1er bataillon de parachutistes laotiens

Le 1er Bataillon de Parachutistes Laotiens (1er BPL) ( français : 1er Bataillon de Parachutistes Laotiens (1 er BPL) ; 1er BPL) était un bataillon de parachutistes de l' Armée de l'Union française formé à Vientiane , Indochine française en 1951. Il était composé d'officiers français et de non-laotiens. officiers commissionnés et hommes de troupe, et combattirent dans la première guerre d'Indochine .

Histoire

Le 1er BPL commença à se former en octobre 1951 à Chinaimo près de Vientiane et atteignit un effectif de 853 hommes répartis dans un quartier général et trois compagnies le 1er avril 1952. Sa 2e compagnie fut formée des commandos 4, 5 et 6 du 1er BPL laotien. Compagnie de commandos. Au cours de l'année 1952, elle participa à vingt opérations, dont six impliquaient des sauts en parachute. Entre le 15 et le 24 décembre, 576 hommes de l'unité sont parachutés à Sam Neua pour renforcer sa garnison dans le cadre de l'opération Noel ; ils furent renforcés par quatre-vingts autres pour former une quatrième compagnie en février 1953. La garnison de Sam Neua fut vaincue par une invasion vietminh de 40 000 soldats commandés par le général Võ Nguyên Giáp , [1] forçant les restes du 1er BPL à fuir vers la plaine. des Jarres . [1]

Il a été réformé à Chinaimo un mois plus tard et a mené des opérations de reconnaissance et de commando au nord de Luang Prabang pendant le reste de l'année, y compris l'opération Dampieres en septembre. Le 1er BPL commença à préparer l'opération Condor, une tentative de relève de la garnison de Dien Bien Phu , en mars 1954. Il avança vers la frontière laotienne-vietnamienne en avril et début mai, se retirant à la mi-mai après la capitulation de la garnison. Le BPL s'est réuni le 18 juin près de Savannakhet, sur la base aérienne de Seno de l' armée de l'air française . Entre le 2 et le 4 août, elle mène la dernière opération aéroportée de la guerre, au cours de laquelle elle parachute dans la ville de Phanop dans la province de Khammouane , se connectant aux unités de la milice locale et balayant le territoire jusqu'au col de Mụ Giạ, à la frontière vietnamienne. [2]

Suite à la mise en œuvre du cessez-le-feu en Indochine le 6 août, le 1er BPL avec 981 hommes est retourné à Seno et transféré à l' Armée nationale laotienne . Suite au départ en octobre de ses officiers français, l'unité est rebaptisée 1er Bataillon de Parachutistes ( français : 1er Bataillon Parachutiste – 1er BP). [1]

Voir également

Les références

Citations

  1. ^ abc Conboy 1991, p.
  2. ^ Conboy 1991, p. 7.

Bibliographie

  • Conboy, Kenneth (1991). Forces spéciales d'Asie du Sud-Est. Élite 33. Oxford : Balbuzard pêcheur. ISBN 9781780967653.
Extrait de "https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=1st_Laotian_Parachute_Battalion&oldid=1112911334"