ce n'est pas kofschip

La règle ' t kofschip ( prononciation néerlandaise : [ət ˈkɔfsxɪp] , le navire marchand ), ' t fokschaap (le mouton reproducteur), également souvent appelée kofschiptaxi ou ketchup doux (parmi les apprenants de langues étrangères) [1] est une règle mnémotechnique qui détermine les terminaisons d'un verbe néerlandais régulier au passé indicatif / subjonctif et la terminaison du participe passé . Cette règle ne doit pas être confondue avec les règles dites T ( t-regels ).

Règle

La règle va comme suit:

Si la racine verbale d'un verbe faible se termine par l'une des consonnes de ' t kofschip , soit ⟨t⟩ , ⟨k⟩ , ⟨f⟩ , ⟨s⟩ , ⟨ch⟩ et ⟨p⟩ , le passé se termine en -te(n) et le participe passé (voltooid deelwoord) en -t . Si la racine verbale se termine par une autre consonne ou par une voyelle, le passé se termine par -de(n) et le participe passé par -d .

Par exemple:

Infinitif Racine verbale Passé Participe passé
rusten "se reposer" rouille - _ rus tt e(n) Gerus t
werken "travailler" ous k - wer kt e(n) gewer kt
kloppen "frapper" klo p - klo pt e(n) geklo pt
landen "atterrir" terre d - lan jj e(n) gelan d
légende "vider" lee g - lee gd e(n) gelée gd
rougir "sauver" re d - re jj e(n) gere d
spelen "jouer" spe l - vitesse ld e(n) gespee ld
leren "apprendre/enseigner" lee r- _ lee rd e(n) gelée rd
prouver "au goût" proe v - proe fd e(n) geproe fd
blozen "rougir" bloo z - bloo sd e(n) gebloo sd
bingoën "jouer au bingo" bing oo - bing od e(n) gebing ood

En raison des particularités de l'orthographe néerlandaise, certaines formes sont orthographiées de manière inattendue. Les formes du passé de proeven et blozen sont écrites avec f et s , car les règles d'orthographe néerlandaises n'autorisent les lettres v et z qu'au début d'une syllabe; cependant la prononciation reste /v/ et /z/ . Les mots ne peuvent pas se terminer par une double consonne, donc les participes passés gerust , geland et gered n'ont pas de -d supplémentaire . Voir l'orthographe néerlandaise pour plus d'informations.

En raison de la dévotion obstruante finale régulière , la fin du participe passé est prononcée avec un / t / sans voix même si d est épelé. Lorsque le participe est fléchi (conformément à un nom suivant), la dévotion est annulée, comme en d'autres termes. Ainsi geland /ɣəˈlɑnt/ , geleegd /ɣəˈleːxt/ , geproefd /ɣəˈpruft/ s'infléchissent en gelande /ɣəˈlɑndə/ , geleegde /ɣəˈleːɣdə/ , geproefde /ɣəˈpruvdə/ respectivement.

Plus de détails

Sur le plan phonologique, la règle est une forme d' assimilation du voisement : la consonne de la terminaison au passé prend le voisement du son qui la précède. Ainsi, les terminaisons commençant par -t- sans voix sont utilisées après les consonnes sans voix, tandis que les terminaisons commençant par -d- avec voix sont utilisées après les consonnes et les voyelles avec voix (qui sont toujours avec voix). Des règles similaires apparaissent dans plusieurs autres langues germaniques, telles que le suédois et l'anglais. En anglais, la règle n'est généralement pas reflétée dans l'orthographe, mais est toujours régulière dans la prononciation : comparez raced /ɹeɪ st / and razed /ɹeɪ zd / .

Parce que la règle est conçue uniquement comme un outil pédagogique, elle ne couvre que le vocabulaire néerlandais de base qui se compose principalement de verbes germaniques natifs. Il ne peut pas être appliqué aux verbes avec de "nouveaux" phonèmes tels que /ʃ/ et /ʒ/ , ni aux mots étrangers dont l'orthographe n'était pas complètement adaptée à l'orthographe néerlandaise. Il ne peut pas non plus être utilisé pour les sigles . Dans ce cas, seule la voix sous-jacente de la consonne finale prononcée peut être utilisée pour déterminer la terminaison. Par exemple:

Infinitif Inf. prononc. Racine verbale Passé Prononc. Participe passé Ptc passé. prononc.
faxen "télécopier" /ˈfɑ ks ə(n)/ fax- télécopieur(n) /ˈfɑ kst ə(n)/ gefaxt /ɣəˈfɑkst/
timen "à l'heure" /ˈtɑi m ə(n)/ temps- tempsde(n) /ˈtɑi md ə(n)/ chronométré /ɣəˈtɑimt/
racen "faire la course" /ˈreː s ə(n)/ course- racète(n) /ˈreː st ə(n)/ geracet /ɣəˈreːst/
deleten "supprimer" /diˈliː t ə(n)/ supprimer- supprimer(n) /diˈliː t ə(n)/ gédéletet /ɣədiˈliːt/
roetsjen « siffler » /ˈru ə(n)/ roetsj- roetsjte(n) /ˈru tʃt ə(n)/ geroetsjt /ɣəˈrutʃt/
crashen "s'écraser" /ˈkrɛ ʃ ə(n)/ accident- crash(n) /ˈkrɛ ʃt ə(n)/ gecracht /ɣəˈkrɛʃt/
managen "gérer" /ˈmɛnə ə(n)/ gérer- géré(e) /ˈmɛnə dʒd ə(n)/ géré /ɣəˈmɛnətʃt/
pétanque "jouer à la pétanque " /peːˈtɑŋ k ə(n)/ pétanque- pétanque(n) /peːˈtɑŋ kt ə(n)/ gepetanquet /ɣəpeːˈtɑŋkt/
sms'fr "pour envoyer un SMS" /ɛsɛmˈɛ s ə(n)/ SMS'- sms'te(n) /ɛsɛmˈɛ st ə(n)/ ge-sms't /ɣə(ʔ)ɛsɛmˈɛst/
gsm'en "téléphoner en utilisant un téléphone portable" /ɣeːɛsˈɛ m ə(n)/ gsm'- gsm'de(n) /ɣeːɛsˈɛ md ə(n)/ ge-gsm'd /ɣəɣeːɛsˈɛmt/
cc'en "à CC (un e-mail)" /seːˈseːə(n)/ cc'- cc'de(n) /seːˈseːdə(n)/ ge-cc'd /ɣəseːˈseːt/

Les références

  1. ^ de Boer, Berna; van der Kamp, Marguerite; Lijmbach, Birgit (2018). Nederlands in Actie: Methode NT2 voor hoogopgeleide anderstaligen (3e éd.). Bussum : Uitgeverij Coutinho. p. 257. ISBN 9789046902981.

Lectures complémentaires

  • Noordegraaf, Jan (1997). Voorlopig verleden. Taalkundige plaatsbepalingen, 1797–1960 (en néerlandais). Munster : Nodus Publications. p. 215–17. ISBN 3-89323-276-1.
Également en tant que : Noordegraaf, Jan (1983). "Reilen en zeilen van 't kofschip" (PDF) . Onze Taal (en néerlandais). 10 : 125.
  • van der Zwan, Kees (1998). "Wie bedacht 't kofschip?". Onze Taal (en néerlandais). 67 (6): 157.