15e division militaire ( Vichy France )

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche
15e division militaire
Carte Armée d'armistice.jpg
ActifDécembre 1940 - Novembre 1942
Dissous27 novembre 1942
Pays VichyFrance
BifurquerArmée française de Vichy
TaperInfanterie
RôleGarnison militaire et infanterie
TailleDivision
Garnison/QGMarseille
FiançaillesLa Seconde Guerre mondiale

La 15e division militaire ( français : 15e Division militaire ) également connue sous le nom de 15e région militaire ( français : 15e Région Militaire ) [1] était une formation d' infanterie de la taille d'une division de l' armée d'armistice qui était active pendant la Seconde Guerre mondiale . Le siège de la division était à Marseille . [2] [3] Cette division était subordonnée au 1er Groupe de Divisions Militaires. [4]

Historique

La 15e division militaire est formée le 12 septembre 1940. [5] Le 8 novembre 1942 à 15h00, juste avant Case Anton , la 15e division militaire se positionne pour le combat. [6] Comme le reste de l'Armée de France de Vichy, cette division, à l'exception de la Garde  [ fr ] , est démobilisée le 27 novembre 1942. [3]

Commandants

  1. Général de corps d'armée [1] (équivalent du lieutenant-général ) Henri-Fernand Dentz [5] (27 juin au 28 décembre 1940)
  2. MG Maxime-Jean-Vincent Germain  [ fr ] [5]
  3. MG Jean-Louis-Auguste Humbert  [ sl ] ou MG Jules-Phillipe Octave Decamp  [ fr ] [5]

Composition

L'ordre de bataille de la 15e division militaire était le suivant : [2] [3] [7]

Commandements militaires

Les commandements militaires départementaux suivants ( français : Commandant militaire du département ) relevaient de la 15e division militaire : [2]

De nombreux commandements de district militaire ( français : Commandement du District Militaire ) de ces lieux étaient subordonnés à la 15e division militaire : [2]

Terrains d'entraînement

La 15e division militaire disposait de deux terrains d'entraînement, à savoir ceux de Carpiagne  [ fr ] et de Garrigues . [2]

Références

Remarques

  1. ^ Le terme «groupe» est utilisé pour les unités de soutien, bien qu'équivalent à celui d'une entreprise.

Notes de bas de page

  1. ^ une b BnF 1997 .
  2. ^ un bcde Niehorster & Sharp 2014a .
  3. ^ un bc Vauvillier & Sumner 1998 , p. 38.
  4. ^ Niehorster & Sharp 2014b .
  5. ^ un bcd Pettibone 2010 , p. 494.
  6. ^ Paxton 2004 ; La 15e division militaire, par exemple, prit son dispositif d'alerte à 15 heures le 8 novembre 1942.
  7. ^ Nafziger 1992 .

Source

  • BnF (1er juillet 1997). "Dentz, Henri Fernand (1881-1945)" . catalogue.bnf.fr (en français). Archivé de l'original le 5 mars 2016.
  • Nafziger, George (1992). "Forces françaises de Vichy en France - 1er mars 1941" (PDF) . Archivé (PDF) de l'original le 27 janvier 2017.
  • Niehorster, Leo; Sharp, Lee (31 octobre 2014). "Vichy France - Ordre de bataille 15e division militaire - 15 avril 1941" . Archivé de l'original le 26 janvier 2019.{{cite web}}: Maint CS1 : date et année ( lien )
  • Niehorster, Leo; Sharp, Lee (31 octobre 2014). "Vichy France - Armée en France métropolitaine - 15 avril 1941" . Archivé de l'original le 20 mars 2015.{{cite web}}: Maint CS1 : date et année ( lien )
  • Paxton, Robert O. (2004). L'Armée de Vichy. Le corps des officiers français (en français). Tallandier . ISBN 9791021016774.
  • En lignePettibone, Charles D. (2010). L'organisation et l'ordre des batailles de militaires pendant la Seconde Guerre mondiale . Vol. VI : Italie et France. Victoria, Colombie-Britannique, Canada : Trafford Publishing . ISBN 978-1426946332.
  • Vauviller, François; Sumner, Ian (1998). L'armée française 1939-45 . Hommes d'armes. Vol. I. Royaume-Uni : Osprey Publishing . ISBN 9781855326668.