1ère brigade indépendante de parachutistes (Pologne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

1ère brigade indépendante de parachutistes
1. Samodzielna Brygada Spadochronowa (polonais)
Sztandar 1 SBS.jpg
Norme de brigade
Actif23 septembre 1941-30 juin 1947
Pays Pologne
AllégeanceGouvernement polonais en exil
TaperForces aéroportées
RôleInfanterie parachutiste
Taillela brigade
Partie deForces armées polonaises à l'Ouest
Devise(s)"Najkrótszą drogą" (Par le chemin le plus court)
FiançaillesOpération Market Garden
Honneurs de batailleOrdre de Guillaume
Commandants

Commandants notables
Général bryg. Stanisław Sosabowski

La 1re brigade indépendante de parachutistes (polonaise) était une brigade d' infanterie parachutiste des forces armées polonaises de l'Ouest sous le commandement du général de division Stanisław Sosabowski , créée en septembre 1941 pendant la Seconde Guerre mondiale et basée en Écosse .

À l'origine, la mission exclusive de la brigade était de se rendre en Pologne occupée afin d'aider à libérer le pays. Le gouvernement britannique , cependant, a fait pression sur les Polonais pour qu'ils autorisent l'utilisation de l'unité sur le théâtre de guerre occidental . L'opération Market Garden a finalement vu l'unité envoyée en action pour soutenir la 1ère division aéroportée britannique à la bataille d'Arnhem en septembre 1944. [1] Les Polonais ont d'abord été débarqués par planeur à partir du 18 septembre, tandis qu'en raison du mauvais temps la section parachutiste de la brigade a été retenue et a sauté le 21 septembre à Drielsur la rive sud du Rhin. Les Polonais ont subi des pertes importantes au cours des prochains jours de combats, mais ont quand même pu, par leur présence, détourner environ 2 500 soldats allemands pour s'occuper d'eux de peur qu'ils ne soutiennent les restes de la 1st Airborne piégés au-dessus de la partie inférieure. Rhin à Oosterbeek .

Historique

La Brigade a été initialement formée près de RAF Ringway et plus tard à Upper Largo en Écosse. Il fut finalement basé dans le Lincolnshire, près de RAF Spitalgate (Grantham) où il poursuivit son entraînement jusqu'à son éventuel départ pour l'Europe après le jour J.

La brigade a été formée par le haut commandement polonais en exil dans le but d'être utilisée pour soutenir la résistance polonaise lors du soulèvement national , un plan qui a rencontré l'opposition des Britanniques, qui ont fait valoir qu'une seule brigade ne serait d'aucune utilité contre le toute l'armée allemande stationnée en Pologne occupée. [2] La pression du gouvernement britannique a finalement poussé les Polonais à céder et à accepter de laisser la Brigade être utilisée sur le front occidental . [2] Le 6 juin 1944, l'unité, à l'origine la seule unité polonaise directement subordonnée au gouvernement polonais en exil et donc indépendante du commandement britannique, a été transférée dans la même structure de commandement que toutes les autresForces polonaises en Occident . Il devait participer à plusieurs opérations après le débarquement de Normandie , mais toutes ont été annulées. [2] Le 27 juillet, conscient de l'imminence de l'insurrection de Varsovie , le gouvernement polonais en exil demande au gouvernement britannique un soutien aérien, y compris le largage de la brigade à proximité de Varsovie. [3] Cette demande a été refusée au motif que l'avion utilisé par la Brigade n'avait pas assez de carburant pour atteindre Varsovie, et la demande d'utilisation des aérodromes soviétiques a été refusée. [3] Finalement, la Brigade est entrée au combat lorsqu'elle a été larguée lors de l'opération Market Garden en septembre 1944. [2]

Stanisław Sosabowski , commandant de la brigade

Au cours de l'opération, la batterie antichar de la brigade est entrée à Arnhem le troisième jour de la bataille (19 septembre), soutenant les parachutistes britanniques à Oosterbeek . Cela a laissé Sosabowski sans aucune capacité antichar. La batterie d'artillerie légère a été laissée en Angleterre en raison d'une pénurie de planeurs. En raison du mauvais temps et d'une pénurie d'avions de transport, le largage à Driel a été retardé de deux jours, jusqu'au 21 septembre. Les unités britanniques censées couvrir la zone de débarquement sont en mauvaise posture et hors de contact radio avec les principales forces alliées. [2]Enfin, le 2e bataillon et des éléments du 3e bataillon, avec des troupes de soutien de la compagnie médicale de la brigade, de la compagnie du génie et de la compagnie du QG, ont été largués sous le feu allemand à l'est de Driel. Ils ont envahi Driel, après avoir réalisé que le ferry Heveadorp avait été détruit. À Driel, les parachutistes polonais ont établi une position défensive "hérisson", à partir de laquelle, au cours des deux nuits suivantes, de nouvelles tentatives ont été faites pour traverser le Rhin.

