannière régimentaire

Le 1er régiment de tirailleurs ( français : 1er régiment de tirailleurs, 1er RTir ) est une unité d'infanterie mécanisée de l' armée française , créée en 1994 sous le commandement de la 7e brigade blindée . Elle est principalement composée de militaires d'active mais aussi de réservistes, déployés aussi bien à l'étranger que dans des missions de sécurité intérieure comme l'opération Vigipirate . [1] [2] Il s'agit actuellement du seul régiment de tirailleur de l'armée française.

Histoire

Il a été formé le 1er mai 1994 à partir du 170e régiment d'infanterie. La cérémonie s'est tenue à Golbey , en présence des héritiers de l' Armée d'Afrique , des légionnaires , des Spahis , des Zouaves et du 170e Régiment d'infanterie, qui gardait le drapeau du 7e Régiment de tirailleurs algériens , devenu le 1er Régiment de Tirailleurs. Elle est officiellement recréée sous le commandement du colonel Jean-Guy Gendras et en présence de François Léotard , le ministre français de la Défense . Il a été créé en hommage aux tirailleurs nord-africains qui prirent part à toutes les batailles de France à l'occasion de lajubilé d'or de la Libération de la France . [3] Le régiment était autrefois stationné au quartier Haxo Golbey et au quartier Varaigne à Epinal. Depuis 2005, l'ensemble du régiment est regroupé dans le quartier de Varaigne abandonnant Haxo. [4]

Traditions

Nouba régimentaire

Le groupe lors d'une cérémonie de la Journée de la Victoire en Europe à Strasbourg , le 8 mai 2013.

La musique militaire régimentaire du régiment est connue sous le nom de « Nouba ». L'uniforme traditionnel est généralement dérivé de ceux en usage au XIXe siècle. Les premières traces de musique dans ces régiments africains remontent au centenaire de l'Algérie en 1860, et le peintre Edouard Detaille représenta en 1884 la nouba du 2e d'infanterie. Le groupe, qui est un ensemble de petite taille, utilise un croissant turc pour les cérémonies depuis la fin de la Première Guerre mondiale . [5]

Mascotte

Vers 1930, certains régiments avaient le plus souvent une mascotte , un mouflon d'Amérique ou un bélier . La mascotte du 1er Régiment s'appelle Messaoud, ce qui signifie en arabe « fortune ». [5]

Uniforme

Soldats du 1er régiment de tirailleurs arborant des uniformes de la fin du XIXe au début du XXe siècle pour les festivités du 14 juillet à Strasbourg .

Une caractéristique de La Nouba est son costume oriental , qui rappelle l'uniforme des anciens tirailleurs algériens créés vers 1840. L'origine de ces troupes remonte aux unités arabes et turques formées par les Français après l'invasion d'Alger en 1830 , avec des volontaires. , des contingents fournis par différents chefs locaux, ou avec des troupes organisées issues des différents beys vaincus par les Français. [5]

Cet uniforme est constitué d'un pantalon ample appelé « saroual », bleu ciel ou blanc selon la saison, resserré à la taille par une large ceinture de laine rouge. Sa fonction était de maintenir au chaud l'abdomen des soldats et sous-officiers pour éviter qu'ils ne souffrent de maladies intestinales . La veste courte, bleue, aux parements jaunes dessinant de belles volutes, se porte sur un gilet sans manches : le « sedria ». Sur la tête, les tirailleurs portent le « chèche », c'est-à-dire une bande de tissu blanc enroulé, ou la « chéchia » en feutre cramoisi avec un pompon à franges bleu ciel. Seul ce régiment est autorisé à porter la demi-lune dorée sur fond clair bleu ciel, couronnée de trois chevrons du bras africain.

Commandants

  • Colonel Jean-Guy Gendras (1993-1995)
  • Colonel Éric de Fleurian (1995-1997)
  • Colonel Jean-Jacques Poch (1997-1999)
  • Lieutenant-colonel François-Xavier Yves (1999-2001)
  • Colonel Bruno Dran (2001-2003)
  • Colonel Thierry Lion (2003-2005)
  • Colonel Pierre Esnault (2005-2007)
  • Colonel Emmanuel Gaulin (2007-2009)
  • Colonel Rémy Cadapeaud (2009-2011)
  • Colonel Cédric du Gardin (2011-2013)
  • Colonel Marc Espitalier (2013-2015)
  • Colonel Franck Boudet (2015-2017)
  • Colonel Cyril Leprêtre (2017-2010)
  • Colonel Jean-Baptiste Vouilloux (2019-2021) [6]

Voir également

Les références

  1. ^ Des réservistes du 1 er RTir préparés et mobilisés sur [1]
  2. ^ Projection au Burkina Faso sur [2]
  3. ^ Le 1 er RTir, Régiment de tradition à la pointe de la modernité. sur [3]
  4. ^ "LA VIEILLE CASERNE OUBLIEE" : LE QUARTIER HAXO A GOLBEY, CONQUIS PAR LA NATURE DEPUIS PLUS DE 13 ANS. 16/09 2018. sur le blog Les feuilles de Pierre Cuny (consulté le 22 août 2019).
  5. ^ abcd "Nouba du 1er Régiment de Tirailleurs". Forum Militaire .
  6. ^ Rédaction, La (15 juin 2019). "Un nouveau Caïd pour le 1er RTir d'Epinal !".