(−1)F

Dans une théorie quantique des champs avec des fermions , (−1) F est un opérateur unitaire , hermitien et involutif F est l' opérateur du nombre de fermions . Pour l'exemple des particules du modèle standard , il est égal à la somme du nombre de leptons plus le nombre de baryons, F = B + L . L'action de cet opérateur est de multiplier les états bosoniques par 1 et les états fermioniques par −1. C'est toujours une symétrie interne globale de toute théorie quantique des champs avec fermions et correspond à une rotation de 2π. Cela divise l' espace de Hilbert en deux secteurs de supersélection . Les opérateurs bosoniques font la navette avec (−1) F alors que les opérateurs fermioniques anti-travaillent avec lui. [1]

Cet opérateur montre vraiment son utilité dans les théories supersymétriques . [1] Sa trace est l' asymétrie spectrale du spectre des fermions, et peut être comprise physiquement comme l' effet Casimir .

Voir également

Les références

  1. ^ un b Terning, John (2006). Supersymétrie moderne : dynamique et dualité : dynamique et dualité. New York : Presse universitaire d'Oxford . ISBN 0-19-856763-4.

Lectures complémentaires

  • Shifman, Mikhaïl A. (2012). Sujets avancés en théorie quantique des champs : un cours magistral. Cambridge : La Presse de l'Universite de Cambridge. ISBN 978-0-521-19084-8.
  • Ibáñez, Luis E. ; Uranga, Angel M. (2012). Théorie des cordes et physique des particules : une introduction à la phénoménologie des cordes. Cambridge : La Presse de l'Universite de Cambridge. ISBN 978-0-521-51752-2.
  • Bastianelli, Fiorenzo (2006). Intégrales de chemin et anomalies dans un espace courbe. Cambridge : La Presse de l'Universite de Cambridge. ISBN 978-0-521-84761-2.