Le lendemain, les Polonais ont pu produire des bateaux de fortune et tenter une traversée. Avec beaucoup de difficulté et sous le feu allemand depuis les hauteurs de Westerbouwing sur la rive nord du fleuve, la 8e compagnie de parachutistes et, plus tard, des troupes supplémentaires du 3e bataillon, réussirent à franchir le Rhin en deux tentatives. Au total, environ 200 parachutistes polonais ont traversé en deux jours et ont pu couvrir le retrait ultérieur des restes de la 1ère division aéroportée britannique .

Le 26 septembre 1944, la brigade (comprenant désormais le 1er bataillon et des éléments du 3e bataillon, parachutés près de Grave le 23 septembre) reçoit l'ordre de marcher vers Nimègue . La brigade avait perdu 25% de ses effectifs de combat, soit 590 victimes. [2]

En 1945, la brigade a été attachée à la 1ère division blindée polonaise et a entrepris des tâches d'occupation dans le nord de l'Allemagne jusqu'à ce qu'elle soit dissoute le 30 juin 1947. La majorité de ses soldats ont choisi de rester en exil plutôt que de risquer de retourner dans le nouveau Pologne communiste .

Honneurs d'après-guerre

Peu de temps après la guerre, la reine Wilhelmine des Pays-Bas a voulu récompenser la brigade de parachutistes et a écrit une demande au gouvernement. Cependant, le ministre des Affaires étrangères , Eelco van Kleffens , s'oppose à l'idée. Il pensait qu'une récompense pour les Polonais perturberait les relations avec les "Trois Grands" et nuirait aux intérêts nationaux. [4]

Plus de 61 ans après la Seconde Guerre mondiale, la Brigade a reçu l' Ordre militaire de William (31 mai 2006) pour ses actes distingués et exceptionnels de bravoure, de compétence et de dévouement au devoir lors de l'opération Market Garden. L'Ordre militaire de Guillaume est la plus haute distinction militaire néerlandaise. Seules onze unités ont reçu cet honneur, dont seulement deux ne sont pas néerlandaises. [5] Le prix est maintenant porté par la 6e brigade aéroportée qui a hérité des honneurs de bataille de la brigade.

Ordre de bataille de la brigade

  • Commandant du QG de la brigade : major général S. Sosabowski
    • Commandant adjoint de la brigade : lieutenant-colonel. S.Jachnik
  • 1st Parachute Battalion CO : Lt.Col. M. Tonn
  • Commandant du 2e bataillon de parachutistes : lieutenant-colonel. W.Ploszewski
    • 4e compagnie de parachutistes
    • 5e compagnie de parachutistes
    • 6e compagnie de parachutistes
  • Commandant du 3e bataillon de parachutistes : major W. Sobocinski
    • 7e compagnie de parachutistes
    • 8e compagnie de parachutistes
    • 9e compagnie de parachutistes
  • Batterie antichar aéroportée cmdt : capitaine J. Wardzala
  • Airborne Engineer Company CO : Capitaine P. Budziszewski
  • Commandant de la compagnie de transmissions aéroportées : capitaine J. Burzawa
  • Commandant de la compagnie médicale aéroportée : lieutenant J. Mozdzierz
  • Compagnie de transport et d'approvisionnement CO : Capitaine A. Siudzinski
  • Batterie d'artillerie légère aéroportée CO : Major J. Bielecki

Représentations

La participation de la brigade à Market Garden a été mise en évidence dans le livre et le film d'un pont trop loin . Le général Sosabowski a été interprété par Gene Hackman .

Voir aussi

Lectures complémentaires

  • En ligneCholewczynski, George F. (1993). Pôles à part . Editeurs Sarpédon. ISBN 1-85367-165-7.
  • En ligneCholewczynski, George F. (1990). De Polen van Driel . Uitgeverij Lunet. ISBN 90-71743-10-1.
  • Sosabowski, Stanisław (1982). Librement j'ai servi . Battery Press Inc. ISBN 0-89839-061-3.

Références

  1. ^ Russell, Edward T. (1999). Saut du mur de l'Atlantique. Campagnes des forces aériennes de l'armée en Europe occidentale, 1942–1945 . Washington, DC: Programme d'histoire et de musées de l'armée de l'air. p. 21. ISBN 978-0-16061-384-5– via ibiblio .
  2. ^ un bcdef Zaloga , Steven J .; Crochet, Richard (1982). L'armée polonaise 1939-45 . Édition Osprey. p. 21. ISBN 978-0-85045-417-8.
  3. ^ un b Ciechanowski, Jan M. (2002). L'Insurrection de Varsovie de 1944 . La presse de l'Universite de Cambridge. p. 67. ISBN 978-0-521-89441-8.
  4. ^ van Kleffens, Eelco Nicolaas (1983). Belevenissen II 1940–1958 . Alphen aan de Rijn : Sijthoff . p. 115–117. ISBN 978-9-02183-095-7.
  5. ^ "Ordre Williams militaire pour les Polonais" . Honneurs royaux . Archivé de l'original le 16 juillet 2011 . Récupéré le 18 août 2011 .

Liens externes