1er Régiment de Fusiliers Marins

1 er Régiment de Fusiliers Marins
Actif24 septembre 1943 – août 1945
PaysFrance
AllégeanceGénéral de Lattre de Tassigny
BifurquerFusiliers Marins de la Marine Nationale
TaperRégiment blindé
Partie de1ère Armée Française ou 1ère Division Française Libre 1 re DFL
ÉquipementChar léger
FiançaillesLa Seconde Guerre mondiale
Commandants
Chef de cérémonie Capitaine de corvette navale Pierre de Morsier
Colonel du
régiment
Capitaine de navire de ligne Hubert Amyot d'Inville  

Le 1 er RFM, ou premier régiment de Fusiliers Marins 1 er RFM français ( 1 er RFM , ou premier régiment de Fusiliers Marins ) était une unité de la Marine française libre lors de la campagne d'Italie , puis de la campagne de France.

Création

Le 24 septembre 1943, le bataillon de Fusiliers Marins augmente ses effectifs en intégrant des volontaires des corps navals présents en Afrique du Nord ( français : marine d'Afrique du Nord ) (notamment des spécialistes radio et mécaniciens), étant ainsi désigné comme 1 er Régiment de fusiliers. marins (1 er RFM), unité blindée de reconnaissance de la 1re Division française libre 1 er DFL. Le commandement fut confié au capitaine de la Corvette navale Hubert Amyot d'Inville . Le régiment était équipé de matériel américain, notamment le M24 Chaffee .

Campagnes

Italie

Après une phase d'entraînement appuyé, le 1 er RFM débarque à Naples au sein du corps de la 1 er DFL , le 22 avril 1944. Depuis le 12 mai, le régiment s'engage dans d'intenses combats sur le Garigliano. Tout en portant l'avant-garde de la division sur trois axes, le RFM mène les combats à Montefiascone et Radicofani. Le régiment compte 61 tués dont Amyot d'Inville et 140 blessés.

Provence

A la fin de la Seconde Guerre mondiale , le régiment est débarqué en Provence , à Cavalaire-sur-Mer, sous le commandement du capitaine de corvette Pierre de Morsier.

L'unité combat pour la libération de Toulon et d'Hyères, puis remonte par la vallée du Rhône, pénètre à Lyon, puis atteint Autun ; l'escadron Savary y entre à la suite d'un dur affrontement au cours duquel cinq hommes sont tués et quatre blessés. Savary fait, en Côte d'Or, la liaison fut assurée avec les unités de la 2 e DB (Leclerc) qui débarquèrent en Normandie. La RFM poursuit la progression respective en direction des Vosgues.

Vallée du Rhône

Le régiment effectue la jonction avec le 1er Régiment de Spahi ( débarquement de Normandie avec la 2e DB ) à Châtillon-sur-Seine le 12 septembre. Cette jonction est considérée comme l'une des jonctions entre les troupes alliées de Normandie et celles de Provence.

Haute-Saône

Le 27 septembre, l'escadron de chars mène l'attaque de Clairegoutte avant d'appréhender Ronchamp le 8 octobre, puis Vescemont, Rougegoutte, Romagny et Rougemont-le-Château le mois suivant. Se distingue notamment dans les opérations suivantes : Vaisseau Enseigne Bokanowski, Aspirant Vasseur et, aux côtés des matelots, les hommes du 11e Cuir-Vercors ( français : 11e Cuir-Vercors ) placés sous les ordres du 1 er RFM.

Bataille de la poche de Royan

Suite à la campagne des Vosges, la 1 re DFL est envoyée sur le front atlantique pour réduire la poche de Royan et le cap Grave ( français : poche de Royan ), mais est-elle rappelée en urgence sur le front de l'Est en raison d'une offensive allemande lancée en décembre. 1944 en Alsace.

Alsace

En janvier 1945, les fusiliers marins s'illustrent à nouveau en Alsace, à Herbsheim et Rossfeld, avant de poursuivre leur marche vers le Rhin.

Alpes

Récupérée du front d'Alsace, la division est affectée au détachement de l' Armée des Alpes ( français : armée des Alpes ) en avril 1945, dans le massif de l'Authion, où la 1ère escadre combat avec distinction, subissant la perte à l'offensive. de cinq officiers sur six et près de 50 % de ses forces engagées.

Traditions

Ordre de la Libération

Le marin mécanicien Georges Brières, tué à Giromagny, repose au Mémorial de la France combattante . Brières représente le sacrifice de tous les marins perdus pour la Libération de la France.

Couleurs régimentaires

Les couleurs régimentaires, la mémoire et la tradition du 1 er Régiment de fusiliers marins se limitent à l'école des fusiliers. Avec la direction navale du Régiment Blindé de Fusiliers-Marins RBFM de la Marine nationale française qui ne faisait pas partie des Forces françaises libres FFL, ni des Forces navales françaises libres FNFL, la direction navale du 1 er Régiment de Fusiliers Marins a mis en valeur la valeur des armes françaises.

Pertes au combat du régiment

Entre octobre 1940 et mai 1945, l'ensemble du 1 er BFM/ 1 e RFM subit la perte de 195 hommes dont 12 officiers dont 2 commandants.

Décorations

Décerné aux hommes de ce régiment :

Les couleurs régimentaires du 1 er RFM ont reçu 5 citations aux ordres des armées obtenues pour 1939-1945 avec attribution de la croix de la Libération, de la médaille de la Résistance française et de la croix de guerre.

En août 1945, le 1 er RFM est réaffecté à la disposition des autorités navales .

Voir également

Les références

Liens externes

  • Histoire du 1er RFM sur le site de l'Ordre de la Libération Archivé 03/10/2007 à la Wayback Machine
Retrieved from "https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=1er_Régiment_de_Fusiliers_Marins&oldid=1089175978"